Chargement...

Sans musique ?

Discussion dans 'Musique et contre-cultures' créé par raaph, 15 Décembre 2017.

  1. raaph
    Offline

    raaphMembre du forum Membre actif

    369
    55
    2
    Juil 2016
    Homme
    France
  2. libertaire, anarchiste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Salut a tous ! voila jcp trop si ca rentre dans le cadre du forum mais j'voulais quand meme en parler donc on est partit ^^
    deja personnellement comment vous aprehendez de ne pas pouvoir ecouter de musique ? en gros imagnez un monde sans musique quoi (perso impossible je finirai sois par peter littéralement un cable ou bien pire mais bon x))

    et est ce qu'on pourrais avoir une revolution,ou du moins proner etre contre la societe etre different vouloir renverser l'ordre etablis enfin vous voyer sans musique ou texte qui servent qd meme bcp de support a tt ca

    voilaaa voilaaa j'espere que ca vous interessera, j'attend vos reponses ;)
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    A vrai dire je n'y avais pas pensé... Cela dit la musique tout dépend de qui la fait et pourquoi, les musiques militaires aident à supporter la guerre, par exemple. Et puis y a des fois où la musique rend fou (quand les voisins mettent Johnny Hallyday à fond les ballons en pleine nuit!).
    En tout cas je suis d'accord avec toi la musique c'est super important pour les luttes.
    J'ai connu beaucoup de gens qui sont devenus militants grâce aux Béruriers noirs ou Brigada Flores Magon par exemple. Pas seulement grâce à la musique mais parce que pendant les concerts ils rencontraient des gens partageant leurs idées, et prenaient contact avec des groupes dans les stands (antifas locaux principalement).
     
  5. the black daemon
    Offline

    the black daemonMembre du forum Membre actif

    392
    101
    2
    Avr 2017
    Homme
    France
  6. libertaire, anarchiste, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire, primitiviste
    y aurais toujours les oiseaux ou le vent et tous les bruit qui t'entoure
    en fait il fraudais qu'on soit tous sourd pour que se soit le cas
    mais c'est sur qu'on se ferait bien chier
    c'est sur que ça serait la merde
    et ça serait plus facile pour l'ordre établie de nous diaboliser
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ben tu fais bien d'en parler, les sourds ne sont sûrement ni plus ni moins révolutionnaires que les autres? Et ils ressentent sûrement autant d'émotions? (et trouvent d'autres moyens que la musique de ne pas se faire chier?)
     
  9. the black daemon
    Offline

    the black daemonMembre du forum Membre actif

    392
    101
    2
    Avr 2017
    Homme
    France
  10. libertaire, anarchiste, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire, primitiviste
    ba oui pour stimuler le cerveau il y as toujours les 4 autre sens
     
  11. Denis
    Offline

    DenisMembre du forum Membre actif

    200
    72
    10
    Sept 2017
    Homme , 60 ans
    France
  12. libertaire, anarcho-syndicaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire
    La musique adoucit les moeurs dit la vindicte populaire !
    de quelle musique parle-t-on ?
    Toutes les ignominies religieuses ne sont-elles pas rythmées de musqiue ? oui vaut mieux
    vaut être sourd et militant !!!
    a écouter :
    Henri Tachan : dans les orchestres militaires
    et Léo Ferré : la marseillaise ......
    et puis sardane mes ami(e)s !!!
     
  13. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Désolée je n'ai pas compris? c'est quoi ou qui "sardane"?

    Au sujet des sourds et de la musique: il semble que les sourds peuvent être sensibles à la musique.

    Etre sourd n'empêche pas d'aimer la musique

     
    the black daemon apprécie ceci.
  15. Denis
    Offline

    DenisMembre du forum Membre actif

    200
    72
    10
    Sept 2017
    Homme , 60 ans
    France
  16. libertaire, anarcho-syndicaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Qui pro-quo malheureux !
    je disais qu'en ce qui concerne la musique religieuse valait mieux
    être sourd que d'entendre leurs ignominies !
    bien sûr que les sourds sont sensibles à la musique cela va de soi !
    Sardane : danse traditionnelle interdite par Franco en 1936 car trop
    libertaire.
    désolé du malentendu !
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    OOps, désolée,en fait j'avais bien compris ton propos! Et je suis bien d'accord avec toi!
    Je poursuivais juste la discussion sur le sujet initial car quant à moi je ne savais pas vraiment quels rapports les sourds peuvent avoir avec la musique!
    Sinon tu fais bien de rappeler que la musique "militante" est un "outil" qui peut être bénéfique ou maléfique....
     
  19. Denis
    Offline

    DenisMembre du forum Membre actif

    200
    72
    10
    Sept 2017
    Homme , 60 ans
    France
  20. libertaire, anarcho-syndicaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire
    j'avoue que je ne connais pas trop cet handicap .... mais je pense
    juste que la musique est aussi faite de vibrations, corporelles entre autres,
    donc de sensations émotionnelles.
     
  21. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 681
    540
    141
    Jan 2009
    France
  22. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    ben si t'avais jamais écouté de musique de ta vie ou même que t'en avais écouté mais que t'avais pas appris à aimer ça tu supporterais sans doute très bien une existence sans musique. C'est difficile de se projeter comme ça dans des situations complètement inconnues.
     
    raaph apprécie ceci.
  23. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je pense qu'il s'agit plutôt d'une interrogation métaphysique, du genre "si un arbre tombe dans une forêt où il n'y a personne pour l'entendre est-ce que ça fait quand même du bruit?"
    Justement dans le cas des sourds c'est pas comme s'ils vivaient dans un monde où personne n'entend. Pour la parole il existe des moyens de communication alternatifs mais rien ne peut vraiment remplacer la musique: même ceux qui arrivent à "ressentir" les sons savent qu'ils ratent un plaisir qui ne peut se comparer à aucun autre...

    S'agissant de sourds de naissance difficile de comparer les sensations (même s'il est évident qu'il y a une différence avec ce que ressentent les entendants).
    Témoignage d'un ex-entendant, très amateur de musique, devenu sourd, puis appareillé:

    Voix et musique pour le sourd implanté que je suis

    Sinon j'ai connu une personne (une seule!) qui n'aimait pas la musique, je veux dire aucune sorte de musique! ça ahurissait tout le monde!

    [​IMG]
     
  25. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 681
    540
    141
    Jan 2009
    France
  26. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Mouais, à mon avis c'est quand même typique des pays "développés". Ici et maintenant on peut écouter de la musique n'importe quand.
    Mais y a deux siècles ou même peut-être à d'autres endroits du globe les gens écout(ai)ent pas de musique. Peut-être ils apprécieraient en écouter mais il trouverait certainement pas ça indispensable.
     
  27. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  28. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    le questionnement ne portait pas sur la fréquence d'écoute mais sur l'existence même de musique. La technologie permet de se passer de la présence des musiciens donc on peut en écouter plus souvent mais quand même pas "n'importe quand" (en classe ou au travail par exemple).
    Mais je n'ai jamais entendu parler d'aucun pays ni aucune époque sans musique?
    Selon l'enclycolpédia universalis:
     
  29. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  30. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Sur wikipédia, sur l'histoire et la géographie de la musique (il semble bien en effet qu'il n'ait jamais nulle part existé de civilisation sans musique):

     
  31. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 681
    540
    141
    Jan 2009
    France
  32. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Moi non plus en même temps je me suis jamais posé la question.
    Mais ça me choquerait pas.
     
  33. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  34. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    On a répondu en même temps (voir plus haut). Ce qui donne quand même à penser sur ce que l'humanité a en commun, toutes époques et lieux confondus...
     
  35. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 681
    540
    141
    Jan 2009
    France
  36. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    je serait pas aussi hâtif que toi. Le fait qu'il y ait eu de la musique dans toutes les cultures ne signifient pas que c'était un phénomène répandu dans chacune d'entre elles, ni que toutes les classes de la population y avaient accès (et s'y intéressaient).
     
  37. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 400
    1 631
    427
    Fev 2014
    France
  38. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Le goût pour la musique traduit une certaine sensibilité apparemment propre à l'ensemble de l'humanité. Même pendant la préhistoire on pouvait faire (et donc écouter) de la musique avec des instruments sommaires (ce qui ne signifie pas que les musiques étaient sommaires si j'ai bien suivi l'explication des historiens de la musique).
    Qu'est-ce qui te fait imaginer que des gens en seraient dépourvus? A quelle catégorie sociale et culturelle imagines-tu qu'ils appartiennent (appartenaient)?
     
  39. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 681
    540
    141
    Jan 2009
    France
  40. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je pense que tous les humains en sont dépourvus.
    Simplement parce que la notion même de "musique" est une invention sociale. La musique n'existe pas en soi dans la nature. C'est nous qui, culturellement, avons décidé de dire "telle suite de note est de la musique". On a ainsi différencié des associations de sons "nobles" (la musique) et des associations de sons banales (le bruit des pas sur le sol, le vent dans les feuilles, etc...).
    Pour moi l'art de manière générale c'est un truc aristocratique. Pas dans le sens où y a que les aritos qui font de l'art mais dans le sens où ce on appelle quelque chose "art" quand on veut le différencier des trucs banals, laids, profanes... Je vois pas d'explication rationnelle pour lesquelles ce serait différent avec la musique. Pourquoi on kifferait naturellement la musique ? Pourquoi notre cerveau reconnaitrait tels types de sons comme un truc différent que tels autres types de sons ?
    D'ailleurs ce sont des débats qui ont cours dans le monde de la musique (avec en techno l'incorporation de sons qui à première vue n'ont rien à voir avec la musique : le bruit des machines par exemple, ou avec des oeuvres expérimentales où on enregistre des oiseaux et on dit que c'est de la musique...).
    Bref pour faire court : la musique est une construction sociale. Donc comme n'importe quelle construction sociale elle a un début et certainement une fonction sociale.

    Là c'est de la pure spéculation mais pour moi une construction sociale sert avant tout la classe dominante.
    Et pour moi l'art, contrairement à ce que disent les artistes, est davantage un moyen d'asseoir un pouvoir que de lutter contre. L'église a utilisé la musique, la peinture et la sculpture pour faire passer ses messages pendant tout le moyen-âge. Les seigneurs et rois ont utilisé l'architecture pour faire des concours de qui-c'est-qui-a-la-plus-grosse.
    Pour moi les opéras par exemple c'est un symbole du luxe et un espace "réservé" aux riches "qui savent ce qu'est la vraie musique". Donc d'après moi la musique a peut-être été un moyen pour les dominants de se démarquer genre "nous on est raffiné, nous on sait associer les sons de manière harmonieuse alors que vous, vous ne savez même pas que c'est possible bande de pouilleux".
    Du coup, je ne dis pas que la musique est née avec ce genre de réflexion, mais je pense que c'est ce genre de réflexion qui en a fait un domaine spécifique ("musique") et qui a par conséquent permis son expansion.

    C'est de la spéculation comme j'ai dit et j'en ai bien conscience. mais ça se base quand même sur des analogies avec ce qui a été fait dans d'autres domaines. Par exemple la science, on peut pas dire qu'elle est née avec la bourgeoisie, il y avait des gens qui raisonnaient "scientifiquement" avant l'essor de la bourgeoisie. Mais par contre le domaine "science", la systématisation de la démarche scientifique et du coup sa démocratisation (relative) c'est apparu avec la bourgeoisie.
    D'ailleurs ce qui est sûr c'est que les partitions qui ont permis le développement d'un langage musical "universel" (et donc la popularisation de la musique) sont apparues avec la rationalisation.

    Bon voilà, tout ce pavé pour dire que pour moi ce qu'on appelle "musique" et qui est mal défini n'existe pas à l'état naturel. C'est une invention de l'homme donc elle a une histoire et le fait d'y être sensible aussi. Tient ça me fait penser à ce texte (j'espère que tu verras le rapport parce que je poste ça pour être plus clair pas plus opaque ^^") :

    Bon c'est pas la réflexion sur l'importance de l'histoire qui m'intéresse mais comment des goûts, des pratiques culturelles qui nous semblent presque "naturelles" ou "universelles" ont en fait une histoire.
     
Chargement...