Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Activisme & pratiques ATTIEKE « s’il y a expulsion, il y aura occupation(s) ! »

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par ninaa, 18 Mars 2017.

  1. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste

    [​IMG]
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Défense de l’Attiéké : 7e jour
    Publié le 3 avril 2017 | Maj le 7 avril
    Saint-Denis | expulsions | sans logis - mal logés
    Le centre social Attiéké à Saint-Denis, qui existe depuis plus de trois ans, est menacé d’expulsion. Ses habitant-es risquent de se retrouver à la rue et les activités qui s’y déroulent de disparaître. Alors, piquets de défense du lieu tous les jours de 6h à 9h, du lundi au samedi !

    7e jour, samedi 08 avril : le piquet aura lieu à partir de 6h, la police peut débarquer à tout moment. Plus il y aura de monde, plus la préfecture hésitera à engager l’expulsion, n’hésitez pas à venir au cours de la matinée relayer les piquetistes les plus matinaux, apporter du café, du thé, ou filer un coup de main pour differ des tracts. Les matinées sont encore fraîches, prévoyez une laine.
    Demain, c'est aussi le jour de la manifestation (rdv à porte de Paris à 14h). Ramenez de quoi faire banderoles et pancartes sur le piquet, il y aura un petit atelier !

    En cas d’expulsion, il faudra rester groupé-es, éviter les arrestations, et s’organiser avec les habitant-es pour sortir leurs affaires et le matériel collectif. Et bien évidemment prévenir le plus de monde. Une assemblée se tiendra ensuite le plus tôt possible au square de Geyter juste à côté.
    Une manifestation contre l’expulsion est prévue samedi 08 avril à 14h à Porte de Paris, soyons nombreux-ses ! Assemblée générale tous les dimanche à 18h, ouverte à tou-tes ceux, celles qui veulent participer à la défense du lieu. Toutes les activités du Centre social sont maintenues !

    6e jour, vendredi 07 avril 2017 : Le piquet a bien eu lieu, il y avait du monde, pas de flics à l’horizon. L’ambiance et sympathique, et l’aurore sur le boulevard Marcel Sembat ne manque pas de charme... Des camarades en profitent pour s’entraîner au chant, et le café s’améliore.
    5e jour, jeudi 06 avril 2017 : Le piquet a bien eu lieu, il y avait du monde, et les flics ne sont pas réapparus
    4e jour, mercredi 05 avril 2017 : Le piquet a bien eu lieu, il y avait du monde, mais aussi de la surveillance policière, on a pu remarquer 6 passages de flics aux regards insistants,
    3e jour, mardi 04 avril 2017 : Le piquet a bien eu lieu, il y avait du monde, pas de flics à l’horizon.
    2e jour, lundi 3 avril 2017 : Le piquet a bien eu lieu, il y avait du monde, pas de flics à l’horizon.
    1er jour, samedi 1er avril 2017 : le piquet a eu lieu à partir de 6h, pas de souci particulier. Il y avait du monde. Quelques photos :

    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    Le premier appel à piquet et les revendications du collectif :



    [​IMG]

    Grande fête et piquet matinal contre l’expulsion de l’Attiéké !!
    Le samedi 1er avril, fin de la trêve hivernale, le centre social habité et auto-organisé l’Attiéké, à Saint-Denis (93), est expulsable ! Alors vendredi 31 mars on vous invite à une grande fête de soutien !! Toute la nuit, cantine-bar et concerts, jusqu’au premier piquet anti-expulsion à 6h du matin ! (...)

    Logement - Squat
    Saint-Denis
    expulsions
    4 avril

    L’Attiéké a accueilli de nombreuses activités ces dernières années, a organisé de nombreuses manifestations et de nombreuses fêtes
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    7e jour, samedi 08 avril : le piquet aura lieu à partir de 6h, la police peut débarquer à tout moment. Plus il y aura de monde, plus la préfecture hésitera à engager l’expulsion, n’hésitez pas à venir au cours de la matinée relayer les piquetistes les plus matinaux, apporter du café, du thé, ou filer un coup de main pour differ des tracts. Les matinées sont encore fraîches, prévoyez une laine.
    Demain, c'est aussi le jour de la manifestation (rdv à porte de Paris à 14h). Ramenez de quoi faire banderoles et pancartes sur le piquet, il y aura un petit atelier !

    Paris-luttes.info
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Comité de soutien des Migrants de la Chapelle
    12 h ·
    À Saint-Denis, au milieu du boulevard Marcel Sembat, les anciens locaux de
    l’Assurance maladie ont été squattés et transformés en logements d’urgence et en centre social de quartier par un collectif de mal-logés.

    L’Attiéké, au delà du plat traditionnel ivoirien, est le nom qui a été donné à cette aventure humaine. Derrière la façade bariolée du bâtiment, fourmille une petite communauté qui tente d’organiser une résistance populaire face aux galères du quotidien.

    ATTIEKE ALL STARS - LE FILM de Yannis Seyfeddin

    La campagne de collecte de fonds est toujours en ligne, n'hésitez pas y participer à partager la vidéo !

     
  9. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    17 avril 2017

    Salut à tou.te.s.

    Du fait de la fatigue et des diverses choses qui nous occupent par ailleurs, nous arrêtons temporairement le piquet anti-expulsion de l’Attiéké les matins à 6h.

    Nous remercions chaleureusement toutes les personnes venues en renfort depuis le 1er avril (spéciale dédicace au camarade de paris-luttes.info pour son suivi, à l’union locale de Solidaires pour son percolateur à café, et aux chanteuses et chanteurs de l’aube).

    Attention, ce n’est que partie remise.
    Nous maintenons une veille a minima et relancerons le piquet dès que possible. Restez vigilant.e.s.
    Nous transmettrons ces jours-ci un numéro de téléphone où vous pourrez envoyer votre contact pour savoir quand le piquet reprendra et être prévenu.e en cas d’urgence.

    [​IMG]

    Salutations dionysiennes.

    Le collectif du centre social Attiéké (toujours habité et auto-organisé)
     
  13. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Saint-Denis (93): dernier round pour le centre social Attiéké ?

    > Saint-Denis (93): dernier round pour le centre social Attiéké ?

    L’info est tombée par les huissiers et la préfecture : l’expulsion de
    l’Attiéké est prévue entre cette semaine et le 27 juin.
    À partir de mercredi 21 : reprise des rassemblements-piquets à 6h du
    matin devant l’Attiéké, besoin de monde !

    Communiqué du 18 juin 2017

    Le centre social Attiéké, auto-organisé et habité, sera expulsé d’ici au
    27 juin, selon l’huissier du propriétaire et la préfecture du 93. Après
    presque quatre ans d’occupation du 31 bld Marcel Sembat à Saint-Denis,
    c’est la fin. Nous l’espérons bruyante.

    Nous reprenons les piquets de veille matinaux à partir du mercredi 21
    juin (pas le week-end) : RDV à 6h devant l’Attiéké. Café, thé, gâteaux
    et bonne humeur au programme.

    Le jour de l’expulsion :
    - il faudra faire nombre pour éviter toute violence des forces de
    l’ordre, et que les habitant.e.s puissent récupérer toutes leurs
    affaires sans exception.
    - après l’évacuation, point d’info au square De Geyter à 40 mètres de
    l’Attiéké.
    - rassemblement à 18h devant la mairie de Saint-Denis.

    Nous exigeons :
    - la réquisition d’un bâtiment vide ou la mise à disposition gratuite
    d’un local confortable sur Saint-Denis.
    - le relogement et la régularisation des habitant.e.s de l’Attiéké.

    Nous tiendrons les permanences d’entraide du centre social jusqu’au bout.

    Nous sommes solidaires de la centaine d’habitant.e.s du 57-59 avenue
    Wilson (propriété de Plaine Commune) menacé.e.s d’évacuation depuis peu.

    Et longue vie au jeune centre social autogéré du 37 rue Marceau à Ivry.

    La dynamique de l’Attiéké renaîtra-t-elle de ses cendres ? Venez donc en
    parler sur les piquets.

    La lutte continue !

    Vive l’auto-organisation !

    Que les occupations fleurissent !

    Logement, papiers, liberté pour tou.te.s !

    Le collectif de l’Attiéké

    31 bld Marcel Sembat, St-Denis
    Centre social l'Attiéké.

    * * *

    - L'Attiéké sur Squat!net
    Attiéké • [Squat!net]

    - La Seine-Saint-Denis sur Squat!net
    Seine-Saint-Denis • [Squat!net]
    _______________________________________________
     
    Dernière édition: 20 Juin 2017
  15. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  16. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Expulsion de l’Attiéké, le centre social de Saint-Denis
    17 août 2017 Stéphane Ortega
    Le centre social auto-organisé l’Attiéké a été expulsé par les forces de l’ordre jeudi 17 août, au petit matin à Saint-Denis en région parisienne. Ses habitants ont appelé à un premier rassemblement le soir même devant l’ancien squat.

    L’expulsion était attendue, mais est tombée sur les habitants de l’Attiéké en plein été. Les CRS ont enfoncé la porte à 6 h du matin, sous l’œil intéressé des propriétaires du bâtiment : la Fédération française de triathlon. En sursis depuis la décision du tribunal de Saint-Denis du 16 décembre 2016, la quarantaine de résidents a organisé des piquets anti-expulsion au printemps, une fois la trêve hivernale terminée. Des petits-déjeuners et des distributions de tracts à la population dionysienne ont rythmé la vie de l’Attiéké pendant plusieurs semaines.

    L’expulsion de ce jeudi matin met fin à une aventure sociale et politique longue de près de quatre ans dans une des villes les plus pauvres de la région parisienne. En plus d’apporter des solutions immédiates aux difficultés d’hébergement, l’Attiéké a été un espace de luttes collectives sur le logement. Chaque semaine, ses permanences ont dispensé conseils juridiques, coups de main et entraide aux mal-logés. Parfois, de nouvelles luttes ou initiatives, comme la création du collectif « Pas d’enfants à la rue », y sont nées.

    « Des assistances sociales de la ville ont renvoyé des personnes vers l’Attiéké » s’amuse Louise, une militante libertaire pour le droit au logement impliquée dans le centre social. D’autres permanences ont vu le jour. Une fois par semaine des cours de français, ainsi qu’une aide administrative pour les démarches des personnes sans-papiers sont proposés. Un centre de loisirs ouvert aux enfants du quartier a été crée. Enfin, soirées débats ou concerts de soutien participent à la vie politique du lieu.



    Un symbole des luttes pour le logement dans les quartiers populaires


    Les problèmes de logement dans la ville de Saint-Denis sont récurrents. Avec 42 % de logements sociaux et un tiers d’habitations insalubres dans son centre, la commune dionysienne cumule les difficultés. L’Attiéké fondé en octobre 2013 fait suite à une longue lutte de mal-logés opposant la mairie communiste de Saint-Denis et des habitants expulsés de leur immeuble insalubre voué à la réhabilitation.

    Plusieurs semaines d’un campement devant la mairie conduisent à leur expulsion par la police à la demande du maire. Devant l’absence de proposition de relogement, une partie des mal-logés réquisitionne un lieu, avec le soutien de militants libertaires et antiautoritaires. Ils fondent le centre social Attiéké. Relogement, régularisation et réquisition sont leurs mots d’ordre. L’auto-organisation est structurée autour d’assemblée générale hebdomadaire réunissant habitants et soutiens.

    D’abord ignorés par la municipalité, cette dernière reçoit les habitants et soutiens du squat fin 2015, mais aucune revendication n’aboutit. « L’Attiéké est connu partout, on a même eu des visites de personnes venant de province » explique Icham (le prénom a été changé). Sans-papier, il est présent depuis 2013. Toutes ses démarches pour obtenir un logement ont échoué.

    Pendant quatre ans, l’Attiéké a rayonné pour devenir une référence en Seine-Saint-Denis. « Depuis l’ouverture, plus de dix mille personnes ont fréquenté le lieu » souligne Louise, avant de pointer le rôle du centre social dans les rencontres des collectifs luttant contre les violences policières dans les quartiers populaires.

    L’expulsion de l’Attiéké ne met pas fin aux luttes pour le logement à Saint-Denis. « Les problèmes de logement sont toujours là, même si les personnes précaires ont été dispersées », explique Axel, un des soutiens du centre social. Pour ce jeudi soir, plusieurs résidents dormiront en urgence chez des soutiens. Cependant, plusieurs logements ont déjà été réquisitionnés préventivement par les membres de l’Attiéké.
    Expulsion de l’Attiéké, le centre social de Saint-Denis
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Dimanche 24 Septembre, venez partager un repas à la cantine de l'Attiéké qui se joint à l'Atelier vélos devant le parvis de la basilique de 13h à 16h30. Maquillage, jeux, discutions pour le plaisir des petits et des grands. VENEZ NOMBREUX.[​IMG]
    (en cas de pluie nous serons place du Caquet devant la Mairie administrative)
    Expulsé le 17 août dernier, après 4 annéees d'activités, le centre social social auto-organisé Attiéké continue dans la rue.
    VENEZ NOMBREUX-SES !

    [​IMG]
    SEP24
    Intéressé(e)
    Le collectif Attiéké prend la rue.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0