Chargement...

Une révolution au Canada dépend-elle de la révolution aux États-Unis ?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par Ungovernable, 27 Septembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Alors voila le titre dit tout... C'est la question qui me trotte dans la tête depuis un certain temps.... Même si la plupart d'entre vous sont européens j'aimerais bien savoir ce que vous en pensez...

    Les États Unis sont nos voisins, et bien sur c'est le pays le plus capitaliste au monde.... Et le plus hostile aux idées "de gauche"....

    Comment croyez vous que les États Unis réagiraient si un "climat instable" (ou encore un "état voyou" pour utiliser leur jargon débile) s'installerait juste à côté d'eux?

    Quand ils ont fait la révolution à Cuba l'argument principal était que c'était un pays communiste très près d'eux.... Une révolution au Canada ou au Québec les alarmeraient encore plus... Vous vous souvenez du fameux argument de "l'effet domino" pour justifier la guerre au Vietnam? Bon ok, la guerre froide c'est terminé, mais les idées anti-communistes et anti-anarchistes sont profondément ancré dans l'idéologie américaine...

    Encore aujourd'hui les américains collaborent pour buter les FARC en colombie... Il y a toujours un embargo sur cuba, on peut pas dire que les relations avec le Vénézuela sont bonnes, les américains soutiennent les politiques dégueulasses en Argentine, ..... etc

    Si des révolutionnaires approcheraient le parlement, ne serait-ce pas les américains les premiers à envoyer des troupes pour défendre le gouvernement d'un renversement?

    Ne serait-ce pas les premiers à financer la contre-révolution bourgeoise et pro-étatiste, voir même leur envoyer des troupes?

    Ou peut-être qu'ils feraient simplement un invasion du canada pour déclarer l'État de Siège (c'est un classique au canada, quand le peuple fout la merde on envoie les soldats et on déclare l'État de Siège...) avant même qu'on ait le temps de renverser le gouvernement ?

    Heureusement, le canada n'est pas une puissance nucléaire (à ma connaissance), mais nos missiles pourraient très bien atteindre le sol américain sans qu'ils puissent faire quoi que ce soit.... Croyez vous qu'ils laisseraient aller ce "climat instable" sans intervenir ?

    À moins de mettre une rangée de Rangers tout le long de la frontière (et encore là...) les américains ne dormiront jamais en paix si il y a une révolution au Québec... Et ils s'en mêleront forcément, non?

    Juste à l'époque du FLQ le gouvernement du canada et les américains collaboraient déjà ensemble pour intervenir en cas de "crise majeur"....

    Oh et par dessus tout, il y a l'Alaska juste un peu plus haut, ca nous met dans une super belle position stratégique...




    J'ai tendance à croire qu'une révolution au Canada serait possible uniquement si il y aurait aussi une révolution aux États Unis. Et les USA étant le pays le plus capitaliste au monde, une révolution y est évidement très improbable. Et pire que tout, j'ai toujours eu peur que si il y aurait une révolution aux États-Unis ce serait une révolution libertarienne, ou qui finirait par l'être... En tout cas les militants libertaires américains, là bas, ont plus à se méfier du libertarianisme que de l'autoritarisme communiste comme c'est souvent le cas ailleurs....

    Alors si la révolution commencera au Canada, il faudra être TRÈS majoritaire.... Et comme la "guerre civile" est difficilement évitable avec des révolutions sociales, j'ai tendance à croire que les américains risquent d'aider et de défendre les contre-révolutionnaires, comme ils ont toujours fait dans l'histoire...

    La révolution devras toujours être internationaliste, ca je sais.... Mais ici on parle d'autre chose, soit de savoir si une révolution au Canada est possible autrement qu'avec une révolution simultanée aux États-Unis (en espérant se débarasser de leurs idées libertariennes)

    Et ne venez surtout pas me dire de faire des brigades antifascistes comme en Espagne pour lutter contre les contre-révolutionnaires ^^ Premièrement ca tuerait la vraie révolution au profit de la priorité sur l'antifascisme et deuxièmement ce serait carrément du suicide :mdr:

    En passant, il est aussi connu que les USA ont depuis plusieurs dizaines d'années un plan d'invasion du Canada qui prévoit déployer des troupes pratiquement partout et de sécuriser les zones les plus importantes, en moins de 24 heures... Le plan d'invasion est prévu en cas de basculement vers un "régime instable".... Le canada et les USA ont même des tonnes de centre de détentions secrets en cas de révolution....
     
  3. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    7
    24
    Juin 2007
    France
    Il ne peut de toute façon y avoir de révolution dans un seul pays. La révolution est internationale ou n'est pas, surtout dans le cas d'une révolution anarchiste où il s'agit d'abolir l'État.

    Étant donné ce que tu nous dit il semble que pour parvenir à quelque chose il faudrait que le mouvement soit simultané entre le Canada et les USA, ce qui ne semble pas impossible. Tout l'intérêt de s'organiser internationalement tient à ça (d'ailleurs ya un truc qui s'appelle l'AIT... :ecouteurs:)
     
  4. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  5. anarchiste
    Je suis Européen, mais j'imagine que les USA ont beaucoup d'intérêts au Canada qu'ils se dépêcheraient de venir défendre.

    Ils ne pourront pas non plus tolérer une zone qui deviendrait rapidement un refuge pour tous leurs contestataires, révolutionnaire en herbe. Très rapidement le Canada serait identifié comme base arrière pour les "terroristes", les trafiquants de drogues, les sodomites et les mangeurs d'enfants.

    En ce qui concerne une révolution anarchiste, il y a encore plus grave, sans armée étatique organisée et forte, le pays deviendrait la cible de groupes mafieux externes, un déversoir pour les ordures de la planète, les ressources naturelles seraient rapidement mise à sac. Voir ce qui se passe en Somalie pour se faire une idée.

    Donc, sans être forcément internationaliste, je serai tenté de penser qu'à moins que la mèche soit allumée plus ou moins simultanément dans un maximum de pays (G20 ?) il y a peu de chance que ça prenne de l'ampleur.

    Une révolution "globale" est-elle possible ? Je dirais que si elle est possible au Canada, elle doit être possible aux USA, possible en France, en Allemagne, en Russie et peut-être même en Chine. L'avantage de la globalisation est que le sort des populations de tous ces pays est lié. Et ça, c'est quelque chose de nouveau.
     
  6. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  7. anarchiste, autonome
    Ouais, c'est également une chose qui m'est venu à l'esprit. Malheureusement une révolution isolée au canada deviendrait probablement un lieu de passage de drogue de rêve pour entrer aux états-unis, et les américains se serviraient de cette situation pour justifier un intervention militaire comme ils font un peu partout en amérique du sud...


    Un autre chose que j'avais oublié de mentionner : le Canada est le deuxième (je crois) plus gros fournisseur de pétrole aux états-unis.... Quand on pense que l'Irak est encore plus insignifiant que ca et ils ont envahis le pays pour piller le pétrole.... Immaginez comment ils réagieraient si ils perdraient leur deuxieme plus gros fournisseur de pétrole.... C'est inconcevable..... Tout comme c'est inconcevable qu'un régime hostile à l'amérique s'installe en Arabie-Saoudite....


    Pour ce qui est d'une révolution anarcho-communiste aux USA, je doute toujours et je vais vous épargner mon pessimisme.... À chaque fois que j'immagine à quoi ca ressemblerait, c'est pas beau.... En tout cas, une chose qui est sur c'est qu'une révolution aux USA serait une guerre civile.... Et comme les USA ont un tas d'alliés dont la disparrition de ce pays est loin d'être à leur avantage, je ne peux immaginer autre chose que l'ONU, l'OTAN, ou un autre connerie du genre qui vollerait au secours de la première puissance mondiale et qui occuperait le pays.... Ajoutez en plus les idées libertariennes, et la présence du capitalisme et du libre marché dont les traces seraient encore plus difficile à faire disparraitre qu'ailleurs...

    Donc il y a maintenant une autre question sans réponse: Est-ce qu'une révolution aux USA est possible sans une révolution internationale, ou du moins dans tout les pays alliés des USA?

    Bon tout ca c'est de la spéculation, d'habitude j'essaie d'éviter de m'aventurer dans ce domaine mais la réponse a ces questions changent ma perception des choses sur plusieurs trucs....
     
  8. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  9. anarchiste
    On peut aussi se poser la question inverse: est-ce qu'une révolution internationale est possible sans une révolution aux USA ?

    Pour l'instant, je pense qu'il faut que ça soit global et simultané.
     
  10. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    7
    24
    Juin 2007
    France
    Simultané c'est hélas très peu probable puisqu'il n'existe aucune organisation internationale d'ampleur qui serai capable de relayer rapidement. Il faudra bien que ça parte d'un point avant de s'étendre.
     
  11. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  12. anarchiste
    Tant qu'on ne conçoit que le schéma classique avec une organisation internationale et le comité suprême qui décide du début des festivités, il n'y a aucun espoir.
    Il faut penser réseau, synergie, convergence d'objectifs, décentralisation et autonomie.
     
  13. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    7
    24
    Juin 2007
    France
    Entièrement d'accord, mais aussi liens, transfert d'informations, solidarité internationale...

    Une organisation internationale n'a pas besoin d'être hiérarchiser. Par contre les liens qu'elle entretient avec les différentes sections peuvent permettre de propager rapidement une révolution.

    Pas de comité central qui donne le top, mais un bureau qui envoie les informations à toute les sections qui jugent bon de réagir ou non.
     
  14. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  15. anarchiste
    Qu'est-ce que tu entends exactement par solidarité internationale ?
    Quel genre d'organisation internationale imagines-tu ? Qui en ferait partie ?
    Quel genre de révolution, avec quels objectifs ?
    Qui forme le bureau ? S'il contrôle l'information n'est-ce pas un organe centralisateur ?
     
  16. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    7
    24
    Juin 2007
    France
    Par solidarité internationale j'entends que les luttes dans un pays soient relayées et appuyées partout dans le monde. Que chaque fois qu'un compagnon soit incarcéré, assassiné ou autre la réaction soit à l'échelle mondiale. Que tous se sente concerné par les luttes de chacun même à l'autre bout du globe.

    Pour moi l'AIT est un bon embryon de cette organisation internationale, nécessairement cet avis est partisan mais je ne serais pas membre de l'AIT si je ne le pensais pas. Elle devra réunir les gens qui sont sur les même bases qu'elle : l'anarchosyndicalisme et l'anarchisme ouvrier.

    L'objectif de la révolution est toujours la même, abolition du capitalisme et de l'État, établissement du communisme anarchiste.

    La question du bureau a son importance. Je suis d'accord avec toi, il y a un risque de filtrage de l'information. Il faut donc réduire au minimum le rôle de ce bureau, que son mandat soit uniquement technique (organisation des congrès si besoin est, gestion de la trésorerie internationale...) toujours révocable, formé par des membres élus sur un mandat impératif. C'est vrais qu'aujourd'hui les différentes sections peuvent entrer directement en contact avec tous les autres sans avoir à passer par un bureau.
     
  17. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  18. anarchiste, autonome
    Et pour ceux qui, comme moi, ne travaillent pas... on s'organise comment ? :p
     
  19. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    7
    24
    Juin 2007
    France
    Les organisations anarchosyndicalistes refusant d'organiser les chômeurs et les résistants au travail sont selon moi des arriérés ouvriéristes.
     
  20. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  21. anarchiste, autonome
    Pour en revenir au sujet initial, Verdatre a totalement raison et cette question est aussi importante que la celle posée en ouverture de topic.

    Aucun pays ne voudrait laisser les USA basculer dans un régime instable, pour des centaines de raisons bien évidente.... Puissance économique, puissance militaire, armement nucléaire, devise monétaire, la bourse, etc....

    De toute facon vu tout les sous-états et super-états que les politiciens créens abondamment dernièrement (union européenne, alliances et accords économiques, nouvelles devises monétaires, l'asie et l'orient qui planifie faire pareil, etc...) ca ne fait que rendre encore plus difficile les ruptures avec ce système. D'un autre côté, ca force à militer vers une révolution international puisque ca semble être la seule solution qui s'annonce...

    En tout cas, les pays où une révolution à petite échelle est possible sans se foutre en plein milieu d'un conflit international sont de moins en moins nombreux.....
     
Chargement...