Chargement...

Ya Basta! (2002, La Faute À Qui)

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 19 Mai 2007.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    1 . Explication du patronyme du gang et petit historique.

    Le groupe est né il y 8 ans sous le nom de Chiapas, formation minimaliste (chant, guitare, basse et boîte à rythme) et très influencée par le Rock Alternatif des années 80 (Bérurier Noir, Nuclear Device et autres Dileurs).
    1995 marque une année de transition pour nous avec un 1er changement de line up et notamment l'arrivée d'un batteur et d'un trompettiste, mais surtout un changement de nom : Ya Basta ! cri de guerre zapatiste. Le contexte politique à l'époque était totalement différent et la lutte des indiens du Chiapas nous semblait être le seul mouvement d'opposition au capitalisme.
    La formation se stabilise ensuite à partir de 1998 avec l'arrivée progressive de cuivres et donc d'une orientation plus ska qui conduit au qualificatif que nous préférons pour notre musique : rock'n'ska militant. C'est à partir de cette époque que nous nous sommes décidés enfin à tourner un peu plus et à enregistrer ( un split EP en 1999, deux démos en 1999 et en 2000 et notre 1er album en 2001 " Lucha y Fiesta ")

    2 . Comment a été accueilli votre album ? En êtes-vous satisfaits ?

    D'après ce que l'on a pu voir ou entendre, l'album a eu un très bon accueil et de bonnes chroniques dans les fanzines (Barricata, Meantime, webzine Crie le Fort ou Et hop…)
    On est assez satisfait de ce premier disque tant du point de vue de la qualité sonore (big up à Matthieu et Spirou) que de la conception artistique (superbes pochette et photos réalisées par nos camarades rennais Poch et Yann Derais)

    3 . Si je vous dis que vous êtes avant toute chose un groupe de scène, je me plante ?


    Non, pas du tout. L'exercice de l'enregistrement studio est très délicat, car il ne laisse aucune place à l'improvisation et demande une grande concentration et une grande rigueur dans la performance.
    Nous sommes évidemment plus à l'aise en jouant en live car nous aimons le contact avec le public et l'énergie que celui-ci nous renvoie nous booste bien lors de nos concerts. De plus, je pense que c'est vraiment sur scène que nous avons le plus pris notre pied (notamment lors d'un fameux concert à l'Usine à Genève…).

    4 . C'est quoi l'esprit de 69 pour vous aujourd'hui ? Cela a-t-il encore un sens ?


    L'esprit 69 ou Skinhead Reggae est apparu à la fin des années 60 et était un mouvement jamaïcano - anglais très " Working Class ". Si certains aujourd'hui s'y retrouvent pour la musique et le look c'est tant mieux, mais il ne faut pas oublier qu'on est en 2002 et qu'il ne faut pas vivre du passé car les luttes continuent et d'autres sont apparues (anti-mondialisation par exemple qui n'était pas présente en 1969). Concernant ces Skins, certains sont plutôt SHARP, d'autres RASH en tout cas anti-racistes. Même si certains membres de Ya Basta ! sont plus proches du RASH, on kiffe quand même bien cet esprit 69.

    5 . Dans " Barcelone " vous parlez des libertaires rouges alors que ce sont bien les bolchéviques staliniens qui ont éliminé les anarchistes de la CNT et autres libertaires. J'ai mal compris ou bien quoi ?


    Oui, tu as mal compris car si on reprend le texte de Barcelone auquel tu fais référence :
    " Sur les terres menacées par un Franco / Les libertaires rouges payaient de leur peau / Tous oeuvraient dans un même et seul dessein / Et chacun tenait à avoir un destin / Enfin les hommes et les femmes s'autogéraient / réfutant les ordres que Staline imposait "
    Par "libertaires rouges", il faut comprendre communistes libertaires (c'était le terme historique de 1936 pendant la guerre d'Espagne)

    6 . C'est pas dur à gérer un groupe avec 8 membres ?

    En plus, Ya Basta ! comprend 9 individus car il y a un membre qui sans être musicien fait partie intégrante du groupe. Donc 9 membres avec pour certains une vie de famille, une activité professionnelle, syndicale, voir un autre groupe musical (8°6 crew pour Iky, Shiver Effect pour Lolo), il devient très difficile d'accorder nos plannings pour des concerts, réunions ou autres…
    C'est surtout ce point qui est dur à gérer car pour le reste ça va plutôt pas mal.

    7 . Avez-vous entendu retentir " Ouvrier " le 1er mai à Paris dans les rues et si oui quelle impression cela fait-il ?

    Nous l'avons entendu et ça nous a fait énormément plaisir de même que pour " Notre Résistance " ou " Barcelone ". (un peu d'émotion quand même)
    Mais bon, les " DJ " de la CNT nous kiffent bien et avaient apporté notre skeud pour la manif.

    8 . Si vous ne deviez garder chacun qu'un livre et un disque, quels seraient vos choix respectifs ?

    Voilà une question qui est très délicate car les goûts de chacun évoluent au fur et à mesure de sa vie (notre réponse pourrait être différente dans un mois) mais bon à ce jour voici ce qu'il en ressort :
    Cidou (guitare) : Le cri du Peuple (Vautrin / Tardi) / Pour le disque j'hésiterais entre Les Partisans, Laurel Aitken ou les Toasters.
    Lolo (basse) : pour moi la lecture est plus un outil d'information que de loisir donc je dirais " Le manifeste du parti communiste " / Madball : " Set it Off "
    Marco (sax) : Pimp (Iceberg Slim) / Tous les Studio One
    Iky (trompette) : 1984 (George Orwell) / Madness : "Absolutely"
    K-No (chant) : n'importe quel livre de William Burroughs / j'hésite entre François Bérenger et les Bérus.
    Ol (chant) : Le procès (Kafka) / LSD " Live Paris 23.05.89 "
    Niko (batterie) : un bouquin de Daniel Pennac / un album de Senza Sicura
    Manu (trombone) : Ma collection du petit spirou / le 1er album de Raymonde et les Blancs Becs
    Lou Bil (dirlo) : Le capital (Marx), même si je n'ai pas la prétention de l'avoir lu mais je l'ai étudié / François détexte Topor du regretté label " Boucherie Production"

    9 . Voici quelques titres de chansons, commentaires, impressions, sentiments…

    LSD : Rien n'a encore changé La Souris a toujours eu des textes tendres et réalistes. Quelques part, nous avons presque tous connus ce qui est écrit dans cette chanson dans notre jeunesse de banlieusards. Musicalement il n'y a rien à jeter. Nous avons un titre que nous jouons souvent en concert " Lost Generation " qui évoque justement cette période.
    Brigada Florès Magon : Ange Gardiens La Brigada nous dévoile là un côté moins politique de sa musique. Ici, c'est la fraternité, l'entraide entre membres du crew qui sont évoquées. Nous saluons évidemment nos camarades.
    Specials : Rat race Déjà c'était le groupe de Ska 2-Tone qui était le plus engagé dans l'anti-racisme. Ce groupe nous a influencé musicalement parlant. Sinon évidemment nous ne souhaitons pas devenir un membre de la " rat race " qui est en fait le capitalisme dans la chanson.
    8°6 crew : Emeute On ne comprend toujours pas pourquoi 8°6 n'a pas un peu continué dans ce style musicale, car leur street punk était vraiment excellent… C'est dommage aussi qu'ils ne jouent plus leurs titres oi en concert. Niveau texte, ce titre illustre les bastons entre Skins et forces de l'ordre, mais même si c'est un peu fanstasmagorique, on ne peut être insensible à ces images de chaos urbain.
    Angelic Upstarts : England Un des premiers groupes reds. Nous nous réjouissons de partager l'affiche du prochain festival Rude Boy Unity avec ce groupe légendaire (tout comme avec Banda Bassotti également) en octobre prochain. England est une magnifique chanson tout simplement.

    10 . Projet et mot de la fin ?

    En projet, un maximum de concerts et un 2nd album.
    Sinon, merci à toi pour l'intérêt que tu nous portes, longue vie à ton zine…
    Salutations Libertaires.