Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Une quarantaine de personnes dévalisent un rayon d'hypermarché

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par jeunevoleur, 6 Juillet 2009.

  1. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008

    Alors pour couper court aux emmerdeurs :
    Non, on ne sait pas si c'est des militants et on s'en fout.
    Tant mieux si ils elles n'en sont pas.

    Pensons global, volons local!
     
  2. djeleas
    Offline

    djeleasMembre du forum Expulsé par vote

    146
    0
    5
    Avr 2009
  3. socialiste
    Reaproprions nous nos vies , nos droits , et le materiel indispenssable à nos besoins .
    Bon , certe , là y'a pas que de la nouriture qui a été pris .. mais l'ordinateur deviens tellement vital de nos jours que je cautionne à 300% .

    Les six employés du magasin de meche , ça prouve bien que ces caissieres ou autre ont bien compris qu'elles se sentent réponsables et en ont marre de proteger le capitalisme et la connerie exposé dans ces rayons .
    A mauvais salaire , mauvais travail ... c'est pas avec leurs salaires de misere qu'elles vont renier ce genre d'actions ..
    Suffit que dans les malfaiteurs , il y'ait un membre de leur famille dans le besoin .. suffit que ca se passe dans un milieu pauvre ..
    J'y vois pas de mal.

    Et d'ailleur , ca prouve bien , si des gens en arrive là , que tout n'est pas rose pour certain . Donc ça tue encore une fois le discours que tout va bien dans le meilleur des monde de TF1 .
    Et puis c'est super que des gens se bougent , faut pas avoir peur . C'est la vie c'est tout , ont se fait assez chier dessus tout les jours .


    Ca me fait penser à Jeudi noir qui faisait aussi ce genre d'action (sous l'oeil des medias) .
     
  4. popo pipo
    Offline

    popo pipoJe viens en ami. Expulsé par vote

    193
    0
    0
    Mai 2009
    J'ai deux réactions qui peuvent sembler contradictoires mais qui ne le sont pas tant que ça.

    D'abord (c'est mon côté réac qui parle), ça marque quand même un certain recul et un recul certain dans les luttes et leurs buts. Plus question de se battre pour une vie meilleure, pour une réappropriation des lieux de travail et des lieux de vie, on ne voit là qu'une action visant à s'intégrer un peu mieux à la consommation capitaliste.
    Ailleurs, on se contente de lutter pour des indemnités chômages améliorées, ailleurs encore on théorise sur la création de zones temporaires autonomes, là où les théoriciens du début du XXème siècle parlaient de révolution permanente à l'échelle mondiale.

    Voilà, c'est dit.

    Mais ce recul, ça ne sert à rien de se lamenter dessus. Invoquer dans le vide le spectre très lointain de la révolution mondiale ne parlerait d'ailleurs pas à grand monde.
    Ce recul, on l'a déjà constaté, on l'a vu au grand jour par exemple dans la défaite sans appel du mouvement de 2003.

    Plutôt que de fantasmer un monde où les masses révolutionnaires prolétariennes ultra-conscientes viendraient démarrer la collectivisation et la révolution sociale dans une auto-discipline sans faille, faisons avec ce que les mouvements réels rendent possibles.

    Un tel acte, c'est pas 17 en Ukraine, c'est pas 36 en Catalogne, mais c'est le visage d'une rébellion actuelle, d'une désobéissance active, d'un rapport de force face à l'Etat (et à la grande distribution), d'un refus collectif de l'ordre établi.
    Les points de départ pour les révolutionnaires d'il y a un siècle, c'était les grèves victorieuses. Points de départs pour nous : ce genre d'actions (entre autres, je ne pense pas que ça dispense de participer à des luttes sociales ou politiques plus "classiques").

    Je vois quand même une dérive possible : que cette solidarité active reste fermée, limitée à des petits groupes entre eux qui pourraient se constituer en groupes "criminels" séparés du reste de la population, se sentant supérieur à cette population et n'hésitant pas à l'exploiter pour ses fins propres.
     
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
    Ca va, on est habitué...

    Ca aussi, on en a l'habitude...



    Sinon (un peu de nostalgie) cet article me rapelle une situation pendant le plus chaud des luttes étudiantes au québec (il y a quelques années).. On avait souvent droit à des actions organisés semblable, de type "bum rush" dans des gros restos de luxe ou à des endroits où il y avait des réeunions importantes, pas toujours pour voler mais parfois seulement pour tout vandaliser... Même que à un certain moment il y avait carrément des vagues de ce genre d'actions! Original et intéressant!
     
  7. Nyax
    Offline

    NyaxNouveau membre

    6
    0
    0
    Fev 2008
  8. anarcho-communiste
    ca c'est hot, ça devrait arriver plus souvent! et utiliser les marchandise volées intutiles comme appât ça c'est encore mieux!
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    20
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    5
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0