Chargement...

Bien le bonjour

Discussion dans 'Présentations des nouveaux membres' créé par Tekno, 1 Juin 2010.

  1. Tekno
    Offline

    TeknoTechnocrate

    10
    0
    0
    Juin 2010
  2. marxiste
    Bien le bonjour,
    j'ai découvert ce forum très bien fait et construit il y a peu de temps, et c'est avec joie que je me joins à l'animation de ses topics .
    Je me présente, je suis un jeune étudiant en formation d'ingénieur, et j'ai une haine sans borne pour les dérives libérales, lorsque la valeur purement monétaire dépasse celle du travail .
    Pour moi, la seule façon de créer de la richesse, c'est par le travail, et non par la spéculation financière, comme le proclame les acteurs du capitalisme .
    Il y a un temps où j'étais pro-marxiste, mais l'étude des ouvrages de Marx m'a appris que ce qui y est enseigné s'adapte à une société en pleine révolution industrielle ( si on se réfère mot pour mot à ses doctrines ), et donc inapte à y être construite telle qu'elle, dans le monde actuel .

    Je milite donc aujourd'hui au coté d'autres personnes pour une société collectiviste régie par un savoir-faire technologique au profit de la masse prolétarienne ( en effet, le meilleur moyen d'améliorer les conditions de travail difficiles et pénibles des ouvriers est de mettre en place des machines pour s'en occuper ) .
    Associons à cela une mise en valeur de l'ensemble des services publics, en particulier de l'éducation .
    L'éducation est pour moi le pilier central du système que j'avance : Outre la formation de meilleurs ingénieurs et techniciens, on résout les problêmes d'insécurité, car le carburant de la délinquance est son manque d'éducation .

    Voilà voilà, après ce court résumé de ce qu'on pourrait appeller un "techno-collectivisme", et bien je voudrais féliciter les graphistes de ce forum pour leur savoir-faire
    ( j'adore le logo poing/clé-à-mollette ) et pour la propreté de leurs esquisses .

    Sur ce, @bientôt !
     
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 758
    294
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
    Salut, bienvenue!

    Belle présentation, complète et intéressante !

    Tu semble être bien cultivé et être très intéressant à lire, à première vue j'aime bien tes idées, ce sera surement sympa de discuter avec toi !

    D'accord avec toi pour le "côté techno", plusieurs anars sont pourtant opposés aux machines sous prétexte que "ca vole le travail aux prolétaires"... C'est pourtant le meilleur moyen de remplacer le travail à la chaîne et ca permet aux prolétaires de faire un travail plus humain et moins robotisé/répétitif
     
  5. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    2
    5
    Avr 2009
  6. anarchiste
    salut a toi camarade. bien sur a anarchoi que les anar sont opposés aux machines, dans le systeme capitaliste ça crée du chomage et ça laisse des gens sur le carreau, mais dans une société libertaire ce probleme n'existe plus, car tout le monde aura un emploi et donc il faut impérativement détruire le travail a la chaine.
     
  7. alex kaczmarek
    Offline

    alex kaczmarekMembre du forum Membre actif

    147
    0
    1
    Déc 2009
  8. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire

    Tu déconnes là j'espères? si jcomprends bien tu es en différent avec la politique économique du sytème en place, mais pas avec son assaut sécuritaire et discriminatoire. Monsieur aime le bourrage de crâne scolaire
     
  9. Sullivan
    Offline

    SullivanGlandeur rêveur Membre actif

    1 427
    2
    1
    Sept 2008
    France
  10. libertaire
    Dans une certaine mesure il a pas tort : la délinquance nait de l'exclusion, la pauvreté, la frustration...la délinquance nait de la domination, en l'occurrence dans le système actuel, de la domination culturelle (qui conduit à une domination économique) des "élites".
    Sinon oui au machines dans une société libertaire, à la condition qu'elles soient "viable" au niveau environnemental, évidemment.
     
  11. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 515
    2
    139
    Oct 2009
    France
    La délinquance provient certaines fois de TROP d'éducation ( je parle de l'éducation nationale bien sur )
     
  12. Tekno
    Offline

    TeknoTechnocrate

    10
    0
    0
    Juin 2010
  13. marxiste
    Absolument pas . Pour vivre en société avec le reste de la population, il est nécessaire d'avoir un minimum de savoir-vivre, c'est à dire profiter de ses libertés, sans déborder sur celles d'autrui .
    Ce que j'appelle "délinquance", et la partie de la population qui outrepasse cela . On brûle des voitures ( souvent appartenant à la classe laborieuse ), on agresse verbalement les gens, voire physiquement . Pourquoi ? Par manque de savoir-vivre, et le savoir-vivre, ça se découvre pas par hasard, c'est sensé être véhiculé par les parents . Si ça n'est pas fait, comme pour le cas de la délinquance, peut-on se permettre de faire subir à la collectivité ces désagréments ? N'est-on pas actuellement dans une période déjà assez difficile à vivre ? La réponse est non .

    Et ma réponse est celle-ci, si le laxisme éducatif des parents conduit au trouble de l'ordre public, je propose que ce soit la collectivité qui s'en charge . Bien sur, une fois le cycle lancé, les générations de mieux en mieux éduqués se succédant, ce rôle assigné à la collectivité deviendra de moins en moins important, cela va de soit .

    Personnellement, le manque d'immaturité d'une jeunesse égarée ne doit pas avoir à gêner le bien-être collectif .

    Après ça, tout est discutable, l'important est de trouver une solution viable pour tout le monde...
     
  14. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    2
    5
    Avr 2009
  15. anarchiste
    excuse moi mais c'est bel et bien le manque d'éducation qui conduit au bourrage de crane.
    pourquoi est ce que l'on dit qu'il n'y aucune raison d'etre fier d'etre de la working class?
    que les idées libertaire sont plus suivies par des personnes ayant eu une éducation plus soutenue et ayant un meilleur train de vie que les ouvriers?
    et enfin pourquoi les ouvriers ont eu besoin des syndicats pour leur faire connaitre la lutte?

    ben tout simplement pcq qu'il y a pas des masses d'ouvriers qui lisent bakounine ou proudhon, et encore moins qui connaissent le réel sens du mot anarchie, pcq honnetement faut un minimum d'éducation et de recherche pour le savoir.
    pour se revolter il faut au moins savoir qu'il y a une alternative au capitalisme.

    bakounine était issu de la petite noblesse russe, proudhon c'était un eleve excelent, kropotkine c'est la noblesse aussi, malatesta il est issu d'une famille de grands propriétaire...etc, la plupart des théoricien de l'anarchisme avait un tres bon niveau d'éducation.
    et ce dont je peux t'assurer c'est que pas un seul n'était ouvrier. (en tout cas j'en ai aps un seul en tete, a part peut etre élisée reclus qui a eu une enfance pauvre mais qui a rattrapé par la suite.)

    aller en temps que gardien des citations en voici une petite :
    "Pas de gouvernement, l’éducation suffit."
    (john Cage)
     
    Dernière édition par un modérateur: 2 Juin 2010
  16. Tekno
    Offline

    TeknoTechnocrate

    10
    0
    0
    Juin 2010
  17. marxiste
    Merci beaucoup de m'appuyer :D .

    Et cela me permet d'enchainer sur le fait, que l'éducation mise en place par notre système pseudo-technocratique ne s'adresse pas uniquement aux délinquants, bien au contraire .
    Si l'on éduque l'ensemble des masses laborieuses, elles seront à même d'améliorer par elles-même leurs conditions de vie et de travail, et surtout, de faire perdurer le système par l'intermédiaire "d'assemblée prolétaires", se détachant ainsi de la dépendance d'un guide politique ou d'un leader .

    L'éducation, c'est pas du bourrage de crâne hein...
    L'éducation, c'est transmettre au génération future toutes les connaissances et conclusions apprises de ceux qui nous ont précédés .
     
  18. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    2
    5
    Avr 2009
  19. anarchiste
    mais on est bien d'accord l'éducation nationale a l'heure actuelle fait partie du bourrage de crane.
     
  20. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 758
    294
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  21. anarchiste, autonome
    Juste une question comme ca : pourquoi tu te revendique communiste marxiste si tu dis avoir été dégouté par les oeuvres de marx et ne plus être pro-marxiste ? :p

    Wow l'accueil ! :p

    Comme disent les autres il a un peu raison, la majorité de la "délinquance" vient du manque d'éducation, d'intégration dans la société et surtout du capitalisme

    Pour ce qui est des liens avec les assaut sécuritaire et discriminatoire je ne vois pas où ils sont...

    Et saches que l'éducation libertaire est un point important de l'anarchisme, plusieurs philosophes ont d'ailleurs développés des théories autour de l'éducation libertaire... je ne crois pas qu'il fasse référence a du bourrage de crane scolaire..
     
  22. kevinb
    Offline

    kevinbMembre du forum Membre actif

    113
    4
    39
    Oct 2008
    Belgium
  23. anarchiste, internationaliste
    Oulalala bien que je trouve le culte de l'ouvrier totalement débile, il ne faut pas non plus tombé dans l'excès inverse et dans le mépris et la carricature petite-bourgeoise de l'ouvrier.
    Peu ouvrier de nos jours ont lu des auteurs anarchistes parce que leurs travail leur pompent leur temps et donc les empêchent d'avoir le temps de s'interesser à ce genre de chose. Et puis c'est facile de rejeter la faute du manque ACTUEL de percer de l'anarchisme chez les ouvrier sur leur soi-disant manque de culture ou d'éducation(Si des gamins de 14 ans peut s'interesser à l'anarchisme,
    pourquoi un ouvrier ne pourraient-ils? La plupart des ouvriers ne sont pas analphabète) alors qu'il y a eu un mouvement anarchiste très dévelloper chez les ouvriers à la fin 19eme et début 20eme....
    Qui plus est lors de la révolution Espagnole c'est les paysans qui se sont révolté et beaucoup n'étaient pas plus "éduqué" que les ouvriers bien que les anars de l'époque ont essayé de dévellopé une éducation libertaire.
    Je te signalerai que s'il est vrai que peu d'anar sont ouvrier, peu mène un train de vie vraiment plus élevé que ceux-ci.
    J'en connais beaucoup des anars qui sont dans la merde financierement.
    Qui plus est la plupart des gens quelqu'il soient ne connaissent pas l'anarchisme, même ceux dit "cultivé"...
    Quant à l'éducation, certe elle est nécessaire mais une comme celle actuel qui est basé sur l'échec et la mise en compétition des uns contre les autres et qui en + de bourrer le crâne des élèves a broyé et démoli de nombreuse personnes. Il faut une éducation où l'on puisse choisir librement ce que l'on veut apprendre, où l'on est pas obligé de rester enfermer 8h/jours dans une classes ou de devoir étudier des conneries et bien entendu une éducation antiautoritaire.
     
  24. Tekno
    Offline

    TeknoTechnocrate

    10
    0
    0
    Juin 2010
  25. marxiste
    Attention, je n'ai pas été dégouté des oeuvres de Marx... J'ai juste dit que pour moi, le contexte historique de l'époque, divergeant completement avec l'actuel ( Le prolétariat ouvrier est bien plus restreint aujourd'hui, la classe qui souffre vraiment de la bourgeoisie, ce sont les consommateurs ), ne peut plus être prix comme "parole d'évangile", mot pour mot . A l'époque je veux bien, mais aujourd'hui, une distance nécessaire s'impose .

    Ensuite, n'ayant pas de choix dans le profil ( on me pose la question quant aux informations de profil, c'est bien ça ? ) pour techno-collectiviste, ou quoi que ce soit qui s'y apparente, j'ai choisi "Communiste Marxiste", parce que c'est ce qui se rapproche le plus de ce que je défend dans ce qui m'est proposé, simplement .

    ________________________________________________________________________

    En ce qui concerne l'éducation, je ne pense pas que dire à un enfant de 8 ans, "étudie ce qu'il te plaît, quand tu veux ", est un gage de réussite . Un jeune bambin préfèrera passer ses journées à jouer avec ses petits camarades, ce qui est bien normal . Je pense qu'on ne peut pas laisser un choix si important à un enfant tel que l'avenir de son éducation, s'il ne possède pas la maturité nécessaire pour en connaître les tenants et aboutissants . Après pourquoi pas .
     
  26. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    2
    5
    Avr 2009
  27. anarchiste
    non, je tombe pas dans la caricature de l'ouvrier je constate juste que si les ouvriers avaient plus d'éducation, leurs enfants s'éléveraient dans les CSP, ce n'est pas le cas.
    pourquoi?
    pcq le capital culturel transmis a un fils de cadre est beaucoup élevé que celui transmis a un fils d'ouvrier, c'est injuste?
    oui, d'ou le fait que les anarchistes souhaitent remettre l'éducation au premier plan, et ce n'est pas en niant le manque de culture des ouvriers qu'ils en auront plus, je ne nie pas leurs qualités et je ne cherche en rien a les rabaisser, mais c'est pourtant la vérité.
     
  28. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Pas le temps ? Parce qu' en 1892 ils avaient le temps peut être ? Je croit que le problème est déjà culturel, dans l'ensemble de la société, on préfère rester végéter 1 heure devant la télé que d'ouvrir un bouquin, on préfère écouter les débiles de la télé plutôt que de débattre, on préfère choisir parmi les idée des candidats que de choisir les siennes et ça c'est pas juste chez les ouvriers. Télé et hyper consommation, voilà ce qui existe au XXIème siècle qui n'existait pas au XIXème qui a détourné le peuple de la lutte politique.
     
  29. kevinb
    Offline

    kevinbMembre du forum Membre actif

    113
    4
    39
    Oct 2008
    Belgium
  30. anarchiste, internationaliste
    Ouaip en effet, reste à détourner les gens de la télé ce qui ne vas pas être chose facile.
    Note les gens passent de + en + de temps à "s'informer" et autre sur internet, cela pourrait être bénéfique pour la diffusion étant qu'il y a une plus grande liberté d'expression et une plus grande visibilité de nos idées sur internet qu'a la tv.
     
  31. Diddy
    Offline

    DiddyMembre du forum

    38
    0
    0
    Jan 2010
  32. libertaire
    C’est pas seulement les ouvriers qui lisent pas bakounine, proudhon etc… La plus part des gens n’ont pas lus de textes libertaire d’une part parce que l’èducation nationale n’en propose pas, j’ai jamais vu un prof présenter un texte libertaire. L’éducation nationale définit l’anarchie comme le chaos total. C’est du bourrage de crâne parce que on nous apprend uniquement ce qui nous fera rentrer dans la société actuelle. Et je suis d’accord, on préfère écouter des conneries a la télé que de lire.
     
  33. Tekno
    Offline

    TeknoTechnocrate

    10
    0
    0
    Juin 2010
  34. marxiste
    En conclusion, on est donc bien d'accord, l'éducation ( bien organisée et honnête ) est indispensable à la réussite d'un système disons "libertaire" .

    Mais qu'elle est votre position quant à la sécurité, "aux forces de l'ordre", au déploiement d'une quelconque police . Comment assure-t-on la sécurité de la population dans un système dit "libertaire" ?
     
  35. muflusch
    Offline

    mufluschvive les rats Membre actif

    400
    0
    6
    Oct 2007
  36. anarchiste, syndicaliste
    en société anarchiste, le travail a la chaine n'aura plus sa place car il sert simplement a optimisé le temp de travail et le nombre d'ouvrier pour surproduire en dépensant le moins de temp et d'argent et les machine ont suivie en supprimant les ouvriers petit a petit.
    Mais il est certain que certaine machine apporte beaucoup a ceux ci

    ya meme des cours qui servent qu'a sa, depuis 3 ans j'ai un cours de pse(prévention santé environnement) qui avant s'appelais vsp (vie social et professionnel) mais pse sa doit sonné mieux....

    dans ce cours ont nous "apprend" ce qui est sensée etre bien dans la société les bienfait des cadences comment optimisé sont travail d'ouvrier pouruqoi un salaire est bas tout sa dnas une ambiance de soumission total par rapport au autre cours, c'est du bon bourrage de crane "comment être un bon esclave du capital"
     
  37. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    2
    5
    Avr 2009
  38. anarchiste
    déja le systeme libertaire supprime de lui meme une grande partie de "l'insécurité", a chacun selon ses besoins, éducation et la suppression de la monnaie, ça supprime toute forme de "délinquance" liée a l'argent (traffic, vol,...etc), qui est quand meme (quoi qu'en dises les politique pour obtenir la légitimité requise pour construire des prisons.)

    ensuite pour ce qu'on pourrait appelé le crime (et la on va peut etre partir sur un débat) "pulsionnel" lié aux pulsions de mort et de sexualité, déjà une libération sexuelle des moeurs (donc le fait d'arreter de considerer le sexe comme un tabou) et la reconsidération de la femme dans la société, ainsi que la fin TOTALE du paternalisme, finiront de réduire les pulsions sexuelles liée aux femmes (je pense aux vils surtout),
    ensuite l'aide aux personnes qui ont des problemes hormonaux profond (je pense encore une fois aux violeurs et aux pédophiles)
    et pour ce qui est des pulsions les plus rares c'est a dire les pulsions de morts des fois liées a des pulsions sexuelles (qui entraine des formes de cannibalisme, necrophilie...etc) et meutres en séries, l'éducation , l'usage de la raison et la fin TOTALE (encore une fois) de la maltraitance qui regleront le probleme.
    (il ne faut quand meme pas oublié que les derniers cas sont des minorités et que cela ne represente que 1-5% de la population carcérale faut arreter de se faire des films.)

    dans ce schema et si j'ai raison, la société libertaire n'a aucunement besoin de police.
    bon bien sur il se peut que j'ai tort et dans ces cas les citoyen eux meme sont responsable de la sécurité de la communauté.