Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Activisme & pratiques Brèves anti prison

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par KickTick, 24 Septembre 2013.

  1. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Soirée de soutien au collectif Libérons-Les / 24 février
    [​IMG]

    Au mois de Janvier dernier, dans un contexte marqué par la sur-médiatisation d’un mouvement syndical des surveillants pénitenciers, le communiqué d’un collectif de détenus incarcérés à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis est parvenu à sortir des murs de la prison et à être diffusé dans plusieurs médias.

    Les auteurs de ce communiqué sont ainsi venu rappeler, à contre-courant des discours victimaires des matons qui tournaient alors en boucle sur les chaines d’infos, que les véritables cibles de la violence carcérale, les détenus et leurs proches, étaient les grands absents de cette brève médiatisation de la question des prisons dans l’État français.

    Au delà de ce rappel salutaire, ces détenus sont aussi venus rappeler que, dans la machine carcérale comme ailleurs, là où il y a oppression, il y a résistance. Ainsi, ce communiqué se concluait sur un appel aux divers mouvements de luttes autonomes qui se sont développés au cours des dernières années (anti-loi travail, antiraciste, contre les violences policières) à relayer la parole et les luttes des détenus et à construire des liens entre les lutte-anticarcérales et les autres formes de lutte contre la répression et les violences d’État.
    C’est dans cette optique, de joindre les différentes initiatives qui existent autour de cette question, que le collectif Libérons-Les organise une soirée de soutien le 24 février prochain à partir de 18h au Centre International de Culture Populaire (CICP, 21-ter rue voltaire, M° Rue des Boulets).
    Cette soirée s’articulera autour d’une projection, d’une discussion, d’une cantine et de deux DJ set (ALX, Neo X Foksacut).
    Prix libre.
    #LibéronsLes
     
    allpower apprécie ceci.
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Combattre la répression quotidienne dans les prisons
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Mégaphone! : message pour les prisonnières/prisonniers!
    Publié le 18 octobre 2017 | Mise à jour le 24 mars
    L’émission La Petite Cuillère, sur Radio Canut de 20h à 21h les 2e, 4e et 5e jeudis du mois, diffuse des messages aux prisonnier.ère.s de la région lyonnaise. Mode d’emploi de la rubrique «mégaphone!»...

    Le mégaphone diffuse messages, dédicaces et infos, dans toutes les langues.

    Vous pouvez appeler tous les jours et 24h/24 le répondeur du 07.81.35.93.71.

    On diffusera les messages en fin de chaque émission (attention, pas dans Papillon, avec qui on est en alternance). On nous entend dans les taules de Corbas, St Quentin Fallavier, Meyzieu, CRA de Saint-Exupéry.

    Conseil pour laisser des messages (extrait du «guide à l’usage des proches de personnes incarcérées») : «[...] ne pas laisser des messages trop longs.
    N’oubliez pas que votre proche n’est sans doute pas le seul à l’écoute. [...]
    Ce n’est pas toujours facile de laisser un message à la radio, mais ce n’est pas toujours évident, de l’autre côté des barreaux, d’écouter ses proches, surtout si les nouvelles ne sont pas bonnes. Alors mettez de la bonne humeur dans votre message et appelez à plusieurs si vous avez peur de perdre vos moyens.»

    Vous pouvez aussi nous écrire à :
    Atelier d’écriture - La Petite Cuillère
    24 rue sergent Blandan
    69001 LYON

    On sera trop content-e-s de faire votre porte-voix, par l’intermédiaire de la radio, pour vous permettre de dénoncer vos conditions de détention et passer vos coups de gueule et d’amour.

    Le blog de l’émission, c’est ici.
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Un mort en prison, révolte au Mirail
     
  9. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    970
    466
    207
    Août 2014
     
    ninaa apprécie ceci.
  10. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    970
    466
    207
    Août 2014
    Le 11 juin est une journée internationale de solidarité avec les prisonniers anarchistes longues peines. Une étincelle dans la nuit éternelle de la répression étatique. Une journée pour honorer ceux qui nous ont été volés. En ce jour, nous partageons des chansons, événements et actions pour célébrer nos camarades capturés et leurs proches. Au cours des années passées, les célébrations du 11 juin ont été internationales et très diverses, des repas aux attaques inspirantes, des collectes de fonds et soirées d'écriture de lettres aux prisonniers à toutes les façons inédites et inconnues dont nous gardons la flamme vivante.

    [​IMG]
     
    ninaa apprécie ceci.
  11. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Communiqué sur la semaine de révoltes à Toulouse
     
    mc² apprécie ceci.
  13. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  14. social-démocrate
    ninaa apprécie ceci.
  15. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    970
    466
    207
    Août 2014
    Encore un mort au mitard : Communiqué de prisonniers de Seysses
     
    Fanya apprécie ceci.
  16. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  17. social-démocrate
     
  18. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  19. social-démocrate
    Je ne sais pas trop si ça vaut la peine de faire un sujet spécifique aux CRA, parce que pour moi un CRA est comme une prison. Mais si vous pensez que c'est mieux...

    Grèves de la faim dans un "centre" au Japon après un "suicide"

     
  20. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  21. social-démocrate
    Où est passé l'article de Streetpress sur les "bavures" au CRA de Mesnil-Amelot ?

    Il faut ouvrir un sujet spécifique aux CRA ?
     
  22. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  23. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    (M)épris de la police ?

    ça a à voir aussi avec la police...

    Je crois pas non! Un endroit où on t'enferme c'est une prison!

    Un bouquin sur les CRA:

    [​IMG]

    [​IMG] Au cours des six mois qui ont précédé l’incendie du centre de rétention de Vincennes, le 22 juin 2008, les migrants « retenus » ont multiplié les actes de résistance, refusant de manger, d’être comptés, déchirant leurs cartes, brûlant leurs chambres, affrontant la police. Six mois de luttes collectives durant lesquels nous n’avons cessé de leur téléphoner et de recueillir le récit de leurs révoltes.

    Alors que Brice Hortefeux vient d’annoncer la réouverture du centre de rétention quelques mois seulement après l’incendie, la lecture des témoignages des ex-retenus est plus que nécessaire.

    Au fil des pages, il apparaît clairement que l’incendie de Vincennes et la révolte des enfermés étaient inévitables. Le décès d’un retenu tunisien le 21 juin, à qui l’administration refusait les soins appropriés, a été l’élément déclencheur. Ce que les sans-papiers de Vincennes nous disent pourrait tout aussi bien avoir été recueilli ailleurs, dans l’un des nombreux camps d’internement pour migrants érigés par les pays riches afin de contrôler les mouvements des populations pour mieux les exploiter.
    
À la suite de la révolte collective qui a abouti à la destruction de cette prison spéciale pour étrangers, six personnes ont été interpellées. Elles sont aujourd’hui détenues à Fresnes et à Fleury-Mérogis, dans l’attente de leur jugement. Les bénéfices de ce livre seront entièrement consacrés à leur défense.

    « Il faut penser la lutte autrement. Les gens et les flics se foutent de la grève de la faim. Ils se foutent des sans-papiers. Ils s’en foutent si on crève. Les gens bouffent des lames de rasoir tous les jours et l’on n’entend pas parler d’eux. Les petits trucs qu’on fait ne valent pas le coup. Il faut vraiment foutre le bordel pour leur mettre une vraie pression. Quand j’étais dehors, je travaillais. J’allais boire des verres après le travail. Je sortais avec mes amis. Je me foutais du reste. Quand j’ouvrais un journal, je ne m’intéressais qu’aux gros titres. Pour les gens, c’est pareil. Il faut que ça pète pour qu’ils s’intéressent à nous. »

    Feu au centre de rétention (Des sans-papiers témoignent) // Les éditions Libertalia


    [​IMG]
     
    Fanya apprécie ceci.
  24. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  25. social-démocrate
  26. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  27. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Tag sans-papiers - Anarchistes Ivry
    [B][/B]
    Le CRA ou la vie

    Classé dans : Articles

    05
    12 | 10

    Émeutes et évasions à Vincennes
    En juin 2008, après des mois de révoltes et un mort, les détenus du Centre de Rétention Administrative (CRA) de Vincennes ont réduit en cendres leur prison. Puisque les ordres sont d'expulser plus, les bâtiments où sont parqués les sans-papiers qui ont vocation à se faire éloigner ont été rapidement reconstruits, et encore plus vite remplis - on a même conservé le bâtiment provisoire.

    On peut s'y retrouver parce qu'on s'est fait contrôler un soir en rentrant du boulot, parce qu'on est un bébé dont les parents sont sans visa, ou qu'un préfet vous a classé comme immigré non choisi. Que vous soyez battue par votre mari, que vous risquiez votre peau dans le pays que vous avez fui, qu'on vous expulse dans un endroit que vous ne connaissez pas, qu'on vous ait surexploité pendant vingt ans, on s'en foutra : vous êtes étranger.

    Faut pas croire : ils sont bien ici !, disent leurs gardiens. Pourtant, ils n'arrêtent pas de se plaindre de la bouffe périmée, du chauffage qui ne chauffe pas, du bafouement de leurs droits, de la saleté, de l'absence de soins médicaux, des mauvais traitements, des calmants planqués dans la nourriture, des conditions infectes de l'enfermement ; les grèves de la faim s'y succèdent ; certains avalent des lames de rasoir pour ne pas y rester...

    Les versions de l'évasion divergent (témoins, associations ou autorités). Il est question du médecin, que les détenus ne pouvaient pas ou qu'ils refusaient de voir. Certains des évadés devaient être mis dans un avion le lendemain ; et beaucoup en ont vus dans ce cas shootés par le médecin, qui facilite ainsi le travail de ses collègues : il arrive que les clandestins résistent à leur embarquement forcé ou que les passagers les entendent hurler (s'ils ne sont pas bâillonnés) : ça fait mauvais genre, en terre d'accueil.

    Dans la confusion (dégradations, policiers blessés), quelques-uns ont cassé une vitre incassable, fait sauter la grille, puis ont franchi les grillages barbelés. Quelques heures plus tard, un autre groupe s'est fait la belle. L'alarme n'a pas sonné. Leur nombre aussi est incertain : deux ou trois n'ont pas été rattrapés, certains auraient été tabassés. Des flics ont été envoyés en renfort et la tension n'est pas retombée, à l'intérieur comme à l'extérieur. Les associations ne sont plus autorisées actuellement à pénétrer dans le camp. Cinq plaintes pour violence ont été déposées contre des policiers.

    Pendant ce temps, les reconduites continuent : Ce matin, les flics sont venus à cinq pour prendre un mec. Ils l'ont entièrement attaché pour l'emmener dans un avion.

    26 CRA, 1500 retenus (50 000 par an), 3 évadés. Ils nous rappellent que la liberté ne nous est pas donnée par l'État, mais qu'elle doit se prendre, contre lui.

    Nicolas, Le Monde Libertaire 1615, 2 décembre 2010
    Centre de rétention de Vincennes, avenue de l'École-de-Joinville
     
  28. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 180
    1 124
    4,498
    Nov 2012
  29. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  30. social-démocrate
    Une rubrique contre les CRA : centres de rétention en feu ! | Sans Attendre Demain
     
  31. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  32. social-démocrate
     
  33. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  34. social-démocrate
    Close the camps - Cartographie des camps d'étrangers
     
  35. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    144
    9
    Août 2015
    Austria
  36. social-démocrate
    Je n'aime pas beaucoup ce site mais on peut consulter une chronique (en anglais) à propos des luttes dans les prisons dans le monde, ici : dialectical delinquents » prisons
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 3)

  1. mc²
  2. ninaa
  3. Anarpunky