Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Saint Nazaire VIOLENCE POLICIERES

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par jeunevoleur, 1 Février 2009.

  1. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Affrontements très violents à Saint-Nazaire
    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article79222

    La mobilisation sur la région de Saint-Nazaire a commencé très top le
    matin avec des blocages des ronds-points sur la zone portuaire et les
    chantiers navals. Plusieurs centaines de salariés des chantiers navals, de
    la sous-traitance, de Airbus, Port Autonome, EDF, SNCF, la raffinerie de
    Donges, la Poste, MAN Diesel, etc... ont bloqué la circulation à tout
    transport de marchandises. A 14 h 00 un rassemblement a réuni plus de
    25.000 personnes et la manifestation s’est déroulé dans le calme jusqu’à
    la Sous-préfecture.

    C’est une fois que la tête de manif est arrivée que des affrontements
    violents ont éclaté lorsque une section de CRS a déboulé par une rue
    adjacente en lançant des lacrymo sur les personnes rassemblées. Les
    manifestants dont de nombreux ouvriers encore en bleu de travail mais
    aussi des jeunes, ont riposté en prenant en tenaille les CRS.

    Des corps à corps extrêmement violents ont eu lieu devant la grille de la
    sous-préfecture lorsque la section de CRS qui se trouvait à l’intérieur a
    tenté de faire une sortie musclée pour secourir leurs collègues. Dans ces
    premiers "contacts" plusieurs salariés dont des délégués CGT et policiers
    ont été blessés. Les affrontements se sont étendus sur plusieurs rues
    adjacentes et les barricades de feu ainsi que les échanges de tir de
    lacrymo, grenades offensives, canettes et projectiles divers ont duré
    plusieurs heures.

    Les CRS ont reçu le renfort des gendarmes mobiles et plusieurs charges se
    sont soldées avec des blessés dont un grave à cause d’une grenade
    offensive qui lui a éclaté le pied.

    C’est à 20 h que la charge la plus violente a eu lieu. On reporte des
    dizaines d’arrestations.

    Saint-Nazaire : attaque policière, riposte populaire !
    vendredi 30 janvier 2009, par OCL St Nazaire
    http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article478

    La manifestation du 29 janvier a regroupé énormément de monde, 18.000
    selon la presse, 25.000 selon les organisateurs. La tête du cortège en
    arrivant à la Sous-préfecture à trouvé porte close, le sous-préfet
    refusant de recevoir la délégation. Des altercations avec les flics à
    propos de l’accrochage de banderoles sur les grilles protégeant le
    bâtiment on échauffé les esprits. Les CRS, habituellement discrets, et
    planqués dans les jardins du sous-préfet sont sortis, arrogants, et se
    sont mis à arroser de lacrymo la manifestation qui défilait toujours à
    16H30, obligeant le défilé (comprenant de nombreux enfants) à refluer vers
    la mairie. Devant cette agression, plusieurs centaines de manifestants ont
    chargés les CRS, les obligeant à rentrer dans la sous-préfecture, dont le
    portail a été défoncé. Ce n’est qu’à 20H30 que les CRS sont parvenus à
    calmer la colère populaire, grâce au renfort des BAC locales, puis des
    gendarmes mobiles arrivés de Nantes. Un manifestant a été grièvement
    blessé, atteint aux jambes par une bombe sonore à déflagration. 15
    personnes ont été interpelées. à suivre.

    OCL St-Nazaire

    Ci dessous le témoignage d’un camarade retraité, ex-militant du PCF,
    aujourd’hui "communiste unitaire".


    La provocation policière est évidente....
    1) dés le matin de nombreux cars étaient postés à la préfecture, on
    connait leur pratique : s’il ne veulent pas d’incidents , ils restent
    discret, s’ils en veulent, ils se montrent et provoquent ... ça été le cas
    à 17h où ils ont envoyé des lacrymos sur la foule

    2) C’est évident que le pouvoir va tenter d’exploiter ces évènements à son
    profit, que les "bien pensants" de gauche comme de droite vont fustiger
    ces "jeunes irresponsables"

    3)Bien sûr, il y a eu des poubelles de brulées... (horreur) mais qu’est-ce
    face aux vies gâchées, à la frustation et la colère LE-GI-TI-ME de ces
    jeunes manifestants QUI N’EN PEUVENT plus face à ce pouvoir qui les
    méprise, les agressent...J’ai constaté que les témoins (y compris des
    vieux comme moi) partageaient plutôt la révolte des "excités" et étaient
    scandalisés de l’attitude de la police...

    A ce propos je peux apporter mon témoignage, nous étions sur les lieux de
    18h30 à 20h, nous avons vu les feux de poubelles, les robo-cops se
    déployer, leur arrogance et leurs cris d’allégresse lorsqu’il ont
    interpelé un manifestant qui les narguait...

    Nous avons été témoins d’une chasse à 2 jeunes par des cow-boys en civil
    qui prenaient de revers les manifestants, ils ne se sont pas contentés de
    les arrêter, il se sont mis à matraquer l’un d’eux, j’ai voulu prendre une
    photo (mais mon appareil ne s’est pas enclenché), les CRS en uniforme qui
    étaient à proximité m’ont poursuivi, coincé et ont voulu prendre mon
    appareil "vous n’avez pas le droit de prendre des photos", s’il n’y avait
    pas eu de témoins et si mon appareil avait fonctionné je pense que je
    serais passé à la casserole... Les présents (des papys et mamies !) et
    moi-même les avons incendié : "Vous avez peur des témoins de vos
    méthodes", "c’est des méthodes de fachos..." Ils ne nous ont pas inculpé
    "d’outrage" mais ils ont rétorqué en nous traitant "d’anarchistes" !!!!
    suprême insulte apparemment à leurs yeux !

    Apparemment, les arrestations ont été nombreuses : nous en avons compté 8
    en l’espace d’une heure ! (il y a des prises d’ADN dans l’air") [1]
    j’espère qu’il y aura du monde lors de la comparution immédiate des
    interpelés...
    ou
    Provocation aussi, des responsables du ruban bleu [2] : en début d’après
    midi, quand les syndicats ont décidé d’investir la plateforme balcon, les
    responsable du ruban bleu ont voulu leur interdire l’accès, sans succès
    évidemment, il ont alors tenté d’empêcher l’accès à un prise de courant
    pour la sono... sans succès également... ENFIN, pour la première fois, les
    manifestants ont réussit à réinvestir l’espace (celui de l’ex-Maison du
    peuple), que veulent s’accaparer ceux qui défendent "un autre idée du
    monde" : celui de la toute puissance du libéralisme...

    Reste à libérer la maison des syndicats de l’étau du tout commercial qui
    l’étouffe en AFFICHANT HAUT ET FORT les slogans syndicaux sur la façade de
    l’immeuble des syndicats ! ..

    Un dernier mot, et le plus important, c’est l’ampleur de la manifestation
    (une des plus forte que l’on ait vu à St Naz), la place de l’Amérique
    latine était noire de monde : elle fait environ 10000m2 et a proximité du
    ruban bleu ou j’étais il y avait 3 ou 4 manifestants au m2.... calculez
    vous même.

    le papy anarchiste ( c’est nouveau, on ne me l’avait jamais faite celle là !)

    P.-S.
    d’autres infos sur
    http://juralibertaire.over-blog.com/article-27333264.html
    Notes
    [1] 1 Un lycéen est actuellement en procès pour refus de prise d’adn suite
    à une interpellation pendant le mouvement de décembre.

    [2] 2 Le Ruban bleu est un centre commercial construit par la municipalité
    dans le centre ville, à la place de l’ancienne Maison du Peuple. En plein
    milieu de ce temple de la consommation, dont le slogan est "Une autre
    vision du monde", s’érige la tour des syndicats, enserrée dans un carcan
    métallique qui masque les fenêtres, dés fois que les syndicalistes ne
    respecteraient pas l’interdiction d’y afficher leurs revendications... qui
    pourraient peut-être troubler la sérénité du consommateur. Tout un symbole
    de la gestion municipale ...de gauche !
     
  2. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Une agression policière à ajouter à la liste déjà très longue, si les mouvements sociaux continuent en Février les chiens de garde vont surement être excités, ce genre d'évènement vont se multiplier, il va falloir être vigilants face à ces cow-bows, ils ne nous feront pas de cadeaux, courage à ceux qui se sont fait embarqués, j'ai l'impression que ça devient de plus en plus courant ...
     
  3. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    De bien mauvaises nouvelles


    Bilan du procès des 4 hommes en comparution immédiates après la manif du 29 de st nazaire (ils étaient en détention préventives depuis le 31/01)
    2 condamnations à 4 mois fermes avec maintien en détention 3 mois fermes, mais
    sans mandat de dépôt pour les 2 autres. (Le procureur demandait 5 ou 4 mois fermes
    avec maintien en détention pour les 4. Scandaleux. Dossiers vide !

    Chefs d’inculpations :
    participation à rassemblement après dissolution : les sommations annonçant la
    dissolution n’avaient pas été respectées.
    Violences et outrages à agents : pas un des flics n’avait d’ITT, et 1 seul a porté
    plainte sur les 6 ou 7 cité comme agressé (jet de projectile, rébellion lors de
    l’interpellation)
    Port d’arme : un couteau laguillol dans une pochette en cuir...
    Rébellion : Un des manifestants avait un certificat médical soulignant des
    hématomes sur tous le corps... suite au tabassage lors e l’interpellation

    Ils ont chopé 4 lampistes servis en pâture pour l’exemple.
    3 on reconnu avoir jeté des canettes ou des cailloux, le 4 ème dit qu’il était la
    pour faire des photos

    détails de l’audience dans un prochain texte

    Ocl St nazaire
     
  4. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    La répression s'accentue sur les acteurs des mouvements lycéens et sociaux
    --> Saint-Nazaire en 1ère ligne ?
    Placé 15 heures en garde à vue après la manifestation lycéenne du 10 décembre à Saint-Nazaire pour avoir tenté de mettre le feu à une poubelle, Mikaël, lycéen de 19 ans, avait refusé à cette occasion le prélèvement ADN auquel on avait voulu le soumettre.

    Jugé le 20 janvier 2009, la procureur avait requis 60 heures de TIG pour la tentative d'incendie de poubelle et 1 mois de prison avec sursis pour refus de se soumettre au prélèvement ADN.
    Le verdict est tombé aujourd'hui et va bien au-delà de ce réquisitoire qui semblait déjà sévère : 105 heures de TIG pour la poubelle qui n'a pas brûlé, 2 mois de prison avec sursis et 300 € d'amende pour le refus de prélèvement ADN.
    Ceci venant après la condamnation, en comparution immédiate, à de la prison ferme pour 4 personnes présentes à la manifestation du 29 janvier (voir détails ici : http://nantes.indymedia.org/article/16123), on peut craindre que la ville de Saint-Nazaire ne devienne un symbole d'iniquité.
    Le comité de soutien à Mikaël s’indigne de ces condamnations totalement disproportionnées au regard des faits. Elles participent d’une criminalisation des mouvements sociaux qui réduit insidieusement nos libertés fondamentales : liberté d’expression et de manifestation.
    Inquiets des procès à venir, nous appellerons à de nouvelles initiatives pour élargir la solidarité contre la répression.
    Une pétition de soutien à Mikaël est en ligne : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=3571
    Mis en ligne par Comitedesoutienamikael, le Mercredi 4 Février 2009, 09:o6 dans la rubrique "Actualité".
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    2
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0