Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires G20 : Un autre homme arrêté en possession d'explosifs

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 28 Juin 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 760
    297
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    La police canadienne a arrêté à Toronto un homme de 37 ans pour "possession d'explosifs à des fins illégales et possession d'armes dangereuses" et laissé entendre qu'il pouvait s'agir de préparatifs d'attentat contre le sommet du G20


    L'homme, identifié comme Byron Sonne, a été interpellé par les hommes de l'Equipe intégrée de sécurité qui assure la protection des sommets du G8 et du G20, à l'issue d'une descente dans sa maison de Toronto, située dans un quartier huppé à plusieurs kilomètres du lieu de la réunion.


    Les chefs d'inculpation retenus contre M. Sonne, qui comprennent, outre possession d'explosifs et d'armes dangereuses, "l'intimidation à l'égard d'une personne liée au système judiciaire", sont "très graves", a indiqué mercredi l'AFP un porte-parole de cette unité, Tim Burrows.
    "Nous avions des renseignements qui les mettaient en rapport avec le G20 et le G8", a ajouté le sergent Burrows.
    Selon le communiqué de l'Equipe intégrée de sécurité, "la sécurité publique n'est pas menacée à l'heure actuelle".


    Le suspect, qui a comparu brièvement devant un magistrat en fin de matinée, devait comparaître à nouveau dans l'après-midi, peut-être par liaison vidéo.
    La chaîne de télévision publique CBC a interviewé une connaissance de Sonne, Robert Beggs. Selon ce dernier, Sonne est un informaticien indépendant, spécialiste de la sécurité des opérations en ligne et pourrait détenir aussi une licence de détective privé.


    Propriétaire d'une société de services informatiques, Halvdan Solutions, le suspect est membre d'un groupe de spécialistes de la sécurité, baptisé Toronto Area Security Klatch, dont les membres échangent leurs connaissances et recherches dans leur domaine. Sonne aurait fait plusieurs exposés devant ce groupe.


    Une photo de lui affichée sur le site de socialisation Facebook montre un jeune homme au front dégarni, portant des lunettes et un petit collier de barbe.


    Mercredi après-midi, la police avait établi un périmètre interdit autour de sa maison et des équipes policières, dont apparemment des artificiers, se trouvaient sur place.


    Le sommet du G20 doit réunir les dirigeants des principaux pays industrialisés et émergents à Toronto samedi et dimanche. Le Canada a mis en place un dispositif de sécurité très important, mobilisant quelque 20.000 personnes, ce qui lui aura coûté - avec la protection du G8, qui se déroule vendredi et samedi à Huntsville, en Ontario - près d'un milliard de dollars.


    Avec une vingtaine de chefs d'Etat à protéger, la police est sur le qui-vive. Mais, jusqu'à l'arrestation de Sonne, elle n'a eu à traiter qu'un incident mineur : des coups de feu tirés en l'air dans la nuit de lundi à mardi dans un quartier proche du Centre des Congrès qui doit accueillir le G20.


    Il n y a eu aucun blessé et "rien ne suggère que cela ait pu avoir un lien quelconque avec le G20", a dit une porte-parole des forces de sécurité. Mais la police cherche une petite voiture noire qui a été vue en train de quitter les lieux.


    Au début du mois, elle a alerté l'opinion pour trouver un homme ayant acheté une grande quantité de nitrate d'ammonium, un engrais qui peut servir à fabriquer des explosifs. Mais, lorsque les médias ont commencé à parler de l'affaire, l'homme s'est présenté de lui-même dans un poste de police, expliquant que l'engrais avait été acquis à des fins exclusivement agricoles.
    Il n'est toutefois pas superflu de surveiller les ventes de ce produit. Environ une tonne de nitrate d'ammonium avait été utilisée par l'Américain Timothy McVeigh pour l'attentat d'Oklahoma City en 1995 qui avait fait 168 morts.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    12
  8. Réponses:
    6