Chargement...

Esclavage moderne ?

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Tazon, 5 Juin 2009.

  1. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    24
    Nov 2008
    France
    A l'heure actuelle l'esclavage est abolit dans la plupart des pays développés, mis à part quelques cas rarissimes d'esclavage flagrant, l'esclavage tel qu'il a existé dans les champs de cotons à donc quasiment disparut (du moins en occident) mais cette constatation se fait surtout du point de vue du salarié / de l'esclave qui n'a plus de chaînes aux jambes ou de barreaux à ses fenêtres, du point de vue de l'employeur / esclavagiste aussi les choses sont différentes, son employés / esclave n'est plus corvéable à merci, il n'a plus de droit de vie ou de mort, il ne lui appartient pas. Il faut faire une synthèse du point de vue de l'employeur et de l'employé ainsi que du contexte économique pour comprendre qu'il y a de grande similitude avec la situation socio-économique de certaines personnes et celle des esclaves. D'abord il faut se demander, pour l'esclavagiste, c'est quoi un esclave ? C'est simple, c'est comme un employé qui travaille juste contre un logement et un peu de nourriture. Pour l'esclave, sa vie est dédié au travail, il n'a pas le choix sinon il meurt. Maintenant si on examine un peu la salariat moderne, pour l'employeur, l'employé représente une main d' oeuvre qui travaille contre un salaire (au moins 6,84€ de l'heure). Du côté du l'employé, en admettant qu'il soit payé au smic il vend son travail contre ces 6.84€ de l'heure et doit ensuite se démerder avec cet argent pour se nourrir, se loger voir plus si il lui reste de l'argent. Ce n'est pas la peine de vous faire un dessin pour vous expliquer la suite, l'employé dépense une grosse partie de son salaire dans le loyer, et dilapide le reste de son argent en bouffe, à la fin du moins il lui reste à peine de quoi acheter des vêtements à ses gosses et deux trois babioles pour se consoler de son boulot pourrit en consommant, si il ne sait pas se faire plaisir sans argent sa vie ne sera pas beaucoup plus palpitante que celle d'un esclave et se limitera presque qu'à son travail. Si il en a marre de son travail il peut arrêter mais il se retrouvera alors sans argent, ne pourra plus payer son loyer, s'acheter de quoi se nourrir ... Son choix de travailler ou non n'est donc pas vraiment différent du choix qu'avait un esclave.


    L'accumulation des mauvais salaires, des marges des supermarchés et les profits des rentiers seraient donc le nouveau visage de l'esclavage moderne ? Pourtant ces trois principes sont purement capitalistes, le même capitalisme que défendent bec et ongles les gouvernements du monde entiers. Pour abolir l'esclavage il faut abolir le capitalisme.



    (Désolé de mettre un peu étaler c'était pour lancer un débat)
     
  2. Vialou
    Offline

    VialouSyndicaliste énervé. Membre actif

    433
    0
    8
    Mai 2009
  3. anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    C'est vrai que de toutes façons la question du travail dans nos sociétés ne se pose pas à l'homme.
    Tout petit il est conditionné à devoir exercer un métier dans son avenir, on le forme à ça toute sa jeunesse (histoire de rendre à ses yeux important le fait qu'il trouve un travail, et qu'il trouve sa place dans la société, = c'est pour éviter les opposants!! ).Vous remarquerez que dans le monde, un homme est exclu et marginalisé si il ne travail pas.
    Pour se faire accepter, il doit montrer qu'il participe à la société, sinon la société ne veut pas de lui.
    L'Homme ( avec un grand "H" ) se complique la vie depuis des millénaire à s'intaurer des règles qui sont là selon lui pour rendre la vie possible à chacun, (ce qui possède tout de même un fond de vérité...) mais créer un monde où l'homme doit donner sa vie au service d'un autre homme qui le contrôle, cela pour être reconnu et avoir sa place au sein du pays? Jamais!
    Je veux profiter de la vie, pas trimer pour que la France administrative que je rejette obtienne la meilleur place possible au classement des grandes puissances mondiales, cela en écrasant les plus faibles pour rendre toujours plus riches les plus riches??
    Le travail est le meilleur pretexte que les grands de ce monde on trouvé pour asservir et adoucir l'esprit fougueux et sauvage des humains...
    Je trouverai un moyen de le contourner, je ne vois pas comment mais je trouverai...
     
  4. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    Je rajouterai que l'esclavage moderne tend vers pire que l'ancien en réalité. Aujourd'hui notre travail nous permet de vivre physiquement et mentalement. Je m'explique, autant renoncer à son travail c'est renoncer à pouvoir se nourrir et se loger sans crever de froid, mais aussi renoncer à toutes les drogues possibles que nous vend le système pour subsister mentalement. J'entends par drogues tous les substituants aux processus de survie qui ne servent pas à créer et dont on ne peut se passer pour avoir une santé mentale stable. Des exemple, fumer, boire, regarder la télé, faire un sport (dans certaines mesures), jouer aux jeux vidéos etc ...
    Or je ne connais personne qui puisse survivre dans notre société sans avoir recours à ses activités, même en faisant un tri sur le tas des choses les plus abrutissantes.
    Par exemple je refuse de regarder la télé, mais en contre parti je suis obligé d'avoir un temps ou je vais faire quelque chose d'inutile uniquement pour oublier mes frustrations. Pour moi ce sont certains jeux sur l'ordinateurs, et même si j'essaie d'avoir de plus en plus de moment pour créer à la place, je ne peux pas m'empêcher quand je blase d'aller dessus. Vous le savez, tout est payant, pas mes jeux (chut Hadopi), mais l'électricité oui.
    D'ou le fait que l'esclavage moderne est pire, puisqu'il nous vend les loisirs comme des libertés, alors qu'ils sont en fait des temps ou nous sommes esclaves et dépendant du système.

    En somme, si on veut baiser le système, rapproprions nous nos temps libre à créer.
    Sur ce, je vais répéter mes chansons.
     
  5. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  6. libertaire, anarchiste
    nous sommes obligé de travailler, sinon on vit au crochet de ceux qui bosse et du coup on devient soit meme esclavagiste.
    par contre, il est clair que ce qui ne va pas c'est ce qu'il reste de notre paie apres le passage des impots, du loyer, etc...
    on ne travail plus pour se forger un patrimoine, mais juste pour survivre, alors oui il y a un gros pb.
    on se retrouve en pleine crise economique, et l'exemple donné par nos classes dirigeante c'est quoi?
    le nain au pouvoir qui triple son salaire, des patrons incompetents qui touche des indemnités ahurissantes pour avoir fait couler leurs entreprises, et les salariés qui se retrouve au chomage avec que dalle, des senateurs qui taffe qqs années et qui ont une rente confortable a vie.
    l'inegalité c'est propagé a une vitesse hallucinante.
    il est grand temps de reagir, et revenir a un meilleur partage des richesses, et des benefices.
    mais je suis desolé de voir aujourd'hui les gens d'un meme camp se tirer ds les pattes au lieu d'avancer main dans la main.
    la revolution ne se fera qu'avec une cohesion, ce qui est loin d'etre le cas en ce moment.
    elle reste un doux reve pour l'instant, a nous de transformer la fiction en realité :)
     
  7. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    Je suis pas d'accord, le problème c'est qu'on travail, point. Je ne suis pas en train de dire qu'on doit faire aucun effort, mais les seuls efforts qu'on appel travail devrait être pour partager le boire et le manger. Ce forger un "patrimoine" c'est quoi exactement l'utilité ?
     
  8. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    24
    Nov 2008
    France
    C'est le système qui veux ça. Il faut changer complètement de mode de pensée, d'organisation du travail et de rémunération pour permettre à ceux qui ne veulent pas "perdre leur vie à la gagner" de ne pas avoir à faire le choix entre "vivre au crochet des autres" et abandonné son idéal de vie.
     
  9. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  10. libertaire, anarchiste
    se forger un patrimoine, c'est pouvoir se faire plaisir, c'est recolter le fruit de son travail.
    c'est justement plus que juste travailler pour se loger et se nourrir.
    c'est pouvoir se payer une gratte; un 2 roues; ou n'importe koi sans etre obliger d'emprunter de l'argent.
    c'est aussi pouvoir aider ses enfants a demarrer du bon pied dans la vie.
    c'est vaste l'idée de patrimoine.
    le patrimoine c'est aussi l'heritage culturel mais la je m'ecarte du sujet^^
    quand je reçoi ma paie, j'aime depenser mon argent comme je l'entend.
    mais aujourd'hui qd on enleve tout les rackets de l'etat, bin il nous reste un paquet de clope, un bout de teuch et un paquet de pates.
    c'est pour cela que changer ce systeme s'impose.
    pour avoir de reelles aspirations de bonheurs ...
     
  11. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    Ok donc je suis encore moins d'accord. Tu pense que le bonheur est matériel et qu'il suffit de consommer pour être heureux ?
    Je préfère un monde ou l'épanouissement est basé sur l'échange entre les individus plutôt qu'avoir une gratte, une deux roues et un appart ...
     
  12. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  13. libertaire, anarchiste
    je n'ai pas dit que cela suffisait au bonheur.
    j'ai dis que malheureusement c'est ds ce systeme que l'on se trouve.
    et que pour remedier a cela il faut une prise de conscience general.
    je ne vois pas comment on peut se basé sur l'echange en ce moment.
    avec une refonte de la politique et de l'economie mondial, oui je suis d'accord on serait plus heureux, mais dans le cas de figure ds lekel on se trouve ce n'est pas realisable.
     
  14. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  15. libertaire, anarchiste
    qui plus est, si on depensé l'argent publique a autres choses qu'a fabriquer des bombes et des conneries (jprefer voir filer le salaire d'un footballer a un scientifique par ex).
    je donne un exemple le costa rica, voila un 1er pas qui peut nous entrainer vers ce dont on reve.
    la recherche et le developpement pour le bien etre de tous.
     
  16. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Le problème aujourd'hui ce n'est pas d'avoir à faire le choix entre travailler beaucoup et consommer beaucoup et être heureux de cette manière là, ou alors travailler peu et s'épanouir de manière non consumériste, le problème c'est qu'on travaille beaucoup et qu'on a ni l'argent pour consommer ni le temps et l'énergie pour s'épanouir de manière non consumériste.


    "Le problème avec les 35 heures c'est qu'ils ont oublié une virgule entre le 3 et le 5" Christophe Alévéque (je sait quec'est pas forcément une bonne référence mais il me fait bien marrer)
     
  17. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  18. libertaire, anarchiste
    ba de toute facon le message est clair on baise les fafs les capitalistes et on reve d'un monde a dimension humaine ;)
    jvais finir hippie moi avec tt ca ^^
    plus serieusement
    vive la liberté on y arrivera avec de la perseverance :p
     
  19. Vialou
    Offline

    VialouSyndicaliste énervé. Membre actif

    433
    0
    8
    Mai 2009
  20. anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Pour moi je vais continuer sur l'idée d'Anaryax comme quoi l'esclavage moderne est pire que l'ancien, en tout cas plus vicieux.
    L'Etat a réussi avec le temps à asservir l'homme sans qu'il n'ait de contraintes physiques concrètes.
    Un esclave noir du XVIIIe malgré le fait qu'il soit enchaîné et martyrisé par ses geoliers avait plus que jamais la possibilité d'être libre de conscience.
    Aujourd'hui la société nous fait croire que nous sommes libre, c'est le meilleur moyen pour nous diriger de la manière la plus facile sans qu'il n'y ait trop d'opposant réels, les gens se croient libres, pour quelle raison se rebelleraient-ils?
    Nous sommes dans une dictature cachée, travestie en pseudo démocratie.
    Nous sommes les esclaves de la société de consommation, du profit, et nous représentons la satisfaction matérielle des grands "capitalistes".
    Que ce système se soit ou non construit de manière voulue (j'en doute mais il est tombé de manière opportune pour les profiteurs) c'est le mécanisme le plus pervers je pense qu'il eut été donné de constater par l'oeil d'un être humain.
    Je ne sais pas si vous avez bien compris le sens de ma pensée c'est assez difficile de le décrire avec des mots puisque ce sont des données assez insubstancielles...
     
  21. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  22. libertaire, anarchiste
    rien a redire vialou je suis completement ton raisonnement
     
  23. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 757
    292
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  24. anarchiste, autonome
  25. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    24
    Nov 2008
    France
  26. Turug
    Offline

    TurugMerde consciente

    35
    0
    1
    Juin 2009
  27. libertaire, auto-gestionnaire
  28. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    :ecouteurs:

    Sinistre.
     
  29. Turug
    Offline

    TurugMerde consciente

    35
    0
    1
    Juin 2009
  30. libertaire, auto-gestionnaire
    Ils appellent ca "la réglementation, et le non-respect des lois."
     
  31. syndicamembert
    Offline

    syndicamembertMembre du forum Membre actif

    99
    0
    0
    Fev 2008
  32. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Bon ce débat n'a rien de nouveau, sous le titre esclavage moderne, je savais à l'avance ce que j'allais lire.
    Sauf que j'aimerais bien ne pas lire des choses comme :

    Ce terme de développé/non développe est raciste et surtout ethnocentriste car le développement est défini selon des critères qui sont ceux des dominants...


    Après, selon moi, je comprends les théories sur l'esclavage moderne, qui est le servage volontaire, tout ça, tout ça, mais là où je ne suis pas d'accord c'est que réclamer une répartition des "richesses" et des salaires, si on prend comme richesse "l'argent", fait que l'homme ne sera jamais libre. Un système qui valorise tout sur une échelle avec comme unité argent et un système où on est dépendant de l'argent.

    La liberté vient de nos capacités à faire ou à trouver nous même, ce qu'on a besoin pour ne jamais avoir besoin d'argent pour cela.
     
Chargement...