Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Religion Des évangéliques américains invitent à brûler un coran + réactions au moyen-orient

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 9 Septembre 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Ce n'était au départ que le projet d'une poignée d'évangéliques américains. C'est aujourd'hui une polémique mondiale. L'intention affichée du Dove World Outreach Center, une église fondamentaliste de Floride, de brûler en public un coran à l'occasion du 11 Septembre a forcé le général David Petraeus en personne à intervenir.

    Dans un communiqué, le commandant des forces militaires en Afghanistan souligne le danger que l'autodafé ferait courir aux troupes américaines. «Les images d'un coran en flammes seront sans aucun doute utilisées par les extrémistes en Afghanistan et dans le monde pour exciter l'opinion et inciter à la violence.» L'ambassade américaine à Kaboul a de la même manière condamné cette «tentative délibérée d'insulter une communauté». Mardi, la Maison-Blanche s'est dite préoccupée par la situation.

    Diplomates et militaires redoutent que les photos de l'incendie attisent l'antiaméricanisme comme, en leur temps, les images des tortures infligées aux prisonniers d'Abou Ghraïb.

    Ces inquiétudes n'ont rien d'exagéré. Lundi, plusieurs centaines de manifestants se sont regroupés devant une mosquée des alentours de Kaboul pour brûler des drapeaux américains et des portraits du pasteur de Dove Center. La colère ne se limite pas à l'Afghanistan. Elle a gagné tout le monde musulman, où l'on ne transige pas avec le respect dû au livre saint. Mardi l'Iran a ainsi prévenu que la profanation déclencherait des réactions «incontrôlables». «Nous conseillons aux pays occidentaux d'empêcher l'exploitation de la liberté d'expression pour insulter les livres saints, sinon les sentiments que cela provoquerait dans les nations musulmanes ne pourraient être contrôlés», a insisté le porte-parole des Affaires étrangères à Téhéran.

    En Indonésie, pays musulman le plus peuplé du monde, des radicaux ont déjà manifesté devant l'ambassade des États-Unis à Jakarta et menacé de déclencher une guerre sainte. Les chrétiens de l'archipel, redoutant d'être les premières victimes de la vindicte, ont exhorté Barack Obama à intervenir. Brûler le coran «nous ramènerait au Moyen-Âge et constituerait un acte contre la civilisation», a expliqué l'Union des églises protestantes d'Indonésie.

    Ces tensions interviennent alors que l'anniversaire du 11 Septembre est plus que jamais utilisé comme une tribune par les islamophobes américains. La construction d'un centre islamique près de Ground Zero a, ces dernières semaines, déchaîné les passions.

    L'an dernier, le Dove World Outreach Center, un groupuscule fondé en 1986, avait distribué des tee-shirts affirmant «L'islam est diabolique». L'initiative avait fait les unes des journaux. Cette année, la cinquantaine de membres de l'Église baptiste a donc décidé de passer de l'insulte au blasphème.

    Interrogé sur CNN, Terry Jones, le pasteur du Dove Center, a certes reconnu qu'il serait «tragique» que des vies soient perdues à cause de son projet. Mais, a-t-il ajouté, «j'ai le sentiment que nous devrons tôt ou tard résister à l'islam».

    Il n'est pas certain que les prières et les appels à la raison du général David Petraeus parviennent à le faire changer d'avis.



    ********************************



    Des hauts dignitaires religieux et politiques du Moyen-Orient, dont la prestigieuse institution Al-Azhar du Caire, ont prévenu que la destruction par le feu d'exemplaires du Coran, envisagé par un groupe évangélique américain, serait lourde de conséquences pour Washington.

    Cheikh Abdel el-Moati el-Bayoumi, l'un des principaux responsables d'Al-Azhar, a pressé mercredi le gouvernement du président Barack Obama - venu au Caire en juin 2009 pour un important discours au monde musulman - d'arrêter ce projet.

    «Si le gouvernement (américain) ne parvient pas à l'arrêter, cela constituera la dernière manifestation en date du terrorisme religieux, et cela ruinera les relations de l'Amérique avec le monde musulman», a-t-il déclaré à l'AFP.

    Proche du pouvoir égyptien, la prestigieuse institution d'Al-Azhar, à la fois centre religieux et universitaire, est considérée comme un pôle modéré dans l'enseignement et la diffusion de la doctrine sunnite dans le monde.

    Un haut responsable des Frères musulmans égyptiens, Essam al-Erian, a quant à lui affirmé à l'AFP que brûler le livre sacré des musulmans était «un acte barbare qui rappelle l'Inquisition».

    À Gaza, un porte-parole du mouvement islamiste Hamas, Sami Abou Zouhri, a déploré une «provocation envers les Arabes et les musulmans».

    En Jordanie, le Front d'action islamique, puissant bras politique des Frères musulmans jordaniens, a qualifié ce geste de «déclaration de guerre».

    L'église «Dove World Outreach Center», en Floride, a invité à brûler à la date anniversaire des attentats du 11-Septembre des exemplaires du Coran devant ses portes à Gainville. Elle a également incité d'autres centres religieux à en faire autant, pour se souvenir des victimes des attentats et combattre «le démon de l'islam».

    Pour le secrétaire général de la Ligue arabe, cette initiative est l'œuvre d'un «fanatique».

    Amr Moussa, qui dirige l'organisation panarabe basée au Caire, a assuré à l'AFP qu'il y avait «aux États-Unis une majorité de plus en plus importante contre ce fanatique» et son «approche destructrice».

    Même ton réprobateur à Téhéran. Cet acte déclencherait des «sentiments incontrôlables» dans les nations musulmanes, a prévenu le porte-parole des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast lors d'un point de presse à Téhéran, conseillant «aux pays occidentaux d'empêcher l'exploitation de la liberté d'expression pour insulter les livres saints».

    L'ayatollah Lotfollah Safi Golpaygani, autorité du chiisme basé à Qom, a prévenu «le pape et les autres présidents chrétiens»: «si un tel acte inhumain et atroce se produit en Amérique, le président Obama méritera alors des poursuites et, sans délai, le prêtre devrait donc être arrêté et son église fermée», a-t-il dit, cité par des médias d'État.

    Au Liban, le président maronite Michel Sleimane a quant à lui appelé à «une réflexion profonde sur les enseignements du christianisme et de l'humanisme».

    L'idée de brûler des exemplaires du Coran est «en claire contradiction avec les enseignements des trois religions abrahamiques et le dialogue entre les trois confessions», indique un communiqué du cabinet présidentiel.

    «La position de ce pasteur est personnelle et ne représente en aucune façon celle des chrétiens», a souligné pour sa part l'archevêque chaldéen de Kirkouk (Irak) Mgr Louis Sako dans un message repris par l'agence de missionnaires du Vatican AsiaNews.

    Les États-Unis redoutent notamment que l'idée du groupe évangélique n'augmente les risques pour leurs soldats en Afghanistan.
     
  3. feriel
    Offline

    ferielNouveau membre

    1
    0
    0
    Sept 2010
    Incompréhension

    Depuis que j'ai eu connaissance de cette nouvelle, en tant que musulmane j'ai voulu me mettre a la place de cet homme de foi et comprendre son acte, je peux pas dire que j'ai tout saisi, mais il me semble qu'il ressent de la haine envers les actes du 11/9 et veut se venger a sa façon, chose que personne ne peut lui en vouloir.. mais delà a parler au nom des chrétiens ou de la religion chrétienne.. il se rend pas compte qu'il fait du tort a sa religion (tant respéctée par l'ISLAM).. en général en se révoltant a travers les ages il nous arrive de brûler les symboles de l'innemi.. tel que drapeaux ces derniers siècles... mais jamais l'essence même de nos religions (nos livres sacrés) des écrits qui ont traversé les temps et qui apportent un message de paix, mettre en application un tel acte revient a déclarer une guerre certaine, pas pour une poignée de petrol ou des terre ou même redéssiner des frontières... mais bien pir.. c'est nous faire revenir au moyen age au temps des templiers.. un temps soit disant bien révolu
     
  4. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  5. anarchiste, autonome
    euh, les livres religieux comme la bible et le coran... un message de paix ??? c'est très discutable.

    bon pour en revenir au sujet, le catho intégriste a annuler l'évènement et aucun coran n'ont été brulés, même Obama s'en est mêlé et a dénoncer l'évènement

    c'est quand même marrant de voir les américains vouloir faire ca après qu'ils aient pleurnicher parce que des musulmans brulent leur drapeau....
     
  6. Sullivan
    Offline

    SullivanGlandeur rêveur Membre actif

    1 427
    2
    1
    Sept 2008
    France
  7. libertaire
    Sur un forum de faf j'ai lu qu'un homme d'affaire sud-africain avait décidé de faire pareil dans quelques jours mais avec des bibles en "réaction", et il a de suite été interdit par les autorités.

    Tous aussi con les un que les autres ^^
     
  8. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 515
    2
    139
    Oct 2009
    France
    Je suis contre les religions mais c'est vrai que cet acte est stupide et dangereux. Mais au vu des réactions des pays musulmans on voit bien que la menace est réelle et que la religion reste un des plus grands problemes de la planete .
     
  9. Bouh
    Offline

    BouhMembre du forum Membre actif

    100
    0
    1
    Août 2009
  10. libertaire, anarchiste
    il l'a pas bruler mais en a dechirer des pages
     
  11. Akina
    Offline

    AkinaMembre du forum Membre actif

    146
    1
    0
    Sept 2010
  12. féministe

    Tu sais c'est qu'un bout de papier imprimé en plusieurs exemplaires ..
    Si c'était un original ok, encore faudrait-il le trouvé ><!
    Je ne comprend pas pourquoi les musulmans s'affolent,
    combien d'églises chrétiennes ont été brulé ?
    Personne n'a vraiment régit au final..
    Pour le truc des guerres, ont en terminera jamais ils s'entre-tue pour un rien...
    En plus maintenant plus que jamais tout tourne autour de la thune,
    Va savoir ce qu'ils seraient pret a faire !..
     
  13. Akina
    Offline

    AkinaMembre du forum Membre actif

    146
    1
    0
    Sept 2010
  14. féministe
    Sur Internet, y en avait beaucoup des américains qui voulaient brûler le coran et qui l'as ramenés à insulté les musulmans, après le brûler ça ils l'ont pas fait le 11 septembre !! --' ..
    Et pour le drapeau... Ils l'ont brûlé aux états-unis ou dans l'Irak etc...?
    Parceque j'avais vu les images mais j'avais pas le son .. ><!
     
  15. Akina
    Offline

    AkinaMembre du forum Membre actif

    146
    1
    0
    Sept 2010
  16. féministe
    Franchement même si ca pouvait faire voir n'importe quel signe de révolte, déjà faudrait acheter un exemplaire ( au moin ) de toutes les sortes de bibles, c'est pas gratuit ><! Je soutiens pas leurs trucs au contraire, mais tu ne ferais que faire vendre leurs bouqins d'un coté .. ^^'
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    11
  2. Réponses:
    7
  3. Réponses:
    6
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    1
  8. Réponses:
    0