Chargement...

Contre-révos?

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par anarchy-wanted, 28 Juin 2009.

  1. anarchy-wanted
    Offline

    anarchy-wantedBientôt viré Expulsé par vote

    148
    0
    0
    Oct 2008
  2. anarchiste
    Un (ou plusieurs) membres du forum affirme que l'antifascisme et l'écologisme sont contre-révolutionnaires. C'est completement stupide.

    L'antifascisme s'oppose au fachos, qui sont nos ennemis et seront les premiers contre-révos paramilitaires, donc les plus dangereux, il leur sufit d'un chef charismatique (genre Franco). On peut a la limite dire que les organisations antifascistes sont non-révolutionnaires, mais dire qu'elles sont contre-revos (donc qu'elles s'opposeront a la révolution) releve d'une immense stupidité.

    L'écologie signifie étude de la nature, or toute personne indépedante s'étant un minimum penchée sur le sujet se rend compte que le systèmene peut plus durer. Les écolos réformistes sont résignés, ils ne croient plus au grand soir (ex: cohn bendit), mais si il arrivait il est évident que beaucoup d'entre se joindraient a nous, ou nous soutiendraient. En plus, écolo ne veut pas forcément dire réformiste. C'est donc completement con de dire qu'ils sont anti-révos.
     
  3. syndicamembert
    Offline

    syndicamembertMembre du forum Membre actif

    99
    0
    0
    Fev 2008
  4. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Je ne vois pas en quoi l'écologie est contre révo, parcontre:

    Je pense que l'antifascisme est contre révolutionnaire, je m'explique.


    Si on dit que le capitalisme = Fascisme , alors là d'accord.
    Parcontre, l'antifascisme qui prend pour cible uniquement l'extrême droite, ne s'en prend pas a la droite et aux capitalistes.
    Je trouve que lorsqu'on combat une extrême droite quand elle n'est pas au pouvoir, c'est se tromper d'ennemi. D'ailleurs, tous les gouvernements fabriquent une extrême droite épouvantail, pour occuper les révolutionnaires d'extrême gauche. Ils fabriquent d'ailleurs la même dans le camp opposé, pour occuper les monarchistes/ fascistes et autre cinglés d'extrême droite.

    Je pense la même chose pour ceux qui se disent anti-libéralisme, car le libéralisme c'est l'os a ronger que balance le capitalisme.

    Le libéralisme est l'invention du capitalisme pour occuper les gauchistes. Les socialistes se sont perdus là dedans, résultat aujourd'hui ils sont pro-capitalisme.

    Si on va plus loin dans mon raisonnement, je pense même que la gauche en générale est contre révolutionnaire, car elle distribue des illusions a ceux qui souffrent du capitalisme. Sans cette gauche, peut être que que le système, totalement inégalitaire et injuste qu'il est, aurait déjà explosé.


    Après si on est en situation révolutionnaire et qu'il y a des milices d'extrême droite qui viennent pour casser le truc, il faut les défoncer, comme il faudra combattre les milice pro-étatique et les milices capitalistes pro gouvernemental, ça parait évident.
     
  5. popo pipo
    Offline

    popo pipoJe viens en ami. Expulsé par vote

    193
    0
    0
    Mai 2009
    L'antifascisme est une lutte partielle. Comme toutes les luttes partielles, les personnes qui la mènent sont souvent présents sur d'autres terrains de lutte.

    En soi, il n'est pas plus "contre-révolutionnaire" que n'importe quelle autre lutte partielle.

    L'extrême-droite n'attend pas forcément use situation révolutionnaire pour être menaçante physiquement, elle le fait quand elle s'en sent capable. Ne pas attendre pour lutter contre eux (avant tout politiquement par de l'information et de l'agitation, physiquement parfois), c'est aussi se donner les moyens de pouvoir s'organiser pour d'autres choses sans avoir à (trop) les craindre. Lutter contre les fachos, c'est rarement se tromper d'ennemi.

    Sinon, les socialistes étaient devenus des soutiens du système capitaliste bourgeois bien avant que le terme d'anti-libéralisme ne soit à la mode. Et le coup du gouvernement qui fabrique une extrême-gauche pour occuper les monarchistes et les fascistes, je nevois pas où et quand ça a pu exister.


    La gauche réformiste (et une partie de celle qui se dit révolutionnaire), contre-révolutionnaire ? C'est une évidence par contre. ;)
     
  6. syndicamembert
    Offline

    syndicamembertMembre du forum Membre actif

    99
    0
    0
    Fev 2008
  7. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Par là, j'entends les désinformations et les calomnies des médias étatiques et des états eux mêmes sur l'extrême gauche, par exemple lors des mouvements étudiants. (si tu veux, tu peux chercher dans les médias et autre, tout ce qui se rapproche de la grève dans l'université du Mirail)

    Il y a aussi les célèbres "casseurs" , ou bien le sabotage des lignes SNCF il y a peu.

    J'ai pu constater que des milices d'extrême droite se spécialisaient alors dans la lutte anti-anar ou anti-extrême gauche, jouant ainsi la police, mais surtout ça a pour objectif de les occuper. Car historiquement l'extrême droite en France par exemple a peut-être été presque plus dangereuse pour les gouvernements en place que l'extrême gauche.


    Sinon pour ce qui est de l'antifascisme qui est une lutte partielle, oui je suis d'accord popo pipo, c'est un peu ce qu'on appelait les "mini-révolutions" d'après 68. Néanmoins, je n'ai pas vraiment l'impression que l'Etat et le capitalisme soient dirigé par l'extrême droite, pire la droite met en place leur idée, les obligeant a toujours plus de radicalité.
    L'extrême droite violente est totalement atomisés avec des idées qui sont ancienne, donc bon, si l'antifascisme est accompagné d'une lutte révolutionnaire, ok, mais je crains que concrètement ce ne soit pas le cas, notamment pour des groupes comme le "scalp" ou "Ras le front" que j'ai rarement vu agir pour la révolution

    Puis selon moi, une révolution libertaire, sous entend clairement qu'on doit lutter contre toutes les autorités, l'extrême droite est pro autorité, donc c'est normalement l'évidence même, alors pourquoi créer spécialement un groupe JUSTE pour lutter contre l'extrême droite?
    C'est ça que j'ai du mal a comprendre, mais que je demande à comprendre.
     
  8. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  9. anarchiste, autonome
    Youpi, un autre topic-polémique par le polémiste par excellence.... Putain tu sais vraiment faire QUE ca toi....

    L'anti-fascisme est contre-révolutionnaire parce que c'est une lutte centré sur le petit-fascisme (du genre les boneheads) et qui ne prend pas en considération (ou néglige) le côté "lutte de classes" et le côté "lutte anti-étatisme"

    les vrais fachos sont en uniforme bleues et au pouvoir.

    Bon assez dit, je vais pas m'éterniser à expliquer mon point de vue dans un topic créé par un jeune de 13 ans dans le seul et unique but de faire de la polémique.
     
  10. popo pipo
    Offline

    popo pipoJe viens en ami. Expulsé par vote

    193
    0
    0
    Mai 2009
    Contre-révolutionnaire, le terme est fort, et utilisé complètement en dépit du bon sens. Participer à une lutte partielle n'a rien de contre-révolutionnaire.

    L'anti-fascisme ne peut devenir contre-révolutionnaire que dans le cas où, en période révolutionnaire, la lutte contre le fascisme se met à précéder dans l'ordre des priorités la lutte révolutionnaire, et à devenir un obstacle à la révolution. Comme cas pratique, je ne vois que l'Espagne de 36, et encore, il y a matière à débat.

    L'anti-fascisme peut dans des circonstances précises devenir contre-révolutionnaire, mais il ne l'est pas en soi, par essence, et il ne l'est pas à l'heure actuelle.
     
  11. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  12. anarchiste, autonome
    Que le terme soit exact ou inexact, tu comprends le sens de la phrase, c'est ca l'essentiel.

    L'important c'est seulement de comprendre la critique de l'anti-fascisme, mais comme a chaque fois que ces arguments ont soulevés ca tourne en faux-débat autour de la signification des termes.

    Le problème est que contrairement à ce que popo pipo prétend, la majorité des gens engagés dans les groupuscules anti-fascistes limitent leurs actions à ces groupes, et croient réellement que c'est l'avant-garde de la révolution...
    Donc dans ce cas là, on peut dire que ces gens là donnent priorité aux luttes antifa sur les vraies luttes. (ca se rapproche assez de ta "définition officielle".... non?)

    Ton exemple de l'espagne, là bas au moins le fascisme représentait une RÉELLE menace prioritaire. C'était pas des petits boneheads incapable de faire quoi que ce soit, eux ils étaient vraiment capable de prendre le controle de l'État et de la gérer.

    Pour les autres "luttes partielles" c'est sensiblement la même critique, sauf qu'au moins c'est déjà plus progressif que tabasser des boneheads dans la rue...
     
  13. popo pipo
    Offline

    popo pipoJe viens en ami. Expulsé par vote

    193
    0
    0
    Mai 2009
    Le problème de ta façon de voir les choses : tu veux "débattre" mais tu utilises des termes inexacts et dont tu ne maîtrises pas la signification.

    Comment peux-tu défendre mordicus une pensée inexacte et approximative, en refusant systématiquement de la préciser ?

    J'ai l'impression que pour toi, la seule chose qui compte, c'est d'avoir un camp "pour" et un camp "contre" et de se placer du "bon" côté. Sortir des grands mots comme "contre-révolutionnaire" dès qu'on veut faire une critique et les utiliser de façon inexacte, c'est plutôt les tactiques des staliniens.

    Je te parle des personnes que j'ai vues et rencontrées dans ce milieu-là depuis des années. Je ne connais que quelques skinheads (la plupart "apolitiques") à se limiter ainsi dans le militantisme.

    Oui, mais là, l'unité contre le fascisme a réellement eu pour conséquence un recul de la révolution.

    Parce que tu crois que l'antifascisme se limite à ça ?
     
  14. anarchy-wanted
    Offline

    anarchy-wantedBientôt viré Expulsé par vote

    148
    0
    0
    Oct 2008
  15. anarchiste
    dire que l'antifascisme est contre-révo, donc qu'il s'attaque aux révolutionnaires, c'est completement n'importe quoi

    en espagne, la lutte antifa n'a pas été contre-révo, car s'il n'y avait pas eu de lutte, la guerre civile se serait en deux mois, ce qui n'est pas plus révolutionnaire

    les "luttes partielles" sont souvent les priorités des gens qui y participent, mais quasiment jamais leur seul terrain de combat

    les bonehead, il leur suffit d'un chef à la franco, hitler ou mussolini, et ca te fait une armée contre-révo bien organisée

    le manichéanisme, c'est jamais bon
     
  16. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    Nan mais en Espagne, ils étaient au pouvoir pendant la guerre civile. Réfléchit.
     
  17. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  18. anarchiste, autonome
    le problème, c'est qu'en débattant avec toi, à chaque fois le débat perd toute sa signification parce qu'il est centré sur la signification des termes, et le fond du sujet est carrément négligé.

    Donc j'ai depuis longtemps cessé de me battre avec toi pour te faire comprendre la signification des termes. Les termes que j'utilise et que tu contestes sont pas sortit de mon imagination, nous sommes nombreux a le penser et à l'expliquer dans les même termes.

    Et même si je remplacais "contre-révolutionnaire" par un autre terme, le débat tournerait encore sur la définition de ces termes.

    C'est comme avec l'autoritarisme. On arrive pas a débattre sur quoi que ce soit qui concerne l'autoritarisme (MEME le stalinisme!!!) sans que le débat soit bloqué par UNE personne qui refuse la signification des termes utilisés communément...


    J'ai précisé le fond de ma pensée plusieurs fois.


    C'est déjà mieux que faire la synthèse en oubliant ses bases anarchistes.... Ca m'évite, par exemple, de me ranger du côté de Castro, de Staline, ou de Trotsky pour une raison ou un autre :ecouteurs:

    Pourtant si je qualifierais le fascisme de contre-révolutionnaire, je suppose que je passerais alors pour tout sauf Staline....

    Ah parce qu'il y a une lutte anti-fasciste qui n'est pas limité a tabasser les fachos dans la rue??????

    quel groupe???? quel orga???? nomme en UN seul

    les seuls antifas qui ne militent pas dans la rue à tabasser des fafs..... ils passent leur temps à coller des affiches :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:

    C'était déjà mieux qu'une révolution tuée par le fascisme....

    Déjà que les gens s'organisent en milices par eux même pour repousser le fascisme (et on ne parle pas d'une petite menace..), je trouve que c'est très révolutionnairement progressif, contrairement à la lutte actuelle..

    J'ai du mal a comprendre ta position.... Tu soutiens aveuglement la lutte antifa dans la rue et partout où c'est inutile, mais quand survient une réelle menace fasciste prioritaire tu dénonce la réaction antifa??

    Si les militants qui ont luttés en espagne pour faire reculer le fascisme sont contre-révolutionnaires, alors immaginons à quel point le sont ceux qui luttent dans la rue contre des skinheads néo-nazis....

    De toute facon, en espagne, l'anti-fascisme était bien représentatif de ce qu'il a toujours été et ce qu'il seras toujours : un mouvement de réaction.


    À l'heure actuelle, oui. C'est les conclusions qu'on peut en tirer. En moyenne, les actions se résument toujours à ca.












    C'est ta définition de "contre-révolutionnaire" qui est n'importe quoi.

    Les contre-révolutionnaires ne sont pas uniquement des gens s'attaquant aux révolutionnaires en temps de révolution (les réactionnaires qui souhaitent un retour à l'État)

    Contre-révolutionnaire peut aussi être utilisé comme terme signifiant une idée qui ne va pas dans le même sens que la pensée révolutionnaire avant-gardiste (encore là faut-il préciser que la situation et la facon dont l'idée est appliquée qui définit si l'antifascisme est contre-révolutionnaire ou non) et qui pourrait nuire à l'unité des forces révolutionnaires...


    euh?

    Et c'est toi qui m'accuse de faire des phrases qui n'ont aucun sens??? :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:

    Merci pour le Copié/collé de Popo Pipo

    Je milite avec les camarades du PCF concernant les luttes sans-papier. Ca fait de cette lutte une lutte contre-révolutionnaire ou pas? OUI. Réfléchissez un peu.


    :ecouteurs: tu compare des boneheads à une VRAIE menace fasciste, et c'est justement tout le contraire de ce que je tente d'expliquer depuis le début du topic...

    c'est aussi con que de comparer les skinhead staliniens à une menace proche de celle des bolchéviques de l'URSS....
     
  19. syndicamembert
    Offline

    syndicamembertMembre du forum Membre actif

    99
    0
    0
    Fev 2008
  20. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    anarchoi a totalement raison loresqu'il dit que ceux qui s'affichent anti-fasciste, sont souvent des petits groupes qui ne font concrètement que se bastonner avec les faschillions qui trainent par ci par là.

    Dire que les antifas ne sont pas concentré uniquement sur ce qu'ils qualifient de "facho" est faux ou alors relève de l'exception.

    Après, il est évident que d'autres révolutionnaires libertaires, qui ne s'affichent pas antifa/antiraciste, le sont aussi, mais ont des priorités ailleurs.

    Donc, je n'ai pas relevé d'erreur de définition, tant le terme anti-fasciste définit ou auto-définit, ceux qui veulent lutter contre l'extrême droite et les racistes, UNIQUEMENT, donc même si ils sont aussi contre le système, c'est pas leur priorité, donc ils sont contre-révolutionnaire, car s'usent les dents sur un ennemi inoffensif, au lieu de faire la révolution (non ils ne font pas les 2)


    Pour ce qui est de "les skin fachos, il suffit qu'ils trouvent un hitler pour prendre le pouvoir", je pense que cet argument est totalement débile, historiquement il avait fallu une population déboussolé et une société en crise et un contexte bien particulier, pour voir se mettre en place des régimes fascistes.
     
  21. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  22. anarchiste, autonome
    +10000
     
  23. anarchy-wanted
    Offline

    anarchy-wantedBientôt viré Expulsé par vote

    148
    0
    0
    Oct 2008
  24. anarchiste
    [quote="anarchOi, post: 66870"][/QUOTE][quote="anarchOi, post: 66870"][/QUOTE][quote="anarchOi, post: 66870"][/QUOTE]
    un contre-révo est quelqu'un qui participe a la contre-révolution
    Wikipedia:
    La contre-révolution est l’ensemble des moyens mis en œuvre pour s’opposer à une révolution, des ouvrages théoriques aux moyens militaires. Elle inclut tout ce qui, après la révolution, tente d’en annuler les effets, tout ou partie, et même bien longtemps après.

    tu confonds non-révo et contre-révo

    t'es pas assez intelligent pour comprendre que j'ai oublié un mot? moi je passe pas 5h par jour a pourrir devant mon ordi

    c'est pas du copié-collé, c'est mon opinion

    la lutte pour les sans papier n'est pas contre-révo, car elle n'empeche en rien la révolution, et n'a plus de sens apres la revolution

    PCF au quebec?

    les militaires et groupes paras, des qu'ils ont un chef, ils sont efficaces


    Citation:
    anarchoi a totalement raison loresqu'il dit que ceux qui s'affichent anti-fasciste, sont souvent des petits groupes qui ne font concrètement que se bastonner avec les faschillions qui trainent par ci par là.

    pas chez moi

    Citation:
    Donc, je n'ai pas relevé d'erreur de définition, tant le terme anti-fasciste définit ou auto-définit, ceux qui veulent lutter contre l'extrême droite et les racistes, UNIQUEMENT, donc même si ils sont aussi contre le système, c'est pas leur priorité, donc ils sont contre-révolutionnaire, car s'usent les dents sur un ennemi inoffensif, au lieu de faire la révolution (non ils ne font pas les 2)

    ennemi inoffensif??
    suffit de lire les actualités près de chez moi, et tu dis plus ca

    il y a pas trop longtemps, j'ai vu un skin qui montrait un gun a ses potes, mais c'etait surement une arme de décoration

    Citation:
    Pour ce qui est de "les skin fachos, il suffit qu'ils trouvent un hitler pour prendre le pouvoir"

    j'ai dit ca ou?????

    pour s'ORGANISER

    Citation:
    je pense que cet argument est totalement débile, historiquement il avait fallu une population déboussolé et une société en crise et un contexte bien particulier, pour voir se mettre en place des régimes fascistes.

    en effet, une fois déformé, l'argument est completement débile
    une contre-révolution fasciste (ou monarchiste), a mon souvenir, ca s'est vu en ukraine et en espagne, non??
     
  25. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  26. anarchiste, autonome
    Wikipedia n'est pas la vérité officielle. Et wikipedia n'est pas un site anar. Si anarchopedia avait une page sur "contre-révolutionnaire" le sujet des ATTITUDES CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRES (terme très souvent utilisé par les militants) y serait surement abordé.

    Tu vois bien que l'article en question (sur wikipedia) parle uniquement de la contre-révolution en période APRÈS-révolutionnaire

    Encore une fois: rien a foutre des termes utilisés. Remplacez "contre-révolutionnaire" par le terme que vous voulez, l'important est que vous comprenez ce qui a été mentionné dans mes précédents messages : le FOND de l'argumentation de la critique de l'anti-fascisme.

    Arrêtez d'alimenter le faux débat sur la signification des termes.


    Au contraire, ca prouve a quel point tu réfléchis à la profondeur de ton argumentation avant de poster... :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:

    Sinon c'est vrai que répondre a des messages sur resistance, ca prends 5 heures par jour ;)


    le PCF est contre-révolutionnaire, donc lutter avec le PCF même dans des luttes avec buts communs EST CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRE

    Je te donne un exemple d'un PC francais parce que tu reste en france. Si je te donne des exemples de parti québécois, tu va encore m'accuser de rien comprendre à mes messages.

    Comme j'ai demandé à Popo Pipo, je veux des exemples.

    À part du collage, quelle action les antifas font qui est si importante qu'elle mérite de dire que leur activisme principal ne concerne pas la lutte contre les fafs dans la rue???????

    Moi quand je lis l'actualité, je vois beaucoup plus de merde créé par l'État, par les flics, et par les lois que de la merde créé par des boneheads.... Ce que je constate c'est que la priorité actuelle n'est pas le fascisme.

    Le truc que les antifas comprennent pas, c'est que la lutte pour l'anarchisme et la lutte contre l'État résout par le fait même le problème du fascisme.... On a déjà une solution au problème, une solution GLOBALE.... L'important c'est de convaincre les gens qu'une société alternative est possible et peut éliminer le fascisme, au lieu de seulement tenter de les convaincre de lutter pour repousser le fascisme.

    De toute facon l'extrême droite ne tiens pas la rue, ca c'est de notoriété publique. Les années 80 c'est fini, les antifas ne font que l'occuper, et ca permet à plusieurs bouffons de se prétendre antifa juste pour le style et l'attitude. Des bouffons qui fuirais dès le premier bonehead si la peur serait de l'autre camp, et si la menace était réelle...

    Sinon pour le gun (houlala ca fait peur.... il va s'en servir maintenant? perso j'ai plus peur de poivre de cayenne ou de mattraque que d'un gun...), mis à part en russie ou en colombie, j'ai entendu parler de deux ou trois meurtres armés par des boneheads.... Par contre à chaque mois on entends parler d'un militant qui se fait assassiner par les flics et par l'État.

    Si jamais les boneheads s'organisent et deviennent une méga-milice-armée-et-trop-dangeureuse-et-super-trop-forte grâce à leur chef nouvellement acquis qu'ils cherchent depuis les années 80 (pourtant batskin est encore là, non?) alors là je t'accorderai que les antifas ont leur utilité, mais visiblement c'est pas le cas et c'est loin de l'être.....
     
  27. anarchy-wanted
    Offline

    anarchy-wantedBientôt viré Expulsé par vote

    148
    0
    0
    Oct 2008
  28. anarchiste
    dis plutot non-révolutionnaire, c'est plus précis et plus juste

    j'ecris vite, parfois sans me relire

    vus tous les messages que tu postes sur presque chaque sujet, tu dois y passer du temps

    exemples: maisons de non-blancs brulées, personnes non-blanches assassinées ou tabassées hooligans violents et paras qui agressent des gens dans la rue...

    avant la révolution, l'anarchisme ne résout rien

    en cas de révolution, les bones auront vite fait de se trouver un chef
     
  29. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Tiens tu prends le pire des exemples. L'anti-fascisme est pourtant bien ce qui a perdu les anars en 36. Je ne m'étendrai pas sur le sujet, la lecture de quelques bouquins t'en apprendra beaucoup plus que quelques lignes de mauvais résumé.

    Je ne peux qu'appuyer le fait qu'en tant que lutte partielle, l'anti-fascisme est contre-révolutionnaire. Il suffit d'avoir cotoyé les antifas pour comprendre leur inanité.
     
  30. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  31. anarchiste, autonome
    Je suis l'admin et t'es surpris que je participe beaucoup au forum ?? :ecouteurs:

    Vous devriez être heureux d'avoir un admin qui est présent et qui ne se fout pas de son forum, au lieu de lui reprocher.

    Et qu'est ce que ca te fous que j'y passe du temps ou non?

    Sinon c'était évident que tu ne te relisais pas avant de poster, inutile de nous le confirmer...

    tout ca en france?

    houlala

    des sources???

    tu dis que ca arrive tellement souvent qu'on voit que ca dans les médias.... trouve des preuves

    des paramilitaires qui aggressent des gens dans la rue?? :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:

    Ah oui y'a aussi la reformation des SS et des chemises noires..... le fascisme est vraiment partout :ecouteurs:

    C'est que les anarchistes se foutent de résoudre les problèmes du capitalisme!!!

    C'est justement là que se trace la ligne entre réformistes et révolutionnaires!!!

    Résoudre les problèmes du capitalisme, c'est pour les idiots utiles du capitalisme, les réformistes et les électeurs comme toi...


    Après la révolution, les structures nécessaires à l'établissement du fascisme (l'état, la police, les lois, les juges, les militaires, la hiéarchie sociale, la bourgeoiserie) auront tous été abolis. Et le peuple seras déjà en mesure de repousser le fascisme comme vu en Espagne. Et à moins de revivre une situation très particulière comme là bas, le fascisme seras toujours vaincu facilement surtout en période après-révolutionnaire.

    Ton analyse comme quoi l'organisation des fachos repose sur leur chef est carrément débile. Les nationalistes révolutionnaires ont encore Batskin, il n'est pas mort, et pourtant les JNR ne sont plus organisés....... Même chose pour tout les autres groupes



    Oh oui.
     
  32. Mamelon
    Offline

    Mamelonrésistant Membre actif

    740
    0
    14
    Oct 2005
    Et elle est pour quand la révolution? Sans vouloir faire chier, à t'entendre elle ne se ferait que si tous avaient ton point de vue. Donc pas de cocos, pas d'anti-fa, pas de réfos etc... À force de créer des divisions et tout, on en arrive a pas grand chose...

    En attendant je pense qu'il faut lutter sur tous les plans. L'anti-fascisme ne néglige pas le côté "lutte de classe", en fait c'est un des aspects primordiaux de la lutte des classes.

    Des groupes comme Antifa, ARA et autres ne négligent certainement pas la lutte des classes, que ce soit au travers de manifs, d'actions directes, campagnes d'informations, journaux, bulletins, etc...

    Je comprend mal ton point de vue là-dessus.
     
    Dernière édition par un modérateur: 29 Juin 2009
  33. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  34. anarchiste, autonome
    Révolution ou pas, l'utilité de l'anti-fascisme est sensiblement le même...

    Le fascisme n'est pas une classe sociale, c'est un idéologie...

    Une lutte de classe du même type que la lutte actuelle contre le fascisme, ce serait de s'attaquer à l'État, aux flics, aux juges, aux bourgeois....

    Bien sur qu'il faut lutter sur tout les fronts!!! Alors pourquoi des orgas exclusivement antifa??? Un orga anti-capitaliste générale peut très bien lutter sur ce front et sur d'autres...

    Mon point de vue, c'est que présentement dans le contexte actuel, c'est de l'énergie perdue..... Énergie qui pourrait tellement être utile si investie ailleurs...

    Et je comprends mal comment on peut voir le fascisme comme une menace prioritaire surtout ici au Québec!!! En tout cas, pas au point d'en faire plusieurs orgas dédiés uniquement à ca!!