Salutation et Présentation

Discussion dans 'Présentations des nouveaux membres' créé par Oni21, 19 Avril 2017.

  1. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum

    18
    0
    0
    Avr 2017
    Homme , 36 ans
    France
  2. anarchiste, auto-gestionnaire, progressite, anti-autoritaire
    Bonjour à tous,

    Ben voilà, j'ai 36 ans et j'attends mon troisième garçon pour début juin. Je travaille dans un foyer en protection de l'enfance en tant que Chef de Service Éducatif. Comme je ne suis pas ici pour rien, j'ai évidemment beaucoup travaillé avec mes collègues pour que l'on fonctionne sur un mode auto-gestion. Ça fait son chemin même s'il faut passer beaucoup de temps à convaincre, cela porte ses fruits. J'aimerai un jour que l'on arrive à travailler de la même manière avec les jeunes...mais pour cela il faudra encore beaucoup de discussion, et peut-être que je grimpe sur le cran du dessus pour avoir la possibilité de le mettre en place.

    Cela fait plus de 20 ans que je suis passionné par la société et que je souhaite la changer. C'est pour cette raison que mes études et ma profession se sont orientées sur l'éducation. Je réfléchis à un engagement politique mais sans vraiment être convaincu par l'idée du groupe. J'ai quand même envoyé un post à la fédération anarchiste...à voir.

    Sinon, j'adore la SF et l'héroïc fantasy, les BD, l'informatique....les jeux de société beaucoup beaucoup. Un classique à la maison reste l'apéro-jeu avec mes fils et ma femme.

    J'espère que ce forum me donnera l'occasion de découvrir des idées et d'avoir des échanges passionnant.

    A bientôt
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
  5. Sullivan
    Offline

    Sullivan Glandeur rêveur Membre actif

    1 428
    2
    1
    Sept 2008
    France
  6. libertaire
  7. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgnc rebelle instable Membre actif

    236
    24
    0
    Oct 2016
    France
    Bienvenue à toi .Eternel enfant;vive la continuité!Salut à vous.
     
  8. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    185
    24
    3
    Avr 2016
    Homme
    France
  9. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum

    18
    0
    0
    Avr 2017
    Homme , 36 ans
    France
  10. anarchiste, auto-gestionnaire, progressite, anti-autoritaire
    Merci pour vos posts. Maintenant il va falloir que je prenne le temps de vous parler des organisations Opale, qui sont une mise en application concrète de l'auto-gestion qu'en tant que libertaire je pense que nous devons diffuser autour de nous...parce qu'il y en a marre des gens qui pensent que l'auto-gestion n'est pas possible et que nous avons toujours besoin d'un chef...la légitimation du pouvoir est d'une force insoupçonnée.
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    J'avoue que je suis sur le cul: jamais j'aurais eu l'idée d'assembler les termes "Chef de service éducatif" et "mode autogestion"! o_O
    Je suis curieuse d'en savoir plus (pas besoin de donner pour autant de donner des noms, je travaille pas pour la police!) et qui sait? de dépasser mes sentiments plutôt négatifs sur le principe même d'éducation...

    l'école... pour ou contre?

    Lutte et handicaps

    La domination adulte
     
  13. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum

    18
    0
    0
    Avr 2017
    Homme , 36 ans
    France
  14. anarchiste, auto-gestionnaire, progressite, anti-autoritaire
    Que veux-tu Ninaa, c'est l'intitulé de mon "statut", mais ça n'enlève rien au fait que je n'ai pas voulu ce travail pour le pouvoir de décider mais pour la mise en application de mes idées éducatives et d'organisation sociale.

    Concrètement un foyer en protection de l'enfance accueil des enfants placés par le juge ou par les parents pour diverses raisons (conflits plus ou moins violent, inceste, etc.). Ils sont souvent découpés par unité et par tranche d'âge. Dans mon cas on a ouvert le service en 2012 pour des jeunes de 16 à 21 ans, garçon et fille, français et étranger. D
     
  15. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum

    18
    0
    0
    Avr 2017
    Homme , 36 ans
    France
  16. anarchiste, auto-gestionnaire, progressite, anti-autoritaire
    Raté.

    Dans un foyer classique (MECS: Maison d'Enfant à Caractère Social), tu trouves en terme d'organisation: 1 directeur ou directrice, 1 chef de service éducatif (CSE), des éducateur, une maitresse de maison. Dans mon cas, on a la chance d'avoir un conseiller en insertion professionnelle, une conseillère en économie sociale et familiale.

    Dans le classique, le CSE fait le planning, gère l'équipe pose les sanctions, etc. Dans mon cas je considère que mon travail consiste à être un catalyseur d'intelligence collective, à être le garant du parcours de nos jeunes car n'étant pas au quotidien avec eux j'ai une distance qui permet une vision plus globale. Je pense que même dans un système anarchiste la société est tellement complexe et spécialisée qu'il est évident et nécessaire qu'il y ait des fonctions différentes. Mais cela n'engendre en rien de la hiérarchie ou des avantages... surtout des responsabilités. Mon boulot consiste également à m'assurer que tout le monde vienne avec plaisir au travail. Le travail est pour moi une base de l'épanouissement de l'homme.

    Il faut que je m'active, le travail m'appelle ;
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Je ne vois toujours pas concrètement (au delà de la déclaration de principe) de quelle manière fonctionne cette "autogestion", ni même de quelle manière tu t'y prends pour que "tout le monde vienne avec plaisir au travail", ni surtout comment tu "autogères" ces jeunes "placés par le juge ou par leurs parents"?
    On retrouve d'ailleurs le même flou dans la référence que tu as postée (une technique de management pour les "chefs d'entreprise").
    La plupart des gens travaillent parce qu'ils y sont matériellement obligés. Si leur supérieur hiérarchique exige qu'ils aient l'air "épanouis" ont-ils la possibilité de s'exprimer sincèrement, sachant que ce supérieur a le pouvoir de les virer?
    Un autre point qui reste flou dans cette conception du management "auto-gestionnaire": y a t-il, comme dans une SCOOP par exemple, égalité des salaires?
     
    Dernière édition: 27 Avril 2017, à 13:22
  19. allpower
    Offline

    allpower   Comité auto-gestion Membre actif

    4 246
    159
    3249
    Nov 2012
    France
  20. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Électron libre Membre actif

    148
    18
    2
    Août 2016
    Switzerland
    Ceci devait n'être qu'un post de présentation mais je vois que Ninaa est montée en chaire .
    Bienvenue Oni21 :)
     
  21. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum

    18
    0
    0
    Avr 2017
    Homme , 36 ans
    France
  22. anarchiste, auto-gestionnaire, progressite, anti-autoritaire
    C'est pas grave, il est toujours intéressant d'être confronté et remis en cause pour avancer.

    Ninaa, je vais essayer de te répondre. N'oublies pas que j'évolue dans un contexte qui ne permet pas totalement une auto-gestion, je n'ai pas la possibilité de faire exploser le cadre. J'ai un directrice et des grands chefs avec qui je dois composer.

    J'ai eu la chance de créer le service avec mes collègues. Nous sommes partie d'une feuille blanche et d'un bâtiment vide. Nous avons passé de longues heures à discuter des moyens par lesquels nous atteindrons notre objectif (fixer par l'Aide Sociale à l'Enfance) : accompagner des jeunes de 1 à 21 ans à l'autonomie. Par autonomie il faut entendre dans ce contexte: capacité à s'insérer socialement et professionnellement dans la société actuelle.

    J'ai posé des grands principes (utilisation du pouvoir, pas bien, mais je ne suis pas parfait) en accord avec mes collègues et à force d'argumentation, j'arrive assez bien à convaincre les gens.

    On ne peut pas reprocher à quelqu'un d'échouer, par contre ne pas essayer est pour moi un problème.
    On fait tous des erreurs, adultes, jeunes, etc. On peut tous changer, donc on évite les jugements définitifs.
    Si tu n'es pas capable d'expliquer le sens d'une règle c'est qu'elle en a peut-être pas.
    Le droit n'est pas une référence absolu, on peut s’asseoir dessus.
    Le bon sens doit gouverner nos décisions.
    Si tu n'es pas d'accord avec quelque chose ou quelqu'un, dit le.
    Notre rôle n'est pas de dresser des petits soldats, les jeunes n'ont pas à marcher aux pas, ils font leurs choix, notre rôle est d'essayer de les aider à prendre conscience des conséquences des choix que l'on fait.
    Dans le cadre de la protection de l'enfance, on parle d'obligation de moyen. Pour moi tout le monde se cache derrière ça: "j'ai fait le maximum", et bien souvent c'est pas le cas. Pour moi on a une obligation de résultat, même si l'on sait que l'on en aura pas toujours (et qu'on est pas tous d'accord sur la définition d'un résultat positif). On doit se battre jusqu'au bout pour que les jeunes que l'on accompagne est un avenir. Pour info, 1/3 des sdf sortent de la protection de l'enfance...une honte.
    Tu peux critiquer les décisions des autres, mais qu'est-ce que tu proposes ?
    Un jeune qui fugue, fume, pète un câble, etc ne doit pas être sanctionné. Il va mal, le contexte de vie que nous lui proposons ne lui convient pas, etc. Quel est son besoin et pouvons nous y répondre.
    Il est important qu'on valorise les jeunes qui sont plein de qualité, et cela marche aussi pour nous adultes. J'ai envie de prendre plaisir dans mon travail, et il est important que cela soit le cas pour tout le monde. On essaye de travailler dans un contexte conviviale, avec malheureusement des tensions qu'on essaye de régler ensemble.
    Notre organisation et notre travail doit découler du besoin des jeunes et non du confort des adultes.
    Tout le monde soit être productif, aucun de nous n'est là pour contrôler le travail des autres.
    Une part non négligeable de mon temps de travail est consacré à des discussions avec mes collègues pour savoir ce que l'on va essayer comme méthode pour améliorer les choses. Je n'arrive pas avec mes solutions que j'impose.
    Vous n'avez pas besoin de me demander la permission de faire les choses.
    J'essaye de véhiculer la méthode de la prise de décision par avis, qui permet à mon sens une grande autonomie et efficacité.

    Après au niveau des jeunes, on est clairement pas dans de l'auto-gestion, bien souvent nous leur imposons nos règles. Je vise d'abord à convaincre les adultes que l'on peut se passer de chef et après ils pourront ne plus être chef vis à vis des jeunes...et cela fait son chemin. Nous sommes un foyer où sur une année il doit y avoir 1 ou 2 sanctions que nous réfléchissons la plus éducative possible. On est loin d'être parfait, mais quand les jeunes disent spontanément la maison en parlant du foyer, je me dis qu'on ne doit pas être si mauvais que ça. Tout comme quand les anciens viennent nous voir régulièrement pour nous demander des conseils ou pour boire le café.
     
  23. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Électron libre Membre actif

    148
    18
    2
    Août 2016
    Switzerland
    Un sujet, une profession et un "idéal" intéressant et je regrette une fois de plus de manquer de temps.

    Une question cependant :

    Ton rôle réel - en tant qu'éducateur au sens large - n'est-il pas de protéger aujourd'hui et pour demain la "société" (cadre cohercitif, normé etc etc) au prétexte du bien-être des jeunes adultes qui te sont confiés ?

    Pour faire bref, on t'utilise pour normaliser des individus. Comment fais-tu pour concilier tes aspirations (au bien être de celles et ceux qui te sont confié(e)s) et les résultats que l'institution attend de toi ?
     
  24. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum

    18
    0
    0
    Avr 2017
    Homme , 36 ans
    France
  25. anarchiste, auto-gestionnaire, progressite, anti-autoritaire
    Tu as bien compris toute la complexité de ma situation et du paradoxe dans lequel j'évolue. Après, là on personne n'obéit, personne ne commande :p donc je reste libre de mes choix.

    Déjà, première étape, convaincre et permettre qu'il n'y ait pas une seule voie. Je revendique très clairement sur mon lieu de travail ma vision libertaire. Je valorise les jeunes qui remettent en cause le cadre car pour moi c'est souvent preuve d'esprit critique. La mission qui nous ait confié est de les insérer socialement et professionnellement. Personnellement, je pense que l'Homme a besoin de ces deux aspects pour être épanoui. Pour moi le travail et notre utilité est centrale au bien être, ça nous met en lien, et nous sommes un être profondément social. La société tel que nous la connaissons fonctionne sur le résultat...très bien, je vais m'efforcer dans le cadre qui m'est donné d'atteindre mes propres objectifs et de montrer que les résultats parle pour moi. Et puis, beaucoup de personnes dans le social ont une vision ouverte et de "gauche". Après, j'ai fait le choix de gravir les échelons de la hiérarchie pour pouvoir, justement, faire autrement et être le moins gêné possible. Lors de mon entretien d'embauche j'ai clairement affiché ma manière de penser et ma collègue m'a choisi pour cela. J'ai eu de la chance.

    Plusieurs de mes collègues étaient extrêmement normatif: des règles stricts (douche, repas, sorties, devoirs, etc.), une morale ancrée (pas de drogue, de prise de risque, etc.). Comme de ma place j'ai la possibilité de forcer un peu la décision collective, j'ai pu leur démontrer par la preuve que faire confiance et ne pas utiliser de coercition amène au moins au tant de résultat. Après pour moi le changement prend du temps et j'accepte que le cadre ne corresponde pas forcément à ce que je veux, même si je suis "le chef de service". En 4 ans j'ai déjà beaucoup assoupli les règles liées aux sorties, et j'ai pu dire à mes collègues que pour moi il n'est pas nécessaire d'avoir des règles sur ce point. On y viendra j'espère. J'essaye petit à petit de retirer toute coercition de notre pratique, et de la mienne, car je suis loin d'être parfait.

    Sur la question de la norme, en se basant sur une définition sociologique, la norme correspond au plus grand nombre. Il est donc important de la questionner quotidiennement mais elle peut-être aussi importante. Par exemple, je valorise la curiosité et l'accumulation du savoir. Il est pour moi important que tous les jeunes sortent du foyer en sachant faire le ménage, à manger, gérer leur budget, etc. Et cela répond à des normes. Après je suis toujours vigilant au fait que quelqu'un qui ne se met pas dans la norme ne soit pas exclu ou sanctionné. Pour moi, l'éducation avec des jeunes adultes repose sur le sens. Il n'y a aucun intérêt à forcer quelqu'un car il ne reste rien après coup. Ce qui est intéressant est de véhiculer du sens et donc d'accepter que cela soit questionner. Pourquoi fais-tu ceci ou cela ? reviens régulièrement dans notre pratique, nous questionnons et nous nous questionnons.

    Je vais mangé, j'essaierai d'apporter des compléments après. N'hésitez pas à venir me critiquer ça me fait avancer. Par contre, si vous le faites amenez des contre-propositions. Merci
     

Les membres qui ont lu cette discussion récemment (Total: 12)

  1. Oni21
  2. Anarchie 13
  3. ninaa
  4. Sullivan
  5. Gorille argenté
  6. pschrsrgnc
  7. Barbe Noire
  8. mc²
  9. pilou-ilou
  10. Hervé Keitel
  11. BaloO5
  12. allpower