Chargement...

Joker, le film. Appel à l'insurrection ? /!\ Spoiler

Discussion dans 'Musique et contre-cultures' créé par YoungResignation, 16 Novembre 2019.

  1. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    286
    87
    0
    Déc 2018
    France
  2. anarcho-communiste
    Comme l'impression que tout le monde aura attrapé la manche du film Joker pour le tirer vers soi, y voir une représentation de ses propres idées "anti systeme", que l'on soit anarchiste, incel, facho ou Juan Branco en gilet jaune.
    [​IMG]

    Bein du coup hier soir j'ai vu le film, et disons que j'ai à la fois pas été déçu et en même temps si, quand même un peu !

    En réalité, je n'ai pas du tout vu une ode a l’insurrection dans ce film. Les questions de révolte et autres manifestation sont survolées. Les manifestants sont depersonnalisés (portent tous un masque ou un maquillage de clown) Ils ne s'expriment jamais.
    Leurs revendications sont floues (du coup), très simplifiées (Slogan basique "Tuer les riches" < mais c'est qui les riches ?) On ne s'y attarde pas vraiment. On dépeint d'eux une image de violence gratos et désorganisée, sans réel but. (On fout le feu aux voitures, provoque des accidents, casse et pille les magasins et assassine des gens dans des ruelles) Pas vraiment une image positive de révolté, en somme.
    Tout ce qu'on note c'est que le climat social est tendu. Qu'il y a beaucoup de pauvreté, que les aides sociales sont coupées et les plus précaires laissés a l'abandon. Et face a ca, il y a une réaction de violence.
    Le rôle du "héros" dans tout ca ?
    Il aurait foutu le feu aux poudres, fait acte de déclencheur en tuant trois mecs en costard dans le métro. (On sait simplement d'eux qu'ils étaient employés de l'entreprise Wayne, en gros)
    Mais tout le long du film, il s'empressera de préciser à quiconque veut l'entendre qu'il n'est pas politisé. Qu'il ne s'interesse pas au mouvement social auquel on l'associera pourtant au final lorsqu'il avouera son triple meurtre en directe a la télé.
    Le Joker se contre fout de la justice sociale. Il est dépeint comme un mec avec des troubles mentaux qui se met a zigouiller tout le monde par ce qu'il arrête de prendre ses medocs, s'imagine une vie amoureuse avec sa voisine qu'il stalke et assassine sa mère qui elle même avait des gros soucis psy (Pas très heureux pour l'image des personnes psychiatrisées tout ca, mais passons)
    Le sujet du film n'est pas une révolution mais la naissance du grand méchant dans la série de comics Batman.
    Le Joker est un méchant !
    Le Joker n'est certainement pas un modèle a suivre. Et en tout cas le film ne le présente pas du tout comme tel.
    Le contexte de "révolte sociale" du film n'est qu'un pretexte. Un background qui permet de développer le véritable sujet du film : Joker (C'est le titre après tout.)

    Les deux figures d'autorité (Le politique (papa de Batman) et le présentateur comique star) sont volontairement et pas très finement antipathique. Le premier est un politique de droite riche et méprisant, complètement déconnecté du réel et le second un mec detestable qui rit à gorge déployée des blagues sexistes et aime inviter des pauvres gens victimes d'handicape pour se foutre de leur gueule.
    On a donc pas droit a une critique ni très engagée ni très réaliste (par ce que giga simpliste < genre ya qu'un seul mec qui fait de la politique dans cette ville)

    Alors pourquoi est ce qu'autant de gens (de tout bord) se sont reconnu dans ce film et y on vu un espoir insurrectionnel a venir ?

    Bein peut etre justement par ce qu'a force de flou, bein on peut faire dire tout et n'importe quoi a ce genre de représentation.

    Finalement ca n'a rien de très surprenant que Juan Branco y ai trouvé une ode aux Gilets jaunes ! On retrouve finalement dans le film les mêmes travers que ceux du mouvement.
    Se rassembler autour d'un symbole, d'un uniforme (Gilet jaune VS masque de clown) plutot qu'autour d'idées.
    Se déclarer apolitique.
    Se focaliser sur ce qui va pas (Pauvreté, précarité, pouvoir d'achat) plutot que sur les solutions qu'on voudrait.
    Et au final se trouver des leaders aux tendances... disons particulières.

    Bref. J'ai quand même bien aimé le film ! Mais vraiment j'y ai pas du tout vu une représentation positive et enviable d'une insurrection. Tout l'inverse !

    Et vous, vous en pensez quoi ?
     
    Anarchie 13 apprécie ceci.
  3. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 693
    1 531
    412
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    En tout cas ça m'a donné envie de voir le film, juste pour le plaisir, un peu comme Fight club qui me semble avoir beaucoup de points communs?
    Le problème avec ce genre d'histoire pour moi c'est surtout le côté "avant garde", "la masse" qui se rallie au panache noir blanc ou rouge d'un super-héros...
    Enfin dans la réalité ça me dérange mais dans les films pas du tout. Si on ne devait voir ou lire que des trucs complètement raccord avec nos idées on ne verrait pas grand chose, non?
    Enfin bien sûr quand même dans certaines limites, du moment que ce ne sont pas des saloperies racistes, sexistes ou fachoïdes.

    Oui en te lisant je me faisais la même réflexion.

    Dès que j'aurai vu le film (la semaine prochaine je pense, le temps de le trouver à télécharger...) je dirai ce que j'en ai pensé.
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  5. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    286
    87
    0
    Déc 2018
    France
  6. anarcho-communiste
    Ouais j'suis d'accord ! D'ailleurs ca m'a pas empeché de bien aimer le film. Mais c'était juste pour rebondir sur toute les polémiques et récupérations idéologiques que le film a subit !

    J'suis bien curieux d'avoir ton avis dessus !
     
  7. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 693
    1 531
    412
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    YoungResignation apprécie ceci.
  9. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 693
    1 531
    412
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je l'ai pas encore vu mais c'est pour bientôt (je viens juste de le choper...)
    Mais j'ai vu ça sur Paris Lutte info:

    Joker : de l'insurrection politiquement correcte
     
  11. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 353
    469
    141
    Jan 2009
    France
  12. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je suis assez d'accord avec YoungR.
    A la limite le personnage du joker en tant que tel j'aime bien son développement et ils le présentent pas vraiment comme quelqu'un qui se sent avant-gardiste.
    Après effectivement, les "révoltés" sont hyper négligés. Pourquoi les gens se sont mobilisés après les actes du joker ? Pourquoi d'une façon aussi nihiliste ? Là-dessus je suis d'accord avec l'extrait cité par ninaa, c'est manifestement des gens qui ne veulent pas comprendre l'insurrection et qui y voient avant tout la violence... et le chaos. Ce serait un moment où tout le monde devient fou. S'ils s'en étaient tenu là ça aurait été intéressant mais lier cette démence collective à des préoccupations "sociales" et "politiques" ça permet surtout de présenter l'insurrection comme un impasse pour ces préoccupations.

    Après le côté caricatural du présentateur ou du joker ça m'a pas dérangé. Même si c'est pas réaliste c'est un effet de style pour faire ressortir des travers un peu. Pour ça j'ai quand même bien aimé le film. C'est vraiment le côté mouvement social qui se déclenche pour rien, juste sur les délires du joker bon...

    Après sur le fait que des gens ont repris le masque, ça fait pas mal penser à la casa des papel. Pour moi d'un côté c'est un bon tour de force de la bourgeoisie. Parce qu'au niveau critique révolutionnaire l'un comme l'autre sont nuls. C'est du romantisme, on se sert des sentiments de révoltes pour vendre une version esthétisée, héroïque et avant gardiste comme dit ninaa. Y a aucune analyse profonde des fonctionnements du capitalisme et comment les combattre. Absolument rien sur la lutte collective, les masses sont juste un background qui sert à faire hésiter le pouvoir mais la partie d'échec se joue entre ce pouvoir et un individu ou un petit groupe. Les masses sont juste "l'opinion publique", elles servent juste à légitimer l'action des protagonistes mais sans avoir un rôle actif.
    Donc si les gens s'attachent vraiment à ce genre de représentations de la révolte ça craint. Pour moi ça peut que donner des gens qui vont avant tout chercher le spectaculaire plutôt que l'efficace, voir à se faire une place, à être exposé, à participer à L'émeute du moment pour pouvoir raconter aux autres "j'y étais". Bref orienter la révolte vers le narcissisme. Et ça tue ces révoltes dans l'oeuf du coup.

    Bon après faut pas non plus surestimer l'effet d'un film sur la psyché x)
     
    YoungResignation apprécie ceci.
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 10)

  1. YoungResignation
  2. ninaa
  3. vimaire
  4. Ziggy-star
  5. IOH
  6. depassage
  7. anafiod
  8. le basque méca
  9. Anarchie 13
  10. Fuego