Chargement...

Faut qu'on s'en sorte

Discussion dans 'Archive' créé par Ruban Rouge, 30 Septembre 2007.

  1. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Trop de frères ont baissé les bras, et trop de sistas sont en pleures
    Trop de gosses ont perdu le sourire, et trop de parents ont peur
    Dehors, trop de jeunes finissent camés ou voleurs
    La "vie de rue", j'la déteste ! Car elle m'a pris trop de frères et soeurs !
    Où est ma fratrie? Bad trip ! Quand ça tape comme une batterie
    Trop pètent les plombs ! Finissent en zonz ou en psychiatrie...
    Une pensée pour vous, que Dieu vous fasse tenir debout
    Gardez la Force et la Foi, sachez que mon coeur est avec vous...
    Et j'dis aux grands dehors, arrêtez de faire les cons devant les p'tits !
    Mais merde dites leurs comme être enfermé ça peut traumatiser ta vie !
    Dites leurs aussi, que les vrais c'est ceux qui savent dire NON
    Que les vrais c'est ceux qui sont eux-mêmes et qui ne suivent pas les moutons !
    Ouais dites aux mômes, que la fumette c'est marrant quand on commence
    Mais moins quand on veux arrêter car comme toutes drogues ya dépendance !
    Que si tu gère pas, elle peux paralyser ta vie
    Wesh la famille faut qu'on se soutienne et qu'on avance loin de l'abîme !...

    Faut qu'on s'en sorte tous ensemble, alors vas-y fais passer le mot !
    Trop de galères, prisons, drogues et de morts jeunes, et trop c'est trop !
    Faut que ça s'arrête ! Alors je le crie dans mon mic !
    Faut qu'on s'entraide dans nos rues car on est tous enfermés dans le même sac !...
    Faut qu'on s'en sorte tous ensemble, alors vas-y fais passer le mot !
    Trop de galères, prisons, drogues et de morts jeunes, et trop c'est trop !
    Faut que ça s'arrête ! Alors je le crie dans mon mic !
    Faut qu'on s'entraide dans nos rues car on est tous enfermés dans le même sac !...



    Ici mes frères s'entretuent, mes frères se niquent entre eux
    Trop d'énergies perdues car on a tous trop de rage au ventre
    Ça rentre, ça sort... Aller-retour entre rue et taule
    Les p'tits mattent ça et croient que la street est une pure école !
    Que les dures épaules s'forment en tenant chaque mur
    Mais dites qu'à jouer les durs, les coeurs deviennent prisonniers de cette armure
    Froide et dite incassable
    Comme dit Gonzo, chercher la paix ensuite
    C'est comme chercher une poussière dans un tas de sable !
    Les frangins deviennent prisonniers de leurs propres rôles
    Certains guettent le moment opportun tandis que les autres rôdent...
    Les mères craquent, ne comprennent plus
    Ce que certains s'amusent à appeler notre putain de génération perdue !!!
    Le quotidien perturbe, car il est tel un tourbillon
    Dans lequel combien de mes frère seraient prêts à tuer pour le million, hein?...
    On a perdu de vue notre véritable ennemi, qui lui se réjouit
    A la vue de notre autodestruction !....

    Faut qu'on s'en sorte tous ensemble, alors vas-y fais passer le mot !
    Trop de galères, prisons, drogues et de morts jeunes, et trop c'est trop !
    Faut que ça s'arrête ! Alors je le crie dans mon mic !
    Faut qu'on s'entraide dans nos rues car on est tous enfermés dans le même sac !...
    Faut qu'on s'en sorte tous ensemble, alors vas-y fais passer le mot !
    Trop de galères, prisons, drogues et de morts jeunes, et trop c'est trop !
    Faut que ça s'arrête ! Alors je le crie dans mon mic !
    Faut qu'on s'entraide dans nos rues car on est tous enfermés dans le même sac !...


    Faut qu'on s'en sorte tous ensemble, alors fais passer le mot...
    (Alors fais passer le mot...)
    De Marseille jusqu'à Paris, partout
    Toute les villes, (partout)
    Toute les rues, (partout)
    Tout les quartiers, (partout)
    Faut qu'on se soutienne... (Faut qu'on se soutienne...)
    Car on est tous enfermés dans le même sac, (tous)
    Et on a perdu de vue notre véritable ennemi, (ouais)
    Frangins, frangines, (toi)
    On fais parti du même camp, (unité pas oublier), non?!

    Ok Keny Arkana (Keny Arkana)
    La rabbia del pueblo (la rabbia del pueblo)
    La "cachita" (la "cachita"), Saiz (Saiz), Systematik (Systematik), Réelle Fiction (Réelle Fiction)
    La rage du peuple (la rage du peuple), faut qu'on s'en sorte tous ensemble
    Alors fais passer le mot, (ouais fais passer le mot)
     
  2. jeffrey666
    Offline

    jeffrey666Nouveau membre

    6
    0
    0
    Oct 2007