Chargement...

Star System

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 27 Mai 2007.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 678
    237
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Musique et attitude, une étoile filante est née,
    Star temporaire, ou pute des plateaux de télé.
    Dotée d'une plastique de rêve, elle a très vite accédée ,
    Aux plus hautes marches du top et de la célébrité.

    Elle est prête à tout pour y arriver.
    Elle aime récompenser toutes les personnalités,
    Du moment qu'ils soient bien de sexe masculin,
    Pour devenir Lolita et atteindre ses fins.

    Maintenant que l'étoile brille, qu'elle est au firmament,
    Je ne vous dis pas la merde qu'elle balance impunément.
    C'est sur que vous la trouverez dans tous les supermarchés,
    En tête de gondole, à moitié nue et carton mâché.

    Le cœur de la cible est âgé d'une dizaine d'années,
    Armés de roses et de poupées on les voit défiler,
    Attendre comme des cons une brève apparition,
    De la star, trop occupée à se repoudrer le nez !

    Artistes formatés partout,
    La variété va me rendre fou,
    Et pas moyen de s'en défaire,
    Je n'ai plus qu'une seule envie : à jamais la faire taire !

    Pas moyen de faire un pas sans qu'elle vous quitte rien qu'une fois,
    En bus, en métro, aux Assedic et même au bistro,
    Ces tubes en boucle à la radio, c'est beaucoup plus qu'il n'en faut,
    Pour attiser ma haine, ma phobie du star système.

    Artistes formatés partout,
    La variété va me rendre fou,
    Et pas moyen de s'en défaire,
    Je n'ai plus qu'une seule envie : à jamais la faire taire !

    Ouais je dis merde à la variété, je n'ai jamais pu la saquer,
    Il y a même des tonnes de cons à qui je veux refaire le plastron,
    Ils nous pourrissent la vie, à force on s'abrutit,
    A force d'écouter, d'écouter ces conneries.
    Ce ne sont pas des artistes, mais des produits capitalistes,
    Des merdes packagés, concentré de clichés,
    Les cendrillons, les play-boys, les outils des majors compagnies,
    Je les ai toujours haïs…

    Artistes formatés partout,
    La variété va me rendre fou,
    Et pas moyen de s'en défaire,
    Je n'ai plus qu'une seule envie : à jamais la faire taire !