Chargement...

Violence ou non-violence, conciliation ou non

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes, 10 Juin 2017.

  1. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    Je ne sais trop ou mettre ce post, peut être sera t-il judicieux de le classer mieux.

    Je lis cet article sur le Brésil ou du moins sur ce que subit ce pays depuis maintenant des années et cette réflexion du politologue :

    Brasiers du Brésil .png

    Et je repense à certaines des discussions rencontrées sur le forme des différents modes d'action, de la violence ou de la non-violence, sujet sur lequel je n'ai pas - encore ? - d'opinion arrếtée.
     
  2. André Volt
    Online

    André VoltGuest

    On va commencer par le plus important et le plus compliqué: comment est-ce que tu définis la violence?
     
  3. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    Houlà :o Mais ce que je crois ou pense n'a aucune importance !
    Je me méfie des certitudes et préfère généralement les questionnements aux réponses trop assurées.

    Non non, j'ai effectivement lu de ci de là des prises de position et / ou des interrogations qui me font penser que certain(e)s prôneraient ou comprendraient la violence tandis que d'autres en seraient revenu(e)s, n'y croiraient pas ou s'y refuseraient.

    Je ne voudrais cependant pas te donner le sentiment que je me "défile" aussi te répondrai-je très succinctement qu'il ne faut sans doute pas tomber dans le piège de différencier les différentes formes de violence.
    Nous savons ainsi toutes et tous qu'une violence psychique peut être infiniment plus douloureuse qu'une fracture ouverte...

    J'aurais tendance (mais je n'en sais vraiment rien et c'est pourquoi mon interrogation publique) à penser que la violence est inhérente, intrinsèque, à la nature et devrait (pourrait ?) être (re)considérée en tant que telle.
    Ainsi la lionne ne "perçoit", pas plus que l'antilope d'ailleurs, en quoi sont action "naturelle" de prédation est violente tandis que, revenant sur l'actualité récente, je fais partie de celles et ceux qui ne jugent pas qu'une chemise déchirée soit plus violente que l'annonce d'un licenciement futur, bien au contraire.

    Autre début de prémisse de soupçon de réponse :
    • Violence ? Porter atteinte à, contraindre, blesser ...
    • La violence peut être un moyen mais on ne doit pas tomber dans la facilité d'en considérer la "nécessité" ...
    • Brider sa violence ce serait aller contre sa nature. La violence étant innée elle devrait se condronter à l'acquis de la socialisation etc etc ...

    Question ouverte donc, désolé mais je compte sur vous pour m'aider ... peut être.
     
    Dernière édition par un modérateur: 10 Juin 2017
  4. André Volt
    Online

    André VoltGuest

  5. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    Très intéressant, à lire et à relire. Merci.

     
  6. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 466
    206
    529
    Déc 2016
    Belgium
    Je reviens juste d'une réunion ou on a entre autre parler de violence. Des salariés afin de revendiquer un truc cessent le travail mais restent sur leur post de travail. Ils avaient décider de brandir des pancartes avec des slogans et de lire un texte afin de montrer leurs revendications.
    Ce fut prit de la part des autres membre du personnel comme un acte violent et la direction leur intente un procès pour violence dans l'entreprise ( enfin in machin comme ça).
    Ok ! J’en reviens à ma soiré ou j'entends donc cela. La salle ou on était comportait une exposition photographique de punk.
    C'est là ou j'ai fais le rapport. Le coté vestimentaire des punks peut dès lors être perçu comme violent si on part du principe de cette entreprise.
    Mais si on va jusqu'au bout de cette logique le fait d'être une personne de couleur face à une autre d'une autre couleur est violent si les personnes ont peur les unes des autres. Ha mais alors si je ne pense pas comme toi je suis violent? Mais si je ne porte pas un costume dans un tel restaurant je suis violant?Si je suis gros et toi maigre je te fais violence?
    Vous allez me dire que je délire. Mais si on reprend le cas de ces activistes qui sont en prison pour avoir apposé des autocollants sur des tables de bistro et lu un tracte cela ne revient pas au même que de penser différemment?
    La violence est elle perçue par un plus grand nombre simplement par un rejet des différences? Je ne pense pas comme toi, je ne m’habille pas comme toi je suis donc violent?
    Le terme violence dans les manifestations ou ailleurs ne devait être prononcé qu'en cas de destruction ou d'agression physique.
    Sinon le capitalisme, nos élus , les médias, sont des ultra violent et eux ils ne sont pas en prison.
     
    pilou-ilou apprécie ceci.
  7. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    Beeeen euuuuh ....non.

    Il faut, je crois, associer la volonté ou du moins la possibilité d'agir différemment à la notion de "violence". On ne choisit ni la couleur de sa peau , ni sa taille.

    Les ouvriers grèvistes ont choisi un mode d'action que d'autres trouvent violent.

    En poussant la logique on pourrait s'interroger sur le fait que, la violence étant la marque d'une volonté et / ou d'une possibilité d'agir sur le réel, ce n'est pas à cause de cela même que l'on en est accusé et que certain(e)s tentent de légitimer toute répression.

    Le libre arbitre, le questionnement, la réflexion et l'interrogation sont les ennemis des systèmes en place.

    Tiens, sans tomber dans l'analyse, quoi de plus violents que les "Parce que ." paternels quand, enfant, j'osais questionner sur les fondements de telle ou telle décision ?
     
  8. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 466
    206
    529
    Déc 2016
    Belgium
    Tu as raison mais j'exagérais au possible afin de démontrer jusqu’où on peut aller avec le raisonnement des fou d'en face.
    Le "parce que"est souvent une fainéantise. L'explication d'une décision qui implique donc un contexte à expliquer pour permettre le libre choix avec les conséquences possible d'un tel ou tel choix demande du travail.Le "parce que c'est ainsi" plutôt que le "si tu fais çà ça donne ça et si tu fais çà tu vas par là" demande de l'effort.
     
  9. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    Non mais c'est gentil et j'ai grandi depuis.
    Ta réponse peut éventuellement permette d'expliquer la fainéantise de la plupart des parents mais expliquer n'est pas justifier (comme "comprendre" n'est pas "justifier").

    Le "Parce que ." (le point final a son importance) est un diktat, une violence.

    Elle a ses dégrés entre la lassitude paternelle, la suffisance ou la certitude de détenir le savoir.
    C'est un interdit. Une porte fermée au dialogue, à l'interrogation, à la remise en question.
     
  10. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 466
    206
    529
    Déc 2016
    Belgium
    Tu as raison mais du aussi à la fainéantise de la personne qui utilise le " parce que". Les flics adorent cela leur permet de faire travailler moins leur neurones.
    En cherchant des trucs sur le "parce que" je suis tombé sur cette règle d’orthographe qu'on oublie. La France aime les règles gauche droite gauche droite en avant marche ...
     
  11. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    ATTENTION hein Môsieur Marc Poïk :o

    Parce que j'y tiens à ma langue et à ses règles moi !
    Il n'y a pas un seul de mes posts que je n'ai corrigé au moins une fois (une douzaine parfois) pour remplacer une "," par un ".", un mot par un autre.

    Z'avez d'la veine, je me suis calmé et peux donc aujourd'hui lire - ou décrypter sans réagir - une phrase bourrée de fautes (errare humanum est) .:peacesign:
     
    Marc poïk apprécie ceci.
  12. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou  Comité auto-gestion Membre actif

    1 558
    281
    16
    Avr 2016
    Homme
    France
  13. libertaire, anarchiste, féministe, anarcho-syndicaliste, syndicaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    au sujet de la violence j'ai pas d'opinions figées.
    Cela dit j'ai jamais foutu un coup à quelqu'un. j'ai peut être été méchant en parole mais c'est tout.
     
  14. Oni21
    Offline

    Oni21Membre du forum Membre actif

    270
    27
    5
    Avr 2017
    Homme
    France
    Ca c'est typiquement le quotidien du travail d'éducateur pour moi.
     
  15. Oni21
    Offline

    Oni21Membre du forum Membre actif

    270
    27
    5
    Avr 2017
    Homme
    France
    Moi aussi j'ai le soucis d'écrire avec le moins de faute possible et avec une syntaxe correct, mais il ne faut pas oublier que nos règles ont été pensées pour distinguer l'élite bourgeoise des prolétaires. On pourrait garder la syntaxe, la richesse du vocabulaire et virer un sacré paquet d'exception et de règles grammaticales qui n'apporte rien à la richesse de notre langue. En plus cela évitera à nombre d'enfant de perdre un temps précieux à bûcher sur des règles inutiles et à des profs de leur expliquer qu'ils sont nuls parce qu'ils ont oublié un accord qui ne gène en rien la compréhension de leur pensée. Une langue est faite pour communiquer.
     
  16. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 011
    108
    0
    Août 2016
    Et, tu as raison Oni21, c'est bien à partir du XIXème que l'on commençat à imposer une langue commune et donc les règles orthographiques.
    Je n'ai fait que survoler mais, la bourgeoisie étant aux commandes, il est légitime de dire que c'est dans son intérêt qu'elle a oeuvré/21

    Quelque liens :
    [LEFT][/LEFT]Gregoire-rapport.jpg

    Mea maxima culpa.
     
  17. Oni21
    Offline

    Oni21Membre du forum Membre actif

    270
    27
    5
    Avr 2017
    Homme
    France
    Après il faut quand même différencier à mon avis les règles qui n'apportent rien à la pensée et les autres. Plus une langue est riche plus la pensée le sera. J'en veux d'ailleurs énormément aux cours de français qui sont d'une pauvreté et d'une absurdité sans nom. Quand est-ce que l'on donne goût à la lecture, à la diversité, aux jeux avec les mots ? On a la chance d'avoir une langue qui a évolué sur de nombreux territoires et qui a donné des variantes en fonction de pays (belgique, canada, congo, etc.) et de particularisme locaux (différents patois) ça doit être passionnant et très rigolo de découvrir ces différences.
     
Chargement...