Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Deux années de bavures policières impunies au Québec après la mort de Fredy Villanueva

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 23 Septembre 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 760
    297
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Depuis la mort de Fredy en août 2008, plus de 60 personnes ont perdu la vie ou ont été gravement blessées durant des interventions policières ou en détention au Québec. Nous vous proposons ici un survol de ces 60 cas, afin de documenter le phénomène des bavures policières et de l’impunité qui continue plus que jamais au Québec. À preuve, on sait que depuis 1999, plus de 300 personnes ont été tuées ou blessées gravement par des policiers au Québec. Là-dessus, seuls 2 agents ont dû faire face à des accusations et les 2 ont été acquittés...
    Rest of the text:

    Suite à la mort de Fredy Villanueva sous les balles de l’agent Jean-Loup Lapointe de la police de Montréal le 9 août 2008 à Montréal-Nord, une émeute a éclaté dans le quartier. Les gens du quartier dénonçaient ainsi la bavure, mais aussi le profilage racial dans le contexte de la lutte aux gangs de rue. Dans les semaines qui ont suivi, un mouvement a vu le jour sous la bannière de Montréal-Nord Républik, puis de la Coalition contre la Répression et les Abus Policiers (CRAP), notamment avec le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP). Le message était clair, on ne voulait « Plus jamais » ça, plus jamais de bavures policières, de profilage racial, d’impunité…

    Le 1er décembre 2008, l’agent Lapointe a été blanchi grâce à l’enquête bidon de la SQ et pour acheter la paix le gouvernement a annoncé la tenue d’une enquête publique du coroner sur la mort de Fredy. Cette enquête a permis d’apprendre des choses intéressantes et choquantes, mais c’est aussi un exercice très dur pour la famille Villanueva, surtout que les avocats des policiers et des autorités tentent de la détourner pour en faire le procès des proches de Fredy.(1)

    On a pu avoir l’impression que les choses avaient changé, que les policiers de Montréal et d’ailleurs faisaient plus attention pour éviter d’autres bavures. Pourtant, depuis la mort de Fredy en août 2008, plus de 60 personnes ont perdu la vie ou ont été gravement blessées durant des interventions policières ou en détention au Québec.(2)

    Nous vous proposons ici un survol de ces 60 cas, afin de documenter le phénomène des bavures policières et de l’impunité qui continue plus que jamais au Québec. À preuve, on sait que depuis 1999, plus de 300 personnes ont été tuées ou blessées gravement par des policiers au Québec. Là-dessus, seuls 2 agents ont dû faire face à des accusations : l’agent Giovanni Stante du SPVM qui a été acquitté d’avoir battu à mort Jean-Pierre Lizotte en 1999 et l’agent Hugo Potvin de la SQ qui a lui aussi été acquitté d’avoir causé la mort de Jean-François Bergeron à St-Félix-de-Valois en 2003.(3) Il faut que ça cesse, mais on sait hélas que ça risque fort de continuer…

    Dans cette première partie, nous nous pencherons sur 6 cas qui sont arrivés à Montréal depuis le début de l’année 2010 : 2 personnes ont perdu la vie et 2 autres ont été blessées lors d’interventions policières du SPVM juste durant le mois d’août 2010; en mai 2010 une autre personne est elle aussi décédée lors d’une intervention du SPVM; et un autre cas mystérieux est arrivé en janvier 2010. Les 2 premiers cas que nous allons voir sont arrivés pas plus tard que la fin de semaine dernière.

    Dimanche 29 août 2010 : Un homme barricadé meurt dans le quartier Rosemont

    Dans la nuit de samedi à dimanche 29 août 2010, un homme qui s’était barricadé chez lui à Rosemont est mort suite à un siège de 9 heures par des agents du SPVM, dont le Groupe d’Intervention Tactique (GTI ou SWAT). D’après un article de l’Agence de scabs QMI (Journal de Montréal en lock-out), l’homme dont on ignore le nom se serait lui-même « enlevé la vie ». Des témoins auraient entendu « plusieurs coups de feu ». Mystérieusement, dimanche à midi « il était impossible de savoir si les projectiles avaient été tirés par la victime ou par les policiers. » Me semble que les policiers du SPVM et les enquêteurs de la SQ ne devraient pourtant pas avoir de misère à trouver cette information… Et c’est tout aussi étrange que l’article précise même dans son titre que l’homme s’est « enlevé la vie » alors qu’on ne sait même pas s’il a tiré ou non!(4)

    L’article du journal Métro, dont le titre dit que l’homme a été « trouvé mort », répète lui aussi la version selon laquelle l’homme « se serait enlevé la vie ». Pour appuyer cette thèse, l’article tiré de La Presse Canadienne dit qu’il était « armé et semble-t-il suicidaire »… Il ajoute que le GIT tentait de le convaincre de sortir de chez lui, mais sans succès (donc ils ne l’ont pas juste « trouvé mort », il était vivant avant).(5)

    Enfin, la Gazette nous apprend qu’on ne connaît pas l’âge de l’homme et que la SQ n’était « pas capable » de fournir des informations sur comment la situation a commencé. La Gazette dit aussi que c’est vers 12h40 dimanche matin qu’il est décédé, alors que l’article de QMI disait qu’il était barricadé depuis 1h(?).(6)

    Un communiqué du Ministère de la Sécurité Publique annonce que l’enquête soi-disant « indépendante » a été confiée à la SQ… Ce communiqué de 4 phrases, qui ne dit rien à part la date et le corps policier impliqué dans « l’événement », répète quand-même 3 fois « indépendante » et une fois « impartialité », comme si on y croyait encore!(7)

    Vendredi 27 août 2010 : Un homme en détresse meurt « devant le SPVM » à Lasalle

    À peine deux jours plus tôt, un autre homme en détresse est mort « sous les yeux » de deux agents du SPVM qui répondaient à un appel 911 « pour un homme suicidaire » à Lasalle. D’après l’article de l’Agence QMI (consulté sur le web vu qu’il ne faut pas acheter ce journal de scabs), dont le titre dit « Il se suicide devant le SPVM », l’homme âgé de 36 ans mais dont on ignore le nom « aurait mis fin à ses jours sous les yeux des agents ». Le nouveau Ministre de la Sécurité Publique, Robert Dutil, a déclaré par voie de communiqué qu’il était « important de faire la lumière sur les causes et les circonstances du décès de cet homme ».(8)

    D’après le porte-parole de la SQ Gregory Gomez Del Prado, cité par QMI, « les policiers ont reçu un appel vers 2h30 » et « l’homme est décédé après l’arrivée des patrouilleurs. » Par contre, il ne peut malheureusement « pas pour l’instant préciser si des coups de feu ont été tirés ». Encore une fois, ça ne devrait pas être très compliqué à déterminer. Sauf qu’on laisse le temps aux policiers d’accorder leurs flûtes (qui est d’ailleurs le nom du journal de la Fraternité des Policiers de Montréal, qui les aide à arranger leurs versions pour mieux se faire blanchir par leurs collègues de la SQ…).

    De son côté, le site internet de Rock Détente annonçait dans l’après-midi du 27 août que « le désespéré », qui résidait sur la 14ème Avenue à Lasalle, aurait « mis fin à ses jours avec une arme à feu ».(9) Encore une fois, le communiqué du MSP ne nous donne pas plus d’informations, bien que Rock Détente nous dise que c’est « par mesure de transparence » que l’enquête a été confiée à la SQ…

    Ces deux cas nous invitent à nous poser la question: pourquoi ce sont des policiers qui interviennent quand une personne est en détresse? N’a-t-elle pas plutôt besoin d’aide? Et le fait d’envoyer des hommes armés (policiers et/ou SWAT) ne fait-il pas qu’escalader la tension plutôt que de la baisser? Le résultat de ces interventions parle de lui-même…

    Mardi 10 août 2010 : Un homme dans un état « grave » après son arrestation à CDN

    Le lendemain d’une vigile pour commémorer les 2 ans de la mort de Fredy Villanueva à Montréal-Nord, un homme s’est retrouvé dans un « état jugé instable et fragile » suite à son arrestation par des agents du SPVM dans le quartier Côte-des-Neiges. D’après Radio-Canada, les policiers répondaient à un « appel pour une agression à l'arme blanche qui a causé des blessures mineures à deux personnes ». Le suspect de cette affaire, la victime de la présente bavure, aurait « subi un malaise cardiaque lors de son arrestation ». Vu que Jacques Dupuis venait d’annoncer sa démission la veille, c’est le ministre de la sécurité publique par intérim, Laurent Lessard, qui demanda à la SQ d’enquêter sur cette affaire.(10)

    De son côté, La Presse Canadienne parle d’un homme « en arrêt respiratoire à la suite d'une intervention », un peu avant minuit le mardi soir. L’article nous apprend aussi que le suspect était connu des personnes qu’il aurait poignardé et que c’est « après son arrestation » qu’il aurait « éprouvé un malaise » et qu’il a été « hospitalisé, dans un état grave. »(11) Enfin, le journal local Les Actualités nous dit que l’homme, dont on ignore le nom mais qui était âgé de 44 ans, « était en difficulté respiratoire » quand les policiers l’ont « retrouvé devant la conciergerie située au 3360, rue Goyer ». On apprend aussi que les deux autres victimes (poignardées) étaient âgées de 34 et 49 ans.(12)
    On est en droit de se demander ce qui a bien pu causer ce « malaise », si ce ne sont pas les gestes posés par les policiers qui ont arrêté cet homme?

    Mercredi 11 août 2010 : Un homme blessé par balle en fuyant la police sur la 40

    Le jour suivant, un autre homme a été blessé à la jambe par une balle tirée par un agent du SPVM sur l’autoroute 40 à hauteur de la rue St-Michel. L’affaire aurait commencé par un appel 911 pour un cambriolage dans le quartier Rosemont. Des policiers auraient tenté d’intercepter à deux reprises un véhicule qui correspondait à la description. C’est rendu sur l’autoroute 40 qu’un agent aurait tiré « un coup de feu », atteignant le suspect, un homme d’une quarantaine d’années, à la jambe.

    D’après la porte-parole du SPVM, Anie Lemieux, «Les enquêteurs essaient de comprendre si l'homme était hors de la voiture à ce moment-là, et s'il courait sur l'autoroute» (comme si les agents du SPVM impliqués ne le savaient pas et ne pouvaient pas le dire à la SQ!). Alors que l’homme était transporté à l’hôpital, la SQ semblait déjà savoir par contre qu’il « pourrait être impliqué dans un autre vol par effraction commis mardi matin dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve ». Comme quoi, les policiers semblent plus rapides à tenter de démoniser leurs victimes à travers les médias qu’à faire leur devoir, qui est « d'élucider les circonstances dans lesquelles l'homme, dont les jours ne seraient pas en danger, a été touché. »(13)

    Le site web Rue Frontenac affirme quant à lui qu’« il y aurait eu des coups de feu de tirés ».(14) Pour sa part, La Presse Canadienne dit qu’il « était recherché pour des crimes qui ont été commis dans la journée, dont un vol qualifié »(15), alors qu’LCN nous dit qu’il « faisait partie d'un groupe de suspects qui venaient de commettre un vol par effraction.»(16) De toutes façons, rien de tout ceci ne justifie le fait qu’un policier ouvre le feu sur une personne qui fuit et qui n’était apparemment pas armée (sinon les policiers se seraient empressés de nous le dire). Et vu que les policiers au Québec apprennent à Nicolet à tirer « dans le centre de la masse » et non dans les jambes ou ailleurs, la victime de ce coup de feu peut se considérer chanceuse d’être encore en vie…

    9 mai 2010 : Un homme saute du balcon du 4ème étage pour fuir les policiers à CDN

    Finalement, le 9 mai 2010, un autre homme a lui aussi perdu la vie lors d’une opération policière à Montréal. L’homme en question s’appelait Rudolphe-André Freyd, il était âgé de 46 ans et il serait mort peu après avoir sauté du balcon du 4ème étage alors que des agents du SPVM intervenaient chez lui.

    D’après l’agence QMI, des agents du SPVM auraient été appelés au 3220 Ridgewood dans le quartier Côte-des-Neiges pour une affaire de « conflit conjugal ». D’après l’agent Richard Gagné de la SQ, « alors que les agents discutaient avec le suspect, ce dernier s’est jeté du haut du balcon ». L’article précise que Freyd « aurait tenu des propos suicidaires en présence des policiers », mais on ajoute que l’enquête de la SQ devra « déterminer si l’homme tentait de fuir les autorités ou s’il a essayé de s’enlever la vie ». Il est décédé le même soir à l’hôpital. Une femme et un bébé âgé de 5 mois qui étaient dans l’appartement ont été amenés à l’hôpital, « souffrant d’un choc nerveux ».(17) D’après Radio-Canada, ce serait « dans l'espoir d'échapper aux policiers » que Freyd aurait sauté du 4ème étage, car ils auraient « voulu interpeller l'homme ».(18)

    13 janvier 2010 : Une enquête est confiée à la SQ, mais c’est tout ce qu’on sait…

    Finalement, on sait qu’une enquête soi-disant «indépendante » a été confiée à la SQ « à la suite d'un événement survenu le 13 janvier à Montréal impliquant le Service de police de la Ville de Montréal ».(19) Ce qui veut donc dire qu’une personne a été tuée ou gravement blessée dans le cadre d’une intervention du SPVM. Mais pour le moment, c’est tout ce qu’on sait vu que nous n’avons rien trouvé dans les médias. Et ce n’est pas en comptant sur la « transparence » des autorités que nous en saurons plus sur ce cas… Toute information sur ce cas ou d’autres peuvent être acheminées à l’auteur de ces lignes par courriel : fran...@quebecemail.com

    Bref, alors qu’on ne voulait « Plus jamais » ça, on sait déjà que 12 personnes ont perdu la vie et que 4 autres ont été blessées (plus ce dernier cas mystérieux) dans le cadre d’interventions policières au Québec en 2010. En 2009, ce sont 40 enquêtes auraient « indépendantes » qui ont été confiées à des corps policiers, pour 19 décès, 9 blessés et 12 cas dont on ignore presque tout pour le moment. À cela, on peut ajouter 6 blessés entre la mort de Fredy et la fin de l’année 2008 (dont 2 à Montréal). Ce qui fait un total de plus de 60 personnes tuées ou blessées gravement par des policiers au Québec depuis la mort de Fredy. Comme quoi, la lutte contre les abus policiers et l’impunité au Québec est loin d’être terminée. Dans la prochaine partie, nous nous pencherons sur les autres cas de personnes tuées ou blessées gravement par des policiers en 2010 ailleurs au Québec.

    *Avis aux censeurs de la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal : Inutile de nous envoyer encore une mise-en-demeure pour tenter d’empêcher la vérité de sortir.(20) Le but de ce texte est uniquement d’informer la population, pas de faire de la diffamation. Si quelque chose porte atteinte à la réputation des policiers, ce sont leurs propres actions. Par ailleurs, nous n’incitons nullement les gens à la haine ni à la violence envers les forces de l’ordre. Par contre, il est tout à fait naturel et normal de ressentir de la tristesse et de la colère en lisant ceci. Tant qu’il y aura des policiers, il y aura des abus policiers. Et tant que ceux-ci seront protégés par leurs collègues, leurs fraternités et les autorités, ces abus resteront impunis. C’est pourquoi nous devons nous-mêmes nous organiser et lutter pour défendre nos droits (à défaut de nous défendre nous-mêmes face aux abus des agents de l’État) et pour que les choses changent. Justice et Vérité pour toutes les victimes!



    Notes :
    1) Pour plus d’informations sur l’affaire Villanueva : www.lacrap.org
    2) Ce chiffre est tiré de nos recherches qui sont basées sur des communiqués du Ministère de la Sécurité Publique et de la SQ (qui fournissent très peu d’informations), ainsi que des articles de journaux.
    3) Le Ministère de la Sécurité Publique a publié sur son site internet quelques informations sur 290 cas entre 1999 et 2009 : « Compilation des enquêtes indépendantes au Québec de 1999 à 2009 », http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=343. Nous avons découvert déjà 17 cas en 2010. Le cas de l’agent Stante est amplement documenté dans les médias et par le COBP, entre autres. Pour le cas de l’agent Potvin, voir entre autres l’article de Daniel Renaud, « La police qui enquête sur la police : 214 cas, un seul policier accusé » (qui porte sur la période 2003-2009), 16 février 2010, http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/justice/18068-enquetes-sur-d...
    4) Stéphane Tremblay, « Rosemont - Un homme s’enlève la vie après s’être barricadé dans son logement », Agence QMI, 29/08/2010, http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2010/08/20100829-100819.html
    5) « Un homme barricadé est trouvé mort », Journal Métro, 29 août 2010, http://www.journalmetro.com/linfo/article/614906--un-homme-barricade-est...
    6) « SQ investigating man's suicide during standoff with Montreal police», Montreal Gazette, August 29, 2010, http://www.montrealgazette.com/investigating+suicide+during+police+stand...
    7) « Enquête indépendante relative à une intervention policière », MSP, 29 août 2010,
    http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Aout2010/29/c5664....
    8) Stéphane Tremblay, « LaSalle - Il se suicide devant le SPVM, la SQ enquête », Agence QMI, 29/08/2010, http://canoe.com/infos/societe/archives/2010/08/20100829-123733.html
    9) D’après le site internet Rock Détente, Info Astral, 27 août 2010, www.rockdetente.com/montreal/.../147395-une-operation-policiere-tourne-a...
    10) « Sûreté du Québec - Enquêtes sur des interventions du SPVM », Radio-Canada, 11 août 2010, http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/08/11/001-sq-enquetes-s...
    11) « La SQ a été chargée d'enquêter sur 2 incidents impliquant la police de Montréal », La Presse Canadienne, 11 Août 2010, http://www.maregion.ca/mes-informations/faits-divers/30155-la-sq-a-ete-c...
    12) « EN DIRECT DES PDQ - Double tentative de meurtre sur CDN », Les Actualités, 18 août 2010, http://www.lesactualites.ca/?site=CDN&section=endirect
    13) Anabelle Nicoud, « Une homme est blessé par la police à Montréal », 10 août 2010, La Presse, http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-dive...
    14) Charles Poulin, « Chasse à l’homme et fusillade à Rosemont », Rue Frontenac, 10 août 2010, http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/faitsdivers/26325-nouvelles-...
    15) « La SQ a été chargée d’enquêter sur 2 incidents impliquant la police de Montréal », La Presse Canadienne, 11 Août 2010, http://www.maregion.ca/mes-informations/faits-divers/30155-la-sq-a-ete-c...
    16) « Un policier fait feu sur un suspect », LCN, 10/08/2010, http://lcn.canoe.ca//infos/faitsdivers/archives/2010/08/20100810-162204....
    17) « Pour fuir les policiers - Il se tue en sautant du quatrième étage », Agence QMI
    09/05/2010, http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2010/05/20100509-215014.html
    18) « Côte-des-Neiges - Gravement blessé en sautant du balcon », Radio-Canada, 9 mai 2010, http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/05/09/002-cote-neige-ba...
    19) « Enquête indépendante relative à une intervention policière », MSP, 13 janvier 2010,
    http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Janvier2010/13/c85...
    20) COBP, « Le COBP réplique au syndicat des flics suite à la censure de sa brochure sur 40 bavures », 6 septembre 2007, http://www.cmaq.net/fr/node/28086
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    9
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    283
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0