Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Agent Provocateurs au G8 / G20 de toronto !!!

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 30 Juin 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Plusieurs articles rapportaient la présence d'agents provocateurs de la police au G8 et G20 de tonronto dernièrement. Comme toujours ils incitent à la violence pour justifier la répression et donner quelque chose aux médias a se mettre sous la dent.


    Voici un article très intéressant, en anglais:


    Toronto is right now in the midst of a massive government / media propaganda fraud. As events unfold, it is becoming increasingly clear that the 'Black Bloc' are undercover police operatives engaged in purposeful provocations to eclipse and invalidate legitimate G20 citizen protest by starting a riot. Government agents have been caught doing this before in Canada.


    Montebello 2007 Riot Prevented - Identical Boots Exposed Undercover Police Provocateurs

    At the ‘Security and Prosperity Partnership’ meeting protests at Montebello Quebec on August 20, 2007, a Quebec union leader caught and outed three masked undercover Quebec Provincial Police operatives dressed as ‘black bloc’ protestors about to start a riot by throwing rocks at the security police. See the following videos documenting this event.

    Stop SPP Protest - Union Leader stops provocateurs
    http://www.youtube.com/watch?v=St1-WTc1kow

    Evidence -- Police provoke Violence at SPP protest
    http://www.youtube.com/watch?v=DCRsj06wT64&NR=1

    The operation was exposed by the following picture of the undercover police wearing combat boots identical to those of the security police arresting them.

    (Provocateurs in Montebello wear the same shoes as the Quebec policemen who arrest them!)
    http://www.flickr.com/photos/emiliep/1206638928/

    CBC Report at Montebello 2007



    See the distinctive yellow dots on the thick corrugated soles of the boots which are the giveaway.


    The Quebec Provincial Police were then forced after three days of public outrage to admit that these three men were indeed their officers operating undercover.

    [​IMG]

    Fast Forward to the Toronto 2010 G20 Protest Riot

    On Saturday June 26, 2010, the Globe and Mail published on their website a number of photographs taken at the afternoon riot in downtown Toronto precipitated by the ‘black bloc.’

    Using these photos, I am going to show you that once again, the ‘black bloc’ provocateurs and the armoured police are wearing the exact same shoes.

    http://www.theglobeandmail.com/news/g20-day-of-protest/article1619712/

    Thanks to the Globe and Mail for these very helpful photos.

    Starbucks Vandalised

    Here an operative throws a metal chair through a Starbucks window. This man’s physique doesn’t look like a seedy ‘anarchist’ to me. Rather, this is the fit strong body of a trained soldier – somebody who puts in a lot of regular gym time. He is also wearing what is really a uniform and rather specialized equipment on his forearm and possibly his hip. Unfortunately in this picture we cannot see the shoes being worn. But we certainly can in the picture that follows, and this is where it gets interesting.

    [​IMG]


    The Provocateurs’ Combat Boots

    Below another operative throws what appears to be a rock at another Starbucks window.

    [​IMG]



    Take a close look at the upturned boot.

    This is a brand new (? recently issued) very distinctive deep black colour combat boot. Note as at Montebello, the special thick heavy corrugated soles plus what appears to be some reinforcement of the upper forefoot area. Also note the mismatched black and white socks. Is this a recognition code to their uniformed colleagues? The nice heavy shiny new belt also appears to be part of a uniform.


    [​IMG]



    Here is another ‘black bloc’ operative stomping on the roof of a Toronto Police car. Where are the police? He is obviously being “allowed” to trash the vehicle to create what will become the signature media images of the event - burning police cars in Toronto. But stamping on shattered glass and plastic is pretty hard on your shoes.


    [​IMG]


    But his shoes can obviously take it because he is wearing the same brand new distinctive black combat boots as the Starbucks rock throwing provocateur above (go to the Globe and Mail url to see the higher resolution original photo). Note the same thick soles with the deep corrugations visible in an enlargement as a scalloping of the front bottom outer edge of the uplifted left shoe.


    [​IMG]



    The Armoured Police Boots – They Are The Same Shoes!

    Now check the uniformed armoured police boots. Note once again the thick heavy corrugated soles and deep black colour.

    [​IMG]


    Here is one in close-up. It is clearly the same boot as the ‘black bloc’ provocateurs are wearing. It too is brand new and shiny as in recently issued for today’s duty.

    [​IMG]


    Here are more of the armoured police boots.


    [​IMG]




    Below is yet a closer view of the armoured police boots. This picture shows the upper part of the shoes more clearly. The police are also wearing what appears to be an additional protective spat module which is strapped on over the shoe’s upper front forefoot area. This looks like an extra equipment add-on to, and not an integral part of, the ‘civilian’ version of the shoe, which is otherwise identical to the police shoes in design, features and colour.
    [​IMG]



    And in close-up

    [​IMG]


    Canadian "Bureaucratic Economizing" Exposes The Fraud

    That the ‘black bloc’ provocateurs and the uniformed armoured police are wearing in Toronto (as at Montebello) the identical government issued combat boots, has at least one positive aspect. It looks as if someone in the procurement bureaucracy was at least trying to do some economizing in the spending of the one billion dollars that this G20 fiasco has wrested from the taxpayers. Very sensibly, these bureaucrats wanted to provide the same sturdy combat boots for both the uniformed police officers as well as the undercover ones. How wonderfully Canadian.

    But this endearing Hobbit-like practicality has also given the game away. The ‘black bloc,’ if they ever existed as an independent entity, have clearly been thoroughly infiltrated by undercover government agents. In classic covert counterinsurgency strategy these agents manipulate the group to commit violent acts which play directly into hidden government controllers' hands. These controllers manipulate public opinion from behind the scenes through the commission of false flag acts of violence (these are acts falsely blamed on scapegoats other than those concealed perpetrators who are actually responsible.) The psychological operation (psyop) is then accomplished through the propaganda fulminations of the completely controlled and complicit mass media. As in so many similar situations in so many other countries in the past, the goal of this combination of violent acts and lying media propaganda is to invalidate any legitimate citizen protest of the many immoral acts being wreaked upon the peoples of the world by our governments. The techniques of imperial control which have been used so successfully overseas are now being fully deployed against the people at home. Deployed against us. As far as our war-addicted governments are concerned, we are all insurgents now.

    But We Canadians Can Stop the G20 Fraud in Its Tracks

    As this G20 protest riot fraud continues to unfold, please use your eyes and your cameras to pay attention to small details, like everybody’s shoes! As more and more people wake up from the deceptions being perpetrated upon them, more inconsistencies in the official propaganda story will be noticed.

    Evidence will tumble forward to expose the whole malignant enterprise even more. We should stop this Riot Fraud in its tracks and demand an immediate investigation.

    Please forward this article as widely as you can and collectively send it to all our politicians and media to put them on notice that we will no longer allow them to participate in the Toronto G20 riot fraud of 2010.

    For Canada and for what is good and right and true.
     
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
    plus d'Infos sur les agents provocateurs:

    http://en.wikipedia.org/wiki/Agent_provocateur#Canada

    Malheureusement c'est loin d'être nouveau, les tactiques de provocations par agent infiltrés font partit des tactiques habituelles de la police

    En 2001 au sommet des amériques:
    [​IMG]
    source ici : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil...et-du-g20-le-masque-a-gaz-nest-pas-inclus.php (article intéressant)


    aux manifs de montebello:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Agent_provocateur#Canada
    http://www.youtube.com/watch?v=gAfzUOx53Rg

    je n'ai malheureusement pas pu retrouver les photos, mais a ce moment la il y avait des photos de flics undercover avec des roches a la main et des bouteilles qui circulaient partout sur le web... ils ont tentés de faire virer une manif pacifique en violence


    A la manif contre la brutalité policiere cette année:
    http://vancouver.mediacoop.ca/story/3088


    Voici un article intéressant du COBP (collectif opposé a la brutalité policiere) a ce sujet:
     
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
  7. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  8. anarchiste, autonome
    G20: la police aurait utilisé des agents provocateurs

    Les demandes d'enquête publique se font plus pressantes

    [​IMG]
    «Les vrais casseurs sont chefs d’État», pouvait-on lire sur une des pancartes que brandissaient les manifestants.


    La controverse entourant les agissements des policiers lors des manifestations du G20 à Toronto ne semble pas vouloir s'essouffler. Les demandes pour l'ouverture d'une enquête indépendante se font plus pressantes, alors que des allégations circulent concernant l'infiltration d'agents provocateurs de la police parmi les manifestants. La police de Toronto a également reconnu avoir menti aux citoyens à deux occasions.

    Lors du sommet de Montebello en 2007, la Sûreté du Québec avait dû reconnaître l'utilisation d'agents provocateurs à la suite d'images compromettantes diffusées sur Internet. Or, des images semblables font surface depuis le G20 de Toronto, en fin de semaine dernière.

    Si plusieurs des vidéos sur le site YouTube font des rapprochements bancals entre la violence de certains manifestants et celle présumée de la police, d'autres images captées par des citoyens semblent révélatrices. L'une des vidéos, d'un peu plus d'une minute, montre des policiers en civil, déguisés en manifestants, parfois armés de matraques et de bâtons, qui se réfugient derrière un cordon de sécurité de la police. L'un d'eux est habillé tout en noir avec un capuchon sur la tête, comme les radicaux du Black Bloc qui vont aux manifestations pour faire du grabuge.

    Le président du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, David Coles, qui a contribué à lever le voile sur la stratégie de la Sûreté du Québec à Montebello (on le voyait dans une vidéo confronter un agent infiltré au visage voilé qui tenait une roche dans sa main), était aussi à Toronto pour le G20. Il affirme ne pas avoir de preuves aussi concrètes qu'à Montebello, mais que les capsules sur Internet sont «troublantes». «Ça ressemble beaucoup au modus operandi de la police dans les derniers grands rassemblements», a-t-il dit au Devoir hier.

    La police, même si elle utilise des agents infiltrés ou provocateurs, n'est pas responsable de la casse au centre-ville de Toronto, convient David Coles. «Mais des policiers déguisés en vandales, avec des roches ou des bâtons dans les mains, ce n'est rien pour encourager une manifestation pacifique, dit-il. Ça fait monter la pression et ça peut inciter d'autres jeunes à faire ce qu'ils veulent.»

    La police de Toronto et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) n'ont pas rappelé Le Devoir hier, malgré les appels et les courriels laissés à plusieurs endroits.

    Demandes d'enquête


    David Coles demande lui aussi une enquête indépendante sur les agissements des forces de l'ordre à Toronto, qui ont finalement arrêté 1090 personnes, dont 827 ont été relâchées sans accusation. Amnistie internationale et l'Association canadienne des libertés civiles (ACLC), qui avaient plus de 50 observateurs sur place, ont réclamé une telle enquête au début de la semaine.

    L'Alliance de la fonction publique du Canada et le Bloc québécois ont également réclamé cette enquête. Le Bloc demande au ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, de s'en mêler. «Les allégations qui pèsent sur les agissements des policiers sont sérieuses», estime la députée bloquiste Maria Mourani. Le rapport de l'ACLC parle d'arrestations arbitraires, d'intimidation de la part des policiers, de fouilles excessives, de conditions de détention difficiles et contraires au droit canadien (plus de 24 heures et sans possibilité de parler à un avocat).

    Des mensonges?

    Par ailleurs, la police de Toronto a reconnu que certains objets prétendument saisis sur des manifestants — décrits comme des «armes» par le chef de police, Bill Blair — et présentés aux médias lundi n'ont en fait jamais appartenu à des manifestants. C'est le cas de la scie mécanique, de l'arbalète et des accessoires (bâtons et boucliers) d'un passant qui s'en allait participer à un jeu de rôles médiéval dans un parc lorsqu'il a été arrêté par la police.

    Il semble que la police de Toronto ait aussi joué sur la vérité concernant la barrière de sécurité. M. Blair a admis que le décret adopté en secret par le gouvernement de l'Ontario ne lui a jamais donné le droit d'arrêter toute personne qui se trouvait à moins de cinq mètres du périmètre de sécurité, comme il l'avait prétendu. Ce décret touchait seulement l'intérieur du périmètre. La police a été prévenue de son erreur par le gouvernement ontarien, mais n'a pas cru bon rectifier l'information donnée aux citoyens.

    Mardi, le chef de la police de Toronto, Bill Blair, a défendu ses agents, affirmant que les arrestations massives, les plus importantes de l'histoire canadienne, ont été nécessaires pour empêcher davantage de débordements.

    Selon un sondage Angus Reid rendu public hier, 66 % des Canadiens (71 % des Québécois) estiment que les agissements des policiers ont été «complètement justifiés» ou «modérément justifiés». À peine 16 % des 1001 répondants (marge d'erreur de 3,1 %) pensent le contraire (14 % au Québec)

    http://www.youtube.com/watch?v=u6XgEI5dCrE&feature=player_embedded
     
  9. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  10. anarchiste, autonome
    G-20: Un vidéo montre un homme filmant des policiers en civil se faire agresser par eux lors d'une manifestation contre le G-20

    Des agents provocateurs de la police tentent d'infiltrer une marche pacifique et pro-familiale à Montréal ; le député Amir Khadir dénonce les tromperies du SPVM

    Montréal, le 3 juillet 2010 - Un homme arrêté mardi dernier à Montréal lors d'une marche contre la répression policière autour du sommet du G-20 affirme qu'il fut agressé par des policiers en civil alors qu'il tentait de les filmer.

    Alors que plus de 1000 montréalaises et montréalais, incluant de nombreux parents avec leurs enfants, dénonçaient le traitement abusif des manifestantes et des manifestants à Toronto, la police de Montréal a visiblement tenté d'introduire des agents provocateurs dans le cortège. Ceux-ci furent une première fois repérés alors qu'ils tentaient de se joindre à la marche sur la rue Sherbrooke, mais ils en furent empêchés par la vigilance des organisatrices et organisateurs. Deux extraits vidéos du groupe sont disponible sur le site Internet "youtube":

    (la photo ci-haut montre M. Weinstein transporté par les "undercovers" vers le fourgon. Image tirée de youtube)

    http://www.youtube.com/watch?v=cLFS1Xarysg
    http://www.youtube.com/watch?v=LCb7YlnXwvU<br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br>

    "C'étaient de gros gars qui avaient l'air de voyous. En fait, ils ressemblaient beaucoup aux agents provocateurs qui ont été filmés tenant des roches lors des protestations contre le Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité (PSP) à Montebello au Québec en août 2007", raconte Scott Weinstein, qui décide de s'approcher à bicyclette et de les filmer lorsqu'on l'informe de leur présence.

    Au moment où il les rattrape, les provocateurs marchaient un bloc à l'est de la manifestation, sur la rue St-Dominique, parallèlement à la fin du cortège où se tenait la majorité des familles avec enfants.

    "La police n'a pas à jouer à ces jeux d'intimidation et de menace, surtout lorsque autant d'enfants sont présents", poursuit Weinstein, un professionel de la santé et une photographe. "Leur stratégie est absolument inacceptable."

    Le groupe a rapidement encerclé Weinstein, il fut empoigné et on tenta de lui retirer sa caméra. Il ne se laissa pas faire. Il fut traîné sur le trottoir, soumis aux coups de genou jusqu'à ce qu'il ne puisse plus tenir sa caméra. "Je savais qu'ils voulaient effacer les preuves, d'autant plus que je ne me suis pas caché en les filmant. J'ai fait attention de ne pas les frapper et de plutôt me protéger en position foétale en appelant à l'aide."

    Janet Cleveland, une psychologue, quittait la marche pour retourner à la maison lorsqu'elle a entendu des cris. "J'ai vu 5 ou 6 gars solides habillés en noir, formant un cercle autour de quelqu'un, lui tenant les mains derrière le dos et écrasant sa figure sur le trottoir alors qu'il criait au secours. J'ai eu peur - ma première réaction a été de penser que c'était des skinheads qui battaient quelqu'un. Il n'y avait pas moyen de voir la différence. Mais ils m'ont dit qu'ils étaient de la police et que je devais m'éloigner."

    Cleveland est demeurée sur place alors que Weinstein était poussé vers une voiture de police et est ensuite allée alerter le député provincial Amir Khadir, qui participait aussi à la marche. M. Khadir, député de Québec solidaire, est intervenu auprès du service de police de Montréal immédiatement après l'arrestation pour déplorer son caractère arbitraire, abusif et illégal.

    "Les citoyens du Québec s'attendent à ce que la police respecte les droits démocratiques des gens qui manifestent. La dissidence et l'opposition sont non seulement permises dans ce pays, mais doivent être protégées et célébrées. Je suis particulièrement fier de ceux qui manifestent pacifiquement comme Scott pour dénoncer les abus et la violence de la répression policière à Toronto. C'est inadmissible de voir le SPVM utiliser les mêmes tromperies qui ont conduit au dérapage des services de sécurité à Toronto," a-t-il déclaré.

    Trois rapports du Comité de déontologie policière ont affirmé en avril 2010 que filmer la police est légal.

    Weinstein fut relâché le même soir, mais fait face à des accusations fabriquées d'assaut avec une arme. Selon un porte-parole de la police, c'est la bicyclette de Weinstein qui est considérée comme une arme. Cependant, comme le prouvent les événements, la réelle "arme" de Weinstein était sa caméra: lorsque la police la lui a rendu, toutes les images et les vidéos avaient été effacés.

    Heureusement pour lui, un témoin a saisi l'incident sur sa caméra et l'a posté sur le site "youtube". M. Weinstein tente présentement de joindre cette personne.

    - 30 -

    Pour plus d'information, contacter:

    - Scott Weinstein (514) 289 9989
    - Porte-parole pour la CLAC 2010 (438) 838 8498

    Les vidéos des agents provocateurs sur "youtube"
    http://www.youtube.com/watch?v=LCb7YlnXwvU<br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br>
    http://www.youtube.com/watch?v=cLFS1Xarysg

    Les décisions du Comité de déontologie policière sur le filmage de la police:

    http://jugements.qc.ca/php/decision...3F3B6EBA1C510F427BB898105BC397EFC213D4&page=1

    http://jugements.qc.ca/php/decision...26A95A187D499C9EADAEA4594622F24D46B82B&page=1

    http://jugements.qc.ca/php/decision...B891A6C73B29C5C138DFDD090E6FBDFC994F9E67BF84B
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    2
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    2
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    7
  6. Réponses:
    2
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0