Chargement...

Une idée et pas une utopie

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par Sylfirez, 3 Avril 2010.

  1. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    J'arrive un peu avec mes grands sabots mais une idée me prend la tete depuis quelques temps et j'éprouve une grande envie a l'exprimer a en débattre.

    Il y a plusieurs problèmes dans notre société: Le chômage, l'endettement, l'absence de croissance, le mal être de la population.

    Petit topo.

    Le moteur de la majorité des entreprises actuel, c'est les actions. L'entreprise a des obligations envers ses actionnaires. Ceux ci lui demandent de faire beaucoup de chiffre d'affaire et donc de constamment s'agrandir pour répondre a la logique de ses obligations. L'entreprise de type capitaliste soit "Le capitalisme" a donc besoin de croissance pour survivre.

    Le second but d'une entreprise, c'est de répondre a une demande.
    A partir de la seconde guerre mondiale le FMI, l'OMC, l'union européenne et de nombreuse associations multinationales ont peu a peu supprimer les taxes de douanes pour soit disant limiter les conflits dans le monde, diminuer les prix ,augmenter le pouvoir d'achat et reconstruire l' Europe d' après guerre.
    La demande grâce a la suppression des taxes douanières s'étend a l'ensemble du globe . Il y a donc une demande illimité. L'entreprise pourra donc se développer presque à l'infini.

    Cette entreprise multinationale coté en bourse et possédant la majorité des part de marché, peut ainsi vendre ses produits finis a un prix de plus en plus faible et peut concurrencer directement l'ensemble des artisans et agriculteur humain de la terre.
    La est le problème de notre société. Une entreprise a fort capital investira constamment dans un capital fixe (système automatisé) au lieu d'embaucher des êtres humains. C'est pour cela que le chômage est aujourd'hui universel.

    Les entreprises ne se soucient pas de la demande .Ils peuvent embaucher des grands publicitaires assez compétents pour inventer de nouvelles raison au peuple d'acheter un produit qui lui est inutile.

    L'un des facteurs dominant de la mondialisation et du capitalisme est juste devant notre nez et presque personne ne peux ou n'ose y toucher:
    La douane et les frais de déplacement.
    Il est tellement plus pratique de ne pas avoir a se coltiner les frais de douanes de déplacement des cargo en provenance de chine.
    La suppression des taxes douanière nous a rendu dépendant de la mondialisation, dépendant du pétrole, a écrasé voir anéantit les entreprises de types artisanales et régionale.

    Imaginez vous le nombre d'artisans nécessaire a la confection des biens d'une seul boutique de type carrefour ou décathlon.
    Rien que la fabrication de vétement ou de chaussures pourrai réduire le chomage de moitié.
    Et si s'était la France qui produisait ces richesse? Et si c'était un artisans de votre ville, peut être même vous? Imaginez vous le nombre d'emplois créer en France. Il faudrait que tout les États du monde refonctionne sur ce même principe. Il faudrait encourager la création d'entreprise de plus en plus locale répondant uniquement a la demande de son pays, de sa région voir de son village.
    Pour cela, il faudrait supprimer la concurrence monstrueuse des multinationales en favorisant les circuits économique fermé.
    De cette manière, il y aurait moins de déplacement de marchandises, plus de travail, plus de contact entre êtres humains, plus de joie, moins de pollution, de déforestation, de misère et donc moins de surpopulation et plus de diversité animale.
     
  2. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    suite

    L'un des moyens les plus concrets a mes yeux pour sauver l'humanité, la biodiversité, l'avenir de la terre serait que les douanes se remettent en place et que les moyens mise en place dans la circulation des marchandises soit rabaissé a leur juste valeur. De cette maniére, il est possible qu'on assiste au déploiement d'une société dite autonome du meme genre que la commune de paris.
    Les débuts seraient difficile car la population a perdu pour sa majorité sa capacité de fabrication de matériel utile. tel que les métiers de cordonniers, tisserands, forgerons.
    Elements relativement amusant aujourd'hui: les boutiques des villes d'aujourd'hui sont toutes axée sur des productions abstraite voir inutile: banque, vétérinaire, toilettage canin, bar, notaire, telecom, souvenirs. Les boutiques véritablement utiles sont presque en minorité aujourd'hui. Il est temps que cela change!! A notre échelle , une chose est possible. Si ensemble, nous arrivons a bloquer l'ensemble des grand ports, si ensemble nous bloquons toutes les voies d'accès de manufacture et de matière première vers les pays étrangers, pendant plus d'un mois. Que cette démarche soit accompagné d'un encouragement envers les populations de reconstruire une économie autonome. Un nouveau monde sera possible.

    De cette manière, seuls les humains auront le droit de traversé les frontière, l'intelligence redeviendra libre.Le combat serait dure car l'économie capitaliste et son système s'étoufferait d'une manière très longue qui nous affecterait tous. Qui n'a pas un membre de sa famille travaillant pour une multinationale? De plus Il s'agirait d'un mouvement en opposition avec le désir du peuple de l'état dévellopé, l'enrichissement soit un refus majoritaire des classes moyennes riches et parfois meme populaire, ce qui amenerait une remise en cause des moyens utilisé comme non démocratique . C'est pour cela qu'il faudrait tout faire pour organiser des conseil regroupant de maniére pacifique les habitants des chef lieu de région pour penser l'organisation de maniére concrete d'un systeme autogeré. Soit pratiquer la démocratie dans sa forme pure.


    Le changement pourrai se faire réfléchissons débattons car ce projet peut s'organisé, internet est universel un blocus pourrai s'organiser!!
     
  3. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    A notre échelle , une chose est possible. Si ensemble, nous arrivons a bloquer l'ensemble des grand ports, si ensemble nous bloquons toutes les voies d'accès de manufacture et de matière première vers les pays étrangers, pendant plus d'un mois. Que cette démarche soit accompagné d'un encouragement envers les populations de reconstruire une économie autonome.
    Ce projet pourrai etre réalisable.
     
  4. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    1
    5
    Avr 2009
  5. anarchiste
    Tu sais tu fais référence la a 2 grands débats : le premier sur l'économie, ou on a déjà tous plus ou moins pris parti sur cette idée, toi tu dis qu'il faut mieux gérer l'économie, est ce que ça voudrait dire garder la monnaie?, moi par exemple je suis pour le collectivisme d'autre sont pour le troc, donc tu vois on est assez mitigé la dessus.

    Ensuite le débat sur la mondialisation, déjà la plupart des gens ici sont contre la mondialisation : pour 3 raisons :
    -la mondialisation dans une économie capitaliste crée des inégalités, nous sommes pour l'égalité.
    -ensuite la mondialisation veut dire échanges entre les pays, nous sommes pour l'abolition des frontieres.
    -et pour finir contre la mondialisation pour la raison citée plus haut = la disparition de la monnaie.
     
  6. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    La monnaie, c'est vrai que c'est une notion a débattre.
    Quelle monnaie?
    On peut distinguer deux types de capitaux : Le capital fixe(l'outil) et le capital mobile( les objets de consomation et matiéres premiéres).
    Le principe de la monnaie c'est qu'elle fait le pont entre ces deux capitaux par une norme qui est aujourd'hui presque internationale.
    Le plus frappant dans notre société, c'est qu'il vaut mieux avoir ou faire transferer le capital, que de le fabriquer.
    Le probléme de la monnaie, c'est qu'elle nous fait oublier ce que vaudrait normalement le capital, et la il y a probléme.

    Il y a donc plusieurs types de mondes dans le capital. Ceux qui fabriquent du capital fixe, (forgeron,maçon,ingenieur) ceux qui fabriquent du capital mobile(agriculteur, boulanger) , ceux qui possedent et qui transferent (banquier,chef d'entreprise) ceux qui vendent( commercant ), Ceux qui consomme.
    Dans notre société, ce sont ceux qui possede, jugent la qualité du capital, transferent et vendent qui dirigent le capital et donc la monnaie.
    Et c'est donc la le vif du débat.
    On peux donc ici se poser plusieurs question qui ont depuis prés de deux siécles interrogé notre société:
    -Quelle distinction peut on faire entre capital fixe et capital mobile?
    -La propriété est elle nécessaire?
    -Comment estimer la valeurs des choses?
    -Peut on véritablement donner une valeur commune au chose?
    -La monnaie est elle nécessaire?

    (Je ne sais si la question a déja été traitée ou si les administrateur prone l'ordre figée dans un forum mais bon comme c'est un post récent j'encourage les gens a débattre de maniére réfléchis sur ce post au lieu de pourrir sur des sujets plus régulier, et tel est l'origine propre du forum, un forum, c'est un endroit ou tous les humains présent s'exprime.)
     
  7. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    En clair tu es pour aménager le capitalisme par la social démocratie. C'est à dire se battre pour renforcer la puissance étatique, croire en sa bienveillance ou au pire en sa neutralité sous contrôle citoyen. Cogérer le capitalisme. Nous touchons là au principe altermondiamiste qui est la force réactionnaire de récupération des mouvements autonomes prolétaire.
     
  8. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    Et bien, c'est à peu prés ca. Le sujet ici, serait d'agir collectivement et concretement. Mon idée aurait été de bloquer l'ensemble des trafffics de marchandises venant des pays étrangers. Mais je viens d'apprendre l'existence de plusieurs choses:
    -Si l'économie est touché de maniére grave, le gouvernement aura le droit légitime d'appliquer le plan vyji-pyratte . Et la a partir de ce plan, l'armée aura le droit de faire un coup d'état en france et on pourra parler de véritable dictature.
    - De plus en plus de village autonome se forment en france. Donc le projet en question s'applique tout en douceur, il n'y a pas besoin de le booster.
    -bloquer l'ensemble des frontiéres et port francais serait de l'ordre de l' impossible.

    En bref le moyen le plus sur serait de creer des projets pour faire tendre les grandes villes a devenir autonome. Et surtout boycotter litérallement les grandes surfaces. Si l'on pouvait à la sortie des grandes surfaces sensibiliser les gens à se dire. "En achetant dans une grande surface, vous étes responsable de la faillite de nombreuse famille d'agriculteur en france. Vous etes responsable de l'exode rurale au brésil, en chine et en inde. En bref vous etes responsable de la création de bidon ville.

    sur ce j'y reviendrai plus tard.
     
  9. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Dans le but de relocaliser la production de merdouilles en France?

    Tu devrais plutôt te poser la question de ce qu'est "un droit" et la légitimité". Droit donné par qui, légitime par quoi? Les gouvernants n'ont aucun besoin d'une quelconque légitimité autre que celle de la force pour nous massacrer allègrement et nous imposer ce monde.


    En quoi des villages autonomes peuvent mettre à bas ce système? Le pouvoir devant tant de magnificence va s'en effondrer de lui même ou s'auto-dissoudre?


    Promouvoir le "commerce équitable" (oxymore), la consommation locale pour l'économie locale c'est bien loin de la remise en cause du capitalisme, de l'économie et de la propriété privée. Des idées bien loin de la lutte révolutionnaire classe contre classe. Loin de la volonté de mettre à bas l'ordre. Tellement loin que ça en est l'exact contraire.
     
  10. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    Personellement, je pense que l'environment le plus profitable a l'homme, la société la plus humaine et à son echelle serait le systeme de petites communautés ou artisants et agriculteurs vive en harmonie.

    Tant qu'il y aura des ouvriers, il y aura des chefs et des ingénieurs et donc des classes.
    Si l'on tend les ouvriers à se rendre autonome, les classes dominante-dominé disparaitront.
    C' est beau de lutter pour défendre sa classe mais ce d'au dessus auront toujours beaucoup plus de moyen pour se défendre que les petits prolo. Alors soit tu tue ton patron et t'attend qu'il t'en mettent un à nouveau, soit tu te barre et tu t'autonomise.
    C'est pas la lutte des classes, c'est la dissolution des classe dominant dominé que je prone.
    En france, je ne sais pas si le termes lutte des classes est applicable. Certe ils restent quelques ouvriers, mais nous sommes nous meme dans le registre des dominants par rapport au pays du tiers monde.
    Va dire au ouvriers d' une mine au chili, je prone pour la lutte des classe. A mon avis il pourrai le prendre mal.

    Aprés de quelles merdouilles tu parles??
    De tes vetements qui sont fabriqués par les prolo chinois, De ton steack qui pille les terres de villages autonomes plus que millénaires.
    De ton et de mon ordinateur fabriqué par les prolos des quatres coins du monde.
    De tes melons exploités par des gens qui ont cru au fait qu'il valait mieux partir en Europe que de rester dans son village bidon et qui se retrouve complétement exploité par les européens.
    C'est la que je remet en question le capitalisme, Je prone le troc, je prone la relocalisation pour pouvoir voir la tete de celui qu'a fabriqué le produit et pour voir qu'il est libre.

    Certe le gouvernement francais, qui est maintenant presque entierement gouverné par les multinationale nous la met bien profond, mais tout de meme avec de la vasiline. Si un coup d'état se met en place en france, on ne pourra presque plus manger,ca sera pas les petits gendarmes qui nous surveilleront, ca sera les gentils petits militaire sortant du Rwanda du darfour voir d'afghanistan. Puis adieu le RMI et la sécurité sociale.

    L'ordre mondiale n'attend qu'un soulevement de la population, ca lui donnerat une bonne raison d'utiliser les armes pour se battre.

    Tu parle aussi de propriété privé. Ici je parle de relocaliser l'économie pour donner l'opportunité aux individus d'une communauté de débattre directement sur la distribution des terres, de réflechir collectivement sur ce que tel terre peut produire
    et sur le fait que tel terre peut etre constructible. Le tout en utilisant la parole pour débattre et donc s'affirmer d'égale à égale.
    Nous l'avons bien vu, la distribution des terres de maniére bureaucratique ne mene a rien ou a moins de s'appeler dieu et de connaitre l'ensemble des paramétres du milieu, mais personne ne s'apelle dieu.
    Il faut laisser à l'homme le choix de décider de l'avenir de sa vie. Et ce choix passe par le local.
     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Avril 2010
  11. Sullivan
    Offline

    SullivanGlandeur rêveur Membre actif

    1 430
    2
    1
    Sept 2008
    France
  12. libertaire
    D'un côté comme de l'autre je ne suis pas d'accord avec tout. Cependant, l'idée de faire tendre les populations, et donc les villes, vers l'autogestion est des plus intéressante. Plus les gens verront que "l'idéal anarchiste" est réaliste, plus ils seront nombreux à le rejoindre...etc.
     
  13. Nikrok
    Offline

    Nikrokblop Membre actif

    311
    0
    7
    Sept 2009
  14. anarchiste
    C'est quoi ce truc ?(o_O)

    J'ai l'impression d'y voir une espèce de social-démocratie national, du traditionalisme dans le travail et ensuite tout ça noyé dans de l'autogestion (que je n'arrive pas à imaginer dans un tel projet). :/
     
  15. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Ben ce "truc" comme tu l'appelles c'est plus ou moins le programme de la gauche altermondialiste. En gros :
    - Défense de l'Etat national contre le néo-libéralisme mondial,
    - Aménagement du capitalisme par la social démocratie (directe),
    - Cogestion de l'ordre par les citoyens via les associations,
    - promotion d'une économie dîtes éthique

    Va de pair évidemment la défense de la propriété privée, la mise en avant du travail et de l'entrepreneuriat comme valeur de base, la négation de la guerre de classe, la reprise en main de toute lutte autonome (forum sociaux et autres mascarades)

    Si beaucoup de jeune militants naïfs sont trompés par les discours flamboyant et les slogans simplistes des orgas ou partis alter, les cheffaillons à la Susan Georges, Bové, Mélenchon et compagnie ne se leurrent pas et connaissent la portée exacte de cette idéologie conservatrice (qui oeuvre au maintient de l'ordre régnant).

    De par leur nature fallacieuse ils sont, au même titre que les syndicats, des ennemis redoutables de notre classe.
     
  16. khaosddt
    Offline

    khaosddtNouveau membre

    9
    0
    0
    Oct 2010
    Je n'ai pas tout lu, mais pour moi un monde idéal serait justement un monde, ou la plus part des taches pénibles seraient faites par des machines. Ainsi l'homme pourrait plus se consacrer a la création, le débat, et réfléchir a un avenir meilleur au lieu de réfléchir a sa dure journée monotone de demain a essayer de survivre.
     
  17. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  18. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Il ne faut pas abolir les échanges D: il faut juste abolir les échanges inutiles. Si c'est pour se retrouver dans une ville fascisée avec ses traditions, sa culture, le refus de se mélanger et d'échanger ses produits... Les échanges sont humains, socialement ils sont important, je suis d'accord que faire voyager 17 heures des melons par avion c'est une mauvaise idée mais pour ce qui est des vêtements ce n'est pas la même chose, on peut les faire voyager sans pesticides, conservateurs... Je suis pour le retour à l'artisanat mais si on continue à échanger, les villes qui produisent plus de santiag pourront échanger avec d'autres, si il y a beaucoup de producteurs de t-shirt, peut importe le chômage, ça fera juste moins de travail à chaque couturier.
    Personnellement je suis pour l'abolition de l'argent de ces démarcations travailleurs/retraités/chômeurs, ce qui veulent travailler le font, ce qui ne veulent pas se feront chier 1 mois avant de changer d'avis.
     
  19. ikitla griffe
    Offline

    ikitla griffeMembre du forum

    20
    0
    0
    Nov 2010
  20. libertaire, féministe, , anarcho-syndicaliste, situationniste
    Oulà beaucoup de chose à dire ...

    Sujet très intéressent qui aborde à la fois le thème de "comment tuer le système actuel" et celui de "Quel système mettre après ?"

    Réponse en rapport avec le premier thème:

    -j'aimais bien l'idée de bloquer les ports ... mais comme il a été dis, l'état s'auto-légitime un droit de réponse brutal par le biais du plan vigie-pirate.
    -J'ai entendu parler d'une autre méthode : supprimer un maximum de compte en banque (peut-être pas à la fight-club même si ça reste tentant) c'est-à-dire que chacun retire tout ses sous des banques ... du coup celles-ci perdraient leur fonds de roulement et par là-même leur pouvoir (qu'elles n'utilisent d'ailleurs plus pour favoriser le développement des petites entreprises mais uniquement pour faire plus d'argent et vite).
    -L'auto-gestion et la suppression de la monnaie dans tout les échanges où cela est possible, je m'explique: que ce soit au niveau de la vente aussi bien de drogue , de biens de consommations ou même d'armes à feu, l'état( ou les multinationnales) veut toucher un pourcentage de l'échange de sous, du coup il suffirait de supprimer la monnaie pour que l'état ne puissent plus légitimer son intervention: aucune loi ne pourra jamais nous empêcher de donner un coup de main à un pote pour construire sa maison, l'état ne peux intervenir que si il y a échange d'argent ... je prône donc le troc comme vous l'avez bien compris ^^ et je sais bien que dans le système actuel on ne peux le faire tout le temps mais il faudrait le faire à chaque fois que possible (perso je ne me fait jamais payer par un ami: il me le rendra bien d'une façon ou d'une autre un jour ou l'autre)
    -le problème de "comment survivre si on supprime d'un coup toutes les transactions avec l'étranger" pourrais se résoudre en ne les supprimant pas d'un coup mais petit à petit ... si malgré tout elles étaient supprimées d'un seul coup, n'oublions pas que malgré la crise actuelle tout les rayons de supermarchés restent pleins à craquer et c'est dans ces temples du capitalismes que l'on pourraient trouver de quoi subvenir (pour un cours moment c'est vrai, mais c'est déjà pas mal) aux besoins du peuple, en attendant de mettre en place un système auto-gestionnaire et surtout auto-suffisant.

    Concernant le second thème abordé:
    Ahhh parlons d'un monde "parfais" si c'est possible ^^:
    -J'ai souvent pensé que dans une société anarchiste tout le monde aurait le droit de vivre, du coup il serait nécessaire que le minimum requis pour vivre soit gratuit: avoir un toit, de la nourriture et des vêtements devrais être distribué à toute personne en faisant la demande ... Une fois cela assuré chacun pourrais travailler pour son compte et troquer sa production personnelle pour acquérir d'autres biens.
    Cependant un problème se pose: qui acceptera de travailler gratuitement pour les autres (dans l'alimentaire, le vestimentaire, le bâtiment, et internet ^^) tandis que d'autres travaillerons pour leur gueule ? ma réponse est: tout le monde: il faudrait que tout le monde (sans exception possible: pas de tire-au-flanc sauf incapacité flagrante bien sûr)) consacre 5 à 10h par semaine (je pense que ça devrait être suffisant) pour ces productions-ci. Et le reste du temps tout un chacun pourra faire ce qu'il veut ... bon ça reste une idée à travailler malgré tout je pense.

    -Sur un plan plus général, j'aime beaucoup l'idée de ce que j'appelle les "cités-états": des villes auto-suffisantes pouvant éventuellement se spécialiser dans un domaine tel (un petit peu) la Grèce antique avec Sparte ou Athène ... si elles sont auto-suffisantes les abus d'échanges tel qu'on les voient de nos jours ne devraient plus avoir cours, seul des échanges concernant la spécialité de chaque cité seront utile.

    Réponse sur d'autres points:

    -J'ai vu quelqu'un dire "les machines devraient produire et nous réfléchir" (bon j'ai repris l'idée en gros), tout d'abords cela n'est pas encore possible: derrière toute machine-outils actuelle il y a toujours un humain pour vérifier au bon fonctionnement de celle-ci. Et lorsque l'on arrivera au stade où le nombre d'humains nécessaire sera proche de 0, j'ai bien peur que l'être humain ne se laisse dépérir ... je t'invite à lire Asimov (le créateur du terme "robotique" et écrivain de science-fiction portant principalement sur le thème des robots) pour mieux appréhender ce sujet ... mais peut-être cela sera-t-il une étape nécessaire au développement de l'être humain.

    -Petite réflexion (peux-être hors-sujet mais bon): qu'est-ce qui pousse à faire venir des melons du bout du monde plutôt que de les produire chez soi ? le prix du transport (très faible pour de grosses quantités) par rapport au prix de la main-d'œuvre sur notre territoire ... du coup ne faudrait-il pas augmenter le prix de l'essence ? (ou celui des douanes, mais une douane peut n'être payé qu'une fois alors qu'augmenter le prix de l'essence se répercute directement sur la longueur du trajet), bon je suis comme vous et je m'indigne à chaque nouvel hausse de son prix lorsque je vais à la pompe ... mais mettre un prix plus élevé sur les entreprise que sur les particuliers pourrais limiter les échanges internationaux ...

    Voili voilou mes petites idées sur la question ^^.:ecouteurs:
     
  21. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  22. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le troc je ne suis pas pour, déjà rien que l'attente d'un échange imminent. Je préfère la mentalité du "il nous le rendra bien un jour ou l'autre". Enfin économiquement je suis partisan du don et de la suppression de la valeur de l'inconscient et de l'immatériel.
     
  23. lezebre
    Offline

    lezebreNouveau membre

    9
    0
    1
    Déc 2011
    Pourquoi ne pas concevoir une autogestion mais à l'échelle individuelle ? J'avais lu quelque part que l'on était capable de créer une petite usine à fabriquer n'importe quoi avec un cout de 3000 euros. Imaginons que chaque personne soit indépendant alimentairement (cultivant son jardin), avec un toit, de l'énergie auto-produit et le minimum pour vivre. La production et la consommation se fait à l'échelle individuel, et plus de lutte de pouvoir ni d'exploitation.

    On peut ensuite utiliser le progrès technique pour travailler le minimum (automatisation de l'agriculture, panneaux solaire...) Une fois que les besoins vitaux sont remplis, on peut vivre libéré du travail.

    Il peut toujours y avoir des espaces en commun évidement (fabrication des machine dans lesdites usine, en partenariat avec des sorte de fab lab).
    Je me base plus sur une économie très local et bénévole, ne foi libérée des bésoins vitaux.

    Pour la conception du savoir technique (et pour les échanges culturels), il est indispensable de mutualiser les connaissances : internet.
     
  24. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  25. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Parce que il y aurait encore de l'argent ?
     
  26. lezebre
    Offline

    lezebreNouveau membre

    9
    0
    1
    Déc 2011
    Pour le coup si j'ai précisé 3000 euros, c'était juste pour donner l'idée que l'on peut en créer une usine avec peu de moyen.

    Dans un système comme celui-ci, on peut penser que puisqu'il y a assez de bien pour chacun , que tout le monde peut, au besoin, se fabriquer ce qu'il veut soi-même sans trop de mal, on peut sans problème détruire l'argent.

    En fait, dès que l'on aurait besoin d'un objet, on le fabriquerais soi-même (DIY au pouvoir !), ou alors quelqu'un nous le donnerait s'il n'en a plus besoin, ou le fabriquerais lui s'il en a envie...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fab_lab

    l'imprimante 3d, assez pratique quand même
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Imprimante_3D



    Ces fablab permettraient en fait une relocalisation des usines (et donc, pour moi, de l'exploitation, puisque plus de dépendance envers un organisme central). On peut y voir de même avec l'agriculture (cela revient à ce que chacun ait son petit jardin (j'ai pas testé mais paraitrait qu'il existe des jardin qui pousse tout seul, à vérifier http://potagersdantan.wordpress.com/2011/06/08/creer-votre-jardin-autofertile/)



    Après il faut que ce genre d'organisation s'inscrive dans un cadre écologique (ça devrais pouvoir se faire), et j'espère que ça puisse amener sur un truc genre, économie du don.

    Ce modèle là ressemble en fait beaucoup à celui de la décroissance.



    Voilà. Vous en pensez quoi ?
     
  27. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  28. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je préfère l'annihilation de l'exploitation à sa "relocalisation".
    Sinon je vois pas trop quelle est ta proposition concrètement. Que chaque personne ait son fab lab et produise ses biens, sa nourriture, qu'il n'y ait aucun échange ou le moins possible ?
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    26