Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Violente répression policière mardi matin à Grenoble

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Stimpack, 9 Novembre 2010.

  1. Stimpack
    Offline

    StimpackMembre du forum

    30
    0
    2
    Juin 2010
  2. anarchiste
    Manif lycéenne à Grenoble : La police charge - 9 novembre

    Violente répression policière mardi matin à Grenoble

    Ce mardi 9 novembre, à la suite du blocage de plusieurs lycées grenoblois à l’appel de l’Inter-lycées, une manifestation a réuni des étudiants et des lycéens cours Jean-Jaurès. Le cortège d’environ 200 personnes, s’est dirigé vers la Porte de France. Nous avons organisé un barrage filtrant pour discuter avec les automobilistes dans le calme et sans provocations. Depuis le début cette action était sous forte surveillance policière.

    La pression est montée d’un cran lorsqu’un automobiliste énervé a écrasé le pied d’un lycéen. À cet instant, un passant d’une quarantaine d’année et extérieur au cortège a eu une réaction violente contre l’automobiliste. Nous nous demandons si les intentions réelles de cette personne n’étaient pas de permettre la répression par les forces de police. En effet, immédiatement les forces de l’ordre ont tenté d’interpeller violement des jeunes manifestants, avec tout leur arsenal répressif (matraquage, tir de flash-ball et lacrymogènes).

    Nous avons alors tenté de fuir par le pont vers la place Hubert Dubedout et nous sommes retrouvés pris en étau sur le pont.

    Pour tenter d’échapper au matraquage, pris de panique et acculé contre la barrière, un jeune manifestant est tombé depuis le pont sur la voie sur berge. D’après les secouristes, cette chute de plus de 6 mètres a provoqué de graves fractures au bassin et aux jambes. Pour masquer l’accident à la vue des passants et des médias très présents, la police a alors procédé au déplacement du blessé sous le pont, dans le déni de toutes les règles élémentaires de sécurité. Pendant ce temps, les arrestations et le matraquage continuaient sur le pont. Le cortège a ainsi été maintenu parqué sans possibilité d’évacuer les lieux.

    À l’heure où nous écrivons ce communiqué, nous ne connaissons pas l’état de santé de nos camarades blessés, arrêtés et victimes de répressions policières. Nous condamnons l’escalade de la violence policière, en particulier contre les jeunes, pour casser un mouvement social contre une réforme injuste.

    Nous nous rassemblerons mercredi 10 novembre à 12h30 devant l’Hôpital Michallon en solidarité avec notre camarade blessé.

    Signé : les étudiants et lycéens mobilisés ; Inter-lycées de l’Isère, UNL, UNEF, CNT-SR, FSE, JC-UEC, MJS.

    Indymedia Grenoble, 9 novembre 2010.





    Rassemblement de solidarité ce soir

    Aujourd’hui mardi 9 novembre 2010 à Grenoble, pendant la manifestation contre la loi de réforme des retraites, une personne a été gravement blessée (bassin et vertèbre fracturée) en chutant d’un pont en tentant d’échapper à la police. Une seconde personne a été frappée par plusieurs policiers puis arrêtée.

    Ils veulent stopper la mobilisation par la violence. Amplifions la lutte. Bloquons tout.

    Rassemblement de solidarité ce soir à 18h place Charles de Gaule (devant la Bastille côté Jaurès). Soyons nombreuXses.


    Indymedia Grenoble, 9 novembre.

    http://www.youtube.com/watch?v=gW2MxxtxHas&feature=player_embedded


    Grenoble : Un jeune manifestant saute d'un pont pour échapper à la police

    [​IMG]

    Un jeune homme de 19 ans qui participait à une manifestation de lycéens a été gravement blessé ce mardi matin à Grenoble après avoir sauté d'un pont pour échapper à la police.

    La victime faisait partie d'un groupe de manifestants qui venait de bloquer la circulation au niveau de la Porte de France, à l'entrée nord de la ville, au cours d'une manifestation non déclarée. La police est alors intervenue pour repousser les protestataires (environ 150 personnes) et permettre à la circulation de reprendre.

    Selon un témoin interrogé par le Dauphiné Libéré, les manifestants ont alors stationné sur le pont de la Porte de France qui enjambe l'Isère entre la Porte de France et la place Hubert-Dubedout. Mais ils n'ont pu revenir vers le centre-ville, des effectifs de police s'étant alors positionnés côté Dubedout. «Au moment où des policiers se sont approchés d'eux, pour les contrôler j'imagine, plusieurs jeunes se sont mis à courir vers la place Dubedout. Deux ou trois policiers ont alors tenté de leur bloquer le passage en se mettant face à eux les bras écartés. Ils étaient à environ cinq mètres lorsque l'un des jeunes a subitement enjambé le parapet du pont comme un “yamakasi” et il a sauté. C'était une scène incroyable : je n'en revenais pas», raconte encore le témoin.

    Le jeune homme a atterri six mètres plus bas sur le bitume, à proximité de la voie de circulation sur berge. Il a été secouru par les sapeurs-pompiers et le Samu pour des fractures multiples. Selon une source médicale, son pronostic vital n'était pas engagé une heure après les faits.

    [​IMG]

    Leur presse (Dauphiné Libéré), 9 novembre.


    Retraites : Un manifestant blessé

    Un rassemblement non déclaré de lycéens opposés à la réforme des retraites a dégénéré à Grenoble, où un policier a été roué de coups par un manifestant tandis qu'un jeune de 19 ans s'est blessé en sautant d'un pont pour fuir la police.

    Dans la matinée, une centaine de lycéens parmi lesquels se trouvait un groupe d'anarchistes de tous âges, se sont rassemblés à l'entrée de Grenoble pour tenter de bloquer l'accès à la ville, précise-t-on de même source.

    La section d'intervention de la police est alors intervenue pour évacuer les manifestants. C'est à ce moment qu'un manifestant a roué de coups avec un bout de bambou un policier qui se trouvait à terre.

    Le policier a été frappé à plusieurs reprises «dans le dos, sur les bras à la nuque» par ce manifestant qui a été interpellé, précise-t-on de même source.

    Lors de ces échauffourées, un groupe de manifestants s'est mis à courir pour échapper aux policiers. L'un d'eux, frère de l'agresseur présumé du policier, a alors volontairement sauté d'un pont qui enjambe une rivière, atterrissant six mètres plus bas sur le bitume.

    Victime d'une fracture du bassin, ce manifestant, qui ne serait «a priori pas un lycéen», a été ensuite secouru par les pompiers et le SAMU.

    Les manifestants se sont ensuite rassemblés devant la préfecture avant de se disperser.

    Leur presse (Abjection Faut Payer), 9 novembre.




    Grenoble : Un lycéen sérieusement blessé pendant la manif

    Ce mardi matin, des jeunes — pas que des lycéens — manifestaient à Grenoble. Au cours d'un blocage Porte de France, vers onze heures, la tension est montée d'un cran après une altercation avec un automobiliste. Des coups sont partis, les forces de l'ordre ont chargé, les jeunes ont couru. L'un d'eux, lycéen à Bergès, a sauté du pont sur la voie sur berge, une dizaine de mètres plus bas. Sérieusement blessé, il souffre de multiples fractures. Selon de nombreux témoignages, le lycéen aurait été déplacé par les forces de l'ordre jusque sous le pont, où il a ensuite été pris en charge par les secours puis évacué.

    http://www.grenews.com/file/videoelement/pj/fediv45836.flv

    Les manifestants sont alors allés demander des explications à la Préfecture.

    Selon une source médicale, son pronostic vital n'était pas engagé une heure après les faits.

    Leur presse (Grenews), 9 novembre.


    Source : Jura libertaire
     
  3. raven
    Offline

    ravenMembre du forum Membre actif

    281
    0
    2
    Fev 2010
  4. libertaire, auto-gestionnaire, progressite
    Faut croire que les automobilistes sont plus dangereux que les CRS. Dans ma ville, un mec en BM a failli percuter tout le cortège. Heureusement qu'il a pas freiné, je ne sais pas ce qui lui serait arrivé si on l'avait rattrapé.

    Bref, on peut plus appeller ça des bavures, c'est un véritable acharnement pour faire taire les lycéens...

    Si l'Etat utilise la force, c'est qu'il a peur de nous ! :)
     
  5. Yael
    Offline

    YaelAgainst All Authority Membre actif

    81
    0
    10
    Oct 2010
  6. auto-gestionnaire
    La même par chez nous, lors d'un siting devant la Mairie un Tracteur à continuer sa Route alors que nous étions tous assis ... Il aurait pu en écraser un ou deux si nous n'avions pas bougé vite fait.

    Sinon il faut continuer ce genre de mobilisation, montrez que le mouvement est pas mort !
     
  7. Akina
    Offline

    AkinaMembre du forum Membre actif

    146
    1
    0
    Sept 2010
  8. féministe
    Bah le mec il a sauté pour échapper aux flics après les automobilistes c'est autre chose.. >>'
    Pi ouai ils ont peur de eux, sauf que c'est toujours eux qui nous en prennent plein la gueule au final...
     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 345
    460
    141
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le mec saute d'un pont et se casse le coxis et les vertèbres, pas les jambes, bizarre.

    "...une centaine de lycéens parmi lesquels se trouvait un groupe d'anarchistes de tous âges." Encore eux !

    Sinon : "C'est à ce moment qu'un manifestant a roué de coups avec un bout de bambou un policier qui se trouvait à terre." avec un bout de bambou, je vais rire je reviens... Rien à voir avec un tonfa, surtout que les manifestants roués de coup n'ont pas de gilets pare-balles.

    "La pression est montée d’un cran lorsqu’un automobiliste énervé a écrasé le pied d’un lycéen. À cet instant, un passant d’une quarantaine d’année et extérieur au cortège a eu une réaction violente contre l’automobiliste. Nous nous demandons si les intentions réelles de cette personne n’étaient pas de permettre la répression par les forces de police. En effet, immédiatement les forces de l’ordre ont tenté d’interpeller violement des jeunes manifestants, avec tout leur arsenal répressif (matraquage, tir de flash-ball et lacrymogènes)." (voilà pour l'automobiliste, c'est pour ça que raven dit qu'ils sont dangereux, enfin il me semble)

    Plus les gens seront choqués par la violence policière, plus ils iront manifester et plus c'est eux qui vont en prendre plein la gueule.
     
  11. Fedanar
    Offline

    FedanarMutueliste sur les bords Membre actif

    167
    0
    12
    Jan 2010
  12. libertaire, socialiste, , anarcho-fédéraliste
    Au contraire je trouve. On vit dans une société où la violence n'est qu'un spectacle parmi tant d'autres que le badot de base ne voit que dans les films où à la télévision. Il ne veut pas que ça devienne réel. Je ne dis pas ce que je viens de dire va s'appliquer à tout le monde mais il est certain qu'une partie non négligeable des personnes, parce qu'elle verra de la manifestation en violence, n'y mettra pas les pieds. Ce qu'il faut au contraire c'est instaurer un rapport de confiance pour ces personnes là. Y'a que comme ça tu peux les faire partir en manifestation sauvage... ou plus.
    Le tout c'est de les laisser aller à leur rythme et qu'il apprennent à braver leur peurs à leur vitesse.

    Après je ne dis pas que certains deviendront pas chauds à la vue de la répression mais ça ne sera qu'une minorité.
     
  13. Akina
    Offline

    AkinaMembre du forum Membre actif

    146
    1
    0
    Sept 2010
  14. féministe
    Comment tu veux instaurer 'un rapport de confiance' alors que dès qui a le mot manifestation c'est suivit de anarchie qui pour les gens veut dire: des casseurs, des sauvages, forcément __-' !
    Alors que plein de manifs sont passives quoi ><"
     
  15. Stimpack
    Offline

    StimpackMembre du forum

    30
    0
    2
    Juin 2010
  16. anarchiste
    Étant un amis de celui qui a sauté du pont, enfaite il n'a pas sauté, il a enjambé la barrière et c'est laisser tombé, et il est tombé sur le dos.
    De plus il c'est avéré après visions des vidéo, que l'homme de 40 ans en rouge, qui a déclencher les violence était enfaite un policier en civil.
     
  17. Akina
    Offline

    AkinaMembre du forum Membre actif

    146
    1
    0
    Sept 2010
  18. féministe
    Un policier en civil!?
    Moui pour changé un peu ...... __-'
     
  19. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 345
    460
    141
    Jan 2009
    France
  20. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    ok je comprends mieux. Ca devient une habitude les flics en civils...
     
  21. raven
    Offline

    ravenMembre du forum Membre actif

    281
    0
    2
    Fev 2010
  22. libertaire, auto-gestionnaire, progressite
    Quelle différence entre "sauter" et "se laisser tomber" ? :p

    Pour ce qui est du flic en civil, si on pouvait avoir plus de précisions, ça serait super sympa ;)
    Non pas que je doute que des flics en civil foutent la merde en manif, mais c'est juste qu'on a jamais de vrais preuves, ça touche notre crédibilité...
     
  23. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Ca répond à la question de anarchie13 qui se demandait comment il ne s'était pas casser les jambes ;)
     
  24. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 345
    460
    141
    Jan 2009
    France
  25. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Exactement !
     
Chargement...