Chargement...

Théorie sur la relation entre drogue et Anarchie

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Cadavre, 30 Juin 2011.

  1. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  2. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Les états ont pas besoin de ça pour détourner l'attention. Y a des centaines de lois progressistes qu'ils ont à disposition pour redorer leur blason si besoin est. Nous, on n'a pas besoin de leur avis pour décider quoi faire.
    Je ne suis ni pour, ni contre la légalisation, pour moi cette décision n'appartient ni à l'état ni à personne. Je me pose plus de questions sur ce qui pousse à prendre des drogues (au sens large : alcool, café, weed, coco...) parce que ça, c'est certainement en lien avec un monde de merde et peu de perspectives de lutte contre celui-ci.
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 312
    1 626
    425
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    [​IMG]

    Au moment de choisir les petits icônes pour me définir j'ai un peu hésité, on peut vraiment pas dire que ce soit une priorité militante (je suis plutôt sur les luttes de mal logés, précaires, sans papiers...), je consomme même pas de weed, je préfère boire un petit coup de temps en temps (et même ça m'arrive d'être bien bourrée...), pas parce que je ne vois pas "de perspective de lutte" mais parce que C'EST BON. :biere: Et de mémoire quand je fumais des pétards c'était grosso modo pour la même raison...

    Les motivations de ceux qui se mettent vraiment trop minables avec pinard ou drogues je suppose que ça dépend, peines de coeur, angoisses existentielles, enfance malheureuse etc. etc.?

    La lutte contre la pénalisation ne concerne pas que des anars révolutionnaires? Evidemment, mais on peut en dire autant de tout un tas d'autres luttes, y a bien des fachos végans, par exemple?

    Je suis contre la pénalisation de l'usage de drogue parce que je suis contre les lois répressives en général.


    http://www.drogues-info-service.fr/Tout-savoir-sur-les-drogues/La-loi-et-les-drogues/L-usage-de-stupefiants#.VeRwIJec6TI

    [​IMG]
     
  5. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  6. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Pour savoir que c'est bon il fallu que t'essayes, qu'est-ce-qui t'as poussé à commencer ? C'est plutôt ça la question que je me pose.
    Après peut-être que pour toi essayer de te bourrer ou te défoncer c'était pareil que d'essayer un nouveau plat.
    Je sais que moi (et je pense pas mal de mes potes) j'ai commencé l'alcool comme la défonce parce que je me sentais pas bien.
    Et j'ai l'impression, quand je regarde autour de moi, que pour beaucoup ça reste une exutoire au point que c'est difficile d'imaginer une soirée où on s'amuse sans être complètement torché. Genre j'ai des potes qui sont prêts à roder une heure dans les rues pour trouver une épicerie ouverte si on n'a pas d'alcool.
    Puis y a tout le côté valorisant (je sais pas comment le dire), genre piave devient synonyme de virilité, t'as presque une petite compète, c'est un monde à côté de la routine où tu peux accomplir des exploits alors que dans ton taf ou à l'école t'es pas exceptionnel. Après t'as des choses à raconter "waaa comment j'étais complètement ravagé à la dernière soirée !"... J'sais pas, tout ça je trouve ça oppressant et désolant en même temps, parce que c'est un moyen de supporter les coups que t'assène ton environnement en t'offrant des moments de "répit" plutôt que de lutter contre. C'est comme la religion.

    Alors je suis contre la répression de la fumette, comme je suis contre le fait de réprimer des gens pour ce en quoi ils croient, c'est pas pour ça que je trouve que la drogue c'est pas dangereux ou que c'est cool. Alors que y a encore plein de gens encore pour inventer des vertus mystiques au cannabis.

    https://www.youtube.com/watch?v=mJYm6MBG1rY
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 312
    1 626
    425
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je ne pense pas avoir vanté de quelconques "vertus mystiques" du cannabis ("c'est bon", je vois pas ce que ça a de mystique?) et concernant l'alcool la course à la virilité je me sens pas du tout visée! :ecouteurs:
    La première fois que j'ai essayé? La curiosité tout bêtement, je voulais connaître la sensation d'ivresse, mais je savais pas trop gérer. J'ai "appris à boire" avec le temps, pour avoir les effets agréables (un peu pompette, désinhibée...) sans les inconvénients (mal au coeur, tête qui tourne, incapable de tenir debout ou de causer).
    Il y a des millions de cas de figure, pour la drogue comme pour l'alcool: quoi qu'en prétendent les "campagnes éducatives" on sait tous que se passer une soirée bien arrosée de temps en temps ne mène pas forcément à devenir ivrogne incurable, et un pétard de temps en temps ne conduit pas non plus aux drogues dures.

    [​IMG]

    [​IMG]

    Je me répète, quand les gens se mettent vraiment trop minables c'est certainement pas un signe de bien être à la base, mais bon voilà je suppose que chacun fait comme il peut face à la souffrance.

    Cela dit s'il n'y avait que la réprobation et les diagnostics socio-psy à l'arrache ça n'aurait aucune importance, pour moi l'essentiel c'est de combattre la répression.
    Si je continue les soirées arrosées entre potes (et je pense les continuer sans doute un bon moment encore) au moins je risque pas la prison.

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  9. teknomad
    Offline

    teknomadNouveau membre

    8
    1
    0
    Juin 2016
    Homme
    France
  10. libertaire, extrême-gauche, révolutionnaire
    Ben moi je prends de la drogue de temps en temps,et depuis plus de 20 ans, chimique ou autre, en fait j'aime vraiment ça et je la considère comme mon loisir et mon plaisir comme d'autres font de la planche a voile ou de la randonnée... ni plus ni moins, que ce soit d'un point de vu financier ou de la santé.
    Libertaire, me semble til, mais peut être que je me trompe car je découvre votre site et vos discussion ce soir, c'est être libre et responsable de soi au milieu des autres, en respectant la liberté de chacun dans une intelligence humaniste, et non pas par des lois débiles non voulues, non ou trés mal appliquées qui ont conduit notre société à ce qu'elle est aujourd'hui,...
    Donc je pense que drogue n'est pas incompatible avec le principe de liberté, l'essentiel étant de savoir pourquoi et dans quelle circonstance elle est consommée.
     
  11. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    328
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  12. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Il faut aussi veiller à ne pas être dépendant, car à partir du moment ou il y a dépendance, tu n'est plus libre ...

    En effet, c'est bien cela ( ou du moins, pour moi ^^ )

    Vu que tu as up un sujet qui date lui aussi d'un an, je vais quand même donner mon avis la dessus. Je ne consomme pas de drogues ( J'ai 14 ans aussi ) mais je ne pense pas que ce soit incompatible avec les principes anarchistes ou libertaire, dans la mesure ou on est capable de se contrôler, et de ne pas avoir de dépendance vis à vis de la drogue. Quelqu'un qui va s'envoyer un rail toute les heures, je doute qu'il arrive à réfléchir très longtemps ... ( Un rail par heure, ça fait beaucoup, mais je fait exprès d'exagérer ) Cela viendrais donc à l'encontre de certains principes anarchistes ... Tout est, pour moi, une question de contrôle et de dépendance
     
  13. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Pour moi, l'anarchisme est une idéologie politique pas biologique, on n'a pas à condamner ce qui nuit à la santé et promouvoir ce qui est bon pour le corps (contrairement aux maos par ex). Ce qui est important c'est que la consommation ne soit pas encouragée par des structures sociales voir un exutoire à des souffrances causées par des structures sociales (comme c'est le cas actuellement sous le capitalisme).
    Après la question de la liberté et de la dépendance ça mérite d'être creuser. Perso je suis déterministe, je ne crois pas au libre-arbitre et donc à la liberté de choix. Un mec qui refuse de la dope est influencé dans son "choix" (qui n'en est pas un du coup) autant qu'un mec qui en prend. Ce qui choque avec la drogue c'est que cette influence est parfois chimique. Mais en vrai l'addiction ça peut autant être une addiction amoureuse, qui n'est pas seulement chimique, qu'une addiction au sexe, pas chimique non plus, qu'une addiction à la thune ou aux compliments, etc... Bref, l'addiction c'est pas le propre de ce qu'on appelle "drogue" au sens courant du terme.
     
  15. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    328
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  16. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Mais ducoup, tout cela devient des drogues ... Mais les cigarettes, ou l'alcool par exemple, sont des drogues aussi, du fait de la dépendance que ça entraine

    J'suis plutôt d'accord pour le coup ^^
     
  17. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  18. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Si tu veux mais ça veux plus rien dire alors parce que la bouffe et l'eau ça serait des "drogues" aussi et en fait tout serait susceptible de devenir une drogue dans certaines conditions.
     
  19. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    328
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  20. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Vu comme ça ...
     
  21. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 312
    1 626
    425
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    J'ai été dépendante au tabac et je peux témoigner que la dépendance physique c'est un problème à part. Même si dans la dépendance au tabac il y a aussi une dimension psychologique.
    En ce qui concerne la dimension politique je trouve dangereux de justifier le contrôle des individus même sous prétexte que "c'est pour leur bien".
    On peut discuter de la notion de libre arbitre mais rien ne justifie que quelqu'un d'autre revendique le contrôle sur notre propre corps. Si un individu veut se suicider, couper son corps en morceaux, arrêter de manger, s'autodétruire de n'importe quelle façon on peut lui venir en aide s'il le demande mais au final c'est lui que ça regarde.
    En revanche à mon avis on peut s'interroger sur ce qui mène à ce désir d'autodestruction (surtout si le phénomène est collectif et massif).
    Là bien sûr je parle des démarches réellement autodestructrices, encore une fois il ne faut pas confondre boire un petit coup de temps en temps ou fumer des pétards pour le plaisir, et se torcher ou se droguer à l'héroïne.
    [​IMG]
     
  23. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  24. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste

    Je suis pas d'accord. On vit en société, les actes des autres, même sur eux-mêmes, ça a un impact sur toi. Si des membres de notre famille s'autodétruise je crois pas qu'on tiendrait ce genre de discours. ça nous affecterait parce qu'on les aime. Même s'ils sont pas de notre famille on a de l'empathie. Quand je vois un toxico je suis désolé mais ce qui me vient à l'esprit c'est pas "wa la chance, il passe sa vie à kiffer", j'ai plutôt de la peine pour lui, j'aimerais pas être à sa place. Et la plupart des toxicos souffrent.
    Alors y a un débat sur s'ils souffrent à cause du regard des autres ou vraiment à cause de leur état. Mais pour moi dire qu'un toxico est libre, qu'il est en train de faire ce qu'il veut, c'est un mensonge. Les toxicos souffrent justement de ne pas être libre et de toujours être obligés de faire tourner leur vie autour de la recherche d'une dose. Puis t'as aussi le fait que t'arrives pas à lutter contre les effets désagréables que les drogues ont sur ton corps. Perso fumer du shit ça me soule parce que ça m'empêche de pouvoir m'adonner à plein d'autres trucs, j'ai la flemme etc... mais comme y a une addiction ben j'arrive pas à m'arrêter. Si tu fumes des clopes c'est le fait de tousser, de perdre plein de thunes dans cette merde, ça te met mal parce que d'un côté t'as pas envie de faire ça mais t'arrives pas à t'en empêcher parce que t'es addict. Alors parler de liberté dans ce cas c'est une blague.
    Mais je pense que la puissance de l'addiction varie selon la situation des gens. Quand tu souffres à cause du taf, de tes relations amoureuses, familiales, amicales... c'est beaucoup plus dur d'arrêter que quand t'as une vie posée, que t'es bien entouré, que t'as pas de galère de thunes, etc...

     
  25. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  26. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste

    Je suis pas d'accord. On vit en société, les actes des autres, même sur eux-mêmes, ça a un impact sur toi. Si des membres de notre famille s'autodétruise je crois pas qu'on tiendrait ce genre de discours. ça nous affecterait parce qu'on les aime. Même s'ils sont pas de notre famille on a de l'empathie. Quand je vois un toxico ce qui me vient à l'esprit c'est pas "wa la chance, il passe sa vie à kiffer", j'ai plutôt de la peine pour lui, j'aimerais pas être à sa place. Je pense que la plupart des toxicos souffrent.
    Sans doute pas seulement ou pas avant tout à cause de la consommation de la drogue mais ça n'arrange pas les choses.

    On peut même extrapoler en prétendant qu'ils souffrent à cause du regard des autres et pas à cause de leur état.
    Mais pour moi dire qu'un toxico est libre, qu'il est en train de faire ce qu'il veut, c'est un mensonge. Les toxicos souffrent justement de ne pas être libre et de toujours être obligés de faire tourner leur vie autour de la recherche d'une dose.
    Faut ajouter aussi le fait que t'arrives pas à lutter contre les effets désagréables que les drogues ont sur ton corps. Perso fumer du shit ça me soule parce que ça m'empêche de pouvoir m'adonner à plein d'autres trucs, j'ai la flemme. Mais comme y a une addiction ben j'arrive pas à m'arrêter. Si tu fumes des clopes c'est le fait de tousser, de perdre plein de thunes dans cette merde, ça te met mal parce que d'un côté t'as pas envie de faire ça mais t'arrives pas à t'en empêcher parce que t'es addict. Même si on revient au regard des autres. Quelqu'un qui est addict n'en a pas rien à foutre que sa famille l'écarte de lui, que les gens le jugent, etc... Il peut le reprocher aux gens, mais il peut pas s'enlever de l'esprit cette réalité : s'il voulait arrêter et ainsi se faire mieux voir des gens, il n'y arriverait pas. Alors parler de liberté dans ce cas c'est une blague.

    Mais je pense que la puissance de l'addiction varie selon la situation des gens. Quand tu souffres à cause du taf, de tes relations amoureuses, familiales, amicales... c'est beaucoup plus dur d'arrêter que quand t'as une vie posée, que t'es bien entouré, que t'as pas de galère de thunes, etc...
    Y a toujours une dimensions "psychologique" dans l'addiction. Pour le cannabis elle est plus importante que l'addiction "physique" (même chimique on peut dire). C'est pour ça que pour cette drogue en particulier c'est beaucoup plus facile pour des bobos de la défendre et de se persuader qu'elle est pas addictive que pour des gens qui galèrent et sont dans le mal.

     
  27. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  28. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Puis ça c'était pour répondre au point de vue un peu "individualiste".
    parce que t'as aussi le côté social : la drogue c'est une industrie. Les dealers se font de la maille, ils s'en font plus s'ils te vendent de la merde où y a 5% de substance active coupée avec 95% de merde qu'il trouve dans la rue. Un mec m'a raconté que ça l'a soulé un jour en soirée qu'on arrête pas de lui demandé s'il avait à fume. Il est allé dans les chiottes, il a raclé le sol, il a rempli des pochons avec ça et est allé les vendre dans la salle puis s'est barré. Il m'a dit aussi qu'il avait pris l'habitude de vendre à un mec une pincée de weed saupoudré dans des herbes de provence. Je sais pas si c'est vrai, et c'était pas un gros dealer, mais ce serait pas non plus étonnant que ça le soit.
    De toute manière si tu pécho au quartier et pas à un mec que tu connais (j'ai jamais vu une meuf dealer dans un quartier) t'es quasiment sûr qu'on va te refiler de la merde coupée. Même si tu connais ça t'immunise pas d'ailleurs.
    Puis on sait comment ça fonctionne les mafias. D'un côté ça deale, d'un autre ça fait du proxénétisme... ça exploite des petits agriculteurs dans les pays en développement. Et ça les exploite plus que des multinationales puisque de toute manière les mafias sont hors-la-loi. Donc le droit du travail, elles s'en tapent.
    Regardez la situation au mexique. C'est un des pays les plus violents et les plus corrompus. Pour les anars qui focalisent sur l'état et la loi (comme des anarcho-capitalistes) ça peut être intéressant de voir ce qu'il se passe quand des mafias prennent l'ascendant sur l'état. Au mexique les flics enquêtent quasiment plus sur les meurtres dans certaines zones. L'état refuse de s'attaquer à la drogue parce que la police est pas sûr de pouvoir vraiment faire face aux gangs. Sans oublier qu'ils sont payés pour fermer les yeux.
    Alors du coup y a le même débat que vis-à-vis de monsanto "allons chercher chez les petits producteurs locaux".
    Honnêtement je suis pas sûr qu'ils soient forcément plus moraux, ils ont surtout moins de moyens mais si ils commencent à avoir plus de clients et plus de thunes je pense que leurs principes ils vont vite faire une croix dessus.
    En france, un des seuls "métiers" où t'as encore le travail des enfants c'est le deal. Les mineurs peuvent vendre des barrettes dans la rue parce que leur casier est nettoyé dès qu'ils arrivent à l'âge adulte. Alors on leur bourre le crâne avec du rêve d'argent facile mais comme dit hugo "confond pas l'argent sale avec l'argent facile". Sans oublier que ça attise les disputes de territoire. J'ai des potes qui peuvent pas mettre les pieds dans certains quartiers de lyon parce qu'ils sont potes avec des dealers (même pas dealers eux-mêmes) d'un autre quartier. Alors en tant que consommateur tout ça c'est facile de pas le voir, mais en tant que révolutionnaire je pense que c'est un devoir de le prendre en considération. Comment ça va évoluer cette situation si la lutte de classe met effectivement en échec la police ?
    La question a été posée par les black panthers dont le mouvement a été cassé par la CIA par l'introduction du crack dans les ghettos. Elle est posée par les anarchistes d'exarchia en grèce où les flics déposent des dealers à l'entrée du quartier en leur disant "là-bas tu fais ce que tu veux".
    Certains dealers sont des galériens, surtout les rabatteurs en bas des bâtiments. D'un autre côté le deale c'est une industrie. Donc le dealemme va se poser comme ça pour les rabatteurs : on est plutôt des rabatteurs ou des businessmen ? La police est plus là, on fait du chiffre ou on en profite pour arrêter cette vie de dealer et on se joint au mouvement ?
    Pour moi la réponse c'est que comme partout c'est l'état de la lutte des classes qui en décidera. Si les rabatteurs ne se conçoivent pas comme des salariés exploités par la bourgeoisie mais comme des petits-entrepreneurs ils vont pas lutter. S'ils considèrent que la "mafia" est une famille et pas qu'on les exploite et qu'on exploite leur classe sociale, ils vont pas lutter.
    Si les révolutionnaires laissent la question de côté pour pas brider les pauvres consommateurs elle sera vite réglée je pense.
    Puis sans oublier enfin les conditions de vie des gens qui ne sont pas des trafiquants mais qui vivent là où il y a du trafic. A se demander si son enfant est dans ce genre d'affaire. A entendre des règlements de compte, à espérer pas se prendre une balle perdue. Après on n'est pas au mexique, y a pas des règlements de compte tous les jours. Mais bon ça peut rester stressant. Là-dessus je sais pas la part de fantasme et la part de réalité. Perso j'ai jamais eu de problème avec un dealer, ni entendu parler d'un règlement de compte par chez moi (faut dire je suis pas "du milieu").
    Juste une anecdote d'un pote où dans le quartier à côté il a vu un mec posé tranquillement sur un banc. T'as un autre gars qui arrive avec une plaquette de shit et qui fait genre il la planque quelque part. Un peu plus tard t'as un autre mec qui arrive qui la récupère et qui se barre. Puis le premier gars qui a caché la plaquette revient avec un pote et il trouve pas la plaquette. Ils vont voir le gars sur le banc et commencent à lui mettre la pression, ils l'accusent et lui disent qu'il doit rembourser et que pour ça il va devoir vendre du shit au détail pour eux.
    En fait le mec qui a "volé" la plaquette était un complice, d'après mon pote. Mais bon, l'autre pouvait rien faire si il voulait garder ses dents alors... vrai, pas vrai, j'étais pas là après.

    Voilà, je trouve quand même que le discours "on n'a pas à émettre de jugement sur les substances psychoactives" c'est intenable d'un point de vue révolutionnaire. Y en a qui vive bien en se droguant, tant mieux, mais c'est trop facile de perdre le contrôle pour qu'on ferme les yeux sur ce problème.

    Bref, là je fais la synthèse des sujets que j'ai trouvé tournant autour de ce thème qui a été abordé pas mal sur ce forum :

    Drogue = assurance-vie des "nantis"

    Alcool, Tabac, Drogue ...

    Drogues,alcool et autres substances

    légalisation du cannabis

    Qu'est-ce que la drogue viens faire sur ce site ?

    La drogue c'est mal! Voyez?
     
  29. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    145
    9
    Août 2015
    Austria
  30. social-démocrate
    le plus nuisible c'est le prolo qui bosse.
     
  31. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 596
    529
    141
    Jan 2009
    France
  32. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Nuisible pour qui ?
     
  33. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    145
    9
    Août 2015
    Austria
  34. social-démocrate
    Pas pour son patron en tout cas.

    Ni pour le sociologue du travail.

    Pour les drogues, addictions, auto-destruction je suis d'accord avec ninaa : 100 % POUR !
    Les directeurs de conscience ou de bonne conduites révolutionnaires qui me disent comment je dois ou devrais vivre ma vie, à coups de responsabilisation collective, je leur pète la gueule.
     
  35. kuhing
    Offline

    kuhingMembre du forum Compte fermé Membre actif

    1 328
    180
    2
    Juin 2017
    {sournois}
    Et si tu tombes sur quelqu’un de plus costaud que toi, tu fais comment ?
    Remarque tu peux lui lire un passage de Bourdieu, ça assomme bien.
     
  36. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    974
    145
    9
    Août 2015
    Austria
  37. social-démocrate
    Oui, Marx et Debord aussi d'ailleurs.

    Tous les révolutionnaires en fait, sauf Fifi Brindacier.
     
  38. Zéphyr
    Offline

    Zéphyrmentalement instable Comité auto-gestion Membre actif

    1 083
    24
    238
    Avr 2008
    Sweden
    Affiche pour un appel anarchiste contre les drogues et ceux qui favorisent leur diffusion
    [​IMG]

    À travers l’histoire le rôle des drogues se reproduit, autant celles légales que celles illégales. Comme méthode pour démanteler les agissements directs contre le pouvoir et ses appareils répressifs et de surveillance. Comme cela a eu lieu au sein du front de libération de la terre, des panthères noires et des groupes qui agissaient dans les années 60 aux État-Unis. Et comme cela a touché dans presque sa majorité le milieu anarkopunk et anarchiste au Mexique. Car l’abondance et la facilité d’obtenir des stupéfiants dans des lieux soi-disant squattés ou libérés ont transformé en fossiles des individus dont la seule chose qui les différencient du citoyen drogué c’est leurs patchs et la musique qu’ils écoutent.

    C’est pour cette raison, et d’autres, que nous exhortons à réfléchir et à remettre en question le rôle des drogues au sein du milieu anti-autoritaire et développer la critique, au-delà de stupides tendances à la mode. De même que nous incitons à agir contre ceux qui les produisent, les vendent et favorisent leur diffusion.

    Depuis le Mexique, le Chili et la Grèce, insurrection anarchiste contre les drogues du Capital et de l’État.

    Dans le but de continuer à développer une critique anti-autoritaire et des actions, une affiche a été faite afin qu’une tension se créé contre ceux qui vendent et facilitent l’usage de stupéfiants autant légaux qu’illégaux. En effet nous considérons qu’il faut développer une critique et auto-critique plus profonde contre l’usage et l’achat de drogues au sein du milieu anarchiste, non pas dans le but d’éviter la conflictualité avec le pouvoir et ses appareils de surveillance, mais pour reconnaître et viser ces personnes qui dégagent un bénéfice pour le Capital à travers la vente de ces substances, qu’elles soient légales ou illégales. Car certains d’entre nous considérons que la lutte insurrectionnelle anarchiste doit se mener aussi contre le narcotrafic et l’État lui-même qui facilite sa propagation.

    Insurrection anarchiste contre les drogues du Capital et de l’État !
    Mort à toute autorité et à ses flics drogués !

    source: fr.contrainfo.espiv.net

    http://www.bboykonsian.com/shop/Capitalisme-Came-Genocide_p981.html


     
    IOH et allpower aiment ça.

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 12)

  1. Anarchie 13
  2. ninaa
  3. HNORD
  4. Ziggy-star
  5. allpower
  6. Samuel
  7. Bearl
  8. AAKUAN
  9. K0dama
  10. gorekhaa
  11. Godfried
  12. Wiston 2.0