Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Guerres & impérialisme Moscou et Paris accepteraient d'enrichir l'uranium iranien

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 10 Octobre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Dans son édition du 30 septembre, l'hebdomadaire français Bakchich évoque un document interne du ministère français des Affaires étrangères qui suggère que 1200 kg d'uranium faiblement enrichi soient sortis d'Iran pour être ré-enrichis et transformés en combustible à l'étranger avant de retourner vers Téhéran. Selon le journal, l'enrichissement se ferait en Russie et la transformation en combustible nucléaire en France. Au Quai D'Orsay, cet article est qualifié de «partiel». Il ne donne qu'un extrait du document «sorti de son contexte» et «daté par rapport à l'actualité», souligne-t-on.
    Début septembre l'Iran avait présenté aux six puissances (États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne) un paquet de propositions visant à sortir les négociations de l'impasse.
    M. Kouchner s'est montré modérément optimiste jeudi alors que des pourparlers se tenaient au même moment à Genève entre les six pays et l'Iran.
    Téhéran n'a «rien proposé concernant le nucléaire, et pendant ce temps ils dissimulent l'existence d'un nouveau site (...) testent des missiles à moyenne portée. Je ne sais pas si ce sont des gesticulations, mais tout ça n'est pas très encourageant», a noté le ministre français.
    Les entretiens de Genève sont les premiers en 14 mois.
    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi que son pays avait besoin d'uranium enrichi à 19,75% et qu'il était prêt à l'acheter à des pays tiers.
    «Nous sommes prêts à fournir de l'uranium enrichi à 3,5% et ils pourront l'enrichir davantage et nous le livrer à 19,75%», a-t-il expliqué, ajoutant que certains pays avait fait des propositions.
    Les Occidentaux pressent Téhéran de renoncer à toute activité d'enrichissement de l'uranium, car ils soupçonnent que le programme nucléaire iranien comporte un volet militaire caché. Source et suite
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    8
  3. Réponses:
    11
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    1
  6. Réponses:
    1
  7. Réponses:
    1
  8. Réponses:
    1