Chargement...

Transgenre & féminisme queer

Discussion dans 'Féminisme et luttes d'émancipations LGBTQ' créé par Freak, 30 Août 2016.

  1. miss K
    Offline

    miss KNouveau membre

    4
    1
    0
    Mai 2018
    France
    le problème n'est pas la non-mixité choisie en elle-même mais la raison évoquée pour ce choix.
    je n'ai rien contre les revendications féministes en général, mais considérer tous les mecs comme étant des oppresseurs et toutes les meufs comme étant des victimes, je trouve que cela tient de la dérive sectaire
     
    Rebelle h.pe apprécie ceci.
  2. miss K
    Offline

    miss KNouveau membre

    4
    1
    0
    Mai 2018
    France
    et c'est pour cela que je n'iarai jamais dans une manif féministe, car dedans il y a aura forcément un certain nombre de transphobes violentes et oppressives qui ne valent pas mieux que les mecs défendant le "système patriarcal"... pas safe donc pour les gens comme moi
     
  3. Personne
    Offline

    PersonneApprenti anarchiste

    12
    6
    0
    Mai 2018
    Homme
    France
  4. anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste, révolutionnaire, anti-autoritaire, primitiviste
    Pour cela je suis d'accord avec toi. En pensant comme ça, on risque juste de diaboliser les mecs et de pérpétuer l'idée que les femmes sont des victimes. Les relations hommes/femmes risque juste de se compliquer, quand on voit déjà que la misère affective en occident ne cesse d'augmenter (on refuse de la voir, certains cherche même à le nier, mais c'est un fait, les gens sont de plus en plus isolés et savent de moins en moins comment s'y prendre avec les personnes opposés à leur sexe, on va finir comme le japon si ça continue), je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle ce qui est entrain de se passer. Il faut éviter de véhiculer l'idée du mec prédateur, mais je reste sur mon avis qu'un mec cis n'a rien à faire dans une réunion non mixte.
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Il y a quelque temps Fanya m'avait appris que les féministes radicales étaient transphobes, ce que j'ignorais totalement. L'article que tu as posté est définitivement édifiant...
    En revanche il n'est pas question de manifs féministes où des trans auraient été tabassés, mais j'ai peut-être raté un passage? ça s'est passé où et quand? J'aurais aimé avoir des précisions?

    Parce que si j'ai bien suivi la pride de nuit est liée à des agressions récentes et multiples.

    Si je suis convaincue que les femmes peuvent être aussi dégueulasses moralement et verbalement que les mecs, sauf exceptions les agressions physiques homophobes, racistes, transphobes sont plutôt le fait de mecs?
    Ce qui expliquerait cette exclusion d'une manif où je suppose que les LGBTQIA ont peur que ça n'attire des groupes de fachos qui saisiraient l'occasion de leur casser la gueule. En revanche dans un tel contexte je serais surprise que des groupes de féministes radicales se mêlent à la manif dans le but de dire des insultes.

     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Il y a quelque temps Fanya m'avait appris que les féministes radicales étaient transphobes, ce que j'ignorais totalement. L'article que tu as posté est définitivement édifiant...
    En revanche il n'est pas question de manifs féministes où des trans auraient été tabassés, mais j'ai peut-être raté un passage? ça s'est passé où et quand? J'aurais aimé avoir des précisions?

    Parce que si j'ai bien suivi la pride de nuit est liée à des agressions récentes et multiples.

    Si je suis convaincue que les femmes peuvent être aussi dégueulasses moralement et verbalement que les mecs, sauf exceptions les agressions physiques homophobes, racistes, transphobes sont plutôt le fait de mecs?
    Ce qui expliquerait cette exclusion d'une manif où je suppose que les LGBTQIA ont peur que ça n'attire des groupes de fachos qui saisiraient l'occasion de leur casser la gueule. En revanche dans un tel contexte je serais surprise que des groupes de féministes radicales se mêlent à la manif dans le but de dire des insultes.

     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 558
    313
    138
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je suis pas d'accord, on est tous des humains, au fond on est tous faits de la même chose. Si t'arrives à prendre du recul sur ta situation et en quoi c'est elle qui te fait penser comme tu penses tu peux très bien comprendre ce que ressentirait un humain dans une autre situation.
    Sinon faudrait dire l'inverse aussi : les femmes peuvent pas comprendre les problèmes des hommes alors quelle légitimité elles ont à en parler ? Les ouvriers vivent pas comme leurs patrons ils sont pas capables de comprendre pourquoi les patrons agissent comme ils agissent et devraient pas les juger. Puis si t'es plus individualiste encore tu peux jamais parler de ce que fait quelqu'un d'autre vu que tu vis jamais et t'as jamais vécu la même chose qu'un autre.
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Je crains que ça parte encore dans tous les sens...

    Déjà il n'y a aucune équivalence entre hommes et patrons: tous les patrons sont des exploiteurs alors que tous les hommes ne sont pas des agresseurs sexuels.

    Ensuite il n'y a aucune équivalence entre opprimés et oppresseurs.

    Pour les ouvriers peu importe de comprendre les "problèmes des patrons", ce qu'ils contestent c'est le principe même de l'exploitation que les patrons leur font subir.

    Pour les femmes peu importent les motivations - non des hommes en général, mais des hommes agresseurs sexuels, ce qu'elles contestent c'est le principe même des agressions sexuelles que des hommes leur font subir.

    Pas tous les hommes heureusement, mais la situation globale c'est que les femmes sont des victimes et leurs agresseurs sont des hommes.

    Je suis convaincue que des gens qui ne sont pas ouvriers peuvent comprendre et contester le principe même de l'exploitation. Et que beaucoup d'hommes ne sont pas du tout sexistes ou essaient de leur mieux de lutter contre une éducation machiste.

    Tous les hommes ne sont pas sexistes

    Si des femmes se résignent à se réunir en non mixité (c'est rarement un choix a priori...) c'est par ras le bol des mecs qui accaparent la parole car ils "savent aussi bien qu'elles ce qu'elles vivent et ressentent", nient l'oppression spécifique dont elles sont victimes, focalisent toute l'attention sur leurs propres problèmes de mecs.
    Y a qu'à voir comment se comportent certains mecs sur ce forum dès qu'il est question de sexisme, le déni, le mépris, l'arrogance, les insultes... et imaginer ce que ça donne dans une réunion. Et là pas moyen de les mettre en ignoré!

    Je l'ai déjà dit je suis consciente que tous les mecs ne sont pas comme ça, mais vu qu'il n'y a pas moyen de faire le tri entre mecs sexistes et non sexistes vu qu'aucun mec ne se dira (ni même ne se verra) jamais sexiste...
     
  13. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    D'une manière générale y a pas beaucoup de manifs où je peux me sentir à ma place. Déjà presque toutes sont vérolées par des partis politiques. Même quand c'est pas annoncé dans l'appel: St Denis, manif de défense des LGBT à l'appel d'associations, pas trace de partis, et une fois sur place surprise! des drapeaux de VP Partisan (des maos). Et fallait faire des zig zag pour ne pas avoir l'air d'être avec eux, ils s'étaient bien disséminés partout et ça n'avait l'air de gêner que moi et mes potes!

    Même problème pour la pride de nuit du 16 mai à Toulouse: pour moi le pire souci c'est pas la non mixité, c'est la même présence de maos: d'autant que "OCML VP" dans les signataires tout le monde ne sait pas qui c'est!

     
  15. Rebelle h.pe
    Offline

    Rebelle h.peMembre du forum Compte fermé Membre actif

    117
    7
    0
    Jan 2018
    France
    Pfff ; le fossé se comble de fascines !
    Se fasciner au point de se fanatiser est
    source de dissensions internes ?
    (Avis de mec,je précise) : Qui de mieux
    qu'elles peuvent peuvent exposer,débattre,revendiquer leurs problèmes issus d'un patriarcat oppressif ?
    Se souhaitant égalitaires, non liberticides & autonomes c'est par des dénonciations et non des reproductions bellicistes & sexistes qui occulterait leur demande de compréhension en fomentant de futurs stigmates matriarcals.
    C'est leur parti,partie,partition...Essayer de comprendre est admissible ???
     
  16. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 558
    313
    138
    Jan 2009
    France
  17. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je suis pas d'accord, pour être exploiteur il faut être propriétaire des moyens de production ce qui n'est pas le cas de tous les patrons. Après ils participent et profitent de l'exploitation.

    Oui c'est vrai, j'y ai pensé en écrivant le message.
    La question c'est est-ce qu'on lutte contre une situation objective ou contre un ressenti subjectif. Si l'oppression est quelque chose qui ne dépend pas du ressenti ni de l'opprimé, ni de l'oppresseur alors ce n'est pas parce qu'on la subit qu'on est mieux placé pour en parler ou pour la combattre. Si au contraire on parle d'oppression lorsqu'on a le sentiment d'être opprimé alors faut aussi se demander si l'oppresseur a le sentiment d'être oppresseur.
    Perso je suis entre les deux, si je pense qu'une personne opprimée est plus à même de s'apercevoir qu'elle subit une oppression c'est à cause du fait que l'oppression est quelque chose d'objectif. C'est parce qu'elle voit qu'elle a pas de moyens de s'y soustraire, etc... Inversement l'oppresseur n'a pas le sentiment d'en être un parce que lui ne voit pas ce que la relation a de contraignante. Mais je suis pas pour retourner le truc en disant qu'on ne se sent opprimé que quand on l'est.
    En plus je pense qu'un oppresseur peut très bien avoir conscience d'en être un puis soit il l'assume soit il fait semblant d'essayer de changer. Je dis semblant parce que je pense que la conscience d'être oppresseur ne peut pas suffire à changer, je pense que c'est la lutte qui le permet.
    Mais en ce qui concerne les hommes je pense pas qu'ils soient oppresseurs, pour moi on est privilégiés dans une société patriarcale et c'est différent. Après nos privilèges c'est de paraitre légitimes quand on opprime les femmes, c'est de pouvoir leur donner un salaire plus bas sans que ça choque, c'est de pouvoir les forcer à se comporter comme on veut et que ça semble normal.
    Au final j'ai pas d'idée arrêtée. En tant qu'homme on peut refuser d'accorder du crédit à l'assignation de places et de rôles selon le sexe et donc refuser l'oppression sur des bases sexistes. Et on peut défendre cette position publiquement et militer pour imposer l'égalité entre les sexes. En gros ils peuvent le combattre sur le plan théorique, mais je crois pas que les hommes puissent décider quelles revendications sont plus pertinentes pour combattre le sexisme vécu au quotidien. Pour ça faut le subir.
    Après je me dis que peut-être que combattre les manifestations du sexisme au quotidien (ou de n'importe quelle oppression) ce n'est pas forcément le plus pertinent pour combattre l'existence même de cette oppression, ce qui implique de s'attaquer à ce qui la fonde. Et peut-être que si, ça je sais pas.
     
  18. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  19. social-démocrate
    En effet, ce n'est pas en virant les "mecs" que les espaces seront safe comme par magie. Des "meufs" peuvent aussi être des "plaies" comme des "mecs"...
    Mais la non mixité telle qu'elle préconisée est anti-individualiste et identitaire. Les individus sont morcelés et réduits à une ou plusieurs parties d'eux mêmes pour assister à des réunions, des ateliers de discussion, d'empowerment... Ya un problème de perception basée sur des a priori alors qu'il est impossible de définir au premier coup d'oeil si un individu est "homme", "femme"... C'est s'arrêter apparences quand il s'agit aussi de "non mixité de race"... Ca fait un peu genre je dois montrer ma carte id avant d'entrer et si elle est pas valide je rentre pas. Bien sûr je ne nie pas que des militants sont super relous (sexistes, racistes, transphobes...) mais cette méthode de non mixité choisie me parait trop chelou pour dire amen à ceux qui la mettent en pratique.

    Le texte est assez bon mais il ne remet pas en cause la catégorisation ni l'identité en tant que telles. Rien n'est "dépassé". Mais ce n'est peut-être pas son sujet ?
    Pour moi l'idéal serait de pouvoir se passer de toutes ces étiquettes "ici et maintenant" et pas dans une hypothétique société libertaire. En fait je me situe un peu dans le "nihilisme de genre" même si je suis très très loin d'être d'accord avec tout.
     
  20. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  21. social-démocrate
    La question à mon avis est ce qu'on est libres lorsqu'on accepte l'identité ? Je ne pense pas. L'identité meuf, gay, trans ou cis est un leurre au même titre que l'identité nationale (du Chiapas ou pas ^^) qui enferme et fragmente l'unité individuelle bien plus qu'elle ne libère.

    Pour avoir assisté à plusieurs espaces non mixtes je sais que je ne le ferai plus. Ca puait trop l'identitaire et j'ai "l'âme" sensible ^^
     
  22. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  23. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    De toute façon y a pas beaucoup d'espaces militants où je me sens à ma place, pour une raison ou pour une autre.

    Je suppose que tu n'as pas lu ce que j'ai posté plus haut à propos des maos de VP partisan qui appellent à des manifs LGBTIQ parce que sachant comme tu adores les maos ça m'étonne que tu n'ais pas réagi!

    En tout cas dans les réunions non mixtes auxquelles j'ai participé ce sont toujours des mecs (même si pas tous les mecs) qui niaient le sexisme, ne parlaient que de problème de mecs, empêchaient les femmes de parler.

    Si je me base sur l'exemple de ce forum, je peux faire quelques constats:
    - Beaucoup de mecs tiennent des propos sexistes. Ou se foutent pas mal de lire des propos sexistes. Pas tous heureusement, mais j'imagine Shub, Henri Belhache, Rubis, Barbe Noire, Blop des plages... dans une réunion féministe!
    C'est peut-être un coup de bol mais aucune femme, aucune trans ne l'a fait (Léa B, l'Alternactiviste ont toujours défendu des thèses antisexistes).

    - Si vous remontez à l'origine de ce topic il a été créé par une femme qui s'interrogeait sur la "binarité homme femme" très présente dans le discours trans.
    Voici la réponse de l'alternactiviste:

     
  24. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  25. social-démocrate
    Sur les maos de VP, je peux pas répondre à tout. Je dirai juste que si je les voie se noyer dans la Seine je ferai comme si j'avais rien vu ;)
     
  26. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  27. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Disons que c'est pas à l'honneur des LGBTIQ qui participent à cette manif d'accepter cette signature.
     
  28. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  29. social-démocrate
    Non, mais je connais pas beaucoup d'individus/collectifs qui ne se sont jamais compromis avec des salauds ou des orgas aux positions indéfendables. Certains peuvent défendre leurs intérêts, dénoncer à juste titre les discriminations mais avec de mauvais arguments ou en en acceptant de collaborer avec des orgas à chier, comme avec par exemple le PIR.

    Et VP-Partisans ratisse tout ce qu'ils peuvent. Cela fait quelques années qu'ils semblent plus visibles qu'avant dans les manifs. Sans doute qu'ils profitent du retrait de certaines organisations ou de la "misère politique ambiante". Mais je crois pas qu'ils pèsent lourds dans le paysage politicard. Le marxisme-léninisme ça ne semble plus trop prendre et je vais pas m'en plaindre. Evidemment le mieux serait qu'ils ne soient plus présents en manifs. Mais c'est aux "lgbta" de les dégager, s'ils le peuvent ou s'ils ne sont pas maos eux mêmes.
     
  30. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  31. social-démocrate
    Je le poste aussi sur ce topic :

    La communauté LGBTI continue d’être punie 20 ans après la décriminalisation de l’homosexualité en Équateur · Global Voices en Français
     
  32. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  33. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Je peux pas mettre un "j'aime" à cette horreur mais quand même merci pour l'info... :(
     
    Fanya apprécie ceci.
  34. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 558
    313
    138
    Jan 2009
    France
  35. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    c'est fou
     
  36. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 156
    922
    344
    Fev 2014
    France
  37. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Ca brûle à l’intérieur : dans les méandres de la médecine transphobe
     
Chargement...