Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante G20: première manifestation

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 22 Juin 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    La ville de Toronto a goûté à sa première manifestation anti-G20 lundi après-midi alors que plusieurs dizaines de manifestants ont pris d'assaut des rues du centre-ville, dont la rue Yonge, l'une des artères principales. Le Sommet du G20 ne commence pourtant que samedi.



    [​IMG]


    La plupart des protestataires étaient des jeunes, et plusieurs d'entre eux avaient le visage voilé. Les pancartes qu'ils avaient en main défendaient les droits des animaux, des gais et dénonçaient la violation des droits de la personne.
    « Joignez-vous à nous pour combattre en faveur de la démocratie », a lancé un des leaders des manifestants.
    Chris Barton, de la Coalition anti-pauvreté de l'Ontario, a indiqué que la manifestation visait notamment à tester la réponse des policiers à leur rassemblement.
    Il y aurait eu une arrestation.
    La GRC a confirmé qu'elle ajouté à son arsenal de défense au moins un canon à eau pour disperser les foules si les manifestations devaient tourner à la violence.
    La sergente Nathalie Deschênes de la GRC n'a pas voulu dire combien de canons à eau seront à la disposition des autorités, mais ils seront en place au G8, à Huntsville, et au G20, à Toronto.
    « Ça fait partie des équipements qui seront à la disposition du Groupe intégré de la sécurité », a mentionné la sergente Deschênes.
    Les canons à eau ont été utilisés à Québec pour disperser des manifestants lors du Sommet des Amériques, en 2001.
    Ces équipements s'ajoutent aux canons soniques qui ont été achetés par le Service de police de Toronto en prévision du G20.
    Mark Calzavara, du Conseil des Canadiens, une organisation sociale qui vise à sensibiliser la population à plusieurs enjeux, soutient que les autorités policières exagèrent avec leurs moyens de dissuasion.
    « C'est vraiment pour intimider les gens afin qu'ils ne participent pas à des manifestations », observe Calzavara.
    « Nous n'avons jamais vu un milliard de dollars dépensés pour la sécurité sur n'importe quel événement au Canada, et je me demande si ça a été fait ailleurs dans le monde. La sécurité pour les sommets du G8 et du G20 précédents ont coûté entre 30 et 60 millions $. Lorsqu'on voit tout l'argent qui est dépensé dans les équipements, ça m'a l'air que ce n'est que pour intimider les gens», a ajouté le porte-parole du Conseil des Canadiens.
    La présence policière dans le centre-ville de Toronto est imposante en ce lundi de semaine du G8 et du G20.
    Les agents en uniforme sont postés en groupe à chaque angle autour du périmètre de sécurité, près du Centre des congrès de Toronto, là où se réunissent en fin de semaine d’importants leaders du monde. Ils se promènent à pied et en vélo. La plupart portent un casque antiémeute à la hanche.
    Plus de 5100 policiers assurent la sécurité à Toronto pour le Sommet du G20.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    4
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    1
  7. Réponses:
    12
  8. Réponses:
    0