Chargement...

Joker, le film. Appel à l'insurrection ? /!\ Spoiler

Discussion dans 'Musique et contre-cultures' créé par YoungResignation, 16 Novembre 2019.

  1. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    292
    92
    0
    Déc 2018
    France
  2. anarcho-communiste
    Comme l'impression que tout le monde aura attrapé la manche du film Joker pour le tirer vers soi, y voir une représentation de ses propres idées "anti systeme", que l'on soit anarchiste, incel, facho ou Juan Branco en gilet jaune.
    [​IMG]

    Bein du coup hier soir j'ai vu le film, et disons que j'ai à la fois pas été déçu et en même temps si, quand même un peu !

    En réalité, je n'ai pas du tout vu une ode a l’insurrection dans ce film. Les questions de révolte et autres manifestation sont survolées. Les manifestants sont depersonnalisés (portent tous un masque ou un maquillage de clown) Ils ne s'expriment jamais.
    Leurs revendications sont floues (du coup), très simplifiées (Slogan basique "Tuer les riches" < mais c'est qui les riches ?) On ne s'y attarde pas vraiment. On dépeint d'eux une image de violence gratos et désorganisée, sans réel but. (On fout le feu aux voitures, provoque des accidents, casse et pille les magasins et assassine des gens dans des ruelles) Pas vraiment une image positive de révolté, en somme.
    Tout ce qu'on note c'est que le climat social est tendu. Qu'il y a beaucoup de pauvreté, que les aides sociales sont coupées et les plus précaires laissés a l'abandon. Et face a ca, il y a une réaction de violence.
    Le rôle du "héros" dans tout ca ?
    Il aurait foutu le feu aux poudres, fait acte de déclencheur en tuant trois mecs en costard dans le métro. (On sait simplement d'eux qu'ils étaient employés de l'entreprise Wayne, en gros)
    Mais tout le long du film, il s'empressera de préciser à quiconque veut l'entendre qu'il n'est pas politisé. Qu'il ne s'interesse pas au mouvement social auquel on l'associera pourtant au final lorsqu'il avouera son triple meurtre en directe a la télé.
    Le Joker se contre fout de la justice sociale. Il est dépeint comme un mec avec des troubles mentaux qui se met a zigouiller tout le monde par ce qu'il arrête de prendre ses medocs, s'imagine une vie amoureuse avec sa voisine qu'il stalke et assassine sa mère qui elle même avait des gros soucis psy (Pas très heureux pour l'image des personnes psychiatrisées tout ca, mais passons)
    Le sujet du film n'est pas une révolution mais la naissance du grand méchant dans la série de comics Batman.
    Le Joker est un méchant !
    Le Joker n'est certainement pas un modèle a suivre. Et en tout cas le film ne le présente pas du tout comme tel.
    Le contexte de "révolte sociale" du film n'est qu'un pretexte. Un background qui permet de développer le véritable sujet du film : Joker (C'est le titre après tout.)

    Les deux figures d'autorité (Le politique (papa de Batman) et le présentateur comique star) sont volontairement et pas très finement antipathique. Le premier est un politique de droite riche et méprisant, complètement déconnecté du réel et le second un mec detestable qui rit à gorge déployée des blagues sexistes et aime inviter des pauvres gens victimes d'handicape pour se foutre de leur gueule.
    On a donc pas droit a une critique ni très engagée ni très réaliste (par ce que giga simpliste < genre ya qu'un seul mec qui fait de la politique dans cette ville)

    Alors pourquoi est ce qu'autant de gens (de tout bord) se sont reconnu dans ce film et y on vu un espoir insurrectionnel a venir ?

    Bein peut etre justement par ce qu'a force de flou, bein on peut faire dire tout et n'importe quoi a ce genre de représentation.

    Finalement ca n'a rien de très surprenant que Juan Branco y ai trouvé une ode aux Gilets jaunes ! On retrouve finalement dans le film les mêmes travers que ceux du mouvement.
    Se rassembler autour d'un symbole, d'un uniforme (Gilet jaune VS masque de clown) plutot qu'autour d'idées.
    Se déclarer apolitique.
    Se focaliser sur ce qui va pas (Pauvreté, précarité, pouvoir d'achat) plutot que sur les solutions qu'on voudrait.
    Et au final se trouver des leaders aux tendances... disons particulières.

    Bref. J'ai quand même bien aimé le film ! Mais vraiment j'y ai pas du tout vu une représentation positive et enviable d'une insurrection. Tout l'inverse !

    Et vous, vous en pensez quoi ?
     
    Tikia et Anarchie 13 aiment ça.
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 754
    1 562
    413
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    En tout cas ça m'a donné envie de voir le film, juste pour le plaisir, un peu comme Fight club qui me semble avoir beaucoup de points communs?
    Le problème avec ce genre d'histoire pour moi c'est surtout le côté "avant garde", "la masse" qui se rallie au panache noir blanc ou rouge d'un super-héros...
    Enfin dans la réalité ça me dérange mais dans les films pas du tout. Si on ne devait voir ou lire que des trucs complètement raccord avec nos idées on ne verrait pas grand chose, non?
    Enfin bien sûr quand même dans certaines limites, du moment que ce ne sont pas des saloperies racistes, sexistes ou fachoïdes.

    Oui en te lisant je me faisais la même réflexion.

    Dès que j'aurai vu le film (la semaine prochaine je pense, le temps de le trouver à télécharger...) je dirai ce que j'en ai pensé.
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  5. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    292
    92
    0
    Déc 2018
    France
  6. anarcho-communiste
    Ouais j'suis d'accord ! D'ailleurs ca m'a pas empeché de bien aimer le film. Mais c'était juste pour rebondir sur toute les polémiques et récupérations idéologiques que le film a subit !

    J'suis bien curieux d'avoir ton avis dessus !
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 754
    1 562
    413
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    YoungResignation apprécie ceci.
  9. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 754
    1 562
    413
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je l'ai pas encore vu mais c'est pour bientôt (je viens juste de le choper...)
    Mais j'ai vu ça sur Paris Lutte info:

    Joker : de l'insurrection politiquement correcte
     
  11. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 370
    474
    141
    Jan 2009
    France
  12. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je suis assez d'accord avec YoungR.
    A la limite le personnage du joker en tant que tel j'aime bien son développement et ils le présentent pas vraiment comme quelqu'un qui se sent avant-gardiste.
    Après effectivement, les "révoltés" sont hyper négligés. Pourquoi les gens se sont mobilisés après les actes du joker ? Pourquoi d'une façon aussi nihiliste ? Là-dessus je suis d'accord avec l'extrait cité par ninaa, c'est manifestement des gens qui ne veulent pas comprendre l'insurrection et qui y voient avant tout la violence... et le chaos. Ce serait un moment où tout le monde devient fou. S'ils s'en étaient tenu là ça aurait été intéressant mais lier cette démence collective à des préoccupations "sociales" et "politiques" ça permet surtout de présenter l'insurrection comme un impasse pour ces préoccupations.

    Après le côté caricatural du présentateur ou du joker ça m'a pas dérangé. Même si c'est pas réaliste c'est un effet de style pour faire ressortir des travers un peu. Pour ça j'ai quand même bien aimé le film. C'est vraiment le côté mouvement social qui se déclenche pour rien, juste sur les délires du joker bon...

    Après sur le fait que des gens ont repris le masque, ça fait pas mal penser à la casa des papel. Pour moi d'un côté c'est un bon tour de force de la bourgeoisie. Parce qu'au niveau critique révolutionnaire l'un comme l'autre sont nuls. C'est du romantisme, on se sert des sentiments de révoltes pour vendre une version esthétisée, héroïque et avant gardiste comme dit ninaa. Y a aucune analyse profonde des fonctionnements du capitalisme et comment les combattre. Absolument rien sur la lutte collective, les masses sont juste un background qui sert à faire hésiter le pouvoir mais la partie d'échec se joue entre ce pouvoir et un individu ou un petit groupe. Les masses sont juste "l'opinion publique", elles servent juste à légitimer l'action des protagonistes mais sans avoir un rôle actif.
    Donc si les gens s'attachent vraiment à ce genre de représentations de la révolte ça craint. Pour moi ça peut que donner des gens qui vont avant tout chercher le spectaculaire plutôt que l'efficace, voir à se faire une place, à être exposé, à participer à L'émeute du moment pour pouvoir raconter aux autres "j'y étais". Bref orienter la révolte vers le narcissisme. Et ça tue ces révoltes dans l'oeuf du coup.

    Bon après faut pas non plus surestimer l'effet d'un film sur la psyché x)
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  13. Oliviaaaa
    Offline

    OliviaaaaNouveau membre

    6
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    France
  14. libertaire, révolutionnaire, gauchiste
    Bonjour
    J'ai beaucoup aimé ce film, notamment parce que je me suis identifiée au Joker... Pour moi ce n'est pas un "méchant" mais une victime symbolique du Système... J'y ai même trouvé un côté très libérateur ! Pourquoi ? Parce que j'aimerai passer moi aussi de l'autre côté de la barrière, je ne parle pas de la mort, non je parle de cette folie nécessaire pour qu'enfin notre société change ! De plus, le fait qu'il ne puisse plus prendre les médoc nécessaires à sa "contention metale", conséquence d'un effondrement symbolique du lien social et du déclin des institutions, m'évoque une culture qui nous empêche d'être ce que nous sommes réellement... Moi-même je dois prendre des molécules pour supporter la société dans laquelle je baigne, victime d'une absence totale de soutien et d'une absence de prise en charge alors que je vivais dans une violence familiale terrible ( mère alcoolique, père dans le déni, frère qui disjoncte et frappe ses parents, moi anorexique... Mais tellement studieuse que j'ai fini par devenir médecin). Malheureusement arrive le jour où tu craques, et c'est une contention médicamenteuse que tu prendras à vie !!! Je suis le produit d'une société violente et paradoxale, et je dois malgré tout me plier aux règles du jeu... Alors oui, le Joker m'a au moins donné l'envie de tout arrêter et de devenir ce qu'on refuse que je sois, c'est à dire une vengeresse ! Je te rassure, je n'ai pas essayé, du moins pas encore...
    J'espère que mon témoignage te parlera,
    À bientôt
    O. (je suis une femme)
     
  15. Rapace
    Offline

    RapaceNouveau membre Expulsé par vote

    1
    0
    0
    Déc 2019
    United States
  16. libertaire

    Une oeuvre qui en dit plus sur la nullité des abrutis qui l'ont kiffé que sur le film en lui-même et son absolue nullité.

    Le même public abruti qui a kiffé la nullité pyschophobe Fight Club, la nullité psychophobe Mr Robot. Des films où ya rien ou presque et où le presque est érigé en nec plus ultra de la subversion, de la révolution, en génie alors que c'est d'un mou, d'une fadeur...

    Joker c'est l'histoire de l'éternel loser qui devient plus ordurier que les "méchants". Un scénar débile qui excuserait tous les Hitler de la Terre. A croire que c'est une psychanalyste à la con qui l'a écrit.

    Un film fait pour les débiles de notre temps. Un film même pas larmoyant parce que la réalisation est encore plus ennuyeuse que tous les Godard vus à la suite et sans pause. Même L'Arbre de Noël est plus émouvant.

    Il vaut mieux aller voir J'accuse de Polanski. Très bon film.
     
  17. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    292
    92
    0
    Déc 2018
    France
  18. anarcho-communiste
    Non pas vraiment.
    Je ne vois pas tellement le rapport entre l’insurrection et une vengeance personnelle.

    En passant, je trouve ca assez surprenant venant d'un médecin d'être anti-traitement médical.

    Dans le film, le Joker, entre autre, stalke et harcèle une jeune femme, et à la fin d'ailleurs on ne sait pas trop ce qu'il en a fait... Ca reste flou. Est ce que tu trouve ce genre de comportement sympathique ? Est ce que ca fait parti de la "libération" que tu souhaites ?

    L’insurrection ca n'a strictement rien a voir avec la folie. Si j'étais un peu du style "poète" je dirais même que c'est vouloir maintenir le système tel qu'il est qui est de la folie (Mais je trouve ca un peu cucul comme formulation)

    Sinon Rapace, j'ai rien a dire, soit tu es un troll soit c'est une belle imitation.
     
  19. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 754
    1 562
    413
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Non je trouve cette formulation très percutante au contraire... et je suis d'accord avec toi sur le fond, même si j'ai pas encore vu le film (mais ça y est j'ai trouvé une bonne version et donc c'est pour bientôt!)
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  21. Oliviaaaa
    Offline

    OliviaaaaNouveau membre

    6
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    France
  22. libertaire, révolutionnaire, gauchiste
    Désolée de constater que mon témoignage ne te parle pas... Mais je pense que tu m'as mal comprise: quand je parle de camisole chimique, je dénonce le système psychiatrique actuel, à savoir le DSMV, corrompu par l'empire pharmaceutique
    Je ne condamne pas les médicaments, je recommande vivement la vaccination, bref je ne suis pas de la trempe des complotistes qui soupçonnent nos vaccins d être du poison ou je ne sais quoi. C'est toujours ceux qui s'y connaissent le moins qui en parlent le plus mal
    Je suis pour le respect de l'individu, du "sujet" dirait-on en psychanalyse... Je pense que la parole est bien plus thérapeutique et liberatrice que toutes les autres psychomachinchoses. .. Mais là c'est dt un autre débat
    Cordialement
    Oliviaaa
     
  23. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    292
    92
    0
    Déc 2018
    France
  24. anarcho-communiste
    Ok Oliviaaaa ! C'est en effet un autre sujet.

    En fait moi je trouve que c'est une très très mauvaise idée de lier insurrection avec "folie".
    Une révolution ca n'a rien de "fou".
    Je passerais sur le coté psychophobe de l'idée, même si dans le film perso c'est un aspect qui m'a pas mal dérangé.

    Une révolution ca se réfléchi. C'est politique. C'est une réflexion profonde, c'est étudier l'histoire, l'économie, la géo-politique, la sociologie. C'est vouloir changer les choses en mieux. Remettre en question le système dans lequel on a pourtant grandi. réfléchir à un truc totalement différent qu'on a pourtant jamais connu.

    C'est pas un coup de sang d'une personne. C'est pas un "pétage de cable" d'un mec qui décide de buter des gens et "Ohlala ca parle à la masse qui se met a tout casser holala mais que fait la police !" et réduire les idées insurrectionnelles à ça c'est non seulement à coté de la plaque mais ca me parait même très dirigé politiquement parlant. C'est de droite ! Et ca n'a rien d'étonnant qu'un gros film comme Joker dépeigne l'insurrection de cette manière.

    En gros dans le film, l’insurrection = Gros bordel ou les gens cassent tout, brulent tout et agressent tout le monde !
    En gros ca nous montre que... sans les flics, sans cadres, les gens sont des animaux qui font n'importe quoi ! C'est le chaos !
    On est donc en face finalement d'exactement l'INVERSE d'une ôde à l’insurrection.

    En tout cas c'est mon avis.
     
  25. CANNABISM multicompte du troll ANARKIA
    Offline

    CANNABISM multicompte du troll ANARKIAMembre du forum Expulsé par vote

    22
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    Austria
    Exatement d'accord avec le dernier post de YoungResignation. Le perso principal est "fou" et la révolution se fera ou pas avec des "fous", elle sera pas une "folie" du point de vue flichiatrique.
    aH si un peu quand même parce que la flichiatrie est au pouvoir.

    La perfo de Phonix est très bonne mais cependant on juge pas de la qualité d'un film seulement au jeu d'acteurs. Parce que alors "American Pie" est un grand film.

    Moi je l'ai pas beaucoup aimé "Joker". Trop surfait et cliché comme tous les blockbusters au message pseudo rebelle. Le seul ptit truc qui m'a plu c'est l'idée que des masses idolatrent toujours les salauds, héritiers bourgeois ou misérables des bas fonds. C'est trivial mais ca colle plutot au réel.
     
  26. AAKUAN
    Offline

    AAKUANNihiliste, Anticosmique, Antinataliste Membre actif

    140
    41
    0
    Fev 2012
  27. chaos/Nihiliste
    Bah changés les choses en mieux sa pourrais être autre choses que les schémas de construire de nouvelles sociétés et nomos.
    Car on peut voir que l'existence a elle seul est révoltante. C'est un point plus que valable vu la souffrance présente.
    Vous appelez les révoltés qui saccage la cités comme chaotique et fou parce que vous l'interprétés ainsi. Finalement vous
    avez la même vision des choses que nos adversaires conservateur la dessus.

    On pourrais interprétés la destruction différemment de se schémas de clichés de non conscience et de chaos pour le chaos. Une des interprétations différente pourrais être une volontés de foutre tout en l'air pour qu'il n'y est plus rien. C'est un objectif conscient quant ont est pas d'accord avec les sociétés et la vie en elle même. Quant on voit tout le nocif de cette existence de souffrance.
    Parce que justement l'histoire, l'économie, la géo-politique, la sociologie nous a appris aussi que la souffrance est de mise peu importe les ages.
    Que les pouvoirs s'enchaînes et que les oppressions continuent. Que le peu de positif est détruit rapidement par la répression. Que les cités sont des absurdités plein de contraintes. Que les tourments sont de mises.
    Pourquoi l'objectif ne pourrais t'il pas être le néant comme remède a la souffrance et abolissant toutes oppressions ?
    Pourquoi faudrait t'il être forcement pour un système et de la continuation de l'organique comme fin en soi. Le nihilisme actif c'est aussi une conscience politique (ou antipolitique) vous en déplaise.
     
  28. Oliviaaaa
    Offline

    OliviaaaaNouveau membre

    6
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    France
  29. libertaire, révolutionnaire, gauchiste
     
  30. Oliviaaaa
    Offline

    OliviaaaaNouveau membre

    6
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    France
  31. libertaire, révolutionnaire, gauchiste
    Je ne prône pas la folie comme moyen mais comme résultat d'un système devenu insupportable. À force d'injonctions paradoxales dont nous sommes martelés, y a vraiment de quoi perdre la tête ! Il ne faut pas s'étonner que la société aille mal, et je pense qu'un jour où l'autre certaines personnes se retourneront contre le Système. Il y a aussi malheureusement beaucoup trop de moutons, de personnes qui ne s'autorisent pas à se remettre en question, ou qui n'en n'ont pas les moyens (intellectuels). Je m'interroge perpétuellement, je me demande quand ça va changer, mais le cas échéant on va droit dans le mur !
     
  32. CANNABISM multicompte du troll ANARKIA
    Offline

    CANNABISM multicompte du troll ANARKIAMembre du forum Expulsé par vote

    22
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    Austria
    Le mur on est passé à travers depuis longtemps. La droite extrême va gagner les prochaines élections présidentielles. Et le rejet systématique des paumés qui auront fait pencher la balance de leur côté nous reviendra dans les dents.
     
  33. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 370
    474
    141
    Jan 2009
    France
  34. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    De quels révoltés tu parles ?
    Et ce n'est pas exactement ce qu'on dit. C'est que Joker ne donne aucun réel mobile ou objectif à la population. Les injustices flagrantes et un meurtrier médiatisé suffiraient à provoquer une flambée de violence. De plus il s'agit bien de violence et non de révolte. Suivant la vision bourgeoise de la révolution lorsque le "peuple" sort dans la rue pour se "révolter" il n'est capable que de destruction et est lui aussi victime de sa propre démence. Des gens lambdas se font dépouiller ou tuer juste parce qu'ils passent au milieu de la foule enragée. Il n'est nulle part question d'une réflexion qui amènerait les gens à vouloir la destruction pure, celle-ci est présentée comme une fatalité de la révolte.

    Ce dont tu parles n'est pas représenté dans le film Joker.
    Après pour répondre quand même le néant n'est pas un remède à la souffrance. Le néant n'existe pas, c'est au mieux un fantasme. Puis vu comme tu présentes les choses on dirait que "la vie n'est que souffrance" est un fait et que ceux qui ne trouvent pas que la vie est souffrance sont en fait dans l'illusion. Pour moi c'est l'inverse, une pensée aussi simplificatrice que "la vie est souffrance" est forcément fausse.
    Participer à la continuité de la vie organique n'est pas un choix, on y est biologiquement prédisposé. C'est même ainsi qu'on définit la vie : la vie est ce qui perpétue son existence, se reproduit et évolue. Donc il est normal que l'on considère la perpétuation du vivant comme une fin et qu'on préfère à la destruction pure et simple des moyens d'améliorer notre existence (individuelle et collective).
     
  35. CANNABISM multicompte du troll ANARKIA
    Offline

    CANNABISM multicompte du troll ANARKIAMembre du forum Expulsé par vote

    22
    0
    0
    Déc 2019
    Femme
    Austria
    Tout à fait.

    La vie c'est pas que des souffrances, c'est aussi des jouissances, des joies et des peines. Chacune et chacun sa perception de l'existence.

    Dire existence = souffrance est très trop ou trop très réducteur. Comme dire existence = jouissance ou no souffrance.

    Il faudrait juste lutter encore plus pour que les gens qui souffrent beaucoup et ne veulent plus vivre aient la liberté de mettre fin à leur vie avec des moyens doux.
     
  36. AAKUAN
    Offline

    AAKUANNihiliste, Anticosmique, Antinataliste Membre actif

    140
    41
    0
    Fev 2012
  37. chaos/Nihiliste
    Et bien justement que sa ne soit pas un choix ne légitime sa en rien.
    C'est pas une raison.
    Pourquoi je défendrais ce qui est prédisposés ? Ce n'est pas parce que je suis matérialiste que je défend la matière.
    Je suis ce qu'on appelle un "matérialiste péssimiste".
    Et bien la c'est pareil.
    De plus on est pas obligés de ce reproduire.


    Sauf que du parfum mélangés avec de la merde sa donne toujours un gout amer.
    Je ne voit pas pourquoi on pourrais justifier a la vie d'être positif tout sa parce qu'il y aurai des plaisirs possible.
    A cotés il y aura aussi toujours de la souffrance. En défendant la vie vous défendais aussi cette souffrance.
    Ou bien vous mettez sa comme dommage collatéral ce qui revient un peu au même. Désolés mais je ne supporte pas cette vision de se soumettre au simple moindre mal.
    De se vautrés a simplement améliorés un peu les choses comme une fin en soi ce n'est pas suffisant.
    Quant on vit pas on ne ressent pas de plaisir certes mais on ne souffre pas non plus.
    Tandis que d'imposés la vie il y a forcement souffrance même si possible plaisirs.
    Il y a plein de contraintes et de misères lourde dans la vie et tout ce que vous trouvez a dire c'est "mais il y a aussi du plaisir"
    Cette position de neutralités ne tient pas en plus d'être insultant a l'égard des plus grosse victime de cette continuation qui en paye les frais.
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 16)

  1. YoungResignation
  2. ninaa
  3. Anarchie 13
  4. Oliviaaaa
  5. depassage
  6. CANNABISM multicompte du troll ANARKIA
  7. AAKUAN
  8. candidature 2022
  9. mc²
  10. Anarpunky
  11. Ziggy-star
  12. Unisex
  13. Cappal
  14. Jack Buck
  15. KickTick
  16. Kyliiolos