Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Guerre Urbaine à Rio de Janeiro contre le narcotraffic

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 2 Novembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Violences à Rio, un hélicoptère de la police abattu, 12 morts

    Par Reuters, publié le 18/10/2009
    RIO DE JANEIRO – Des trafiquants de drogue présumés ont abattu samedi un hélicoptère de la police et mis le feu à huit autobus à Rio de Janeiro, tuant deux policiers, rapportent la police et les médias.


    Dix personnes soupçonnées d’appartenir au monde des trafiquants ont été tuées pendant ces incidents, parmi les plus violents enregistrés récemment dans la capitale carioca.

    Ces violences interviennent deux semaines après la désignation de la ville comme organisatrice des Jeux olympiques d’été de 2016.


    Le pilote de l’hélicoptère – l’appareil transportait au total six personnes – a été touché à la jambe par une balle alors qu’il survolait le bidonville de “la colline des singes” dans les quartiers nord de la ville où la police était en train de répondre à des échanges de tirs entre bandes rivales, a déclaré à Reuters le commandant Oderlei Santos, de la police militaire.


    Bien que blessé, le pilote a réussi à faire atterrir l’appareil sur un terrain de football mais il a ensuite explosé. Deux policiers sont morts dans l’explosion. Les quatre autres personnes à bord, dont le pilote, sont blessées, dont l’une grièvement.


    C’est la première fois qu’un hélicoptère de la police est abattu et détruit à Rio, estime le commandant Santos.


    Les dix trafiquants présumés ont été tués par la police et au cours des affrontements entre bandes rivales. Quatre habitants ont été blessés par des balles perdues, a indiqué la police.


    Un photographe de Reuters qui se trouvait dans la favela dit avoir vu trois corps allongés sur le sol. Selon les habitants, les trois ne sont pas des trafiquants de drogue et ont été pris sous les feux croisés des tirs.


    Ce fut une nuit de chaos. Nous avons encore très peur“, a déclaré Cristina Soares, 17 ans, habitante du bidonville, sur le site web du journal O Globo.
    Selon le secrétaire de l’Etat de Rio chargé de la sécurité, José Beltrame, les membres des gangs ont mis le feu à huit autobus au total dans le nord de la ville, visiblement pour détourner l’attention des forces de sécurité.


    Selon des témoins cités par O Globo, qui a diffusé des images de l’hélicoptère détruit et plusieurs bus en flammes, une quinzaine d’hommes armés et masqués ont ordonné aux passagers d’un bus d’en descendre avant d’y mettre le feu.


    Les forces de sécurité ont indiqué qu’elles maîtrisaient la situation et que 3.500 soldats supplémentaires avaient été affectés aux zones concernées et à la recherche des malfaiteurs.


    La ville de Rio, qui compte six millions d’habitants, est l’une des plus violentes au monde. Les fusillades entre la police et les bandes armées qui contrôlent une grande partie de son millier de bidonvilles sont quasi quotidiennes.


    Les autorités ont minimisé les problèmes de sécurité pendant la campagne pour obtenir les Jeux olympiques de 2016. Ils affirment que la violence peut être contenue lors d’événements très importants.


    [​IMG]
     
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
Chargement...