Chargement...

Le fonctionnement d'une société libertaire au quotidien

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par pilou-ilou, 4 Novembre 2016.

  1. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  2. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    L'autre jour je me posais la question du fonctionnement d'une société libertaire au quotidien. Comme par exemple le règlement des conflits de voisinage. Ou pire un crime.
    L'être humain est ce qu'il est et croyez moi je m'extrais pas du lot, j'ai aussi mes mauvais cotés. Mais malheureusement il y aura toujours des frictions entre humains.

    Prenons un exemple: mon voisin fait du bruit la nuit et ne veut pas cesser. Que faire ? comment agir dans une société libertaire? des médiateurs ? et s'il veut vraiment pas cesser au bout de médiations ?

    Je m'énerve et pan je le tue ( c'est de la pure fiction car je me vois pas tuer quelqu'un ), que va t'il m'arriver ?

    ma question est peut être très bête ?
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Non bien sûr c'est logique de se poser des questions, le problème c'est qu'il est impossible de répondre de façon précise:
    1) La "société libertaire" ne peut être livrée "clés en mains" avec une réponse pour chaque problème futur possible et imaginable.
    2) C'est un peu la poule et l'oeuf: si on en vient à désirer massivement une société libre et égalitaire c'est qu'on aura massivement changé de mentalité; et dans une société plus juste, humaine, épanouissante, égalitaire, les individus seront probablement massivement moins agressifs et autoritaires.
    3) En revanche pour qu'une société puisse être qualifiée de "libertaire" on peut déterminer ce qu'elle ne sera pas, ce qu'on ne fera pas, comme: mettre en place des structures de répression.
    4) Les solutions aux problèmes seront examinées collectivement là où se poseront ces problèmes, au cas par cas, c'est donc difficile de prédire quels seront exactement ces problèmes - et les solutions envisageables.

    Sur l'exemple précis que tu donnes j'aurais quand même quelques réponses personnelles (j'ai déjà connu quelques misères avec des voisins bruyants et envisagé le meurtre - pur fantasme, mais quand même, je sais comme ça peut pourrir la vie au quotidien!)
    Qui dit société libertaire dit liberté d'association. Dans le système actuel la plupart des gens ne peuvent pas s'installer où ils veulent. Aimant le calme si j'ai le choix je préfère m'installer dans un immeuble où tout le monde aime le calme. On peut imaginer d'autres lieux d'habitation pour ceux qui aiment faire la teuf jusque tard dans la nuit, d'autres encore pour ceux qui s'en foutent du bruit (ou qui sont sourds comme des pots).
    Et vu que les histoires de bruit sont une des principales sources de conflit de voisinage la première mesure est de construire des bâtiments avec une bonne isolation sonique.
    Une autre mesure est d'éviter au maximum les contacts avec les voisins, mais ça ouf, la plupart des gens le font déjà spontanément! Parce que tout le monde en a fait l'expérience, qui dit relations humaines dit risque de s'engueuler, ce qui est un risque à prendre bien entendu si on veut pas rester seul comme un chien. Sauf que... s'engueuler avec des gens qui habitent à l'autre bout de la ville il suffit de s'éviter pour passer à autre chose, mais croiser quelqu'un qu'on déteste tous les jours c'est l'horreur!
     
    Dom Veganarchiste apprécie ceci.
  5. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  6. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    tiens oui c'est pas con proposer aux gens d'habiter des lieux en fonction de leur aspirations.
    Mais bon si quelqu'un zigouille quand même un guguss on en fait quoi du type avec son couteau ensanglanté?
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je te l'ai dit, c'est une question à laquelle il est impossible de répondre à l'avance. Les gens verront ça au cas par cas, là où le drame s'est déroulé (puisque par définition il ne peut y avoir d'organisation centralisée en société libertaire).
    je crois aussi que si on en arrive un jour à désirer et mettre en place une société libertaire c'est qu'on sera devenu capables de poser les problèmes complètement différemment. Par exemple, la société sera dans un esprit autocritique, plutôt que d'envisager les "fous" et "criminels" uniquement comme des "déviants". L'ethnopsychiatrie démontre qu'on ne devient pas un fou criminel de la même façon selon les lieux et les époques. Si en société libertaire il reste des violeurs, ou s'il y en a autant qu'aujourd'hui (ou plus?) ce sera avant tout un signal comme quoi le sexisme et l'empathie ne sont pas des valeurs assez partagées dans la société, c'est donc à ce niveau global qu'il faudrait intervenir.
    Je pense même sans attendre une société libertaire qu'il faut revoir la manière d'envisager la "déviance" même criminelle, ne pas penser "sanction" mais "autocritique de la société" et éventuellement "protection" dans les cas extrêmes.
    Je souligne également que le problème des déviants serait un détail mineur dans une société globalement juste et égalitaire. Sachant que de toute façon on ne peut sans doute pas espérer une société sans aucune criminalité, et que les sociétés les plus répressives en matière de criminalité (peine de mort, torture, prison à vie...) n'ont jamais empêché les crimes. Au contraire.
     
    WhiteSheep apprécie ceci.
  9. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  10. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    tout à fait d'accord avec toi. Au lieu de punir il vaut mieux prévenir. Mais malheureusement la perfection n'étant pas de ce monde il y aura toujours des passages à l'acte. Bien sûr en moindre mesure.
    Tiens d'ailleurs je me faisais une réflexion l'autre jour, pourquoi n'existe t'il pas des structures, pour que les gens qui ont des idées meurtrières , afin de les aider à pas passer à l'acte. Hors parcours psychiatrique. ou une ligne d'écoute pour orienter les gens dans ce cas.
    Oui c'est peut être con comme idée.
    Je te rejoins aussi sur le fait qu'on ne devient pas tueur du jour au lendemain, il y à toujours un histoire derrière ça, enfin dans une très très grande majorité.
    La plupart des sérial Killer ont eu une enfance difficile ou une adolescence compliquée dans un environnement familial ou social défaillant.
    Bon je remballe mon idée de lapidation aux marshmallows.
     
  11. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 294
    447
    141
    Jan 2009
    France
  12. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je crois pas qu'on puisse importer des problèmes de la société actuelle dans une société qui serait en théorie complètement différente.
    Genre un voisin qui fait du bruit la nuit ça te poserait peut-être pas de problèmes dans une société où tu ne serais pas contraint d'aller taffer le lendemain.

    Puis la notion de "criminalité" est une notion construite socialement (et juridiquement même). Ce qu'on appelle "crime" aujourd'hui ne sera probablement pas désigné comme ça dans une hypothétique société libertaire (inch'allah).

    Et pour aller plus loin, la notion de "criminalité" est idéologique, elle repose sur des postulats comme le libre-arbitre. On ne peut juger que quelqu'un est responsable de son acte que si on admet qu'il a fait un choix, librement. Or, à mes yeux, l'anarchisme est une doctrine matérialiste, donc qui rejette l'idée de libre-arbitre (en tout cas, c'est mon cas et c'est parce que je suis matérialiste que je suis anarchiste et pas l'inverse). Donc condamner quelqu'un juste parce qu'il a fait du mal ça n'a pas de sens. Ce sur quoi se pencherait une "justice libertaire", à mon avis, c'est sur comment résoudre le problème (comment compenser les "victimes" par exemple) et comment éviter que ça se reproduise à l'identique. En fait, faire le choix qui engendrera le moins de souffrance y compris pour celui qu'on appellerait aujourd'hui le "criminel".

    désolé j'ai un peu répété ce qu'a dit ninaa du coup.
     
    WhiteSheep et ninaa aiment ça.
  13. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je pense que si, ça me poserait un problème parce que je peux avoir envie de lire, écrire ou dormir pendant que mon voisin a envie de faire la fête. Pas facile non plus pour des gens malades de cohabiter avec des familles avec jeunes enfants. Je sais en tout cas que personnellement je chercherais à habiter dans un immeuble avec des voisins qui aiment le calme, et avec une bonne insonorisation. Ce qui serait évidemment beaucoup plus facile qu'aujourd'hui où la plupart des gens ne peuvent choisir leur lieu de vie!
    J'aime pas trop l'idée de "compenser les victimes". Pour ça il faut que le "coupable" admette qu'il l'est effectivement, sinon la "compensation" quelle qu'elle soit sera ressentie comme une humiliation injuste.
    Il existe un texte intéressant de Kropotkine sur le sujet (je le posterai dès que je l'aurai retrouvé).

    Complètement d'accord, j'aurais vraiment pas su mieux dire.
     
  15. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 294
    447
    141
    Jan 2009
    France
  16. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Oui c'est le terme qui est mal choisi, ce que je veux dire c'est que "la société" cherche à réparer le tort causé, par exemple si t'as brûlé une maison, tout le monde (et pas uniquement le "coupable") reconstruit la maison de sorte que les "victimes" retrouvent le plus vite possible une situation équivalente à celle qu'ils avaient avant l'incendie.
    Si c'était intentionnel faut essayer de comprendre la raison de cette hostilité et voir si on peut pas l'atténuer. C'est aussi humiliant pour un "coupable" de reconnaitre qu'il est en tort alors qu'il ne le pense pas forcément, il peut penser que sa "victime" méritait au moins en partie ce qui lui arrive. bref c'était plutôt dans ce sens que je parlais de compensation.
     
    Dom Veganarchiste apprécie ceci.
  17. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
  19. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  20. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Je sais pas comment je réagirais si on tuais un de mes proches, mais je crois que j'aimerai quelque chose de plus que symbolique comme compensation. Une mesure très contraignante quand même.
    Comme je pars de principe que nul société même tendant au bonheur de l'humain, la perfection sera jamais atteinte, on se rapprochera de quelque chose de beaucoup beaucoup plus satisfaisant que ce dans quoi nous vivons.
    je pars aussi du principe que 98 % des humains sur terre sont de bonnes personnes, donc je suis quand même optimiste.
    Oui je suis persuadé que l'immense majorité des humains sont de bonnes personnes qui sont heureux de pouvoir vivre en harmonie avec les autres humains et ont la main sur le coeur.
     
  21. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Même dans le cadre de cette société on ne devrait pas se baser sur les desiderata des victimes ou de leurs familles pour réagir à un crime.
    J'ai été marquée par l'argumentaire d'un opposant à la peine de mort aux USA. Une loi venait d'autoriser les familles de victimes à assister aux exécutions (en forçant le condamné à les regarder se réjouir de sa mort). L'argument était que c'était "important psychologiquement pour les proches" "pour les aider à faire leur deuil" etc. L'opposant répondait qu'à la mise à mort s'ajoutait la torture psychologique: la dernière image qu'il aurait serait des regards de haine, des regards qui se régaleraient de sa peur et de sa souffrance. Il ajoutait: "Si on décrétait que ça soulage les familles de les torturer pendant des semaines, faudrait-il accepter cette horreur?"
    Une fois de plus on ne peut pas se projeter tels que nous sommes maintenant dans une société libertaire, mais on peut déjà dire ce qu'on ne veut à aucun prix: des structures de répression (flics, juges, prisons) sinon comme aujourd'hui ces structures ne serviront pas à "protéger la population" mais se retrouveront vite au service d'autoritaires qui s'en serviront pour défendre leurs privilèges, commettront toutes sortes d'abus, etc.
     
  23. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  24. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    ( humour ) moi si on me tuais je chercherai à me venger.
     
  25. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  26. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Quasiment tout le monde pense être capable de tuer ("si on s'en prenait à un proche"). Dans les faits heureusement c'est beaucoup plus difficile de tuer en vrai que par la pensée. La preuve, très peu de proches de victimes s'en prennent physiquement aux coupables (quand ils sortent de prison ou bénéficient d'un non lieu).
    Il faut espérer qu'en société libertaire il y en aurait encore moins, et surtout qu'il y aurait très peu de crimes (sinon il conviendrait de s'interroger sur le système lui même...).
    En tout cas une seule solution serait exclue (sinon on ne pourrait plus parler de "société libertaire" mais on en reviendrait à la logique et au fonctionnement actuels): la Justice conçue comme instrument de vengeance.
     
    John Murray apprécie ceci.
  27. WhiteSheep
    Offline

    WhiteSheepMembre du forum

    37
    14
    0
    Nov 2016
    Homme
    Je me permet de mettre le lien d'une chaîne youtube qui explique certains concepts pas toujours évidents à percevoir :
    https://www.youtube.com/channel/UC2ZDgKhOCOvXE8F_kXFjcvg

    Ça reste assez courts donc pas extrêmement développé mais il me semble que c'est une base cool si on se pose des questions sur le fonctionnement d'une société libertaire. (Les premières vidéos sont sous-titrés en anglais, j'ai demandé à l'auteur s'il comptait ouvrir la traduction participative pour que je puisse essayer de les traduire en français mais il n'a pas encore répondu).

    J'avais aussi entendu parler d'un livre de science-fiction se passant dans une société où le communisme libertaire a été proclamé et essayant de traiter le plus réalistes possibles le fonctionnement au quotidien d'une telle société :
    Les Dépossédés — Wikipédia

    Je ne l'ai pas encore lu mais j'ai entendu des bons retours, donc si ça vous intéresse.
     
  28. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  29. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Oui c'est toujours intéressant de faire des projections, même si on sait que par définition c'est impossible de prévoir tout ce qui pourrait se passer dans la future société libertaire! Déjà parce qu'une telle société serait construite par la collectivité et non par quelques individus "éclairés". Il faut aussi espérer que cette société serait en constante évolution, car fonctionnant en temps réel, par essais et erreurs.
    J'ai lu "Les Possédés" il y a longtemps, et oui c'est un très bon bouquin, passionnant, et une bonne base de réflexion à mon avis!
    On peut aussi se pencher sur les expériences passées, celle de l'Espagne 36 par exemple:

    Journée de réflexions autour de la révolution auto-gestionnaire espagnole
    [​IMG]
     
    WhiteSheep apprécie ceci.
  30. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  31. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Quand je parle d'un projet de société je dis pas société Anarchiste. Ce mot véhicule encore trop d'imaginaire négatif ( loi du plus fort, fin du monde, désorganisation totale, meurtres en pagaille), je dis plutôt société libertaire; mot qui véhicule moins de stéréotypes négatifs.
    Une société libertaire ne veut pas dire forcément absence de structure, ni régulation, librement consenties. D'ailleurs on parle bien de "société" libertaire, et qui dit société dit organisation, mais pas organisation telles qu'on les subis actuellement.
    IL y a aura toujours des aéroports ( mais pas à ND des Landes ), des ports, des porcs dans des fermes,des rues, des trains, des maisons. et pour faire marcher tout ceci il faudra bien une organisation.
    D'ailleurs avant même les sociétés autoritaires imposés par des rois ou chefaillons, il y avait bien des sociétés humaines organisées selon d'autres règles et qui fonctionnaient très bien.
    IL doit bien y avoir des exemples de sociétés anciennes fonctionnant très bien sans autoritarisme néfaste.
    Je crois que dans certaines sociétés indiennes d'Amérique du Nord, les contraintes étaient faibles ou librement consenties.
    Et ça à fonctionné ainsi pendant des centaines d'années, avec un nombre important d'individus.
     
  32. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  33. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Mais justement il n'est pas question d'imaginaire, mais de projet de société bien concrets. Pour ça peu importe le mot, ce sont les concepts qui importent. Et si "des gens" sont effarouchés par un simple mot ils le seront encore plus par le projet bien concret d'une société sans dieu, ni maître, ni patrons, ni propriétaires, ni Etat, ni hiérarchie d'aucune sorte!
    Les Espagnols en 36 (pour l'essentiel, des ouvriers et paysans) n'avaient pas peur de se nommer anarchistes et même s'ils ne sont pas exempts de critiques la société qu'ils tentaient de mettre en place reste une source d'inspiration.
    [​IMG]
    Quelques documentaires sur les exemples historiques de fonctionnement anarchiste:
    L'histoire ! L'importance de ne pas oublier ?

     
    WhiteSheep apprécie ceci.
  34. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  35. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Difficile de répondre à cette question, comme à pas mal de questions concernant l'organisation future d'une société libertaire, puisque les décisions seraient prises collectivement, au coup par coup, en fonction des demandes et possibilités quasi impossibles à prévoir!
    Par définition les anarchistes ne peuvent proposer une société "clés en mains", où tout serait déjà prévu et organisé d'avance par une poignée de militants d'avant garde éclairée!
    Cela dit à titre purement personnel j'ai tendance à penser qu'il y aurait très peu de décisions de ce type à prendre, dans les pays occidentaux les infrastructures existent déjà, et même en surnombre (pourquoi par exemple aurait-on besoin de nouvelles autoroutes ou voies ferrées?) Le problème serait probablement seulement de les entrenir ou rénover, ce qui peut tout à fait se faire à l'échelle locale, par les gens directement concernés, qui pourraient donc se concerter.
    En revanche dans les pays pauvres qui manquent justement de ces infrastructures la question d'une concertation à grande échelle pourrait sans doute se poser. On peut supposer que les gens se réuniraient d'abord à l'échelle locale et qu'on collecterait et analyserait ensuite le résultat des concertations (quelles villes, villages, souhaiteraient être reliées à quels autres? Comment doter tous les habitants d'électricité, eau, etc. en polluant le moins possible?
     
  36. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 294
    447
    141
    Jan 2009
    France
  37. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ouais, mais pour les supprimer aussi le problème se pose, ne serait-ce que pour le démantèlement d'une centrale nucléaire.

    En réalité, j'ai pas peur de comment on va s'y prendre, il existe des gens compétents, aujourd'hui, qui travaillent sur ces infrastructures. La question c'est comment est-ce-qu'on tombe d'accord sur la voie à suivre ? Comment on tombe d'accord sur la nécessité de démanteler une centrale par exemple ou plus largement de sortir du nucléaire ?
    Après, une fois d'accord sur les objectifs, la réalisation c'est pas le plus dur.
     
  38. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 485
    1 490
    409
    Fev 2014
    France
  39. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Copie d'un message posté sur le topic "la publicité base essentielle du capitalisme"? qui à mon avis est aussi à sa place dans ce topic:
    La Publicité, base essentielle du capitalisme?
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 11)

  1. Dom Veganarchiste
  2. ninaa
  3. depassage
  4. pilou-ilou
  5. Ziggy-star
  6. O.M.G multicompte du troll Barbe noire
  7. YoungResignation
  8. pierrem
  9. salam
  10. Selinde
  11. Anarchie 13