Chargement...

Mananarchisme et mansplaining

Discussion dans 'Féminisme et luttes d'émancipations LGBTQ' créé par ninaa, 5 Décembre 2021.

  1. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 009
    1 850
    498
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    J'ai consulté l'article conseillé par acide errant:

    Les travaux audio de Victoire Tuaillon et de son équipe

    A mon avis le problème avec ce genre de description très générale c'est qu'elle mélange des cas très divers et même contradictoires. Certains relèvent du sexisme, d'autres du déni du sexisme, d'autres encore du mansplaining:

    Mansplaining — Wikipédia

    [​IMG]

    Donc je trouve que le questionnaire est globalement intéressant, mais un peu confus. Certaines questions m'ont semblé pertinentes, d'autres discutables.

    Par exemple je trouve ce passage bien vu (la survalorisation du "courage militant" par les virilistes):





    Je crois aussi que tous les hommes devraient se poser ces questions:

    En revanche je ne comprends pas l'intérêt politique de ces questions:

    Là je pense qu'il s'agit de comportements qui n'ont rien de spécifiquement masculins, qui relèvent réellement de la vie privée, et sur lesquels personne (ni homme ni femme) ne devrait avoir à se justifier.

     
  3. acide_errant
    Offline

    acide_errantNouveau membre

    13
    4
    0
    Oct 2021
  4. anarcho-communiste, anarcho-féministe, plateformiste, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, révolutionnaire, anti-autoritaire
    Alors je ne sais pas trop quoi dire d'intéressant vu que je suis d'accord mais je vais essayer de faire un effort histoire de participer.

    Je pense que déjà ça ne fait pas de mal de rappeler que cette brochure cible les hommes cis het.

    [Petit disclaimer : C'est assez difficile pour moi ses questions relationnelles/émotionnelles puisque je compense mon bas QE par une forte empathie sensorielle, c'est a dire que je dois faire un détour pour comprendre "normalement"]

    Pour la question 18 je suppose (et vraiment je ne sais pas) que c'est en rapport avec les mecs qui refusent de montrer leur affection en public puisqu'ils pensent que ça leur fait perdre de la virilité et qu'ensuite la partenaire souffre d'un manque d'affection relationnel en comparaison avec ses amies.

    (ce qui suis peut être perçu comme acephobe donc je précise qu'il s'agit de personne allosexuelle)

    Aussi peut être que pour le mec cela peut lui permettre de faire croire qu'il est célibataire et donc préserver une certaine "prédation", en grossissant le trait, ou en tout cas de rester sur le marché amoureux et sentimental.
    (cependant non? puisque l'inverse, donner de l'affection dans un seul but de contrôle, serait possessif... un peu perdu là : - / ).

    Pour faire plus simple l'idée c'est que les mecs arrêtent de penser leur partenaire comme d'un accessoire.

    Effectivement, pour la question 25, il y'a quelque chose de pas très claire qui pourrait peut être (de loin ou pas) s'apparenter à de la polyphobie ou du slutshaming.
    Enfaite cette question n'appui pas assez le fait qu'il y'a une disproportion entre l'investissement et l'attente relationnelle d'un•e partenaire par rapport à l'autre•s.
    Peut être qu'une formulation du type :
    "As tu trouvé un consensus mutuel avec ta partenaire par rapport a la forme de relation dans laquelle vous vous êtes engagé ?"
    Pourrait être préférable ?

    L'enjeu, tel que je l'interprète ici, c'est le respect : afin d'éviter les mecs collectionneurs qui vont faire miroiter des projets d'avenir, mentir sur une construction de vie ensemble et faire croire qu'ils sont exclusifs à leurs partenaires alors que dans la même journée ils vont voir plusieurs personnes sans qu'elles aies conscience de l'existence des une des autres, puis une fois lassé vont bloquer toutes interactions et oublier les personnes sans se soucier de savoir si elles sont blessées et si cela leur a convenues.

    J'espère ne pas avoir trop dit de caca ni d'avoir été trop énergivore sinon n'hésitez pas a m'engueuler dans la mesure du possible.
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 009
    1 850
    498
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Je continue à penser que cette attitude (ne pas vouloir montrer son affection en public, multiplier les partenaires) premièrement n'a rien de spécifiquement masculin, deuxièmement ne devrait pas être considéré comme un problème social ou sociétal.
    Contrairement aux hommes qui cherchent à monopoliser la parole en public, par exemple, y compris sur des problèmes qui concernent les femmes. Ou qui n'envisagent les femmes que comme des partenaires sexuelles: on peut très bien draguer des femmes (à condition de ne pas insister en cas de refus bien sûr, et d'éviter de les harceler dans la rue) mais par ailleurs les respecter comme interlocutrices.

    [​IMG]

    La non réciprocité des sentiments n'est pas non plus un problème spécifiquement féminin ou masculin. Là où la non réciprocité est intolérable c'est en cas de désir sexuel d'un homme qui ne se soucie pas du désir sexuel de la femme, ce qui aboutit à une agression sexuelle.

    Cela dit je comprends ce que tu veux dire à propos des hommes qui baratinent les femmes pour les sauter (ce qui c'est vrai arrive plus souvent que l'inverse!).
     
  7. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  8. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Un peu comme ninaa je pense que y a une confusion (en général pas dans ce questionnaire en particulier) entre ce qui relève du sexisme et ce qui relève de la conception de la relation amoureuse (indépendamment du sexe) surtout que y a un recouvrement. Mais typiquement le fait de consommer des partenaires comme des sextoys par exemple ça me semble plus lié à une mentalité individualiste qu'au patriarcat et je suis pas certain que les femmes ou les homosexuels aient moins cette conception que les hommes hétéros (ce qui devrait a priori être le cas si c'était du patriarcat).
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 10)

  1. pierrem
  2. jabali
  3. Doxus
  4. acide_errant
  5. Ganate
  6. ninaa
  7. Anarchie 13
  8. MusketeerZ
  9. Mafalda
  10. Hortense