Chargement...

Soutien anarchiste à l'Ukraine

Discussion dans 'Luttes Internationales' créé par ninaa, 21 Février 2022.

  1. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Pourquoi devrions-nous soutenir l'Ukraine ?
    Soumis par Антти Раутиайнен le 20 février 2022 - 12:45
    [​IMG]
    Les résultats des 30 premières années de « démocratie » en Ukraine sont, pour le moins, peu convaincants. L'économie et les médias sont entre les mains d'oligarques rivaux, la corruption atteint des niveaux vertigineux, le développement économique est à la traîne de nombreux pays africains et, de plus, le pays est devenu le centre du mouvement néonazi à travers le monde. Et ces problèmes sont fondamentalement locaux, et non le résultat des intrigues du Kremlin.

    Écoutez dans SoundCloud

    Pourtant, l'alternative est encore pire. Poutine n'est pas seulement le gendarme de l'Europe, mais le gendarme du monde entier - de la Syrie au Myanmar, chaque fois qu'un dictateur torture et tue des milliers de ses concitoyens, Poutine est là pour le soutenir. Il n'y a plus d'élections en Russie. Même les tentatives les plus modérées pour changer quelque chose aboutissent à des poursuites pénales et à des persécutions.

    Je ne crois pas que le résultat de cette énième série de déclarations menaçantes et d'intensification de la pression soit une guerre à grande échelle. Mais comme le conflit ne disparaît pas, une guerre à grande échelle peut commencer après 5 à 10 ans, même à la suite d'un cycle d'escalade, même si personne ne le veut vraiment. Et en cas de guerre à grande échelle, nous devrions être du côté ukrainien. Comme le disait Malatesta, « Pour moi, il ne fait aucun doute que la pire des démocraties est toujours préférable, ne serait-ce que du point de vue pédagogique, que la meilleure des dictatures. »*. La neutralité dans une guerre entre l'Ukraine et la Russie signifierait la neutralité dans une invasion d'une démocratie par une dictature.

    Je ne peux pas prendre au sérieux les gauchistes qui déclarent qu'« ils sont contre toute sorte d'impérialisme en Ukraine, américain ou russe ». Évidemment, l'impérialisme américain existe, par exemple en Irak et en Amérique centrale, mais pas en Ukraine. L'Otan et les États-Unis se sont mis d'accord de facto pour confier l'Ukraine à la sphère d'influence russe. Quelle que soit l'aide militaire ou autre que l'Ukraine ait reçue, elle ne suffit pas à arrêter une invasion théorique. Personne n'enverrait des détachements militaires pour soutenir l'Ukraine en cas d'invasion.

    Que signifie « pas de guerre mais une guerre de classe » ?

    La plupart des participants au soulèvement du ghetto de Varsovie étaient des sionistes. Mais ils ont été rejoints par des combattants internationalistes de l'organisation Bund, des anarchistes de l'époque, qui n'ont pas déclaré que «nous sommes à la fois contre le nationalisme allemand et l'impérialisme des nazis, et contre le nationalisme et l'impérialisme juifs du soulèvement du ghetto». Lorsque l'armée française a assassiné des dizaines de milliers de personnes pour la plupart au hasard en Algérie, les anarcho-communistes français n'ont pas déclaré qu'ils étaient «contre le nationalisme français et algérien». Au lieu de cela, ils ont apporté un soutien concret aux rebelles algériens. Ce soutien s'est heurté à la répression et à des peines de prison, par conséquent l'anarcho-communisme français a été complètement écrasé. Quand Israël vole des champs palestiniens et démolit des maisons, les anarchistes ne déclarent pas que « nous sommes contre le nationalisme israélien et palestinien »,

    Les résultats d'une occupation russe improbable mais possible de l'Ukraine seraient un régime collaborationniste, une répression massive (y compris la destruction de tout le mouvement anarchiste) et l'annulation de toutes les libertés civiles. « Pas de guerre mais une guerre de classe » ne signifie pas que les anarchistes doivent rester neutres en cas d'occupation. Cela signifie que les anarchistes sont opposés aux guerres d'agression.

    La résistance contre l'agression russe n'est pas seulement dans l'intérêt de la classe ouvrière en Ukraine, mais aussi dans l'intérêt de la classe ouvrière en Russie. Quant aux nazis, leur idée centrale est juste le lèche-bottes, et en cas d'occupation, certains d'entre eux se retrouveront dans le rôle de Quislings. Quant aux anarchistes, en cas d'invasion à grande échelle, une troupe de 50 anarchistes avec des pétards et des lance-pierres aurait l'air ridicule. L'armée régulière de l'Ukraine ne peut pas vaincre la Russie, mais elle peut causer des pertes de milliers, voire de centaines de milliers de personnes. Ainsi, lors de la première phase d'une invasion théorique, l'armée régulière devrait être soutenue. Et avec cela, je ne veux pas dire que les anarchistes devraient renoncer à leur droit de critiquer les décisions du gouvernement ou du QG de l'armée, ou de ne pas maintenir un degré d'autonomie aussi élevé que possible.

    Après la première phase d'invasion théorique, il y a plusieurs scénarios. Des résistances civiles telles que des grèves pourraient être possibles, mais dans les « républiques populaires » du Donbass, celles-ci ont été impitoyablement réprimées, ce qui pourrait aussi être le cas d'une occupation russe, ne laissant que la possibilité d'une lutte armée. S'il n'y a pas d'organisation de résistance unitaire, il se peut que les anarchistes agissent de manière autonome. Mais au cas où il y aurait une organisation de résistance aussi forte que l'Armée de l'Intérieur polonaise pendant la Seconde Guerre mondiale, les anarchistes devraient coopérer avec elle. Ce fut également le choix des syndicalistes polonais du ZSP, qui participèrent à l'insurrection de Varsovie.

    Pendant la seconde guerre mondiale, les anarchistes de pratiquement tous les pays européens occupés par les nazis ont coopéré avec le mouvement de résistance « mainstream », bien que ceux-ci aient été contrôlés par des staliniens ou des nationalistes bourgeois. En France, des réfugiés anarchistes de la CNT espagnole ont rejoint l'armée de la France libre, dirigée par le général de Gaulle, et ont finalement fini par libérer Paris - mais uniquement parce que les dirigeants alliés étaient si racistes qu'ils ont exigé que les premiers à entrer dans Paris soient des soldats blancs. , et non les soldats noirs des colonies françaises d'Afrique, qui formaient la majorité des forces de la France libre.

    En Russie, les anarchistes ont été contraints de critiquer les mythes autour du « Jour de la Victoire ». De toute évidence, dans certaines régions, comme la Tchétchénie, Staline n'était pas meilleur qu'Hitler. Mais dans presque tous les pays occupés par les nazis, les anarchistes et les anti-autoritaires ont coopéré avec les Alliés. La seule exception que je connaisse est le Front néerlandais Marx-Lénine-Luxembourg, qui s'est développé du trotskysme vers le communisme de conseils. C'était une petite organisation clandestine avec quelques dizaines ou centaines de membres, et ils ont refusé de coopérer avec la résistance « mainstream ». Le Front MLL était également contre la Grande-Bretagne et les nazis, et a également appelé à « ne pas défendre l'Union soviétique » contre l'invasion nazie. En 1942, les nazis ont toussé et fusillé toute la direction de l'organisation. Leur position de principe ne changeait pas grand-chose. Les anti-autoritaires moins respectueux des principes s'en sont un peu mieux tirés. Par exemple, les partisans anarchistes italiens ont libéré la ville de Carrare, qui est alors devenue un centre fort du mouvement anarchiste. Nulle part les vétérans de la résistance anarchiste n'ont réussi à retrouver l'ampleur du mouvement au niveau qu'il avait avant la guerre mondiale, mais il est peu probable que cela soit dû à une coopération « sans principes » avec les alliés « bourgeois ».

    L'éthique n'est généralement discutée que d'un point de vue individuel, mais d'un point de vue immédiat, les actions du Front MLL et des anarcho-communistes français des années 50 ont été un échec. Il n'y a guère non plus de conclusion à tirer d'un impératif catégorique kantien – il s'agissait de situations particulières sans perspectives de création d'une règle morale universelle. Mais l'éthique révolutionnaire n'a pas seulement des perspectives individuelles, mais aussi des perspectives de la classe ouvrière, et celle de l'organisation révolutionnaire. Les choix révolutionnaires peuvent entraîner des défaites immédiates, mais ce n'est pas seulement une tragédie, si les révolutionnaires étaient du bon côté de l'histoire. Les anarcho-communistes français étaient du bon côté de l'histoire, car ils ont contribué à la destruction du colonialisme. Le Front MLL, cependant, ne l'était pas, car ils rejetaient la lutte antifasciste.

    On ne peut pas en dire autant des ultra-gauchistes et des néo-communistes des temps modernes, et des anarchistes qui partagent leurs concepts. La théorie communiste de conseil a été créée dans les années 1930 et n'a pas été mise à jour après les expériences de l'holocauste, de la seconde guerre mondiale ou de la résistance antifasciste qu'ils rejettent. La théorie ultra-gauchiste est cohérente dans son rejet de la perspective de l'organisation révolutionnaire : pour l'ultra-gauche, il n'y a pas d'organisation révolutionnaire, car il n'y a que la classe ouvrière qui s'organise le moment venu. Comme il n'y a pas de nécessité d'organisation révolutionnaire, il n'y a pas besoin de droits civils qui rendraient l'organisation révolutionnaire possible, ni même de droits de l'homme, d'ailleurs. Pour les ultra-gauchistes, il n'y a pas d'autres droits de l'homme en dehors du communisme. Le communisme est aussi éloigné de l'Ukraine que des régions séparatistes de l'est de l'Ukraine, donc l'occupation est tout aussi bonne ou mauvaise que le système parlementaire bourgeois. Ainsi les ultra-gauchistes peuvent tout aussi bien appeler les soldats ukrainiens à déserter en cas d'invasion. Un ultra-gauchiste ne se soucie pas que des anarchistes ou d'autres militants soient torturés ou disparaissent dans les sous-sols des occupants, car les militants sont inutiles de toute façon. Ces concepts d'ultra-gauche ne sont pas seulement populaires parmi les quelques ultra-gauchistes autoproclamés d'aujourd'hui, mais aussi parmi tous les anarchistes anti-organisationalistes, qui ont été le courant dominant du mouvement anarchiste au moins depuis le soulèvement grec de 2008. -les concepts anarchistes organisationnalistes sont souvent indiscernables des communistes de conseils et de l'ultra-gauche,

    Contrairement aux ultra-gauchistes et aux anarchistes anti-organisationnels, les partisans de l'activisme et de l'organisation anarchistes ne peuvent jamais affronter avec indifférence la perspective d'une destruction complète de leur mouvement, qui serait le résultat de l'occupation russe. De toute évidence, les anarchistes militants ne doivent pas non plus se faire d'illusions sur les conséquences d'une victoire sur l'occupation russe. Au cas où l'occupation serait battue par la résistance, la victoire ne se traduirait pas par une révolution sociale, mais reviendrait à la situation du début 2014 en Ukraine, et peut-être à l'année 1991 en Russie. C'est-à-dire une situation de possibilité pour l'organisation révolutionnaire, plutôt que sa suppression complète.

    Mais ce sont toutes des curiosités historiques. L'occupation russe de l'Ukraine est actuellement peu probable et il est généralement impossible de choisir une «position correcte» parmi tous les scénarios futurs possibles.

    Dans le cas d'une invasion improbable à grande échelle, l'objectif serait de contrecarrer l'avancée russe et de causer un maximum de pertes à l'armée d'invasion, à la fois pendant la phase initiale de la guerre frontale et dans la guérilla suivante. Je pense qu'il y a de fortes chances que l'Ukraine occupée soit ingouvernable. Ainsi, le coût économique et humain de l'invasion ukrainienne pourrait éventuellement faire tomber l'ensemble du régime poutiniste. En revanche, les invasions tchétchène, syrienne et géorgienne, par exemple, ont été relativement bon marché en termes de pertes humaines et de coûts économiques, et n'ont donc jamais été aussi impopulaires en Russie.

    Et il y a plusieurs demandes qui devraient être soulevées ici et maintenant. Par exemple, l'Allemagne, et peut-être aussi la Finlande, empêchent activement l'Ukraine d'acquérir des armes. Il n'est pas surprenant que les citoyens de l'UE ne soient pas impatients d'entrer en guerre pour l'Ukraine, et le gouvernement ukrainien n'a pas les moyens de construire une armée qui correspondrait à celle de la Russie. Mais en refusant même ces petites ventes que le gouvernement ukrainien pourrait se permettre, on ne fait que jouer le jeu du Kreml. Les antiautoritaires en Russie devraient s'opposer à la posture agressive du Kreml, et les antiautoritaires de l'Union européenne devraient s'opposer aux tentatives de sabotage de l'autodéfense de l'Ukraine.

    Antti Rautiainen

    *) Bakounine a une citation similaire, mais moins citée.

    Why should we support Ukraine?
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Anarchistes et guerre : Perspectives anti-autoritaires en Ukraine

    Anarchistes et guerre : Perspectives anti-autoritaires en Ukraine

    [​IMG]

    Ce texte a été composé collectivement par plusieurs activistes anti-autoritaires d’Ukraine. Nous ne représentons aucune organisation, mais nous nous sommes réuni·es pour écrire ce texte et nous préparer à une éventuelle guerre.

    En plus de nous, ce texte a été édité par plus d’une dizaine de personnes, dont des participant·es aux événements qui y sont décrits, des journalistes qui ont vérifié l’exactitude de nos affirmations, et des anarchistes de Russie, de Biélorussie et d’Europe. Nous avons bénéficié de nombreuses corrections et clarifications afin d’écrire le texte le plus objectif possible.
    Si la guerre éclate, nous ne savons pas si le mouvement anti-autoritaire survivra, mais nous ferons notre possible pour que ce soit le cas. En attendant, ce texte est une tentative de déposer en ligne l’expérience que nous avons accumulée.

    En ce moment, le monde discute activement d’une possible guerre entre la Russie et l’Ukraine. Nous devons préciser que cette guerre est déjà en cours depuis 2014.

    Mais chaque chose en son temps.

    [​IMG]
    Les manifestations de Maïdan à Kiev

    En 2013, des manifestations de masse débutent en Ukraine, déclenchées par le passage à tabac par les Berkout (forces spéciales de la police) d’étudiants manifestant contre le président de l’époque, Viktor Ianoukovitch, et son refus de signer l’accord d’association avec l’Union Européenne. Ce tabassage a été un déclencheur pour de nombreux secteurs de la société. Il est devenu évident pour tout le monde que Ianoukovitch avait dépassé les bornes. Les manifestations ont finalement conduit à la fuite du président.

    En Ukraine, on parle pour qualifier ces événements de la « Révolution de la Dignité ». Le gouvernement russe la présente comme un coup d’État nazi, un plan du département d’État étasunien, etc. Les manifestant·es formaient une foule hétéroclite : militants d’extrême-droite et leurs symboles, dirigeant libéraux discourant à propos des valeurs et de l’intégration européennes ; ukrainien·nes ordinaires sorti·es pour s’opposer au gouvernement, quelques militant·es de gauche. C’est le sentiment anti-oligarchique qui dominait parmi les manifestant·es, tandis que certains oligarques qui n’appréciaient pas Ianoukovitch finançaient la contestation. Ianoukovitch ayant, avec son cercle restreint, tenté de contrôler les grandes entreprises pendant son mandat, la contestation représentait pour certains oligarques une chance de sauver leurs affaires. De même, de nombreux·ses dirigeant·es de petites et moyennes entreprises ont participé au mouvement car les proches de Ianoukovitch ne leur permettaient pas de travailler librement, et leur extorquaient de l’argent. Les gens ordinaires étaient mécontents du haut niveau de corruption et du comportement arbitraire de la police. Les nationalistes qui s’opposaient à Ianoukovitch au prétexte qu’il était un politicien pro-russe se sont réaffirmés de manière significative. Des expatrié·es biélorusses et russes se sont joint au mouvement car ils percevaient Ianoukovitch comme un ami des dictateurs biélorusses et russes, Alexandre Loukachenko et Vladimir Poutine.

    Si vous avez vu des vidéos du rassemblement de Maïdan, vous avez peut-être constaté que le niveau de violence était élevé ; les manifestant·es n’avaient aucun endroit pour se replier, ils ont donc dû se battre jusqu’au bout. Les Berkout enveloppaient leurs grenades paralysantes d’écrous qui provoquaient des blessures par éclats – notamment aux yeux – après l’explosion ; de nombreuses personnes ont été blessées de cette façon. Dans les dernières phases du conflit, les forces de sécurité ont utilisé des armes de guerre et ont tué 106 manifestant·es.

    En réaction, les manifestant·es ont fabriqué des grenades et des explosifs artisanaux et ont fait parvenir des armes à feu sur le Maïdan. Les cocktails molotovs étaient confectionnés par ce qui s’apparentait à de petits ateliers.

    [​IMG]
    Pendant les manifestations de 2014, les autorités ont fait appel à des hooligans mercenaires (les titushkas), les ont armés et coordonnés, et ont essayé de les employer en tant que force loyaliste organisée. Des combats les impliquant ont eu lieu, où on les a vus armés de bâtons, de marteaux et de couteaux.

    Contrairement à l’opinion qui fait de Maïdan une « manipulation de l’UE et de l’OTAN », les partisan·nes de l’intégration européenne avaient appelé à une manifestation pacifique et rejeté les militant·es plus politisé·es qu’iels qualifiaient de marionnettes. L’Union Européenne et les États-Unis ont condamné les occupations de bâtiments gouvernementaux. Bien sûr, des forces et organisations « pro-occidentales » ont participé au mouvement, mais elles ne l’ont pas entièrement contrôlé. Diverses forces politiques, dont l’extrême-droite, se sont impliquées dans le mouvement et ont tenté d’y imposer leur programme. Elles ont rapidement pris leurs marques et se sont constituées en forces d’organisation, en créant notamment les premiers détachements de combat, ouverts à tous et dont ils assuraient l’entraînement et le commandement.

    Cependant, aucune de ces forces n’était absolument dominante. Il s’agissait avant tout d’une mobilisation spontanée dirigée contre le régime corrompu et impopulaire de Ianoukovitch. On peut sans doute classer le Maïdan parmi les nombreuses « révolutions volées ». Les sacrifices et les efforts de dizaines de milliers de personnes ont été usurpés par une poignée de politicien·nes qui se sont frayé un chemin vers le pouvoir et le contrôle de l’économie.

    Les rôle des anarchistes dans le mouvement de 2014

    Bien que les anarchistes en Ukraine aient une longue histoire, tous·tes celles et ceux qui étaient lié·es à celle-ci ont été réprimé·es pendant le règne de Staline. Le mouvement s’est donc éteint et la transmission de l’expérience révolutionnaire s’est interrompue. Le mouvement a commencé à se relever dans les années 1980 grâce aux efforts des historien·nes, puis a connu un grand essor dans les années 2000 grâce à l’émergence des subcultures et de l’antifascisme. Mais en 2014, il n’était pas encore prêt à faire face à de sérieux défis historiques.

    Avant le début des manifestations, le mouvement anarchiste était constitué d’individus ou de petits groupes dispersés. Peu d’entre elles et eux affirmaient que le mouvement devait être organisé et révolutionnaire. Parmi les organisations connues qui se préparaient à de tels événements, on comptait la Confédération Révolutionnaire d’anarcho-syndicalistes de Makhno (CRAS de Makhno), mais elle s’est dissoute au début des événements car les participant·es ne parvenaient pas à élaborer une stratégie adaptée à la nouvelle situation.

    On pourrait comparer les événements de Maïdan à une situation où l’on serait chez soi, avec les forces spéciales qui débarquent et auxquelles on doit répondre de façon décisive, mais où notre arsenal ne consisterait qu’en quelques morceaux de punk, des bouquins vieux de cent ans et, au mieux, l’expérience de la participation à l’antifascisme de rue et aux conflits sociaux locaux. La situation était donc très confuse et les gens essayaient au mieux de comprendre ce qui était en train de se passer.

    À l’époque, nous ne partagions pas tous et toutes la même analyse de la situation. La présence de l’extrême-droite dans les rues a dissuadé de nombreux·ses anarchistes de soutenir les manifestations, car iels ne voulaient pas se tenir au côté des nazis, du même côté des barricades. Cette situation a suscité une vive controverse au sein du mouvement ; certaines personnes ont accusé de fascisme celles et ceux qui décidaient de se joindre aux manifestations.

    Les anarchistes qui ont participé aux manifestations s’opposaient à la brutalité policière, à Ianoukovitch et ses prises de position pro-russes. Cependant, iels ne pouvaient pas avoir un impact significatif sur le mouvement, car iels appartenaient principalement à la catégorie des marginaux·ales.

    Au final, les anarchistes ont participé à la révolution Maïdan individuellement et en petits groupes, principalement dans le cadre d’initiatives bénévoles et/ou non-militantes. Après un certain temps, iels ont décidé de coopérer et de former leur propre « centaine » (un groupe de combat comprenant entre 60 et 100 personnes). Mais lors de l’enregistrement du détachement (une procédure obligatoire sur le Maïdan), les anarchistes en infériorité numérique ont été dispersés par les militants d’extrême-droite armés. Les anarchistes sont restés, mais n’ont plus tenté de créer de larges groupes organisés.

    Parmi les personnes tuées sur le Maïdan se trouvait l’anarchiste Sergei Kemsky qui, ironiquement, a été déclaré héros de l’Ukraine après sa mort. Il a été abattu par un sniper pendant la phase chaude de la confrontation avec les forces de sécurité. Pendant les manifestations, Sergei avait lancé un appel aux manifestant·es intitulé « Est-ce que tu l’entends, Maïdan ? », dans lequel il dans lequel il exposait différentes possibilités de développer la révolution, en mettant l’accent sur la démocratie directe et la transformation sociale. Le texte est disponible en anglais ici.

    [​IMG]
    Rassemblement d’une escouade anarchiste.
    Le début de la guerre : l’annexion de la Crimée

    Le conflit armé avec la Russie a débuté il y a huit ans, dans la nuit du 26 au 27 février 2014, quand le Parlement Criméen et le Conseil des Ministres ont été investis par des hommes armés non-identifiés. Ils utilisaient des armes, des uniformes et de l’équipement russes mais ne portaient pas les symboles de l’armée russe. Poutine n’a pas officiellement reconnu la participation de militaires russes à cette opération, bien qu’il l’ait personnellement admis dans le documentaire de propagande « Crimée : Le retour à la Patrie]() ».

    [​IMG]
    Des hommes armés sans insignes bloquant la base ukrainienne de Perevalné en Crimée, le 9 mars 2014.
    Il faut comprendre qu’à l’époque de Ianoukovitch, l’armée ukrainienne était en très mauvais état. Sachant qu’une armée régulière russe de 220 000 hommes opérait en Crimée, le gouvernement provisoire n’a pas osé l’affronter.

    Après l’occupation, de nombreux·ses résident·es ont été confronté·es à une répression qui continue encore aujourd’hui. Nos camarades font également partie des personnes réprimées. Nous pouvons brièvement passer en revue les cas les plus médiatisés. L’anarchiste Alexander Kolchenko a été arrêté avec le militant pro-démocratique Oleg Sentsov et transféré en Russie le 16 mai 2014 ; ils ont été libérés cinq ans plus tard à l’occasion d’un échange de prisonniers. L’anarchiste Alexei Shestakovich a été torturé, étouffé avec un sac plastique sur la tête, battu et menacé de représailles ; il est parvenu à s’échapper. L’anarchiste Evgeny Karakashev a été arrêté en 2018 pour un partage sur le réseau social Vkontakte ; il est toujours en détention.

    [​IMG]
    l’anarchiste Alexander Kolchenko après l’échange de prisonniers.
    Désinformation

    Des rassemblements pro-russes ont eu lieu dans des villes proches de la frontière russe. Les participants craignaient l’OTAN, les nationalistes radicaux, et la répression ciblant la population russophone. Après la chute de l’URSS, de nombreux foyers en Ukraine, Russie et Biélorussie étaient liés entre eux par des liens familiaux, mais les événements de Maïdan ont provoqué une profonde rupture de ces relations. Celles et ceux qui se trouvaient en dehors de Kiev et regardaient la télévision russe étaient convaincu·es que la capitale avait été conquise par une junte nazie et que la population russophone y subissait des purges.

    La Russie a lancé une campagne de propagande dont le message était en gros : les « bourreaux » – c’est-à-dire les nazis – arrivent de Kiev et se dirigent vers Donetsk, ils veulent détruire la population russophone (bien que Kiev soit une ville majoritairement russophone). Dans leurs messages de désinformation, les propagandistes ont utilisé des photos produites par l’extrême-droite et diffusé toutes sortes de fausses informations. Pendant les conflits, ce qui allait devenir l’un des plus faux les plus célèbres est apparu : la prétendue crucifixion d’un enfant de trois ans qui aurait été attaché à un char et traîné sur la route. En Russie, cette nouvelle a été diffusée sur les chaînes fédérales et est devenue virale sur Internet.

    [​IMG]
    Fausses informations sur une chaîne russe. Une femme raconte avoir assisté à des exécutions et à la crucifixion d’un enfant de cinq ans.
    Selon nous, la désinformation a joué un rôle clé en 2014 dans la fabrique du conflit armé : certain·es résident·es de Donetsk et de Lougansk ont eu peur d’être tué·es et ont donc pris les armes et fait appel aux troupes de Poutine.

    Conflit armé dans l’Est de l’Ukraine

    « Le détonateur de la guerre a été actionné », selon les mots d’Igor Girkin, un colonel du FSB (l’agence de sécurité de l’État, successeur du KGB) de la Fédération de Russie. Girkin, en tant que partisan de l’impérialisme russe, a décidé de radicaliser les manifestations pro-russes. Il a franchi la frontière avec un groupe de Russes armés et, le 12 avril 2014, s’est emparé d’un bâtiment du Ministère de l’Intérieur à Sloviansk pour y saisir des armes. Les forces de sécurité pro-russes ont commencé à se rallier à Girkin. Quand l’information sur ces groupes armés a commencé à être diffusée, l’Ukraine a lancé une opération anti-terroriste.

    [​IMG]
    Une partie de la société ukrainienne, déterminée à protéger la souveraineté nationale et se rendant compte de la faiblesse de l’armée, a organisé un vaste mouvement de volontaires. Ceux qui étaient un minimum compétents dans les affaires militaires sont devenus instructeurs ou ont formé des bataillons de volontaires. Certaines personnes ont rejoint l’armée régulière et les bataillons de volontaires en tant que bénévoles humanitaires. Elles ont levé des fonds pour acheter des armes, de la nourriture, des munitions, du carburant, des moyens de transport, etc. Les membres des bataillons de volontaires étaient souvent mieux équipés que les soldats de l’armée de l’État. Ces détachements ont fait preuve d’un grand sens de la solidarité et de l’auto-organisation et sont parvenus à véritablement remplacer l’État dans sa fonction de défense du territoire, permettant ainsi à l’armée régulière (mal équipée à l’époque) de résister avec succès à l’ennemi.

    Les territoires contrôlés par les forces pro-russes ont commencé à se réduire rapidement. L’armée régulière russe est alors intervenue.

    On peut souligner trois points chronologiques clés :

    1. Les militaires ukrainiens ont réalisé que les armes, les volontaires et les spécialistes venaient de Russie. Par conséquent, ils ont lancé le 12 juillet 2014 une opération à la frontière ukraino-russe. Cependant, pendant la manœuvre, les militaires ukrainiens ont été attaqués par l’artillerie russe et l’opération a échoué. Les forces armées ont subi de lourdes pertes.
    2. Les militaires ukrainiens ont tenté d’occuper Donetsk. Alors qu’ils avançaient, ils ont été encerclés par les troupes régulières russes à proximité d’Ilovaisk. Certaines de nos connaissances, qui faisaient partie de l’un des bataillons de volontaires, ont été capturées. Elles ont pu voir les militaires russes de près. Après trois mois, ils sont revenus grâce à un échange de prisonniers de guerre.
    3. L’armée ukrainienne a pris le contrôle de la ville de Debaltseve, où se trouve un important nœud ferroviaire, ce qui a eu pour effet de perturber la route directe reliant Donetsk et Lougansk. À la veille des négociations entre Porochenko (le président de l’Ukraine de l’époque) et Poutine, qui étaient censées amorcer un cessez-le-feu durable, les positions ukrainiennes ont été attaquées par des unités bénéficiant de l’appui des troupes russes. L’armée ukrainienne a de nouveau été encerclée et a subi de lourdes pertes.
    [​IMG]
    Combattants volontaires menant des actions à Ilovaisk en 2014.
    Pour le moment (nous écrivons en février 2022), les parties ont convenu d’un cessez-le-feu et donné l’ordre de maintenir « la paix et la tranquillité », cette situation se maintient malgré les nombreuses violations du cessez-le-feu, et le fait que plusieurs personnes meurent tous les mois dans les conflits.

    La Russie nie la présence de troupes régulières russes et l’approvisionnement en armes des territoires non-contrôlés par les autorités ukrainiennes. Les militaires russes qui ont été capturés affirment qu’ils ont été placés en état d’alerte pour un exercice, et que ce n’est qu’une fois arrivés à leur destination qu’ils ont réalisé qu’ils se trouvaient en pleine guerre, en Ukraine. Avant de traverser la frontière, on leur avait fait retirer de leurs uniformes les symboles de l’armée russe, comme l’avaient fait leurs collègues en Crimée avant eux. À proximité immédiate de Donetsk, des journalistes ont découvert des cimetières de soldats tombés au combat, mais la plupart des informations les concernant sont inconnues : les épitaphes sur les pierres tombales ne mentionnent que le moment de leur mort, 2014.

    Partisans des Républiques non-reconnues
     
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  6. libertaire
    La Chine doit saliver en regardant ce qui se passe en Ukraine. Ça va leur montrer comment faire pour prendre Taiwan.

    Je ne crois pas que ça va finir en guerre à grande échelle. Poutine semble vouloir prendre uniquement le territoire qui était occupé par les séparatistes. L'Ukraine ne se battra pas pour sauver des territoires qui étaient déjà occupés. Prendre toute l'Ukraine nécessiterait beaucoup plus de soldats. L'armée Ukrainienne est la plus grande dans toute l'Europe avec entre 250,000 à 350,000 personnel militaire. La Russie a mobilisé environ 150,000 soldats au bord de la frontière. De plus, ce serait une guerre interminable qui serait loin d'être terminé rapidement (malgré la supériorité de l'armée Russe). Je pense que Poutine a déjà une stratégie bien réfléchie, et que la menace d'une invasion totale sera suffisante pour négocier des gains sans avoir à passer à l'action, surtout si il peut éviter les sanctions.

    Poutine a déjà calculé le risque. Les Américains ont annoncés leurs sanctions à l'avance. Biden garde les sanctions les plus dommageables au cas où Poutine envahit le reste de l'Ukraine. Donc jusqu'à ce moment les sanctions sont ridicules. Les Américains ont déjà dis qu'ils ne vont pas exclure la Russie du système SWIFT ce qui serait la pire sanction qui isolerait la Russie de l'économie mondiale. Les USA ont même déclarer hier qu'ils ne considère pas que l'occupation du Donetsk et Luhansk ne "constitue pas un invasion" pour le moment...

    Poutine est un impérialiste. Il ne cache pas ses ambitions et a même déclaré que la Russie possède un droit légitime sur TOUS les territoires de l'ex-URSS.

    De l'autre côté, l'impérialisme de l'OTAN n'aide pas à la situation. Ça fait des décennies que l'OTAN s'expend en Europe en ajoutant des voisins de la Russie à ses alliés. On peut comprendre que la Russie n'apprécie pas que l'OTAN installe des missiles au bord de sa frontière. La Russie a peur que l'Ukraine joigne l'OTAN et fasse pareil. L'Ukraine aurait pu éviter l'escalade en s'engageant à ne pas s'allier avec l'OTAN. Mais je suis d'accord qu'on doit se ranger du côté de l'Ukraine dans ce conflit.

    Solidarité avec le peuple Ukrainien. À bas l'impérialisme.

    [​IMG]

    Sinon pour des infos en temps réel, je recommande de suivre cette personne sur Twitter qui publie chaque jour des infos sur le terrain avant les médias traditionnels: https://twitter.com/MarQs__
     
    Anarchie 13 apprécie ceci.
  7. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 124
    617
    143
    Jan 2009
    France
  8. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Tu pars quand même du principe que la bourgeoisie serait rationnelle. Pour ma part je pense que ça peut très bien partir en couilles, une fuite en avant sans question de pronostic. Après tout la crise y pousse, la guerre est un des meilleurs moyens de contenir le prolétariat tout en repartageant le gateau entre bourgeoisies.
    Enfin il faut rester attentif. Même si Poutine ne veut pas la guerre les USA la veulent.
     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 124
    617
    143
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Fe ce que j'ai compris de la situation le gars se fourvoie, bien sûr qu'il y a de l'impérialisme américain en Ukraine. Un des thèmes principaux du conflit est l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN ce qui permettrait de multiplier les bases de l'OTAN à la frontière russe. Or l'OTAN c'est plus ou moins les états unis présentement.
    En plus les états unis et d'autres pays de l'OTAN envoient plusieurs milliards de dollars de matériel en Ukraine, c'est pas pour soutenir la démocratie et l'autodétermination du peuple ukrainien. Les armées de l'OTAN dont la France font des manœuvres aux frontières russes...
    Plutôt que l'ukraine il faut soutenir la paix.

    Le reste de l'article je le trouve aberrant. Bien sûr que si les révolutionnaires doivent se dire contre le nationalisme ukrainien et contre l'imperialisme russe comme ils devaient se dire contre le nationalisme algérien et le nationalisme français. D'autant qu'ici il est clairement question d'un impérialisme etats unien aussi et pas seulement russe.

    Ensuite ils expliquent normal qu'il faudrait soutenir l'armée régulière parce qu'elle causerait des milliers voire des dizaines de milliers de pertes chez les russes ? Là c'est du délire ! Depuis quand des anarchistes vont soutenir la mort de milliers de personnes sous prétexte qu'elles sont envoyées au casse pipe par une dictature ? Ah oui depuis au moins 1914 mais bon on devrait avoir appris de nos erreurs ! Là c'est un soutien objectif à l'OTAN mais clairement pas à la classe ouvrière qui est internationale et à qui la guerre nuit toujours. Le mot d'ordre c'est guerre à la guerre pas soutien à l'un des camps...

    L'urgence aujourd'hui plutôt que ces articles c'est de rapprocher le peuple Ukrainien du peuple russe, et les éloigner par la même occasion de leurs pouvoirs respectifs.
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Même quand on conteste l'idée de nations et de frontières (ce qui est une évidence pour les anarchistes) le fait est que ce sont bien les habitants d'Ukraine qui sont menacés d'invasion et d'occupation.
    Et j'avais plutôt compris que l'anarchiste russe auteur de l'article disait estimer et espérer la guerre peu probable.

    Tu as raison, quand un état décide d'envoyer des armes sa motivation n'est certainement pas une révolution sociale et libertaire! Mais l'article ne prétend pas le contraire, il avance cette hypothèse:

    Vu que je ne suis pas très renseignée a priori sur le sujet de l'OTAN j'ai fait une petite recherche (Le Monde, 10 février):

    Crise en Ukraine : « Face à la Russie, les Américains considèrent que l’implication des Européens dans l’OTAN est dans leur intérêt »

    Cet article du Monde semble également corroborer cet avis de l'anarchiste russe:

    Ce que j'ai retenu de positif de cet article c'est qu'une occupation russe serait bien pire pour les Ukrainiens que le régime actuel (même si ce régime "démocratique" n'est pas un objectif en soi, et qu'il doit être combattu, ce que l'auteur exprime clairement).

    Alors là je dois avouer que tu mets le doigt sur une aberration que je n'avais pas remarquée, tellement c'est énorme!
    Si énorme que je me suis demandé si je n'ai pas mal compris, si ce n'est pas une erreur de traduction (google)?

    C'est d'autant plus aberrant que dans les paragraphes suivants l'auteur parle plutôt de se joindre à des luttes armées insurrectionnelles? Là par exemple il est question du soulèvement du ghetto de Varsovie, rien à voir avec un soutien à une armée régulière?

    Donc au final je partage plutôt tes critiques, en particulier sur l'idée d'infliger des pertes humaines à l'armée russe et de soutenir l'armée régulière ukrainienne. X0 Tu as raison aussi de rappeler que parmi les militaires il n'y a pas que des volontaires (la Russie n'a pas renoncé à la conscription, justement pour pouvoir recruter parmi les civils en cas de guerre).

    Etre anarchiste ne signifie pas forcément pacifiste, on peut être favorable à la guérilla et à la lutte armée. Et l'objectif de n'importe quelle lutte armée, même si le motif est "légitime" - par exemple la lutte contre une dictature - est par nature d'utiliser ses armes pour tuer ses adversaires.

    Pour me faire quand même l'avocat du diable, je me rappelle que lors de la guerre du Kosovo les camarades du groupe libertaire d'Ivry ont connu un moment de sidération avant de se reprendre et de s'engager contre la guerre. C'est une situation tellement extrême que ça peut créer une sorte d'état de panique. On n'était pas non plus habitués à se trouver confrontés à de tels dilemmes (un battage médiatique effroyable, jusqu'à Charlie Hebdo où Val et Riss traitaient de collabos ceux qui "toléraient" voire "soutenaient" les violences serbes).

    Dans le cas actuel on n'a pas de réponse simple et immédiate sur la meilleure solution contre une invasion russe et tout ce qui pourrait en découler. :(
     
  13. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  14. libertaire
    Ca peut effectivement partir en couilles si l'OTAN riposte, mais à mon avis personne ne veut la guerre en ce moment sauf Poutine. L'Europe ne veut pas de guerre parce qu'elle a besoin de l'énergie russe, et l'Amérique ne veut pas de guerre parce que c'est mauvais pour l'économie en ce moment à cause des pressions inflationnistes. La Russie est le principal fournisseur de gaz naturel de l'Europe, 40% de toute la consommation européenne vient de la Russie. Je ne suis pas certain de comprendre ta théorie sur les USA qui voudraient la guerre. C'était valide pour beaucoup de guerres, comme le pétrole en Irak, mais pour celle là je ne vois pas où est l'avantage sauf pour l'industrie de l'armement (qui reste une infime petite partie de l'économie). Biden semble vouloir la désescalade et la diplomatie, les soldats de l'OTAN ont été retirés de l'Ukraine et aucun pays ne parle d'envoyer des soldats pour défendre l'Ukraine. Joe Biden a dit qu'il ne fera rien, il dit que ca déclencherait une 3e guerre mondiale sinon. Biden a besoin de stabilité pour les élections de mi-mandat très bientôt. L'Ukraine semble malheureusement abandonnée à elle même.

    L'Ukraine a aussi la conscription

    Il n'y a rien à faire contre une superpuissance militaire, ce sera pareil quand la Chine va envahir Taiwan
     
  15. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  16. libertaire
    Aujourd'hui :
    • Le secrétaire d'état américain a dit qu'il croit que la Russie va envahir l'Ukraine avant la fin de cette nuit
    • Zelenskyy dit que la Russie a approuvée officiellement l'offensive militaire
    • Réunion d'urgence des Nations Unies qui commence dans quelques minutes
    • 200,000 soldats russe en position d'attaque (le nombre augmente)
    • L'espace aérien Ukrainien est complètement fermé + État d'Urgence
    • Les aéroports Ukrainiens sont fermés et les pistes d'atterrissage sont bloqués
    • La Russie installe des crématoriums mobiles
    • Beaucoup de cyber-attaques
    • L'Allemagne annule le pipeline Nord Stream
    • L'Europe et USA imposent des sanctions, Poutine prépare une riposte demain
    • Beaucoup de vidéos de déplacements militaires russe. Sur Google Maps on voit que les routes vers l'Ukraine sont congestionnés à cause des déplacements de militaires russes
      https://twitter.com/noclador/status/1496602365327294466
      https://twitter.com/MarQs__/status/1496669838470746116
    • Trump dit que Poutine est un "génie" d'envahir l'Ukraine
     
  17. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  18. libertaire
    La guerre est officiellement commencée en Ukraine. Poutine vient d'annoncer il y a quelques minutes une "opération militaire spéciale" visant à "démilitariser l'Ukraine".

    L'Ukraine distribue des armes et demande aux citoyens de se battre pour chaque centimètre du pays.
    Putin announces 'special military operation' in Ukraine

    Les experts disent que ce sera fort possiblement la plus grosse guerre depuis la 2e guerre mondiale. Un bain de sang.

    Solidarité avec le peuple Ukrainien :(
     
  19. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  20. libertaire
    L'Ukraine est bombardée de partout, trop d'infos pour tous les relayer ici.
    L'armée de biélorussie envahis elle aussi l'Ukraine
    Biden dit "préparer un soutien international"
    Les aéroports sont attaqués par des missiles russe, les centrales électriques aussi.
    Les citoyens ukrainiens fuient dans les abris anti-bombe
    Poutine menace quiconque qui s'interfère de "conséquences plus graves que jamais vu dans l'histoire"

    Beaucoup de vidéos ici :
    https://twitter.com/MarQs__

    CNN est en direct à Kiev :
    CNNgo – Watch CNN TV live

    upload_2022-2-24_0-31-47.png
    https://liveuamap.com/en/2022/23-february-joint-forces-operation-96-ceasefire-violation
     
  21. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    C'est l'horreur...
    Pour l'instant rien d'officiel mais apparemment des anarchistes russes devraient faire un appel à l'aide pour pouvoir fuir l'Ukraine.
    D'autres songent à rejoindre la lutte contre l'occupant, d'ici c'est facile de critiquer mais je ne sais pas ce que je ferais à leur place.
    En tout cas pas l'indifférence: lors des guerres en Irak, au Kosovo, en Afghanistan, au minimum on peut exprimer du soutien à la population ukrainienne, en participant à des collectifs contre la guerre, à des manifs, en relayant des infos...

    [​IMG]
     
  23. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 124
    617
    143
    Jan 2009
    France
  24. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Je pense que l'énergie russe n'est qu'à moitié un problème. Déjà si j'ai bien compris c'est surtout l'Allemagne qui est réticente à cause du gazoduc en construction. Mais de toute manière si la russie est vaincue on peut tout à fait imaginer un repartage de ses ressources naturelles entre vainqueur directement par l'invasion ou indirectement par l'installation d'un gouvernement plus ou moins fantoche.

    Après peut-être que dans l'immédiat la guerre n'est pas la voie préférée par les states mais globalement je pense que si la crise paraissait gérable par des politiques intérieures avant la crise sanitaire c'est aujourd'hui bcp moins le cas. Unir le prolétariat sous lz bannière nationale et récupérer les matières premières des autres semble de moins en moins accessoire. Or la russie s'oppose régulièrement à la politique extérieure des états unis. Et d'autre part je pense que le rival principal des états unis est avant tout la chine mais que la.ligne de Biden consiste à dire que pour le moment c'est compliqué donc si on peut se débarrasser de la Russie ça enlèverait un caillou dans la chaussure.
    Après comme j'ai dit je pense pas la guerre soit un choix rationnel. Ces éléments agissent comme une force qui pousse à la confrontation, la provocation, sans qu'elle soit distinguée et sans plan à long terme. C'est peut-être plus une sorte d'effet boule de neige qui pourrait déboucher en guerre.
    Ceci dit je suis d'accord que l'OTAN n'est sans doute pas près à sacrifier ses soldats pour l'ukraine.
     
  25. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  26. libertaire
    C'est terrible, une nouvelle crise de réfugiés qui se prépare...

    45 millions de personnes en Ukraine. Plus du double de la population de la Syrie AVANT la guerre...

    Les bombardements ce matin :
     
  27. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 124
    617
    143
    Jan 2009
    France
  28. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    C'est sûr c'est malheureux :(
    Mais je pense que la priorité est peut-être de lutter contre l'implication de "son" propre état de l'intérieur, c'est ce qui est le plus accessible et ça envoie un signal aux autres peuples comme quoi on ne prend partie pour aucun camp à part la paix (quand je parle de paix c'est évidemment la paix entre les peuples de différentes nationalités) et la guerre de classe internationaliste. Puis la France n'est pas toute innocente dans la partie. Macron jette aussi à da façon de l'huile sur le feu, la france veut se garantir une part du gâteau. Et c'est pas mieux pour les candidats "pro-russes" tels Zemmour ou MLP ou Mélenchon qui parlent de faire de la france une puissance militaire de premier plan concurrente aux Etats Unis plutôt que de les suivre par l'OTAN. Je pense que là dessus on a de quoi militer même si ça ne suffira sans doute pas vu les enjeux.
     
  29. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  30. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Oui, c'est ce qui s'est passé lors de la première guerre en irak, celle du Kosovo... des collectifs de lutte contre la guerre se sont créés un peu partout. Lors de la deuxième guerre en Irak la France n'était pas impliquée mais un collectif contre la guerre et l'embargo s'est créé à Ivry, à l'nitiative du NPA (d'où comme d'habitude avec eux nombreuses magouilles politicardes) pas très nombreux mais très actif: diffusion de tracts (donc occasion de discuter avec les gens), collages d'affiches, participations aux manifs contre la guerre... évidemment les antiguerre étaient conscients que ça n'empêcherait pas la guerre, mais au minimum on pouvait sensibiliser un max de gens sur le sujet (le refus de la guerre) et pour les populations concernées, si j'essaie de me mettre à leur place, quoi de pire que d'être massacrés dans l'indifférence générale?

     
  31. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  32. libertaire
    Seulement 6% de l'armée Russe totale occupe présentement l'Ukraine (5% de 1,000,000 soldats en tout)
    Seulement 30% des troupes mobilisés à la frontière participent à l'occupation (30% de 200,000)
    Le pire de l'invasion reste à venir...

    Kiev va tomber face aux forces Russes d'ici quelques heures...
    Bloomberg - Are you a robot?

    Déjà 100,000 réfugiés en quelques heures...
    More than 100,000 people have moved within Ukraine, UN refugee agency estimates
    Les manifestants anti-guerre en Russie sont emprisonnés
    More than 900 people detained in anti-war protests in Russia

    Vidéos des manifs en Russie (dans plus de 50 villes aujourd'hui) :
    https://twitter.com/DevineRadio/status/1496941778296967177
    https://twitter.com/arwaib/status/1496909932180000780
    https://twitter.com/search?q=#notowar&src=typed_query

    Beaucoup de combats pour reprendre Tchernobyl qui est finalement tombé aujourd'hui aux forces russes. Il y a 4 centrales nucléaires en activité en Ukraine, espérons qu'il n'y aura pas "d'accident"...
    Chernobyl power plant captured by Russian forces -Ukrainian official

    L'OTAN ne ripostera pas
    NATO has no plans to send troops into Ukraine, Stoltenberg says

    La Russie a détruit aujourd'hui 74 bases militaires et 11 aérodromes. Les forces aériennes Ukraines sont complètement anéanties

    Un vidéo qui en dit long sur la folie de Poutine... Il menace l'OTAN de guerre nucléaire


    La France répond aux menaces : L'OTAN aussi a des armes nucléaires
    Live Ukraine updates: France says Putin needs to understand NATO has nuclear weapons | National Post

    L'Ukraine appelle chaque citoyen à prendre les armes et à attaquer les Russes à coup de cocktails molotov
    https://twitter.com/Eire_QC/status/1496943435722330118
    10,000 citoyens ont pris les armes à Kiev selon le Ministre Ukrainien de l'Intérieur

    La Russie veut couper l'Ukraine en 2 pour isoler la capitale Kiev du reste de l'armée qui combat à l'est. Confirmé par les USA et l'Ukraine.

    Censure sur les médias russes
    [​IMG]
     
    Dernière édition: 24 Février 2022
  33. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  34. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Actions anti-guerre en Russie
    Publié le 24 février 2022 | Par CNT-AIT |

    Actions anti-guerre en Russie – Actualité de l'Anarchosyndicalisme

    Malgré la répression totalitaire et la surveillance policière, des voix s’élèvent en Russie contre la guerre.

    Même si il s’agit pour le moment d’actes individuels ou de petits groupes, ils montrent que tous les russes ne succombent pas au démon nationaliste et guerrier.

    nous publierons ici les informations que nous recevrons.


    24/02/2022


    Message des compagnons anarchosyndicalistes en Russie : «

    « nous sommes sous le choc. Malheureusement, pour l’instant, nous avons peu de possibilités de faire des actions de protestation ouverte. Tout est interdit dans ce pays, aussi à cause de la dictature « sanitaire » comme prétexte. Ce soir, des groupes politiques d’opposition prévoient des rassemblements anti-guerre, mais ils sont interdits et seront très probablement dispersés avec toute la brutalité possible. »

    des rassemblements et manifestations spontanées ont eu lieu dans plusieurs villes de Russie, qui se sont soldées par de nombreuses arrestations :

    En particulier, environ 60 personnes ont été arrêtées à Ekaterinbourg, environ 50 personnes à Perm et environ 10 personnes à Oufa, rapporte OVD-Info, citant des proches des détenus, des militants locaux et des médias locaux.

    À Moscou, entre autres, la militante des droits de l’homme Marina Litvinovich et la directrice de théâtre Yevgenia Berkovich ont été arrêtées.

    Selon cette organisation, au moins 1 391 personnes ont été interpellées dans 51 villes, dont 719 rien qu’à Moscou, où l’Agence France-Presse a assisté à des dizaines d’arrestations sur la place Pouchkine, dans le centre, où un important dispositif policier avait été déployé.

    Selon cette ONG, au moins 1 391 personnes ont été arrêtées jeudi par la police russe dans 51 villes, dont t 719 rien qu’à Moscou, pour avoir participé à des manifestations contre la guerre en Ukraine, a rapporté l’ONG spécialisée OVD-Info.

    Auparavant, la commission d’enquête de la Fédération de Russie avait mis en garde « de la responsabilité des actions illégales d’organisation et de conduite d’actions non autorisées », « en raison de la situation politique étrangère tendue ».

    [​IMG]
    Arrestation de manifestant anti-guerre à Moscou : dizaines d’arrestations sur la place Pouchkine dans le centre, où un important dispositif policier avait été déployé, selon l’Agence France Presse
    [​IMG]
    Ekaterinburg : « Non à la guerre. Paix en Ukraine ! » Les 3 amnifestantes ont été immédiatement arrêtées par la police
    A Moscou, à l’annonce de l’Invasion de l’Ukraine par les armées russes

    • [​IMG]
    • [​IMG]
     
  35. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  36. libertaire
    Soutenez la communauté anarchiste en Ukraine pendant la guerre
    Anarchist Black Cross Dresden
    Support Anarchist Community in Ukraine during war - Anarchist Black Cross Dresden
    [​IMG]


    Jeudi matin, 24.02.22 vers cinq heures, Poutine a commencé à envahir l'Ukraine. Des explosions ont été signalées dans les grandes villes. Ce qui a clairement indiqué qu'il ne s'agissait pas seulement des régions orientales de Lougansk et de Donezk.

    Maintenant, nous devons soutenir nos amis et camarades. Les gens ont commencé à s'organiser pour soutenir les gens.

    Vous pouvez aider les gens à amener leurs proches et amis en toute sécurité, soutenir les personnes qui doivent quitter le pays et établir un lieu de vie, organiser la résistance pour protéger leurs quartiers, obtenir les biens et les fournitures médicales nécessaires pour survivre. Il y a aussi beaucoup de gens d'autres pays de la région comme la Biélorussie et la Russie qui ont cherché refuge ces dernières années en Ukraine. Avec une invasion russe, ils sont menacés en Ukraine et ne sont plus en sécurité.

    Veuillez FAIRE UN DON pour soutenir nos camarades en Ukraine ou ici via un compte bancaire avec le sujet UKRAINE.
     
  37. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 990
    1 847
    498
    Fev 2014
    France
  38. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Les anarchistes russes contre la guerre du régime de Poutine avec l'Ukraine
    Monde,24 février

    Russian anarchists against the Putin regime’s war with Ukraine

    Dans le contexte d'une opération militaire à grande échelle qui a commencé ce matin, il est important de noter que les Russes n'ont pas besoin de cette guerre honteuse et qu'il y a une certaine opposition dans le pays contre elle. Compte tenu de la nature strictement autoritaire du régime russe, ces actions doivent être saluées. Au cours des derniers jours, des dizaines de manifestations anti-guerre ont eu lieu dans diverses villes de Russie – principalement sous la forme de piquets uniques. Et bien que selon la loi russe cette forme d'action n'exige pas de notification, la plupart des piqueteurs qui sont sortis ont été détenus.

    Hier, 23 février, des piquets de grève ont eu lieu avec la participation d'anarchistes à Moscou , Irkoutsk et Perm . Des graffitis anti-guerre anarchistes sont apparus à Saint-Pétersbourg et des féministes du groupe 8e Initiative ont organisé leur propre action . D'autres actions ont lieu à Irkoutsk et Novossibirsk .

    Hier, 13 personnes portant des affiches anti-guerre ont été arrêtées dans divers endroits de Moscou. Il y avait aussi des piqueteurs avec des pancartes commémorant le prochain anniversaire de la déportation des Tchétchènes et des Ingouches par Staline . Malgré les obstacles que la police a mis en place pour les participants aux actions anti-guerre, les anarchistes de Moscou ont réussi à distribuer des tracts anti-guerre dans le centre de Moscou.

    Certains des détenus d'hier ont été détenus au poste de police d'Arbat pendant plus de 5 heures. Selon la pratique déjà établie dans les services de police de Moscou, leur droit à la défense était restreint et ils n'étaient autorisés à voir un avocat que pendant 30 minutes. Dans les protocoles administratifs, en vertu de l'article 20.2, partie 5, les détenus étaient accusés d'avoir organisé un rassemblement de masse sans en avertir les autorités et de crier des slogans, bien que les piqueteurs se soient tenus seuls et n'aient rien scandé. C'est aussi une pratique établie en Russie.

    Même d'anciens soldats professionnels qui sont passés par l'Afghanistan ont condamné l'escalade de l'hystérie militaire et ont déclaré que pour la Russie, elle ne pouvait s'arrêter qu'avec l'arrivée de cercueils de la zone de combat.
    Et soit dit en passant, les policiers n'ont rien dit non plus aux piqueteurs détenus au sujet de leur protestation contre la guerre avec l'Ukraine – apparemment, sa perspective imminente n'a pas non plus évoqué chez eux de sentiments patriotiques.

    Aujourd'hui, après le début de la guerre, des dizaines de Russes ont déjà pris part aux piquets anti-guerre – et les détentions se poursuivent. La pétition contre la guerre avec l'Ukraine a recueilli plus de 100 000 signatures en trois heures. Les étudiants, les étudiants diplômés et les enseignants préparent un appel ouvert contre la guerre .

    Sur les réseaux sociaux, tous ceux qui protestent contre l'attaque contre l'Ukraine sont appelés à se rendre sur les places centrales de leurs villes à 19 heures aujourd'hui. A Moscou, une action est prévue sur la place Pushkinskaya, et l'OMON [police anti-émeute] et la Garde russe se rassemblent au centre de la capitale.

    MISE À JOUR 24/02/22 22h : Au moins 1600 personnes ont été arrêtées lors des manifestations contre l'invasion russe ce soir. Parmi eux, plus de 600 manifestants ont été arrêtés lors d'un rassemblement à Moscou. Des manifestants anti-guerre ont manifesté dans au moins 53 villes.

    Source : Avtonom .
     
  39. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 049
    412
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  40. libertaire
    Anonymous déclare la cyber-guerre contre Poutine

    De nombreux sites ont été hackés aujourd'hui, dont le média d'état RT qui relaie la propagande de Poutine. Le site est toujours inaccessible en ce moment. Le site du Klemlin est aussi down.

    Hacker group Anonymus declares "cyberwar" against the Kremlin

    [​IMG]

    L'Ukraine a encouragé les hackers à se défendre contre la Russie
    Ukraine calls on hacker underground to defend against Russia

    Au Canada on se prépare à recevoir des cyber-attaques russes et le gouvernement incite les compagnies d'électricité à mieux se protéger. Plusieurs autres pays (incluant USA) se préparent aussi
    Canada's cyber spy agency is warning power companies

    La Russie a toujours eu une réputation d'avoir beaucoup de hackers très compétents. La plupart des attaques informatiques dans le monde entier viennent de groupes de hackers Russes. Plusieurs groupes de hackers sont très connus, comme DarkSide, Sandworm, REvil, et d'autres que j'oublie.


    Ukraine: les cyberattaques venant de Russie, l'autre menace qui inquiète l'Occident
    Après avoir imposé des sanctions contre la Russie, l'Occident craint des représailles sous forme de cyberattaque. L'Ukraine en a déjà été victime.
    La menace de cyberattaques russes, l'autre guerre qui rend fébrile l'Occident

    Les hommes n'ont plus le droit de quitter le pays, même les ados de 16 ans sont forcés de se battre...
    Ukrainian Males Aged 16 to 80 Are Now Banned from Leaving the Country
     
    Dernière édition: 25 Février 2022
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    2
  2. Réponses:
    3
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    1
  6. Réponses:
    3
  7. Réponses:
    11
  8. Réponses:
    0

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 26)

  1. MusketeerZ
  2. manolis
  3. Anarkocom
  4. Kwak
  5. Robot Meyrat
  6. HarryKill
  7. Ganate
  8. clemi77
  9. Stéphane Bazoches
  10. Maqroll
  11. Camusar
  12. Doxus
  13. Haymark3t
  14. Alba
  15. Jaf
  16. Ze Dark Dude
  17. Yardieman
  18. donald trompe
  19. Ungovernable
  20. le basque méca
  21. depassage
  22. Yosef
  23. ninaa
  24. allpower
  25. jabali
  26. Anarchie 13