Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Les jeunes libertaires réprimés à Oaxaca pour la marche du 2 oct.'09

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 7 Octobre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    246
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Hier, dans la ville de Oaxaca à eu lieu 3 marches commémoratives du 2 octobre (répression qui a eu lieu en 1968, contre les étudiantEs du distrito fédéral au Mexique) et les 41 ans de répression. Il y en avait une le matin qui a été convoqué par la section22 du SNTE-CNTE y deux autres marches en après-midi. Ces 2 marches ont été suivis dès le début par le fait qu'elles étaient d'être convoqués par les groupes libertaires de Oaxaca. La présence de la police et l´anti-émeute c'est fait remarquer.


    Les jeunes libertaires réprimés à Oaxaca pour la marche du 2 oct.'09


    Hier, dans la ville de Oaxaca à eu lieu 3 marches commémoratives du 2 octobre (répression qui a eu lieu en 1968, contre les étudiantEs du distrito fédéral au Mexique) et les 41 ans de répression. Il y en avait une le matin qui a été convoqué par la section22 du SNTE-CNTE y deux autres marches en après-midi. Ces 2 marches ont été suivis dès le début par le fait qu'elles étaient d'être convoqués par les groupes libertaires de Oaxaca. La présence de la police et l´anti-émeute c'est fait remarquer.

    Le premier incident a eu lieu dans la première marche de l'après-midi, qui était formé des jeunes libertaires, étudiantEs et organisations , les policiers ont
    Rest of the text:

    Aux hommes et femmes de bon cœur

    Hier, dans la ville de Oaxaca à eu lieu trois marches commémoratives du 2 octobre (répression qui a eu lieu en 1968, contre les étudiantEs du district fédéral au Mexique) et les 41 ans de répression. Il y en avait une le matin qui a été convoqué par la section22 du SNTE-CNTE y deux autres marches en après-midi. Ces deux marches ont été suivies dès le début par le fait qu'elles étaient d'être convoqués par les groupes libertaires de Oaxaca. La présence de la police et l´antiémeute c'est fait remarquer.

    Le premier incident a eu lieu dans la première marche de l'après-midi, qui était formé des jeunes libertaires, étudiantEs et organisations , les policiers ont commencé à pousser les manifestantEs , un des policiers a commencé à tirer des gaz de lacrymogènes, certains ont lancés des pierres qui leur ont été renvoyées par les manifestantEs qui tentaient de se défendre. Le deuxième incident c'est noté lorsque les policiers ont lancé des gaz de lacrymogènes avec le lance-grenade se qui a créé un deuxième affrontement, les policiers se sont repliés, mais ils sont revenue plus tard. La marche s'est rendue au Zocalo(centre historique de Oaxaca) sans incident grave.

    Pendant la deuxième marche il y eut plus tensions dues aux journalistes qui ont commencé eux aussi à attaquer les manifestantEs avec des pierres et en ont blessé quelques-unEs. Pour cette raison les policiers ont recommencé à menacer les jeunes qui étaient toujours présentEs dans le zocalo. Tous et toutes ont commencé à courir et à se moment il y a eu des détentions. Suite à l'évènement, des patrouilles rodaient dans le centre de la ville et interrogeaient tous les jeunes habillés en noir.

    Jusqu'à maintenant nous savons qu'il y a eu 18 arrestations et 15 d'entre eux sont toujours privés de leur liberté.

    Nous dénonçons ces faits comme une évidence de la grave situation de discrimination et de violence contre les jeunes qui chaque année, à cette date, commémorent la répression de 68 et les abus du gouvernement répressif de Ulises Ruiz Ortiz, gouverneur de Oaxaca et de ses appareils répressifs et du gouvernement de Felipe Calderón, président du Mexique, dont le parti au pouvoir est le PAN(Parti Action National) qui criminalise et réprime impunément jour après jour le peuples mexicain.

    Plus de 41 ans de faits honteux, de la répression du 2 octobre 1968, nous exigeons

    Présences immédiates des détenuEs !

    Liberté immédiate et inconditionnelle pour tous et toutes!

    Halte à la criminalisation des jeunes!

    Dehors Ulises Ruiz Ortiz de Oaxaca!

    Collectif et les femmes et hommes libertaires de Oaxaca
     
  3. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    6
    24
    Juin 2007
    France
    Va falloir faire jouer la solidarité internationale. Putain on a trop de chose à faire pour les copains serbes on va pas pouvoir être partout.
     
Chargement...