Chargement...

(Québec) Manifestation contre la brutalité policière

Discussion dans 'Agenda militant - manifestations et évènements' créé par Mamelon, 27 Février 2008.

  1. Mamelon
    Offline

    Mamelonrésistant Membre actif

    740
    0
    14
    Oct 2005
    J'ai pris l'annonce sur http://www.cmaq.net/fr/node/29248
    J'suis surpris que personne ne l'aie posté plus tôt


    Depuis 1997, le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP) organise à chaque 15 mars une manifestation à Montréal pour souligner la Journée Internationale Contre la Brutalité Policière (JICBP). Cette journée, décrétée suite au tabassage de deux jeunes de 11 et 12 ans en Suisse le 15 mars 1996, a été soulignée dans de nombreuses villes et pays à travers le monde. Le 15 mars 2007, des manifestations et autres événements ont eu lieu à Montréal, Trois-Rivières, Toronto, Belleville (Ontario), Guelph, Winnipeg, Calgary, Vancouver et Oaxaca au Mexique.

    Rest of the text:

    Cette année encore, le COBP invite les groupes et individus concernés à participer à la 12ième JICBP en manifestant à Montréal le 15 mars 2008 à 15h au Carré Berri. Nous vous encourageons aussi à organiser un événement dans votre ville et à endosser cet appel si vous appuyez nos revendications.

    ASSEZ DE BAVURES POLICIÈRES ET D’IMPUNITÉ!

    Les médias ont beaucoup parlé cette année de la mort de Robert Dziekanski à l’aéroport de Vancouver après qu’il ait reçu deux décharges électriques de Taser Guns. Même s'il ont eu une moins grande tribune, d'autres, comme Claudio Castagnetta ou Quilem Registre,sont tombés sous les décharges. Chaque année, ce sont plusieurs personnes qui meurent des bavures policières. Laissant les familles des victimes dans le silence et le mépris. Le problème, c’est que les policiers abusent de leur pouvoir quotidiennement et, contrairement au reste de la population, ils peuvent tuer des gens en bénéficiant de la complicité des tribunaux et du gouvernement. Comme si ce n’était pas assez, le ministre de la Sécurité Publique du Québec, Jacques Dupuis, refuse de rendre justice aux familles des victimes de violences policières et il s’apprête à changer la loi sur la police pour accorder encore plus d’impunité aux policiers assassins!
    Non aux Tasers!

    Aujourd'hui plus que jamais, nous demandons l'abolition de cette arme qui a déjà fait trop de mortEs. Que cesse la collaboration du gouvernement avec les compagnies crapuleuses...

    ARRÊTEZ LE NETTOYAGE SOCIAL !
    Les policiers harcèlent les itinérant-e-s, les bandes de jeunes et les travailleuses et travailleurs du sexe afin de les éliminer des espaces publics. Les agents de l’ordre ne font pas qu’appliquer les lois et les règlements, ils s’en prennent de manière systématique à certaines couches de la population. C’est particulièrement flagrant dans le centre-ville de Montréal, où les policiers se font le bras armé de la chambre de commerce dans sa volonté de créer un quartier réservé aux riches et aux touristes. Ces dernières années, les contraventions données à des itinérant-e-s par des agents de la Société de Transport de Montréal (STM) ont augmenté considérablement. Cette technique de répression coûte très cher à la société et ne fait que fragiliser les personnes les plus démunies. Ces dernières années, plusieurs règlements ont été adoptés dans ce but :

    -En septembre 2006, fermeture des dernières places publiques où il était encore possible de dormir la nuit.

    -En juin 2007, interdiction de chiens aux Carrés Berri et Viger, traditionnellement connus pour être fréquentés par les gens de la rue et leurs compagnons.

    -En mars 2008, le maire de l’arrondissement Ville-Marie, Benoît Labonté, veut faire adopter un règlement interdisant à toute personne de se promener avec plus de deux chiens dans le secteur.

    ARRÊTEZ LE PROFILAGE RACIAL ET LE COLONIALISME!
    L'image du policier raciste n'est pas un mythe. Durant l’été 2007, de nombreux cas d’abus policiers contre des Noirs et des Philippins ont été rapportés, en particulier dans le quartier Côte-des-Neiges.

    Arrestations illégales, brutalité et harcèlement policier, voilà le quotidien des jeunes vivant dans les quartiers où se concentrent une majorité d’immigrants. Récemment, la Commission des Droits de la personne a statué sur plusieurs cas de profilage, obligeant la ville de Montréal à verser une indemnité aux familles, mais le maire refuse de la verser. Comme quoi le mépris et le racisme sont aussi affaire politique!

    Le Canada est un pays fondé sur le colonialisme, le vol des terres et le génocide des peuples autochtones, et la situation n’a pas changé. Les personnes autochtones qui luttent pour vivre comme elles l’entendent sont victimes de répression, comme nous le montre le cas du militant anticolonialiste Shawn Brant, un Mohawk emprisonné en Ontario.
    Non aux certificats de sécurité!

    Au nom de la guerre au terrorisme, le gouvernement utilise des certificats de sécurité, qui retirent une flopée de droits fondamentaux aux personnes soi-disant soupçonnées d’être des terroristes, toutes issues de communautés arabes et musulmanes, nourrissant ainsi les préjugés. Aussi, l’État canadien réserve un sort révoltant à ses réfugiés, les détenant sans procès et les déportant par milliers vers l’emprisonnement et la torture.

    ASSEZ DE RÉPRESSION POLITIQUE!
    Au mois d’août dernier, lors des manifestations à Montebello contre le PSP, l’opinion publique a été bouleversée devant les images d’agents provocateurs. Mais l’usage de ces agents n’est pas un fait nouveau. Depuis toujours, les différents services de police sont là pour défendre ceux qui ont le pouvoir, pour tuer dans l’œuf toute forme de contestation. Dans un supposé État démocratique, les méthodes utilisées par les forces de l’ordre sont plus que questionnables. Arrestations de masse, usage d’agents provocateurs, gaz lacrymogènes, balles de plastique, perquisitions illégales. Nous n’avons qu’à penser à la Journée Internationale des Femmes le 8 mars 2007, où des policiers ont brutalisé des femmes et des gens qui manifestaient. On l’a vu aussi lors de la grève étudiante de l’automne 2007 où 107 personnes ont été arrêtées de manière totalement arbitraire au CÉGEP du Vieux-Montréal. Et la liste pourrait continuer longtemps. Au nom de la sécurité les dirigeants éliminent toute opposition politique dans la violence et le sang.

    On en a assez! En solidarité avec les peuples qui luttent pour la liberté et la justice, nous exigeons également la libération de touTEs les prisonniers et prisonnières politiques ici et partout où il y en a.

    Cette année encore, le COBP invite les groupes et individus concernés à participer à la 12ième JICBP en manifestant à Montréal le 15 mars 2008 à 15h au Carré Berri. Nous vous encourageons aussi à organiser un événement dans votre ville et à endosser cet appel si vous appuyez nos revendications.

    Notre lutte contre la brutalité policière est sans frontière! À bas tous les États policiers!

    Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP)
    cobp@hotmail.com - 514-395-9691 - cobp-mtl.ath.cx
     
  2. B.A.R.F
    Offline

    B.A.R.FNouveau membre

    8
    0
    0
    Mar 2008
  3. libertaire, anarchiste, socialiste, chaos/Nihiliste, apolitique/Indécis
    oi oi oi!!! asti de chien sale A MORT LES CHIENS PAS DE MEDAILLE c moé qui a passer ds le journal c moé qules cochon se sont mis a 3 pour me rammaser de dos pis mecrasser la face a terre mais stai pas si pire la yaurait pu etre pire que ca ya des pays ou qui sont pire que ca kan jtai a terre il me disait de decalicer tsé essaye de decalicer kan ta un bouclier ca tete mais chu fier pcq il mont pas faite courir les asti jai marcher devant 8 cops pis calice quil etait mieux de pas me repogner mais jsais pas ya juste dave qui a penser a maider a pitchant sa quille de bierre presque pleine sur le cochon jsais pas la mais jahi les cochon mais jahi encore plus les gros plein de marde en haut qui leur donne la presion ses tickets pis tout tk moi jreve kon souyent tout uni pis kon splace ds une intersection de lumiere pis quon fasse 4 mur pis kon bouge pas pis sil veulent entrer ben sta leur risque mais au moin il mont pas donner de ticket mais jaurais aimer mieux avoir un ticket pis un des amis a mon amie c faite casser les cotes pis la face par 2 cochon en civil pis la ya avertie mon amie que ca a stoolais il allait la violer pis spa tout asti il avait environ 60 chien de garde(anti-emeute) mais on etait envrion 1000 mais ca marcher pcq il ont reussi a tout nous disperser tk c cool detre la dedans ya plein de monde qui pensent komme moé UN JOUR NOUS SERONS TOUS UNIS ET CA SERA LE POUVOIR QUI AURA PEUR DU PEUPLE ET ON AURA LE CONTROLE MAIS PAS LE POUVOIR PCQ CA REVIENDRA AU MEME
     
  4. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 717
    257
    2,133
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  5. anarchiste, autonome
    hahaha cé toi ca! té célèbre mec :p

    serieux té pas chanceux ta vraiment été le souffre douleur des policiers s'tannée :p la face dans slush sa devais pas être cool!

    y'a deja une discussion la dessus dans une autre section avec plus de commentaires :p tu checkera
    click ici : http://forums.resistance.tk/showthread.php?t=3730
     
  6. anarkorevolter
    Offline

    anarkorevolterMembre du forum Membre actif

    150
    0
    64
    Oct 2005
    B.A.R.F jsuis p-e parano mais tu devrais pas dire le nom du mek ki a pitcher sa biere tsé ya des flics qui traine ici

    L'idée de faire 4 mur pis pas bouger est interesente mais bon y vont encercler l'intersection pis areter tout le monde:p
     
  7. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 717
    257
    2,133
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  8. anarchiste, autonome
    IMPORTANT:

    Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP)
    veut contacter les arrêtées/és du 15 mars 2008!

    Le 15 mars 2008, lors de la 12 journée internationale
    contre la brutalité policière, une quarantaine
    d'arrestations ont eu lieu.


    IMPORTANT:

    Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP)
    veut contacter les arrêtées/és du 15 mars 2008!

    Le 15 mars 2008, lors de la 12 journée internationale
    contre la brutalité policière, une quarantaine
    d'arrestations ont eu lieu.

    Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière cherche
    actuellement à joindre les personnes qui auraient
    reçues des accusations criminelles ou des contraventions
    afin de les épauler dans les démarches judiciaires
    qui vont suivre.

    Si j'ai recu une contravention, que dois-je faire?

    La contestation de la contravention doit se faire
    dans les 30 jours qui suivent sa réception.
    Pour contester la contravention, on doit inscrire
    un plaidoyer de non-culpabilité à l'arrière
    du constat d'infraction.

    Important:
    NE PAS EXPLIQUER LES RAISONS DE SON PLAIDOYER.
    À la même occasion, il est suggéré d'écrire que
    l'on voudrait obtenir la preuve en lien avec le constat.

    Le constat doit ensuite être envoyé à la
    Cour municipale soit par courrier
    recommandé ou en personne.
    775 rue Gosford, Montréal
    (Qc) H2Y 3B9,
    à côté du métro Champ-de-Mars).

    Il est important de conserver une
    copie du constat d'infraction et
    une preuve de sa contestation.

    Après un certain temps, on reçoit un avis d'audition.
    Il faut alors se présenter en cour à la date prévue.
    Sinon, l'on sera reconnu coupable par défaut.
    Nous vous suggérons de nous tenir informer
    de vos démarches, spécialement des dates
    d'audition en nous contactant
    cobp@hotmail.com
    514-395-9691.

    Si l'on n'a pas reçu le constat d'infraction,
    il peut quand même avoir été émis.
    Il faut faire la vérification à la Cour municipale.

    Si l'on choisit de ne pas contester la contravention,
    il faut payer rapidement.
    Même si l'on oublie son ticket,
    le ticket ne nous oublie pas.

    Avec le temps, le montant à payer va augmenter.
    Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière
    The Collective Opposed to Police Brutality
    Tél. 514-395-9691.
    cobp@hotmail.com
    http://cobp-mtl.ath.cx

    - COBP