Chargement...

Forum Libertaire.net ★ communauté militante et ressources anarchistes

Forums de discussion et réseau social libertaire

Webzine Libertaire.net Actualité militante et partage d'articles de presse par les membres de la communauté
Sept
26
870x489_42434592-2137203029828806-4433979478812655616-n-59235-e1537862802411.jpg
Col de Montgenèvre (Hautes-Alpes) : Échauffourées avec les gendarmes, saccage du terrain de golf et du télésiège
Posted on 25 septembre 2018 by Attaque

extrait du fil d’infos de la journée de samedi 22 septembre (via mars-infos) :

Journée sportive à Clavière
Levée du camp à Mézélet ce matin vers 10h. Nous sommes parti.es en caravane d’une cinquantaine de voitures en direction de Clavière. Petit blocage d’autoroute pour cause de pneu crevé, petite AG à l’arrivée. Et direction le club de golf privé entre Clavière et Montgenèvre. Au programme : football-golf-rugby-tags et chicanes sur la pelouse si verte du terrain de golf, et jeu de ping-pong lacrymo-cailloux avec les flics français sur la frontière. Tout le monde est rentré tranquillement au campement. Ce soir on enchaîne par un concert.

*****

Alpes 1 Alpes du Sud / Lundi 24 septembre 2018

« Chez Jésus »a revendiqué (sic! NdAtt.) les actions violentes contre les forces de l’ordre, ce week-end, au Col de Montgenèvre. Le collectif qui occupe l’église de Clavière depuis le printemps dernier participait à l’opération « Passamontagna ». Une opération anti-frontière organisée dans le secteur et qui a rassemblé près de 300 militants pro-migrants. Armés de lance-pierres, notamment, une centaine d’entre eux s’en est pris aux forces de l’ordre français et italiens mobilisés pour sécuriser le site. Des violences que la préfète des Hautes-Alpes a sévèrement condamné dans un communiqué. Cécile Bigot-Dekeyzer a également dénoncé les dégradations sur le terrain de golf et le...
Sept
14

Juil
31
BBLiiq8.img?h=100&w=100&m=6&q=60&u=t&o=t&l=f

Juil
02
Weekend du 10 Fevrier 2018 à Notre Dame Des Landes : as-tu subi une violence sexuelle?
Publié le 2 juillet 2018
NDDL | violences sexuelles | ZAD
Appel à témoignages!

Salut, j’ai été violé.e à notre dame des landes le samedi 10 février 2018. Mon histoire c’est vers 4h-6h, à l’intérieur d’une tente. Dans le noir alors aucun moyen de reconnaître l’agresseur.

Ou alors, nous sommes plusieurs à avoir été victimes ce soir-là, et on peut essayer de regrouper les infos, ou juste de discuter, ou alors de rien du tout.

Si tu étais là ce weekend à NDDL ou que tu connais des gens qui y étaient, partage ce message parce que ta meilleure pote, ta pote, ta pote de pote ne t’en aurait pas forcément parlé.

Si ça te dit quelque chose, même vaguement, envoie un
message a mon super faux compte fb ( Line Omic ) ou a l’adresse mail qui va avec ( line111213@@@laposte.net )

Si t’es simplement un.e connard tu risques juste d’y perdre tes dents de sagesse, abstiens-toi.
Salut!

Weekend du 10 Fevrier 2018 à Notre Dame Des Landes : as-tu subi une violence sexuelle ?
Juin
29
voisins-300x187.jpg
Numéro Zéro / dimanche 13 mai 2018

Les voisins vigilants ont l’œil jaune et grand ouvert, c’est même à ça qu’on les reconnaît. À Saint-Étienne, les quartiers La Bérardière, la Chèvre, la Colline des pères ou encore Bel-air vivent sous l’œil éclatant du dispositif « Stéphanois vigilants », où on peut se surveiller mutuellement afin, selon l’objectif affiché par la police, de diminuer le nombre de cambriolages dans ces quartiers.
Le signalement, ça se pratique ou ça se subit

Inspiré d’une idée anglo-saxonne (Neighborhood Watch), ce dispositif cible les quartiers résidentiels et doit permettre aux voisins de signaler à la police « la venue de véhicules ou de personnes inconnues ayant des comportements suspects » [1]. C’est ainsi que les choses sont présentées par la police nationale (et généralement l’élu local à la sécurité) lors de réunions d’information qui se tiennent dans chaque quartier au moment du lancement du dispositif. L’objectif de ces réunions est de désigner des voisins référents qui recueilleront ensuite les signalements provenant des autres voisins vigilants pour les communiquer à la police. Lorsqu’un signalement est fait sur le numéro de téléphone dédié, les informations sont répercutées, entre quartiers, par mail notamment : vous pouvez ainsi être informé (en recevant le numéro de plaque d’immatriculation), par exemple, que telle voiture « suspecte » a été repérée dans un autre quartier « voisins vigilants ». Voitures suspectes, comportements suspects ? La direction de la police municipale explique qu’il s’agit par exemple de « gens qui se baladent, qui démarchent, qui toquent à la porte ». La fiche pratique remise aux habitants évoque des « personnes dont la présence ou le comportement est inhabituel ». Face à cela il convient de noter, toujours selon cette même fiche pratique : « le nombre de personnes, leur âge, leur sexe, leurs signes particuliers,...
Juin
21
La Défense, laboratoire du contrôle

Le Parisien / mercredi 13 juin 2018

Un «hyperviseur» récoltant les données de 14 000 balises et de 321 caméras a été déployé sous la dalle. Un outil de surveillance ultra-pointu destiné à sécuriser au maximum le quartier d’affaires.
Sous la dalle de La Défense, mille yeux vous observent… Installé dans un espace de 350 m², le nouveau PC de sécurité et d’exploitation du quartier d’affaires a été inauguré ce mercredi midi. L’établissement public Paris La Défense a investi 8 M€ pour cet outil, opérationnel depuis six mois, et qui doit faire de La Défense, « un des endroits les mieux protégés de France » selon Patrick Devedjian, président de l’entité.

Dans la salle opérationnelle, active 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, une dizaine d’écrans s’alignent devant les agents. « Quatre personnes y travaillent en permanence : un superviseur, une au poste sûreté, une pour la maintenance et une pour la surveillance des 14 tunnels », détaille Marie-Laure Bettoli, codirectrice des services exploitation, gestion et sécurité de Paris La Défense.
« Pendant la journée, quatre autres agents sont sur le terrain, en véhicule ou en VTT. Mais ils tournent sur tous les postes, car il est important de connaître le quartier », reprend-elle. Les agents postés dans le PC de sécurité reçoivent les images des 321 caméras installées sur la dalle, dans les souterrains et dans tous les espaces publics… Ils ne disposent pas de celles des parkings, des transports (où la RATP et la SNCF disposent de leur propre système de vidéosurveillance) ou du centre commercial, qui dont toutefois transmises, en temps réel au commissariat, qui a seul le pouvoir de police, et à la préfecture.
Mais la salle opérationnelle n’a pas que des yeux. Elle reçoit également dans un « hyperviseur », un puissant cerveau informatique, les alertes des 14 000 capteurs posés sur les équipements publics : ascenseurs, escaliers mécaniques ou encore candélabres.
Ces capteurs déclenchent une...
Juin
20
Le tract ci-dessous revient sur des évènements récents en rapport avec l'occupation de la fac de Clignancourt, sur quelques pratiques de bureaucrates fanatisés par l'ivresse éphémère d'un petit pouvoir acquis sur le dos de la lutte, ne répondant qu'à des logiques de représentations politiques et électorales - comme c'est toujours le cas avec les partis et leurs sbires. A la suite de ce tract, un récit de la diffusion, pour le moins agitée, de ce texte au sein de la « fête de l'occupation » qui se déroulait dans la soirée du 6 juin (et qui, en réalité, n'est autre qu'un toast porté à l'abandon prévu de l'occupation par les politiciens).

Par un bel après-midi ensoleillé de mouvement, nous décidâmes de nous rendre dans un lieu dont une espèce de bureau politique auto-institué nous avait formellement interdit l'accès : l'occupation de Clignancourt (cf. Paris IV occupée : les proto-flics dégagent des étudiants de leur université !). Nous étions alors deux, l'un étudiant à Paris 4 sur la liste noire du Comité Central, l'autre encore inconnu au bataillon. En effet, à 15 h était prévu une AG lycéenne dont nous avions eu vent le matin même lors du rassemblement/manifestation du 29 mai et à laquelle nous entendions participer. Nous sirotions un jus de pomme en discutant avec d'autres bloqueurs et bloqueuses. Cette scène champêtre fut interrompue lorsque l'un de nous 2 reçut, par derrière, un coup de pied dans la tête et un autre dans le dos - signature des vendus de la cause de la veulerie internationale depuis toujours - alors que nous étions toujours assis. La surprise passée, ces coups de pied furent suivis d'un « Dégage ! », non pas en référence aux révoltes tunisiennes de 2011 mais bel et bien par volonté - stalinienne ? - d'exclure des occupants, désignés comme anarchistes, d'une occupation. Alors que l'un des membres du Komintern (autoproclamé sans humour bolchévique, référence toute nostalgique à Kronstadt sans doute) s'en prit à nous, un camarade,...
Juin
13
1528886652-karl-marx-lumpen-jpg.png
J'ai trouvé ça parlant, une des différences entre Marx et Bakounine :
Juin
09
eurosatory_2_bis-9e0dd-29d0a-dbe75.jpg?1528378523
[URL='https://paris-luttes.info/home/chroot_ml/ml-paris/ml-paris/public_html/IMG/jpg/eurosatory_2_bis-9e0dd.jpg'][/URL]
Juin
09
34605356_1713874191982080_1862840093526458368_n-medium.jpg?1528296735
Nantes : des caméras spéciales installées par les CRS

Nantes est en état de siège policier depuis des mois. Un hélicoptère de la gendarmerie survole chaque manifestation. Il n'est pas rare de croiser des cortèges encadrés par des dispositifs de forces de l'ordre plus nombreuses que les manifestants eux mêmes. Chaque jeune nantais connaît dans son entourage au moins une personne arrêtée par la police ces derniers mois, quand il n'a pas été lui même touché par la répression. De nouvelles armes policières sont employées à Nantes et ses alentours. Les blessés se comptent par centaines.

Mais tout cela ne suffit visiblement pas. L’État français met des moyens exceptionnels pour écraser les résistances à Nantes. Ces derniers jours, des lecteurs nous ont signalé des dispositifs de caméras grossièrement ficelées à des poteaux dans le centre-ville. Les installations comportent, en plus des caméras, de gros boîtiers, attachés et sanglés à la va-vite, et des antennes multidirectionnelles. Cette année, la mairie socialiste a décidé d'installer 96 caméras de surveillance supplémentaires dans la ville. Mais ces nouvelles installations, massives, avec des antennes, n'ont pas été faites par la municipalité. Alors, à qui devons nous cette innovation sécuritaire ?

[URL='https://nantes.indymedia.org/system/photo/2018/06/06/20940/34605356_1713874191982080_1862840093526458368_n.jpg'][/URL]

[​IMG]

Il s'agit de caméras directement installées par les CRS, dans une optique de maintien de l'ordre. Des caméras spécialement réservées pour les manifestations. Le dispositif se...