Chargement...

Les wokes

Discussion dans 'Discussion générale' créé par kebra, 20 Juillet 2022.

  1. kebra
    Offline

    kebraMembre du forum

    21
    0
    0
    Nov 2020
    Homme
    France
    Bonjour camarades , j'ai remarqué que les wokes s'introduisent dans tous les cercles de la société , même chez les Anar ... Ils veulent réorganiser l'histoire ancienne à l'aune des principes d’aujourd’hui ... Les ultra féministes aussi se présentent comme Anar ! Et puis il y a les " genres " ... Pour moi il n'y à dans toutes les espèces , animales ou végétales que deux genres , féminin et masculin , le reste c'est dans ta tête et dans ta culotte ! Je trouve dans certains débats des propos qui n'ont rien à voir avec l' Anarchie ....... Pour ceux qui me connaissent le médecin m'a laissé 1 mois à vivre , ça fait 3 mois ! Si vous voulez du foie gras à noël , attendez mon autopsie ! Je vous aime .
     
  2. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    11 000
    2 422
    5,069
    Nov 2012
    T'es vraiment qu'un p'tit troll pitoyable !
    Doublé d'un gros con de mâle cis !!! Et un vrai mytho !
    Ton blabla est vraiment pathétique et clairement non construit ! Que de la provo de pur adolescent !
    Et puis, que tu nous sortes à chaque fois ton délire "je vais mourir bientôt", ben en fait, perso, je m'en tape et j'espère que c'est vrai ! Personne ici ne te connait et ton foie gras tu te le fous où tu veux !
    Tchao, bouffon !
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Même si être mourant n'excuse pas le sexisme, pour ma part j'espère que c'est pas vrai, que kebra ment, qu'll ne va pas mourir. :(
     
  5. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    11 000
    2 422
    5,069
    Nov 2012
    Tu tombes dans le piège classique du "manipulateur narcissique" !
    Ses propos sont puants ! Qu'il soit en bonne santé ou pas !!!
    Rien à foutre que Franco ou Pinochet aient été séniles à la fin de leur vie ! Tout comme Fourniret !!!
    Rien n'excuse les connards !
    Grosse merde un jour, grosse merde toujours !!!
     
    bourbonnaisantifa apprécie ceci.
  6. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Aussi critiquables soient ses positions, comparer un anti "théorie du genre" avec Franco et Pinochet c'est banaliser le fascisme.

    Si vraiment tous les transphobes (kebra n'a rien dit au sujet des homosexuel-les, il semble surtout opposé à l'idée qu'on puisse changer de sexe à volonté) sont l'équivalent de dictateurs sanguinaires on est pas dans la merde, vu que c'est un motif récurrent de scission dans les milieux libertaires: à l'UCL par exemple.
    Extrait du texte "Nous quittons l'UCL pour des motifs politiques": Nous quittons l’UCL pour des motifs politiques – Info Libertaire

    Et sur ce même forum on a eu cent fois ce débat Woke très agaçant , sans que ceux qui tenaient ce discours se fassent traiter de trolls et encore moins de dictateurs fascistes ou tueurs en série.

    Et on ne leur a pas non plus souhaité de mourir.
     
  8. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  9. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Faut savoir d'où l'on parle. C'est sûr que si on est dans le milieu militant anarchiste on n'a pas la même perception du terme "woke" et de ce qu'il véhicule que si on est en-dehors de celui-ci. Et je pense qu'il y a deux aspects, d'un côté le terme "woke" est employé par des personnes qui veulent pouvoir exprimer leur nationalisme, leur sexisme, leur racisme et veulent pointer du doigts ceux qui s'opposent à eux mais d'un autre côté ça désigne aussi une attitude dans le dialogue sans concession, agressive, qui se sent systématiquement légitime et don se permet de recourir à tout et son contraire (appel à la force publique pour censurer, harcèlement, violence, etc...).

    De mon point de vue y a du vrai des eux côtés. C'est évident, et personne n'est à convaincre ici, que la dénonciation du wokisme fait le beurre de l'extrême-droite et que certains s'en servent pour saper les positions anti-racistes, anti-sexistes et paradoxalement les censurer par le discrédit (alors que ce sont les premiers à se plaindre de censure).

    Mais je pense que c'est vrai aussi qu'on a, dans le camp vaste et mal défini de "la lutte sociale", une nébuleuse d'individus qui ont des comportements toxiques (c'est une chose) mais qui en plus les excuse voire les théorisent comme des moyens de lutte. Et enfin qui les utilisent majoritairement contre des personnes plutôt de leur camp que contre des militants d'extrême-droite. On a eu des exemples jusque sur ce forum avec anarkhia, fanya, nemesys, etc... Mais ça me semble plus large que ça.

    J'ai pas fait d'enquête sur le sujet mais je suis aussi la sphère des zététiciens (essentiellement la tronche en biais), on a plein de reproches qu'on peut faire tant à la zététique en général qu'à chacune des chaînes, chacun des groupes qui s'en revendiquent de près ou de loin. Par contre je trouve parfois difficilement défendable la forme que prennent ces reproches en particulier par des campagnes de harcèlements revendiquées comme telles, du outing, des appels aux institutions publiques pour les interdire de parole alors que, en tout cas de mon point de vue, la plupart d'entre eux sont probablement de gauche (préoccupés par la justice sociale et les libertés), ne sont pas racistes ni sexistes ni homophobes et prennent régulièrement position contre le sexisme, le racisme et l'homophobie (etc...) mais qu'ils ont sans doute des conceptions différentes de ces problèmes que la nébuleuse dont on parle. Je trouve ça d'autant plus dommageable que ces "méthodes" ne sont quasiment jamais utilisées contre des personnes d'extrême-droite qui pullulent aussi sur youtube (papacito, greg toussaint, le raptor, etc...).

    En plus à mon avis faut pas faire semblant de pas voir d'où ça vient. On a rapporté ici plusieurs attaques de groupuscules "racisés" ou "féministes" contre des manifs féministes ou des locaux anarchistes (je crois la discordia à paris et mille bâbord à marseille), ce genre de pratiques étaient peut-être plus restreints à nos milieux militants avant.

    Donc bref quand on voit ces choses de l'extérieur ça m'étonne pas que y ait des réactions comme celles de kebra.
     
  10. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  11. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Les trois sont en fait une seule et même personne...

    Je n'ai pas souvenir d'attaques de féministes ou de racisés contre des manifs féministes, mais concernant la discordia et mille babords ça fait justement partie de ces conflits qui ont mené à une scission (les "attaquants" contestant la version des "attaqués"). Comme pour tout conflit auquel on a pas assisté personnellement difficile de départager?

    En revanche difficile de contester que des racisés peuvent être sexistes, des féministes racistes, des homosexuels classistes, des ouvriers exploités sexistes homophobes et racistes, etc. C'est justement cette complexité que prétendent analyser les théories "intersectionnelles", sans faire l'économie du cas par cas. C'est vrai aussi que des positions caricaturales existent (comme celle du parti des indigènes de la république) mais il ne faut pas réduire tous les tenants de l'intersectionnalité à ces caricatures.
     
  12. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  13. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    On pense en effet. Mais c'est pas la seule que j'ai vu avec ce type de comportement.

    Pas de "racisés" (je n'aime pas ce mot) mais on a l'exemple du 28 mai 2021 où des militantes "féministes" et "antifascistes" ont attaqué des militantes abolitionnistes. Je pensais à cet épisode.

    Non je n'ai pas besoin d'avoir assisté pour départager, d'une part quand je vois que des tenants d'une même idéologie sont impliqués dans tous les conflits (et avec la guerre entre jeune garde et la gale c'est encore le cas, même si dans leurs communiqués ils n'évoquent pas de raisons idéologiques au conflit la gale est clairement dans la tendance "postmoderne" même si ce terme n'est pas revendiqué par ceux que je désigne avec, et la JG moins). Quand on voit aussi les arguments de part et d'autre, sur le fond je ne suis pas d'accord avec ceux que je considère comme "postmodernes". Par exemple quand ils accusent le collectif qui a fait sa discussion sur l'islamophobie de raciste parce qu'il conteste la pertinence de ce terme je ne suis pas d'accord, ils utilisent l'accusation de racisme au minimum à la légère (et pour justifier d'être dans l'agressivité et le sabotage plutôt que de participer au débat). Et en l'occurrence pour la discordia comme pour mille bâbord qui s'est déplacé pour aller à la rencontre de son "ennemi" politique ?

    Faut pas faire de généralité c'est vrai, je connais des gens qui partagent ces idéologies (théorie du genre, postcoloniale et queer) avec qui on peut tranquillement dialoguer malgré nos désaccords. Mais je trouve que dans cette sphère y a, plus qu'ailleurs, une agressivité débridée. Comme j'ai dit y a quasiment que dans cette sphère et à l'extrême droite que j'ai vu des messages tels que "on va te pourrir ta vie te faire perdre ton job" (avec actes) "allons le harceler", des menaces d'agression physique ou ce genre de choses. Et pas envers des personnes d'extrême droite en plus. Mais avec l'argument bien démago du "comme on est opprimé les sphères de débat nous sont fermées, même quand on y a accès on ne nous écoute pas / comprend pas, la violence est un des seuls moyens qui nous reste pour nous exprimer donc on est légitime à l'employer".
     
  14. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  15. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Dans tous les cas je pense que ce sont des sujets qui devraient être débattus mais de façon intelligente (donc effectivement si kebra balance un brûlot puis ne revient jamais sur la conversation c'est pas un débat, il s'en fout de l'avis des autres et mais pense que les autres doivent absolument connaître le sien).
    Au niveau du fond idéologique (le postmodernisme, la théorie du genre, la théorie queer, la théorie postcoloniale) et sur ce plan c'est déjà "débattu" du moins chaque camp fait sa critique de l'autre mais rarement ils se répondent sur plusieurs échanges.
    Et sur le plan de la forme aussi (déboulonner les statues, appeler au harcèlement, la place de la violence, de l'action individuelle, de qui est la cible de ces actions...). Et ça c'est moins débattu je pense.
    En tout cas je pense, et ça fait plusieurs années que je le dis, que c'est une question brûlante dans le milieu militant qui ne pourra aboutir qu'à une scission.
     
  16. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  17. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Je ne me rappelle pas cet épisode en particulier (tu pourrais fournir des références plus précises?) mais en général les conflits avec les féministes abolitionnistes ne sont pas du tout basées sur des divergences de vue à propos de l'intersectionnalité. Les "agresseuses" font partie du STRASS (un "syndicat" de prostituées) qui bien entendu sont en conflit d'intérêt (au sens propre...) avec les féministes qui ne pensent pas que la prostitution est un "travail" comme un autre.

    Agression du STRASS contre les féministes abolitionnistes de la Maison des femmes de Paris • Amicale du Nid

    Si j'ai bonne mémoire les "agresseurs" ont expliqué s'être déplacés parce que l'intitulé d'un débat leur semblait de la provocation. Ensuite les deux parties disent que le "débat" a dégénéré, chaque partie prétendant que leurs opposants auraient commencé la bagarre.

    Concernant les arguments (dans ce cas, à propos du racisme) comme il y a des antisémites qui se prétendent "seulement antisionistes" (comme Soral, par exemple), il y a des sionistes qui accusent d'antisémitisme quiconque critique l'état d'Israël (comme le bétar, lma LDJ...). De même il y a des racistes qui prétextent la lutte contre les religions - enfin plus spécifiquement sur une religion - (comme Riposte laïque par exemple) et à l'inverse des culs bénis qui accusent de racisme toute personne critiquant les religions, Islam compris.

    Il va sans dire que je ne me reconnais ni dans les uns ni dans les autres.

    En tout cas pour moi il ne serait pas question de créer un groupe militant avec des gens qui ne penseraient pas que la religion est un problème. Ni avec des gens qui ne penseraient pas que le sexisme, le racisme, l'homophobie, la transphobie, le mépris de classe... enfin qu'aucune forme de discrimination n'est tolérable.
    Ce qui n'empêche pas de lutter AUSSI contre toutes les formes d'oppression sociale (bref, ça n'empêche pas de reconnaître la nécessité absolue de lutte des classes).
     
  18. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  19. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Il est un peu tôt pour savoir si kebra va avoir envie de discuter avec des gens qui le comparent à des dictateurs fascistes, des tueurs en série... et lui souhaitent de mourir d'un cancer, mais lors d'un autre débat (où il déplorait que les pauvres hommes ne peuvent même plus regarder les femmes sans encourir des sanctions pénales - en se basant sur une fake new) il avait tout à fait relancé la discussion:
    Rape look
     
  20. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  21. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    C'est toi qui a parlé d'intersectionnalité.
    Pour moi c'est une vision individualiste (libérale) contre une vision plus communiste qui s'opposent. En l'occurrence c'est est-ce-qu'on met l'accent sur le choix de la personne de la personne ou sur le modèle de société qu'on veut en assumant des valeurs morales (contre la marchandisation du corps...). Qu'il y ait débat, pourquoi pas, mais je vois pas ce qui justifie les insultes et agressions physiques.

    Encore une fois, des manifestantes abolitionnistes agressées lors d’un rassemblement féministe, Osez le féminisme ! soutiendra toutes les victimes qui porteront plainte – Osez le feminisme !

    Je ne crois pas qu'il y ait eu débat. Y a eu cri de slogans, invectives et lancées de tracts il me semble. Mais c'est quand même problématique que des prétendus anarchistes considèrent par défaut que d'autres anarchistes les provoquent et ne pensent même pas à passer par le débat justement. Et quand bien même le débat ne serait pas possible, en quoi ça justifie d'aller le perturber. Si t'as un pote croyant et que le débat passe pas avec lui au sujet de la religion, tu vas aller pourrir son baptême ? C'est aussi possible que des avis divergents coexistent. A priori il n'y avait que des militants antiracistes là.

    Sauf qu'ils n'ont pas attaqué Riposte Laïque.

    Ce sont des poncifs. Parmi les personnes agressées aucune ne pense que la discrimination est tolérable. C'est pas du tout la question. La question est idéologique : qu'est-ce-qu'on considère être du racisme, du sexisme, de la transphobie...
    Si on dit comme kebra qu'il n'y a que 2 sexes chez les humains c'est de la transphobie ? Pour certains oui, pour d'autres non. Est-ce-que contester la pertinence du concept d'islamophobie est du racisme ? Pour certains oui, pour d'autres non. Etc... Donc c'est bien beau de dire "je ne m'associe pas avec des racistes" mais si on ne définit pas ce qu'on considère être du racisme ça veut rien dire.
     
  22. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  23. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Complètement d'accord!
    Après c'est quand même pas anodin de savoir plus précisément "qui a commencé". Dans le cas du STRASS, ce "syndicat" (d'auto-entrepreneuses dont le produit est leur propre corps) est TOUJOURS à l'origine des violences, on n'a jamais entendu parler de violences venant des abolitionnistes.
    Même pas en auto-défense, d'ailleurs: les féministes libérales qui défendent leur gagne-pain les attaquent mais les abolitionnistes ne se défendent même pas.

    Eh bien par exemple j'ai donné l'exemple de Riposte laïque: je n'ai aucun doute sur leurs motivations. Riposte laïque (une scission de l'UFAL) s'est d'ailleurs créée sur la base du refus de régularisation des sans papiers.

    J'ai également donné l'exemple de SORAL: aucun doute non plus, sa motivation n'est pas la lutte contre tous les états, Israël compris. Ni contre "toutes les religions".

    Quant au sexisme, en effet rares sont les hommes qui disent que "le viol c'est bien".
    En général ils disent plutôt que le viol n'existe pas, ni le harcèlement sexuel (ou c'est beaucoup moins un problème que les hommes qui ne peuvent pas harceler les femmes dans la rue).

    Je suppose que pour les trans la question se pose différemment: s'il n'existe que deux sexes chez l'être humain alors qu'ils pensent - vivent - le contraire, c'est que ce sont des malades mentaux? Je ne vois pas comment ils/elles pourraient le ressentir autrement que comme de la transphobie.

    Surtout ce qui m'interroge c'est que le monde est à feu et à sang, les trans sont indéniablement victimes de discriminations sociales, les statistiques de viol crèvent le plafond (et encore on est loin du compte) mais il y a des mecs qui trouvent urgent et prioritaire de s'attaquer à la "théorie du genre" et au "droit d'importuner"?
     
  24. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  25. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Oui, le problème c'est que beaucoup de gens se font piéger par les argumentaires réactionnaires.
    Par contre si c'est le cas, et notamment dans la dénonciation des "wokes", à mon avis c'est pas uniquement parce que l'extrême-droite à pignon sur rue etc... (ce qui est une défense un peu facile), c'est aussi parce que l'extrême-droite trouve effectivement des gens à l'extrême-gauche avec des propos ou actes difficilement défendables et facile à monter en épingle, à discréditer, etc... Y a cet exemple que je poste souvent parce qu'il est parlant pas pour me moquer :



    Mais pour 90% des gens qui voient ça la personne parait ridicule. C'est du pain béni pour l'extrême-droite pour le tirer en épingle et discréditer l'extrême-gauche. Le youtuber psychodélik, qui ne s'avance jamais à se définir politiquement (mais travaille très bien pour l'extrême-droite), est un spécialiste de ça, il ponce les réseaux pour trouver des propos à tourner en dérision chez les "wokes" (ce qu'il appelle "woke").
     
  26. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  27. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Je suis d'accord avec toi, mais s'il faut attendre que dans le camp des antiracistes, antisexistes, anti-homophobie etc. il n'y ait absolument personne de ridicule "à monter en épingle"?
    Quant à moi je trouve que c'est la méthode elle même qui est discutable: pourquoi par exemple prétendre que le PIR est représentatif de la lutte antiraciste? Je me rappelle que sur Indymédia Nantes les modos refusaient toute allusion au PIR à propos de ce débat, car justement pas du tout représentatifs.

    Après quand on est à la fois militant antiraciste, antisexiste et anticapitaliste sur le terrain il faut s'attaquer à ce dilemme: on est conduits à lutter aux côtés des victimes indéniables d'oppression sociale (roms, sans papiers, autochtones spoliés de leur terre...) qui sont par ailleurs parfois sexistes, racistes, culs bénis, réacs, voire fachos! C'est pas une raison pour accepter des conditions de vie révoltantes et qui touchent tous les roms, sans papiers, autochtones... quels que soient leurs positions politiques et leurs tares personnelles, mais c'est pas non plus une raison pour ne pas les critiquer quand ils le méritent.
     
  28. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  29. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Ben oui, voilà y a des cas pour lesquels c'est évident, y a même pas à réfléchir d'autres l'ont fait et les ont catégorisé à l'extrême-droite et ont déjà argumenté pourquoi. Mais dans ce dont on parlait il s'agissait de collectifs anarchistes accusés de racisme et la raison c'est de questionner la pertinence du concept d'islamophobie.

    Se tromper c'est pas être malade mental. Est-ce-que tu considères que les gens qui pensent et vivent que les classes sociales n'existent pas sont des malades mentaux ? Est-ce-que ceux qui croient en dieu ou à l'astrologie sont malades mentaux ? Est-ce-que les gens qui pensent les espèces existent (alors qu'il me semble que les biologistes ne reconnaissent plus la pertinence de ce concept) sont des malades mentaux ? Pour moi ça revient au même. C'est une question de croyance, de conviction, on peut rejeter la conviction d'un autre, y compris s'il s'agit de ce que l'autre pense de lui-même, sans rejeter l'autre ou sans nier son droit à se comporter comme il se comporte.

    Je ne crois pas que des gens aient ça pour priorité. Mais sans que ce soit une priorité pourquoi on peut débattre de certaines idéologies. En l'occurrence elles ont progressé dans les milieux militants (à partir des milieux universitaires) et si on n'est pas en accord avec elles c'est légitime de le faire savoir et d'en débattre. Si aucun accord ne peut être trouvé, que le désaccord est trop fondamental, (ce qui arrive généralement car ce sont des classes sociales différentes qui portent chacune des idéologies) alors y aura scission, et je pense que c'est en train de se produire graduellement et que ça sera plus nettement le cas dans quelques années.
     
  30. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 080
    610
    143
    Jan 2009
    France
  31. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Non bien sûr, mais si la ridiculisation de ces mouvements atteint de telles audiences que des personnes non-politisées savent ce que sont des wokes c'est d'une part parce qu'on a une offensive culturelle forte de l'extrême-droite, mais aussi parce qu'à l'extrême-gauche 1) on n'est pas capables de se défendre face à cette offensive et 2) parce qu'à l'extrême-gauche certaines propos ou actes tournés en dérision ou dénoncer sont pas des écarts individuels mais sont collectivement assumés.
    Les campagnes de harcèlement en sont un exemple, y a des groupes facebook d'où se lancent ces campagnes.
     
  32. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 776
    1 823
    491
    Fev 2014
    France
  33. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Je ne me questionne pas sur ce "concept": je n'ai jamais utilisé et n'utiliserai jamais ce mot vu que pour moi la critique de n'importe quelle religion ne relève pas de la "phobie" mais d'une critique argumentée.

    Quant à ceux qui utilisent ce mot, pour en avoir rencontré quelques uns les motivations sont diverses: le fait est que certains racistes ont un problème avec cette religion en particulier, avec les musulmans dans leur ensemble qu'ils assimilent tous à des terroristes intégristes, alors que pour en avoir rencontré beaucoup (dans les luttes de sans papiers et de logement) j'ai pu constater que la plupart sont plus naïfs que méchants.

    Pour d'autres il s'agit d'une "tolérance" - certainement due également à la naïveté - envers la religion en général. C'est plus facile quand on n'a pas comme moi été victime d'une famille croyante.

    Sur le forum je n'ai pas hésité un instant à attaquer un éditeur de livres musulmans "modérés" (soi disant pour lutter contre l'intégrisme islamiste), jusqu'à demander son exclusion et la suppression de ses messages de propagande.

    Mais comme tu as du déjà le constater, je suis largement aussi critique avec les catholiques, bouddhistes, ou même mystiques de tout poil.

    Là aussi je fais une différence avec l'attitude qu'on se doit d'avoir quand on s'associe à une lutte de sans papiers, mal logés, etc. (on n'est pas là pour imposer nos principes de base, en discuter à la rigueur, mais l'urgence c'est de lutter contre une injustice dont ils sont victimes non en tant que croyants mais en tant qu'immigrés et précaires).

    Ici les règles sont clairement définies par la charte du forum:

    Charte de libertaire.net

    Il nous est arrivé de voter une exclusion pour racisme, sexisme, homophobie, prosélytisme religieux... c'est donc qu'en fin de compte dans certains cas le doute n'était plus permis.
     
  34. Ungovernable
    En ligne

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 973
    382
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  35. libertaire
    Discours de droite à gerber. On croirait entendre un animateur de FOX News ou les nationalistes comme Mathieu Bock-Côté qui font un obsession avec les "wokes"
     
  36. bourbonnaisantifa
    Offline

    bourbonnaisantifaNouveau membre

    9
    2
    0
    Juil 2022
  37. anarchiste, anarcho-syndicaliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Franchement, @ninaa@ninaa, je revendique pour moi-même la phobie non argumentée pour toute religion dominatrice, autoritaire, et hiérarchisée. Ni Dieu, ni maître, point barre. C'est la base et je m'y tiens. Je m'y tiens parce que mon organisme rejette la religion et la servitude. On voit où mène la théocratie, ou la "direction de conscience" (indice: au crime):

    Source: FRANCOIS AUVITY, THE NAZI BISHOP FROM GERMIGNY (noblogs.org)
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 14)

  1. kebra
  2. allpower
  3. ninaa
  4. HarryKill
  5. Anarchie 13
  6. Diego_CA
  7. Groumpf86
  8. Jaf
  9. Ungovernable
  10. Yosef
  11. Blek
  12. chaton
  13. bourbonnaisantifa
  14. MusketeerZ