Chargement...

TRAVAIL: Travaillez-vous? En avez vous l'intention?

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Ungovernable, 18 Novembre 2005.

  1. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  2. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    C'est un remplacement de valeur que tu parles et non d'un remplacement de système. Aussi bien allez priez pour que la paix arrive d'elle-même et en attendant faut espéré tomber sur le moins pire qu'il soit. Pour ne pas trop souffrir. Sache qu'il n'a jamais eu aucun bon gouvernement dans toute l'histoire de l'humanité, de croire que le tien sera plus fin et uni et beau c'est de la folie :)

    Comme disait ce cher vieux Einstein.. la folie c'est de se comporter toujours de la même façon et de s'attendre a un résultat différent.
     
    Dernière édition par un modérateur: 8 Juin 2007
  3. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Pourquoi parles-tu de gouvernement? Je n'ai jamais dis que l'infrastructure de l'Etat serait la même. Je m'inspirerai plus de la "Cité Parfaite" de Platon càd les personnes compétentes au bon postes et au service de la communauté.

    Pour ma part un projet ce basant sur la réalité d'un Etat me paraît plus propice à se réaliser que l'autogestion de la totalité des communautés. Je pense que cette autogestion peut prendre la forme d'un pouvoir décentralisé au maximum, mais ne pourra jamais s'affranchir de l'accord de l'Etat.
     
  4. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  5. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    Anarkhia.org
     
  6. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Merci de m'avoir montré un aperçu de l'oeuvre de Bakounine au moins j'aurais appris quelques idées aujourd'hui. Mais le fait est que pour moi concilier Liberté et Socialisme me paraît impossible. Puis si j'ose dire Bakounine c'est peut-être trompé sur un point:

    La société antique ne prenait pas en compte les "barbares"(=étrangers à l'époque) et les esclaves donc on ne peut les qualifier de socialisme pour moi. L'Etat ne servait que les intérêts des oliguarques qui régissaient l'Etat. Donc l'Etat était détourner de sa véritable fonction càd contribuer à l'amélioration de vie du citoyen.
     
  7. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  8. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    Voiçi un autre point de vu qui est d'ailleurs intéressant.

    Anarkhia.org
     
  9. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Très intéressant, je vois que les anarchistes sont plutôt pessimistes vis-à-vis de l'Etat mais aussi de l'Homme. Enfin j'y répondrait dans 7 jours car le BAC est dans 2 jours j'ai toujours pas bossé donc :ecouteurs: faut que je m'y mette. Oi_Polloi as-tu confiance en l'homme?
     
    Dernière édition par un modérateur: 9 Juin 2007
  10. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  11. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    J'ai certaine phase plus pessimiste que d'autres ... j'en reviens a la base de la sociologie pour me rassuré.. c'est le milieux qui fait l'homme tel que nous le connaissons. J'ai donc une certaine méprise des hommes actuels mais non de l'être humain comme tel. C'est donc une pure réaction.

    Je n'ai pas assez confiance en l'homme pour le laissez dirigé ma vie, mais j'en ai assez pour l'aider sans crainte de me faire poignarder dans le dos pour une raison X, Y ou Z qui elle découle en ligne droite du système actuel.
     
  12. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  13. anarchiste, autonome
    Je croit tout simplement qu'une societe alternative et libre ne peut pas etre construite de haut en bas mais doit plutot se faire de bas en haut (merde faudrais trop que je retrouve cette citation de bakounine :() si on veut que cette societe soit vraiment representative des interets du peuple .... la revolution doit venir d'elle meme, et non etre imposer par certains porte-drapeaux
     
  14. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Merde les gars vous voulez vraiment que je me suicide :'( . A vous entendre parlé la société humaine est condamné. Un mouvement d'en bas je veux bien, mais ce mouvement actuellement ne représente même pas 5% de la population en France. En face il y a 53% de gars types qui vivent dans l'illusion. Même si le mouvement perce du fait que nous ne sommes que 5% nous serons obligatoirement des porte-drapeaux. Nous serons obligatoirement obligé d'imposer notre vision de la société.

    Moi je pencherais plutot avec la vision de Platon:

    L'homme vit dans l'illusion et il aime ça. Donc il faut le forcer à voir la vérité en face, et sa réaction face a cette véritée serait de se reprécipiter dans l'illusion. Et c'est à nous de l'en empêcher même de force.

    C'est pour ça que rejoint plus les marxistes car je pense que la société sera obligé de passer par une phase de forte répréssion puis après de déreglementation et d'autogestion.
     
  15. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  16. anarchiste, autonome
    je veux dire que je croit au spontanisme et que la revolution vienne d'elle meme, et non qu'elle soit imposee par une troupe de bolcheviques :p

    je croit que la revolution doit venir de bat en haut, cest a dire par l'emencipation du peuple et de la classe ouvriere et non par l'emencipation de certains individus
     
  17. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  18. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    << La liberté sans le socialisme c'est le privilège et l'injustice et le socialisme sans la liberté c'est l'esclavage et la brutalité. >>

    << Les marxistes prétendent que la dictature, seule - leur dictature bien évidemment - permettrait d'exprimer la volonté populaire. Notre réponse est celle-ci : nulle dictature n'a d'autre objectif que sa perpétuation et elle ne peut conduire qu'à l'esclavage du peuple la tolérant ; la liberté ne peut résulter que de la liberté, c'est à dire de la rébellion du peuple laborieux et de sa libre organisation. >>

    << (...) Ainsi, aucun Etat, si démocratiques que soient ses formes, voire la république la plus rouge, populaire uniquement au sens de ce mensonge connu sous le nom de représentation du peuple, n'est en mesure de donner à celui-ci ce dont il a besoin, c'est-à-dire la libre organisation de ses propres intérêts, de bas en haut, sans aucune immixtion, tutelle ou contrainte d'en haut, parce que tout Etat, même le plus républicain et le plus démocratique, même pseudo-populaire comme l'Etat imaginé par M. Marx, n'est pas autre chose que le gouvernement des masses de haut en bas par une minorité savante et par cela même privilégiée, soi-disant comprenant mieux les véritables intérêts du peuple que le peuple lui-même. >>

    << Prétendre qu'un groupe d'individu, même le plus intelligents et les mieux intentionnés, sera capable de devenir la pensée, l'âme, la volonté dirigeante et unificatrice du mouvement révolutionnaire et de l'organisation économique du prolétariat de tous les pays, c'est une telle hérésie contre le sens commun et couvre l'expérience historique, qu'on se demande avec étonnement comment un homme aussi intelligent que Marx a pu la concevoir. >>

    << Nous n'admettons pas même comme transition révolutionnaire, ni les Conventions nationales, ni les Assemblées constituante, ni les gouvernements provisoires, ni les dictatures soi-disant révolutionnaires ; paire que nous sommes convaincus que la révolution [...] lorsqu'elle se trouve concentrée entre les mains de quelques individus gouvernants, devient inévitablement et immédiatement la réaction. >>

    << Je me demande comment il fait pour ne point voir que l'établissement d'une dictature universelle, collective ou individuelle, d'une dictature qui ferait en quelque sorte la besogne d'un ingénieur soi chef de la révolution mondiale, réglant et dirigeant le mouvement insurrectionnel des masses dans tous les pays comme on dirige une machine, que l'établissement d'une pareille dictature suffirait à lui seul pour tuer la révolution, pour paralyser et pour fausser tous les mouvements populaires. >>

    -Michel Bakounine

    << Qui se dit révolutionnaire et parle de dictature n’est qu’un dupe ou un fripon, un imbécile ou un traître ; imbécile et dupe, s’il la préconise comme auxiliaire de la Révolution sociale, comme un mode de transition du passé au futur, car c’est toujours conjuguer l’autorité à l’indicatif présent ; fripon et traître, s’il ne l’envisage que comme un moyen de prendre place au budget et de jouer au mandataire sur tous les modes et dans tous les temps.

    [...]

    Combien de nains, certes, qui ne demanderaient pas mieux que d’avoir des échasses officielles, un titre, des appointements, une représentation quelconque pour se tirer de la fondrière où patauge le commun des mortels et se donner des airs de géants ! Le commun des mortels sera-t-il toujours assez sot pour fournir un piédestal à ces pygmées ? Faudra-t-il toujours s’entendre dire : « Mais vous parlez de supprimer les élus du suffrage universel, de jeter par les fenêtres la représentation nationale et démocratique, que mettrez-vous à sa place ? Car enfin, il faut bien quelque chose. Il faut bien que quelqu’un commande... un comité de salut public, alors ? Vous ne voulez plus d’un empereur, d’un tyran, cela se comprend ; mais qui le remplacera... un dictateur ? car tout le monde ne peut pas se conduire, et il en faut bien un qui se dévoue à gouverner les autres... » Eh ! messieurs ou citoyens, à quoi bon le supprimer, si c’est pour le remplacer ? Ce qu’il faut, c’est détruire le mal et non le déplacer. Que m’importe à moi qu’il porte tel nom ou tel autre, qu’il soit ici ou là, si, sous ce masque et sous cette allure, il est encore et toujours en travers de mon chemin ? On supprime un ennemi, on ne le remplace pas. La dictature, la magistrature souveraine, la monarchie, pour bien dire - car reconnaître que l’autorité, qui est le mal, peut faire le bien, n’est-ce pas se déclarer monarchiste, sanctionner le despotisme, apostasier la Révolution ? Si on leur demande, à ces partisans absolus de la force brutale, à ces prôneurs de l’autorité démagogique et obligatoire, comment ils l’exerceront, de quelle manière ils organiseront ce pouvoir fort, les uns vous répondent, comme feu Marat, qu’ils veulent un dictateur avec des boulets aux pieds et condamné par le peuple à travailler pour le peuple.

    D’abord distinguons : ou ce dictateur agira par la volonté du peuple, et alors il ne sera pas réellement dictateur, ce ne sera qu’une cinquième roue à un carrosse, ou bien il sera réellement dictateur, il aura en main guides et fouet, et il n’agira que d’après son bon plaisir, c’est-à-dire au profit exclusif de sa divine personne. Agir au nom du peuple c’est agir au nom de tout le monde, n’est-ce pas ? Et tout le monde n’est pas scientifiquement, harmoniquement, intelligemment révolutionnaire. Mais j’admets, pour me conformer à la pensée des blanquistes, par exemple, - cette queue du carbonarisme, cette franc-maçonnerie ba-bé-bou-viste, ces invisibles d’une nouvelle espèce, cette société d’intelligences... secrètes, - qu’il y a peuple et peuple, le peuple des frères initiés, les disciples du grand architecte populaire, et le peuple ou tourbe des profanes. Ces affiliés, ces conspirateurs émérites s’entendront-ils toujours entre eux ? Seront-ils toujours d’accord sur toutes les questions et dans toutes leurs sections ? Qu’un décret soit lancé sur la propriété ou sur la famille ou sur quoi que ce soit, les uns le trouveront trop radical, les autres pas assez. Mille poignards, pour lors, se lèveront mille fois par jour contre le forçat dictatorial. Il n’aurait pas deux minutes à vivre celui qui accepterait un pareil rôle. Mais il ne l’acceptera pas sérieusement, il aura sa coterie, tous les hommes de curée qui se serreront autour de lui, et lui feront un bataillon sacré de valets pour avoir les restes de son autorité, les miettes du pouvoir. Alors il pourra peut-être bien ordonner au nom du peuple, je ne dis pas le contraire, mais, à coup sûr, contre le peuple. Il fera fusiller ou déporter tout ce qui aura des velléités libertaires. Comme Charlemagne, ou je ne sais plus quel roi, qui mesurait les hommes à la hauteur de son épée, il fera décapiter toutes les intelligences qui dépasseront son niveau. il proscrira tous les progrès qui tendront plus loin que lui. Il fera comme tous les hommes de salut public, comme les politiques de 93, émules des jésuites de l’Inquisition, il propagera l’abêtissement général, il anéantira l’Initiative particulière, il fera la nuit sur le jour naissant, les ténèbres sur l’idée sociale, il nous replongera, mort ou vif, dans le charnier de la civilisation, il fera du peuple, au lieu d’une autonomie intellectuelle et morale, une autonomie de chair et d’os, un corps de brutes. Car, pour un dictateur politique comme pour un directeur Jésuite, ce qu’il y a de meilleur dans l’homme, ce qu’il y a de bon, c’est le cadavre !... D’autres, dans leur rêve de dictature, diffèrent quelque peu de ceux-ci, en ce sens qu’ils ne veulent pas de la dictature d’un seul, d’un Samson uni-tête, mais à mille ou à cent mâchoires de baudet, de la dictature des petites merveillesdu prolétariat, réputées par elles intelligentes parce qu’elles ont débité un jour ou l’autre quelques banalités en prose ou en vers, qu’elles ont barbouillé leurs noms sur les listes du scrutin ou les registres de quelque petite chapelle politico-révolutionnaire ; la dictature enfin des têtes et des bras à poils pour faire concurrence aux Ratapoils et avec mission, comme de juste, d’exterminer les aristocrates ou les philistins. Ils pensent comme les premiers, que le mal n’est pas tant dans les institutions liberticides que dans le choix des hommes tyranniques. Égalitaires de nom, ils sont pour les castes en principe. Et en mettant au pouvoir des ouvriers à la place des bourgeois, ils ne doutent pas que tout soit pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

    [...]

    L’autorité officielle ou légale, de quelque nom qu’on la décore, est toujours mensongère et malfaisante. Il n’y a de vrai et de bienfaisant que l’autorité naturelle ou anarchique. >>
    -Joseph Dejacque
     
    Dernière édition par un modérateur: 9 Juin 2007
  19. treek
    Offline

    treekNouveau membre

    5
    0
    0
    Juin 2007
    moi je n'ai jamais travailler et cette été je part ac un pot 1 mois sans rien (enfin des une tent et kelke vétement) et on va faire des spectacle de rue si ça marche tan mieu mais je ne veu pas en faire ma vie lol je fait ça pour la liberté me prouver que je peu me démerdé tous seul en m'amusan
     
  20. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Dans ce cas amusez vous bien ;) . Mais faites gaffes car les flics n'aiment pas spécialement les spectacles bohèmes et s'ils vous coincent ils risquent de vous emmerder :S .

    D'un coté c'est rare qu'elle viennent d'une élite du haut :ecouteurs: . Par contre toute Révolution de tout temps à toujours été causé par une élite du bas... Trouvez-moi juste une seule Révolution spontannée, une seule. Vous n'y arriverez pas. Ca n'a jamais existé, ou alors ça à tourné en chaos social qui ont été repeché ensuite par des portes-drapeaux.

    Ensuite très farnchement comment comptez vous emanciper une population qui est dominé, exploité, et ne réagis pas... se laisse faire... et ne souhaite pas ou ne veut pas apprendre... comment? Vous serez obligé de les forcer.

    De plus dans le système actuelle tout est fait pour nous aliener de plus en plus (la pub/les medias/la consommation/l'education/...). Tout est fait pour qu'il ne se produise rien de spontanné! A quoi bon attendre quelque chose qu'y n'arrivera jamais sans "porte-drapeau" anarchiste ou communiste ou autre.

    Un tel soulevement d'ailleurs voudrait que même les hyper-capitalistes les hyper-consommateurs réagissent à quelques chose. Or ils ne réagissent pas, il supportent soit par désinterressement, soit par lacheté, soit parce qu'ils sont défaitistes et pour encore de nombreuses raisons.

    Alors comment voulez-vous qu'un tel mouvement prenne forme?

    PS: Oi_Polloi tkt pas j'ai lu ton message en entier mais c'est irréaliste. Dès qu'un mouvement sans leader, spontanné, s'élève il est directement réprimé par un contre mouvement qui lui est organisé :ecouteurs: .

    Mais j'aimerais savoir s'il existe un compromis entre l'anarchime et le marxisme...
     
  21. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  22. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    C'est toi qui a un préjugé envers l'organisation.. je te réfère a mon nouveau poste sur l'histoire de l'état dans l'histoire.
     
  23. Ruban Rouge
    Offline

    Ruban RougeMilitant? Bof. Nan. Membre actif

    752
    0
    3
    Mai 2007
    Oui mais le problème c'est: que veux-tu qui se passe de spontanné quand la plupart ce foute de se qui concerne la communauté tant qu'il bouffe dorme et délaisse le pouvoir à des personnes irrésponsables.

    Beaucoup de personne ne savent faire que ça vivre pépère, ne pas risquer sa vie au nom d'une cause et ne pas se soucier de qui dirige quoi/comment et pourquoi et pire ne pas ce remettre en question ou remettre en question leurs valeurs (enfin quand ils en ont :( )...

    Excuse-moi quand un camarade de classe en Terminale qui va surement avoir le BAC me sort en fin d'année: "Le PS c'est la droite?". Je te jure que je n'osais même pas imaginer ce qui se disent des personnes "moins" émancipés de filière plus "spécialisés" et qui n'ont pas eu l'instrustion générale qu'a reçu mon camarade. Ce jour là je me suis dit que si ça se trouve je soutient une cause perdu :( , et c'est l'une des rares fois où j'ai cédé au pessimisme...
     
  24. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  25. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    C'est une vision de la société qui est dut aux médias en fait.. c'est la minorité qui a la parole et non le contraire. C'est un effet aussi qu'on voit dans les grandes ville.. au nombres d'organisme communautaire c'est dure a croire que les gens se foutent de tout :ecouteurs:
     
  26. Evariste
    Offline

    EvaristeMembre à tifs Membre actif

    167
    0
    0
    Juin 2007
  27. , internationaliste
    Je suis en terminale S (sans avoir jamais fourni le moindre éffort).
    Si j'ai le bac par miracle je compte faire un BTS en informatique de géstion puis ce qu'au dessus du BTS mon dossier ne passe pas et que de toute facon au dessus il faut travailler pour réussir.
    J'aimerait travailler comme résponsable de salle informatique en lycée pour toucher un salaire a passer mes journées sur des sites persos comme le responsable de mon lycée et avoir les vacances scolaires.
    Quitte a se faire éxploiter autant choisir l'éxploitation la plus tranquille
     
  28. Ariakkan
    Offline

    AriakkanMembre du forum Membre actif

    54
    0
    0
    Mai 2007
    Etudiant en histoire, je compte devenir prof.

    Outre ma passion pour l'histoire, il est d'actualité de modifier les manuels d'histoire en ce moment (comme zapper la colonisation ou du moin vanter ses mérites).

    Mon but sera de transmettre la vérité historique à des élèves probablement encore plus lobotomisés par les médias qu'aujourd'hui.
     
  29. pafmout
    Offline

    pafmoutMembre du forum

    32
    0
    0
    Mai 2007
    Non je travaille pas pour l'instant parce que je viens de finir ma 1° S et qu'en septembre je passe en terminale mais wé je compte taffer parce que je préfère m'assumer plutot que de vivre sur le fric de mes parents alors qu'ils ont trimer toute leur vie (dehors toute l'année et ils sont pas à 35 heures ils sont plutot à 50 ou 60) ou d'être zonar parce que je préfère éviter les galères et aujourd'hui en France les tunes il faut bien en avoir un minimum!
     
  30. Oi.Nst
    Offline

    Oi.NstMembre du forum Membre actif

    56
    0
    0
    Juin 2007
    Non je travaille pas je me fais exploiter =) j'explique je suis en bepa Paysagiste 1° année et je fais un stage genre du 45h Par semaine facile et pas payé il a beau avoir une affiche de sarkozy en train de ziegé il n'est pas mieux que lui

    Patron tous des cochons
     
Chargement...