Chargement...

L'autoritarisme du "bureau" de Radio Libertaire ...et les valeurs "anarchistes"

Discussion dans 'Médias et presse' créé par Chronos, 19 Mars 2019.

  1. Chronos
    Offline

    ChronosMembre du forum

    17
    16
    0
    Nov 2018
    France
    Comment la chanson française non crétinisante, la permanence des conflits militants et un secrétariat de Radio-Libertaire devenu propriété privée mirent fin à ma collaboration à cette station
    15 mars 2019 par Floréal

    « Il faudra que je me souvienne »
    Louis Capart

    « Je ne peux pas vous écraser la tête,
    je ne peux pas vous foutre mon pied dans les couilles,
    mais je peux vous dire que vous êtes parfaitement méprisables »

    Philippe Noiret, alias Philippe Bruneau-Tessier,
    dans le film Fantôme avec chauffeur, de Gérard Oury

    ____________

    L’article (1) consacré ici même aux récents remous ayant agité Radio-Libertaire (RL) ainsi que le décès de l’ami Sylvain Briant (2) ont fait resurgir certains souvenirs. Je pense vous en livrer quelques-uns, moi qui fus animateur de plusieurs émissions sur RL durant très exactement vingt années. Pour commencer, je souhaiterais vous conter la façon dont cette longue collaboration à cette station prit fin au début de l’année 2002.

    Depuis 1991, j’animais, seul au micro, accompagné d’un camarade chargé de la partie technique, une émission hebdomadaire consacrée à l’Histoire, « La mémoire sociale ». Cette émission avait lieu en direct, le vendredi soir. Tout se passa bien jusqu’au mois de novembre 2001, quand je fus contacté par les amis de l’association Thank you Ferré qui avaient créé, au mois de mai précédent, le Forum Léo-Ferré, une petite salle de spectacle située à Ivry-sur-Seine. L’un des fondateurs de ce lieu, Jacky-Joël Julien, par ailleurs cofondateur, avec Gérard Caramaro et moi-même, de Radio-Libertaire, venait de mourir. Les amis de Thank you Ferré avaient alors pensé à moi pour le remplacer au poste de responsable légal de cette association. Ayant accédé à leur demande, je me devais alors de prendre pleinement part à la vie du Forum Léo-Ferré. Or, les spectacles ayant principalement lieu en fin de semaine, il me devenait impossible de mener à bien l’émission « La mémoire sociale » et mes nouvelles activités au Forum. Je demandai alors au secrétariat radio le transfert, si possible, de « La mémoire sociale » un jour de début de semaine.
    [​IMG]Le secrétariat radio de l’époque était alors aux mains de deux personnages avec lesquels mes rapports ne furent jamais franchement fraternels : une militante du groupe parisien Pierre-Besnard de la Fédération anarchiste, installée depuis huit ans déjà à ce poste (3), et, à ses côtés, un militant du groupe Henri-Poulaille, de Saint-Denis (4). Tous deux resteront à leur poste, au sein de ce secrétariat, durant de très longues années, au point de finir par penser qu’ils en étaient devenus les propriétaires, et agissant comme tels.
    Ne recevant pas de réponse à l’issue d’un délai que j’estimais raisonnable, j’insistai pour savoir ce qu’il en était de ma demande. Quelques jours plus tard, je reçus un coup de fil du responsable de la programmation m’annonçant qu’il y avait un créneau disponible pour moi le lundi en fin d’après-midi. Je lui fis alors remarquer que ce créneau était occupé depuis quelque temps déjà par un camarade, Sylvain Briant, qui animait l’excellente émission « Les destinées de l’Histoire », et je lui demandai ce qu’allait alors devenir ladite émission. Il me répondit que ça ne me regardait pas (devant mon étonnement et mon insistance, il me le répétera d’ailleurs plusieurs fois), que c’était au secrétariat de décider, que la priorité allait aux émissions militantes comme la mienne. Or tout le monde savait déjà dans le microcosme de RL que l’émission en place du lundi déplaisait fortement aux deux décideurs du secrétariat radio et qu’ils avaient son animateur, Sylvain, dans le collimateur. Subodorant une basse manœuvre dont j’allais être le pion afin d’éliminer le « gêneur », je téléphonai alors à ce dernier, lui expliquant la situation et lui demandant clairement s’il en était informé. Evidemment, comme je le prévoyais, ce camarade tomba des nues, n’ayant à aucun moment été contacté par le secrétariat radio, et donc dans l’ignorance de ce qui se tramait. Nous convînmes tous deux d’attendre un peu pour voir comment la situation allait évoluer, mais je pris soin de l’assurer qu’en aucun cas j’occuperais le créneau qui était alors le sien s’il s’agissait pour le secrétariat de se débarrasser de lui. Quelque temps plus tard, Sylvain me contacta pour me dire qu’il devait se rendre la semaine suivante à la librairie Publico, siège de la radio, pour y rencontrer les deux membres du secrétariat. Je me fis alors le plaisir de lui annoncer que, s’il n’y voyait pas d’inconvénient, je l’accompagnerais volontiers.
    Le jour venu, nous arrivâmes ensemble dans la librairie, et je m’empressai d’annoncer d’emblée à nos deux secrétaires qu’après discussion avec le copain animateur des « Destinées de l’Histoire », nous étions tous deux tombés d’accord pour échanger nos créneaux des lundi et vendredi. Sylvain et moi n’avons eu aucun mal à nous apercevoir illico que cet arrangement entre nous, relevant pourtant de l’autogestion à la base sans corps intermédiaire parasite, n’était pas vraiment le scénario prévu par nos chers camarades. Mais, dans l’impossibilité de faire savoir sur-le-champ à l’ami Sylvain que son émission était supprimée, faute de motif, ils ne purent faire autrement que de s’incliner. Momentanément…
    Désormais appelé à être programmé le lundi, il m’était toutefois difficile de pouvoir occuper fidèlement le créneau que devaient abandonner « Les destinées de l’histoire », à cause de mes horaires de boulot d’alors. Je fis donc une nouvelle demande au secrétariat radio, qui consistait à permuter avec l’émission suivante animée par les camarades de la CNT, de façon que je puisse prendre l’antenne plus tard. En attendant, « Les destinées de l’histoire » restaient en place, et pour ma part je cessai d’animer l’émission « La mémoire sociale » du vendredi, trop occupé que j’étais par le Forum Léo-Ferré. Plusieurs semaines passèrent sans que j’obtienne la moindre réponse. Silence total. Un mois passa. Puis deux mois… Toujours rien. Ne parlons pas d’élégance, disons simplement que la simple politesse n’est pas toujours l’une des qualités premières dans les rapports militants. Je décidai alors de contacter directement les animateurs de l’émission de la CNT, afin de leur demander où en étaient les discussions avec le secrétariat radio quant à une éventuelle permutation de nos émissions respectives. Tout comme le copain des « Destinées de l’histoire » auparavant, ils tombèrent des nues. Ils n’avaient jamais entendu parler de cet arrangement possible. Plus de deux mois s’étaient donc écoulés depuis ma demande sans que nos deux « responsables » s’en soient occupés.
    [​IMG]Je me permis alors de penser qu’il était difficile de concevoir plus d’incompétence ou de mépris volontaire de la part de militants libertaires mandatés, et je fis alors la seule chose susceptible de les faire réagir : un texte expliquant toute l’histoire, que j’envoyai sur le forum de discussion interne à RL. La réaction fut en effet immédiate, et le responsable de la programmation, atteint de mutisme sévère depuis plus de deux mois, trouva illico le temps de me passer un coup de fil. La discussion qui s’ensuivit ne fut pas des plus cordiales…
    Lassé par toutes ces histoires lamentables, ces conflits permanents, la présence inchangée au fil des ans de « responsables » accrochés à leur misérable pouvoir comme la moule au rocher, je décidai alors de mettre fin à ma collaboration à RL.
    Quelque temps plus tard, Sylvain Briant, le camarade animateur des « Destinées de l’Histoire », se faisait virer comme un malpropre de RL.

    ____________

    (1) « Du rififi à Radio-Libertaire (où l’on reparle d’antisémitisme) ».
    (2) « Salut, Sylvain ! ».
    (3) Je ne peux dire exactement combien d’années cette militante est restée au secrétariat radio après ces déjà huit années de présence au moment où j’ai quitté Radio-Libertaire. Quoi qu’il en soit, il est invraisemblable, à mon sens, que l’on puisse nommer et maintenir quiconque à un même poste sur une telle durée dans une organisation anarchiste. Le risque est évidemment grand de s’y bureaucratiser, de considérer le poste occupé comme son pré carré, et pour peu qu’on ait de légères tendances à l’autoritarisme, celles-ci ne peuvent que s’aggraver.
    (4) Ce militant devait à son tour demeurer une éternité au secrétariat radio, avant que sa fille prenne le relais. Cette succession n’aurait en soi rien de choquant si, bien sûr, l’« héritière » n’était pas là comme prête-nom ou sous la supervision permanente d’un papa qui ne prend pas même la peine de faire semblant de se cacher dans l’ombre de sa progéniture. C’est ce que semblent confirmer les faits, et c’est en tout cas ce que pensent nombre d’animateurs de RL, jusqu’à en amener quelques-uns, facétieux, à désigner la station sous le nom d’« Epicerie RL père et fille ». Ambiance…
     
    depassage apprécie ceci.
  2. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    101
    30
    2
    Sept 2016
    Homme
    suite :
    On peut ne être d’accord sur tout !

    Mais là , Floréal révèle des pratiques autoritaires de certains membres FA ( pas tous tes évidement )qui devraient en réveiller quelques uns !

    clap clap !!

    https://florealanar.wordpress.com/2019/03/18/le-forum-leo-ferre-et-la-federation-anarchiste/

    Le Forum Léo-Ferré et la Fédération anarchiste

    18 mars 2019 par Floréal

    « Et s’il faut commencer par les coups de pied au cul… »
    (Léo Ferré, Les anarchistes)

    Début septembre 2014, au cours d’une discussion téléphonique fort amicale avec un membre de la Fédération anarchiste (FA), j’apprenais que certains de ses adhérents laissaient entendre que j’aurais tout fait pour que le Forum Léo-Ferré ne revienne surtout pas à cette organisation, dès lors que l’association Thank you Ferré qui en assurait la gestion a décidé de cesser son activité, en juin 2013.
    Comme d’habitude, cette ânerie fut véhiculée par quelques militants du commérage, totalement étrangers à la vie du Forum depuis sa création, mais que cela n’empêcha en rien de faire naître ou de répandre de méchantes et stupides rumeurs dans un milieu d’où ne sont hélas pas bannis le ragot et la calomnie.
    Et puis voilà que ces jours derniers deux autres camarades, au cours de conversations tout aussi amicales, me confirmaient avoir entendu ces propos désagréables quant à mon attitude supposée à l’heure où la première équipe gestionnaire du Forum décida de passer la main. Cela m’a décidé à raconter toute l’histoire, non pour convaincre la poignée d’imbéciles malveillants à l’origine des cancans, mais tout simplement pour exposer les faits à mes amis libertaires et du milieu de la chanson, aux oreilles desquels ces sottises auraient pu parvenir.
     
  3. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 110
    195
    23
    Avr 2017
    France
    Vraiment vous venez régler vos comptes ici ?
    c'est pas une déchetterie ce forum.
    En revanche, si vous faîtes des émissions radio, n'hésitez pas à les enregistrer et les partager sur ce forum.
     
  4. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    101
    30
    2
    Sept 2016
    Homme
    Tient !encore un qui donne des directives !
    ça te dérange peut être ? {réfléchir}
     
  5. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 110
    195
    23
    Avr 2017
    France
    n'importe quoi, où ça je te donne des directives ?
    là ou je suis, j'ai pas la féquence de radio libertaire, et de toute façon je crois comprendre que on ne diffuse plus ton émission.
    Je te donne donc une idée, un conseil (mais si tu prends ça pour un ordre, je peux rien faire pour toi).

    Mais moi aussi je vais peut être profiter de ce forum pour aller régler mes comptes avec les collègues de ma cantine, ça va surement t’intéresser.
     
  6. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 545
    1 505
    410
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Pour info Radio libertaire concerne encore pas mal d'animateurs, mais aussi d'auditeurs libertaires ou sympathisants, rien à voir avec ta cantine.
    Ces auditeurs (De passage n'a jamais été un animateur) ont tout à fait le droit d'exprimer des critiques sur des émissions et sur le fonctionnement de cette radio à vocation militante (en principe).

    On a le droit de partager des émissions si on veut, ou de critiquer des émissions si on veut, ou même un support médiatique si on veut. IOH ne représente que lui même et il n'y a pas à tenir compte de ses "conseils".

    Du rififi à Radio-Libertaire (où l’on reparle d’antisémitisme)
     
  8. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    101
    30
    2
    Sept 2016
    Homme
    Oui bien sur !

    "Des ordures , une idée , des conseilles ……c'est pas une déchetterie ce forum."
    Alors pour info , cette radio est public Radio Libertaire 89,4 MHz
    Ce qui s’y passe peut intéresser (contrairement à toi ) aussi les auditeurs .
    ceci dit bonne journée
     
  9. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 110
    195
    23
    Avr 2017
    France
    Merci.

    Oui tu as raison ça va surement les interesser. mais là on a qu'un seul avis, d'un seul côté. Il est impossible de faire la part des choses pour moi ou un auditeur lambda (à part lui dire que sa radio préféré est en fait pas top). Si tu veux critiquer qqun, donne lui au moins la possibilité de répondre, ça sera la parole de l'un contre la parole de l'autre mais au moins pas la parole d'un gars ou fille toute seule qui est "de passage" pour cracher et postillonner et qui va "s'en aller" juste après.
    c'est pas compliqué de faire un forum accessible au auditeurs sur le site de radio libertaire non ?

    tu es d'une susceptibilité effarante. c'est quoi ton pb? tu représente qui d'autre que toi-même toi ? tu représente depassage? tu prends ton rôle de modérateur trop à cœur à en prendre parti. Pourquoi il n'y aurais pas à tenir compte de mes "conseils" ? grâce à mon conseil, j'ai obtenu le lien vers radio libertaire, c'est pas mal déjà.

    bon bref j'arrête de troller ce topic, désolé, vous avez apparemment déjà assez de casseroles à régler entre vous.
     
  10. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 545
    1 505
    410
    Fev 2014
    France
  11. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    1) Sur ce forum on trouve des critiques de toutes sortes de supports se revendiquant libertaires, il n'y a bien sûr aucune interdiction sur la charte du forum d'exprimer des critiques surtout si comme l'article de Floréal elles sont solidement argumentées.
    2) Ce forum étant public les personnes mises en cause peuvent tout à fait venir y exprimer leur point de vue. Et puisqu'il s'agit d'un article de Floréal les mettant en cause, y répondre sur leurs propres supports (émissions radio, site de radio libertaire).

    Je ne me suis pas exprimée en tant que modérateur (modératrice en l'occurrence) mais en tant que membre lambda: n'importe qui, même un membre qui intervient pour la première fois sur ce forum, peut se référer à la charte du forum, et défendre par principe la liberté d'expression - qui comprend la liberté de critiquer, surtout quand c'est argumenté et que ces critiques reposent sur des bases libertaires.

    Y a pas mal de topics qui m'intéressent peu ou pas sur le forum mais je vois pas la nécessité de dire à ceux que ça intéresse de se taire et de faire plutôt ceci ou cela. Moi ça ne m'intéresse pas non plus d'intervenir à propos de cet article mais c'est pas une raison pour insulter ceux que ça intéresse.
     
  12. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 110
    195
    23
    Avr 2017
    France
    "Va te faire voir ailleurs". C'est ça une insulte.
    Et c'est plutôt toi qui me dit de fermer ma gueule quand je dénonce un topic qui crache à sens unique.

    Tu vois que tu joues un rôle de modo. On t'as rien demandé mais tu viens dire qui c'est qui doit dire quoi.
     
  13. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 545
    1 505
    410
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
  15. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 110
    195
    23
    Avr 2017
    France
    Tu me nourris. deux fois que tu m'interpelles alors que je ne veux plus participer.
     
  16. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 545
    1 505
    410
    Fev 2014
    France
  17. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
  18. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 614
    294
    21
    Avr 2016
    Homme
    France
  19. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Excusez moi mais j'ai pas bien compris le truc. des personnes ce seraient servis du prétexte de volonté de permuter l'horaire et le jour d'une émission pour virer une autre personne de l'antenne ?
    Pardonnez moi si je suis un peu mal-comprenant.
     
Chargement...