Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Toronto : acharnement répressif (G20)

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 22 Septembre 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Le 17 septembre, vers 22h30, Alex Hundert a été arrêté en face du domicile paternel par sept agents de la police torontoise et de la GRC. Alex Hundert est l'un des militants arrêtés préventivement à la veille du Sommet du G20, il est notamment accusé d'être l'un des leaders d'une vaste conspiration anarchiste.

    Une histoire de fou

    Alex Hundert est accusé d'avoir violé ses conditions de remise en liberté qui stipulent notamment qu'il ne peut pas participer à une manifestation publique. Or, quelques heures avant son arrestation, le militant participait à un panel post-G20 à l'Université Ryerson. La police assimile cela à une manifestation, tout comme, plus tôt cet été, elle assimilait également sa présence dans les médias à une violation de ses conditions. Une première tentative de remettre le militant en prison jusqu'à son procès avait d'ailleurs échoués en août (la cour supérieure ayant rejeté les arguments de la couronne). Le moins que l'on puisse dire c'est que la police a une interprétation très large du terme «protest», généralement assimilée à une manifestation mais pouvant signifier également toute forme de protestation.

    «Nous sommes indignés par la nouvelle arrestation d'Alex, a déclarée Mohan Mishra, de No One Is Illegal. Il s'exprimait lors d'une table ronde dans une salle de classe de l'Université, aux côtés de professeurs, ce qui n'est clairement pas une manifestation publique. C'est encore une autre tentative pour faire taire Alex, une indication forte de l'intention de la police de criminaliser les idées, la dissidence et toute forme d'organisation communautaire efficace.»

    Rappelons qu'au total, 1105 personnes ont été arrêtées durant le Sommet du G20 à Toronto. De ce nombre, «seulement» 278 personnes ont été finalement accusées de quelque chose, les autres ont été libéré sans accusations.

    Criminaliser la dissidence

    Une poignée de militants, tout au plus une trentaine, font face à des accusations sérieuses de complot. C'est eux que l'État voit comme «la tête» du mouvement. En plus d'imposer des conditions extrêmement restrictives --interdiction de manifester, d'organiser des manifestations, d'encourager à manifester, de parler à leur co-accusés, etc.-- et des cautions importantes, 100 000$ dans le cas d'Alex Hundert, dans le but de les neutraliser, voilà que l'État veut carrément les faire taire.

    Sans jouer les vierges offensées et les victimes, il faut reconnaître que le glissement observable est grave. Il y a bel et bien un durcissement de la répression. Depuis l'adoption de la Charte des droits et libertés, la crime de subversion était tombé en désuétude. C'était le passage à l'acte qui était criminalisé, par l'expression d'idées subversives. Depuis quelques années, la police incluait des interdictions de manifester dans les conditions de remise en liberté des militants accusés à tord ou à raison de quelques méfaits. Cette limitation du droit de manifester avait été combattue avec succès par des militants montréalais comme Jaggi Singh et Alexandre Popovic et on en était venu à l'obligation de quitter toute manifestation qui cessait d'être pacifique. Mais là on revient à l'interdiction de manifester pure et dure. Non seulement cela mais on s'attaque carrément à la liberté d'expression en assimilant toute prise de parole publique à une manifestation.

    Il faut constater que c'est la dissidence elle-même qui est criminalisée. Ce n'est plus un slogan, c'est la réalité. Voilà un développement totalitaire pour le moins inquiétant.

    [​IMG]
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    8
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    4
  8. Réponses:
    0