Chargement...

Le projet crocodile

Discussion dans 'Féminisme et luttes d'émancipations LGBTQ' créé par SuperSlut, 16 Février 2016.

  1. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Des BDs pour parler du "harcèlement et du sexisme ordinaire"
    De mémoire, certaines planches devaient être affichées dans le centre ville de toulouse, puis au dernier moment la mairie aurait annulé le projet, jugeant les images non adaptées à tout les publics (info à vérifier, c'est un vague souvenir)...
    Projet Crocodiles < http://projetcrocodiles.tumblr.com/ >

    Y'en a beaucoup, j'en ai pris une un peu au pif pour illustrer

    [​IMG]
     
  2. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    7 832
    1 002
    4,364
    Nov 2012
    Un super projet !
    J'ai la BD (édition Le Lombard) et c'est excellent !!!
    Avec à la fin, quelques entretiens avec le dessinateur & féministes, très intéressants !
    Je recommande !
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 522
    1 504
    409
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Merci pour le partage, c'est indispensable de combattre les idées reçues sur ce thème:
    [​IMG]
    J'adore cette BD, à part "punissable de prison".
    Pas seulement d'un point de vue anar
    [​IMG]

    mais aussi d'un point de vue technique:
    On fait comment, on demande au harceleur ses papiers d'identité, on le chope et on le traîne au comico, on appelle un flic qui se trouvait là par hasard?
    ça m'arrive comme à toutes les femmes de me faire tripoter dans le métro par exemple. Perso mon astuce c'est de taper un gros scandale. Ce genre de mec est toujours sournois, ça leur fait pas plaisir d'attirer l'attention sur leurs saloperies (et accessoirement sur un gros rateau).
    J'aimerais trouver d'autres moyens, mais à part la sensibilisation (qui hélas ne marche pas avec les mecs les plus bourrins...) je ne vois pas?
     
  5. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Oui oui, c'est sûr il y a ce côté un peu bidon "attention c'est interdit par la loi tu vas finir en prison". Après c'est clair que ce genre de bd sur des gros bourrins, bon ... niveau efficacité on repassera. Je pense que l'objectif que ce projet atteint le plus facilement c'est vis à vis des victimes. ça leur met sous les yeux que ce qu'elles peuvent vivre au quotidien et qu'elles finissent par considérer par normal, sont en fait des agressions. Ca ne va pas empêcher grand chose mais c'est déjà un premier pas important que de reconnaitre ce qui n'est pas acceptable.
    J'ai aucne idée de quel effet peut avoir cette bd sur les agresseurs du quotidien, qui ne sont pas des gros bourrins mais quand même bien cons.
     
  6. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 522
    1 504
    409
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Oui tu as complètement raison, c'est à ça que ça sert avant tout, sensibiliser les victimes. Et puis trop de gens (ni victimes ni coupables) considèrent que "les attouchements y a pas de quoi chier une pendule". J'en ai vu hélas des exemples même dans les milieux militants. Donc ça peut quand même aider des mecs à comprendre que le harcèlement c'est pas du tout anodin.
    A part ça je maintiens pour en avoir vu de près un certain nombre que les harceleurs ne brillent jamais par leur finesse et sont bel et bien de gros bourrins (et des connards, bien entendu).
    Une autre BD bien plus ancienne représente les harceleurs sous les traits de crocodiles:
    [​IMG]

    Odile et les crocodiles
    par Montellier_Chantal
    64 pages en bichromie - 22 x 30 cm - Couverture souple - ISBN : 978-2-7427-7137-9

    PVP : 19,50 €

    Odile B., comédienne, se fait agresser dans un parking, au sortir d’une représentation. La Justice la traite en coupable plutôt qu’en victime. Alors elle entreprend de se faire justice elle-même... C’est le début d’une odyssée urbaine parsemée de rencontres (un psychanalyste, un curé, un directeur de cabaret, une éditrice féministe...) et de meurtres - contée par Odile elle-même, à la première personne.

    « Fable sans morale » sur le thème du viol, dont l’héroïne se transforme à son tour en ange exterminateur, Odile et les crocodiles est un cri contre le servage de la femme et sans doute le plus beau livre de Montellier.
    [​IMG]

    Cela dit je ne pense pas qu'il faut prendre le "rape and revenge" au pied de la lettre, même si l'idée peut traverser la tête "j'ai envie de le buter", c'est juste une façon de parler, dans l'ensemble les femmes ne veulent pas se venger en envoyant les mecs en taule, ni en leur coupant les couilles, ni en les tuant!
     
  8. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Ah je la connaissais pas celle là, c'est clair que ça doit être en référence à cette BD de dessiner des crocos.
    La question du désir de vengeance est délicate. C'est quand même quasi impossible d'y échapper dans certains cas. Peut être pas en coupant des paires de couilles, ni en tuant, ni en enfermant, comme tu dis mais au moins en aillant envie de faire mal, d'humilier dans la même mesure.
     
  9. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Oui, ça m'à gonflé aussi; "hanlala, c'est puni par la loi" niveau 0 de la réflexion, pas de remise en question.
    On substitue le respect, par une interdiction, ce qui dans le fond ne changera rien;
    Même si les connards respectaient cette loi, ça les empêcheraient pas d'agir en toute décontraction lorsque ce n'est pas légiféré "ben quoi, c'est pas interdit...".
     
  10. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    genou===>Plexus (*2)
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 522
    1 504
    409
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je ne critique pas du tout le désir de vengeance, ni même le passage à l'acte à titre individuel (moi même je suis loin d'être un bisounours qui tend la joue gauche...)
    En revanche je suis opposée à la revendication politique genre "droit à la vengeance" en général: il n'y a pas qu"en cas d'agression sexuelle qu'on peut ressentir un désir de vengeance, on peut aussi ressentir ça après des violences purement physiques, une humiliation, un cambriolage.
    Je crains sincèrement que si on commence à légitimer officiellement, juridiquement, la vengeance on en vienne à pas mal de dérives.
    Cependant pour en revenir au rape and revenge (genre l'Ange de la vengeance, I split on your grave et surtout l'excellent A Gun for Jennifer (une exclusivité du forum Résistance):
    A Gun for Jennifer (1996) de Todd Morris VOST - Nouveau lien !
    j'avoue que ça soulage de s'imaginer écrabouiller les couilles des violeurs, mais ça ne signifie pas que j'irais faire une campagne militante sur ce thème!
    Tout comme faut pas prendre au premier degré ce conseil de JP LeVaray:
    [​IMG]
     
  13. moosh
    Offline

    mooshMembre du forum Membre actif

    181
    19
    1
    Juil 2012
    France
    Bonsoir mAtth, merci pour ton conseil fort précieux (genou > plexus), tu nous ravie toujours avec des idées toujours plus brillantes les unes que les autres, j'ai l'impression que tu te surpasses.

    Bonsoir à toi aussi ninaa. Quand tu dis que tu crains qu'on légitime, qu'on officialise, qu'on formalise juridiquement la vengeance après une agression, quelle qu'elle soit, le soucis c'est que d'une certaine manière, la vengeance est DEJA légitimée, par le simple procès, enfermement du coupable etc... Bon c'est clair qu'avec le rape and revenge on parle d'une toute autre façon de se venger, qui n'est pas encore légitimée, il est vrai. Mais j'ai aussi du mal à comprendre comment on peut réellement prôner un système permettant d'infliger une blessure (psychologique et/ou physique) similaire à son agresseur, que celle qu'il nous a faire subir. Le système exécutif, judiciaire et carcéral dans lequel on vit est déjà bien pourri de l'intérieur, je pense pas que ce soit une réelle évolution "positive" de s'embarquer dans un trip genre rape and revenge, qu'en pensez-vous ?
    Bon après, j'avoue que j'ai pas tellement envie de débattre de ça, il me semble que c'est un terrain fort glissant. Donc ma remarque est à mettre entre parenthèse ; c'était juste comme ça, avant d'aller boire une bière.
     
  14. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Ya une question de temporalité aussi (qui était implicite dans ce que disait ninaa il me semble), se "venger" sur le moment pour se défendre, où partir en croisade contre les agresseurs c'est pas la même démarche.

    Après matter des films où les violeurs se font dégommer effectivement ça soulage, comme un bon riotporn quoi.
     
  15. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Bonsoir moosh;

    Il est en effet important de préciser que le genou doit aller dans le plexus, car contrairement aux idées reçus, le coup aux parties n’a pas la propriété de stopper net un saligaud, alors que le coup au plexus coupe directement le souffle.
    Quant à la pertinence de mon idée, je peux te garantir que si plus de nanas réagissait comme ça, elles seraient moins traités en victimes à protéger et une bonnes parties des crocodiles réfléchiraient à deux fois avant de coller leurs mains sur vos miches.

    Pour citer des camarades;
    "
    Contre les comportements machos, autoritaires et fascisants, n’attendez pas
    d’être « protégées ». Soyez autonomes : organisez vous et défendez vous toutes
    seules . Collectivisez les mandales dans la gueules et les coups de lattes dans
    les burnes*.
    "
    *Visez le plexus, c'est plus sur.

    Ps: La prochaine fois, on parlera du coup de tête dans les gencives, qui est beaucoup plus pernicieux car inattendu.
     
  16. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Haha merci pour ces précisions anatomiques ! je suis sceptique quant au coup de tête dans les gencives par contre.
    Plus sérieusement oui, ne pas se poser en victime c'est évidemment la base. La seule chose que je trouverai à redire c'est que tout le monde n'est pas capable de se défendre efficacement (d'un point de vu strictement physique), et que les personnes les plus faibles auront toujours besoins d'être protégées, que ce soit par un homme ou une femme.
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 522
    1 504
    409
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    C'est un débat récurrent chez les fémiistes: les femmes doivent-elles ou non se poser en victimes?
    Pour ma part je dirais qu'une femme exploitée, battue ou violée est objectivement une victime, et qu'on ne devrait pas avoir honte d'être des victimes. En effet comme le dit Superslut tout le monde n'est pas capable de se défendre efficacement, et la violence envers un (ou plusieurs) mecs costauds et sans scrupules peut hélas se retourner contre nous.
    J'ai dit que je tapais un scandale, mais c'est uniquement au milieu de la foule dans le métro, envers des mecs que je ne ressens pas comme potentiellement dangereux.
    Le risque avec cette façon de voir c'est de culpabiliser les femmes "qui ne se sont pas bien défendues". Il m'est même arrivé d'entendre: "t'as qu'à te mettre aux arts martiaux". Or j'ai horreur du sport en général et je ne vais pas passer mes loisirs à une activité que je déteste par peur des agresseurs sexuels.
    Déjà ça serait un progrès si les gens réagissaient quand ils sont témoins d'une agression sexuelle, hélas c'est loin d'être toujours le cas.
    D'où l'intérêt de ce genre de BD justement, pour tenter de faire évoluer les mentalités.
     
  19. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Les gens ont peut-être la même peur que toi.
    Mon propos n'était pas de culpabiliser les femmes qui se sont mal défendues, mais juste que cette pratique si elle est courante est un début de solution.
    C'est le même principe que lorsque tu te fais agresser pour une autre raison que sexuelle, soit tu te défends, soit tu comptes sur les autres -et malheureusement, tant qu'il n'y aura pas de réseau de solidarité efficace, tu te retrouve bien souvent toute seule-.
    Perso, n'étant pas familier avec le concept de police et ne croyant pas à la bonne âme de la masse, j'ai décidé de compter sur moi même.
    Ps: par se défendre, je n'entends pas forcément employer la violence physique (je déteste en arriver la, ça fait mal), à mon sens, taper un scandale est une forme de défense psychologique.

    En tant qu'homme, je n'ai pas souvent connu ce genre de problème (agression sexuelle).
    Une fois, plus jeune alors que je bossais à l'usine, je me faisais peloter par mon supérieur hiérarchique.
    ça à duré quelques jours, je l'ai rembarré d'abord gentiment, puis plus catégoriquement.
    Cela n'à pas changé grand chose à part que plus je refusais plus mon travail était pénible.
    Jusqu'à ce que je me décide du haut de mes 50kg à le menacer avec mon tabouret, ça c'est arrêté directement.
    Suite à l'incident on m'a changé de poste et j'ai pus reprendre mon travail dans "des conditions d'exploitations correctes "(Lolilol).
     
  20. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Quant à ce poser en victimes, pourquoi pas, mais pas en martyr.
     
  21. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 522
    1 504
    409
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    C'est facile de parler de la meilleure attitude à avoir en cas d'agression mais quand ça arrive pour de vrai on se sent souvent prise de court. Déjà le mec a l'avantage de l'attaque. Par exemple ça m'est arrivé qu'un mec se jette sur moi par derrière dans une rue déserte. Je ne m'y attendais absolument pas et j'ai eu un peu l'esprit d'escalier. Je l'ai repoussé, insulté, mais il m'avait déjà pelotée et il s'est enfui en ricanant. Est-ce que je peux me considérer comme une victime dans ce cas, ou bien ce serait un peu ma faute, j'avais qu'à mieux me défendre?
    De plus les prédateurs ont tendance à attaquer de préférence des femmes en situation de faiblesse: pour se faire harceler rien de tel que de dégager de la tristesse ou de l'angoisse. Une de mes copines a vécu ça juste après avoir appris le suicide de sa mère. Elle était en pleurs: les mecs lui tombaient dessus comme des mouches. Pensant décourager un de ces connards elle lui explique ce qui lui arrive: lui répond: "Et tu ne crois pas que ce qui te ferait le plus de bien serait de baiser?"
    On parle d'agressions sexuelles mais en cas d'agression tout court le problème se pose aussi, et là aussi, difficile de conseiller d'avoir systématiquement recours à la violence. Avec certains agresseurs c'est carrément suicidaire. Une copine qui avait sorti une bombe lacrymo face à un harceleur se l'est fait arracher et s'en est pris plein la gueule.
    Je ne crois pas qu'il faille culpabiliser parce qu'on est pas assez forte, ou qu'on n'a pas réagi efficacement, ou qu'on déteste la violence aussi "légitime" soit-elle.
    Et ça me semble justifié de compter sur un minimum de solidarité.
     
  23. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 522
    1 504
    409
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Définition de martyr:
    Clairement si une femme consent à se laisser tabasser, violer ou tuer, on est dans un tout autre cas de figure.
     
  25. BrainDommage
    Offline

    BrainDommageMembre du forum Membre actif

    224
    29
    21
    Nov 2014
    France
  26. autonome
    Tout dépendre du cadre si la violence est conjugale oui ça peut etre dangereux (Mais autodefence ou pas le danger est quand même là) mais si elle est dans la rue oui frapper des gens costaud ces risqués mais de toute façon si tu as besoin de te défendre il y avait déjà un risque. Ma mere as eu des soucis dans mon quartier avec un vieux lourd qui la siffler et suivait du haut de ces 22cm (a peu près) lui a foutu une mandalle ça la surpris

    La pratique de sport de combat aide a avoir de l'assurance dans ces moment, vraiment.
    Bien sur que personne te dira que c'était de ta faute, l'argument des art martiaux c'est pour ce rendre compte que ont est pas en sucre et que nous aussi ont peut faire mal mais grossièrement tu tombe contre une bande qui te fout un coup par derrière bait la loi de la gravité s'applique quand même ;)

    Où même les gens en situation de faiblesse en général mon frère chialé après cette fait larguer (Une histoire plutôt drole que je vous passerai) il c'est fait tabassez et vidé de ces affaires.
     
  27. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Je ne parle par de la meilleure attitude, je ne dis pas non plus que tu dois te sentir coupable de quoi que ce soit.
    Ce que je dis c'est que même si tu es en droit d'attendre de la solidarité, tu n'en trouve que très rarement et que par conséquent, il vaux peut-être mieux trouver un moyen de se protéger (quite à utiliser la violence physique (même si on la répugne) lorsqu'on à plus le choix.
    C'est je pense le seul moyen de faire changer la peur de camp.
    Socialement et sur tous les domaines, on nous a privés de notre part de violence, (en particulier la violence politique ces dernières décennies et celle des femmes depuis bien plus longtemps).
    Pour ce qui est des femmes, il y avait une chouette brochure à ce sujet (ça date un peu trop pour que je retrouve le titre) qui expliquais qu'on apprenait aux femmes qu'elles étaient faible, qu'elles étaient fragile, qu'il fallait sourire et subir en silence, puis on les a mis dans des vêtements qui entravent les mouvements, l'équilibre.
    Résultat, privée de leur part de violence, elle subissent celle des dominants (tous comme les prols privés de cette violence subissent de plus en plus la violence du salariat.)
    Lors d'une agression, il est évident que des fois, on n'arrive pas à se protéger comme on le souhaiterais, mais pour reprendre ton exemple de lacrymo, je ne compte pas le nombre de copines que ça à sortit d'un mauvais pas.



    Je suppose que tu t'en doutes un peu, mais c'est pas vraiment ce que j'entendais par martyr.

    ps: Il s'agit pas ici de te dire quoi faire, je ne connais pas cette situation, les raisons pour lesquelles je me fais taper dessus, les situations dans lesquelles je dois me montrer fort ne sont pas les mêmes et ne sont pas comparable.
    Il ne s'agit pas non plus de te faire culpabiliser (encore une fois parce que je ne vie pas ce que tu vie et qu''il m'est difficile de me mettre à ta place).
    Il s'agit d'essayer de donner mon point de vue complétement subjectif qui n'engage que moi. En tant qu'homme, je n'ai pas le vécu pour comprendre complètement cette situation.
     
Chargement...