Chargement...

SOS Papas

Discussion dans 'Féminisme et luttes d'émancipations LGBTQ' créé par ninaa, 8 Janvier 2018.

  1. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum Membre actif

    166
    38
    1
    Avr 2017
    France
    Ouch ça fait mal ce que tu dis, et quand ça fait mal c'est souvent vrai

    Un petit jeu : qui a dit :

    "L'égoïsme, c'est l'homme ; sans l'égoïsme, l'homme n'existerait pas. C'est l'égoïsme qui est le mobile de toutes ses actions, le moteur de toutes ses pensées. C'est lui qui le fait songer à sa conservation et à son développement qui est encore sa conservation. C'est l'égoïsme qui lui enseigne à produire pour consommer, à plaire aux autres pour en être agréé, à aimer les autres pour être aimé d'eux, à travailler pour les autres, afin que les autres travaillent pour lui. C'est l'égoïsme qui stimule son ambition et l'excite à se distinguer dans toutes les carrières où l'homme fait acte de force, d'adresse, d'intelligence. C'est l'égoïsme qui l'élève à la hauteur du génie ; c'est pour se grandir, c'est pour élargir le cercle de son influence que l'homme porte haut le front et loin son regard ; c'est en vue de satisfactions personnelles qu'il marche à la conquête des satisfactions collectives. C'est pour soi, individu, qu'il veut participer à la vive effervescence du bonheur général ; c'est pour soi qu'il redoute l'image des souffrances d'autrui. C'est pour soi encore qu'il s'émeut lorsqu'un autre est en péril, c'est à soi qu'il porte secours en portant secours aux autres. Son égoïsme, sans cesse aiguillonné par l'instinct de sa progressive conservation et par le sentiment de solidarité qui le lie à ses semblables, — le sollicite à de perpétuelles émanations de son existence dans l'existence des autres. C'est ce que la vieille société appelle improprement du dévoûment et ce qui n'est que de la spéculation, spéculation d'autant plus humanitaire qu'elle est plus intelligente, d'autant plus humanicide qu'elle est plus imbécile. L'homme en société ne récolte que ce qu'il sème : la maladie s'il sème la maladie, la santé s'il sème la santé. L'homme est la cause sociale de tous les effets que socialement il subit. S'il est fraternel, il effectuera la fraternité chez les autres ; s'il est fratricide, il effectuera chez les autres la fratricidité. Humainement il ne peut faire un mouvement, agir du bras, du coeur ou du cerveau, sans que la sensation s'en répercute de l'un à l'autre comme une commotion électrique. Et cela a lieu à l'état de communauté anarchique, à l'état de libre et intelligente nature, comme à l'état de civilisation, à l'état de l'homme domestiqué, de nature enchaînée. Seulement, en civilisation l'homme étant institutionnellement en guerre avec l'homme, ne peut que jalouser le bonheur de son prochain et hurler et mordre à son détriment. C'est un dogue à l'attache, accroupi dans sa niche et rongeant son os en grognant une féroce et continuelle menace. En anarchie, l'homme étant harmoniquement en paix avec ses semblables, ne saurait que rivaliser de passions avec les autres pour arriver à la possession de l'universel bonheur. Dans l'Humanisphère, ruche où la liberté est reine, l'homme ne recueillant de l'homme que des parfums, ne saurait produire que du miel. — Ne maudissons donc pas l'égoïsme, car maudire l'égoïsme, c'est maudire l'homme. La compression de nos passions est la seule cause de leurs effets désastreux. L'homme comme la société sont perfectibles. L'ignorance générale, telle a été la cause fatale de tous nos maux, la science universelle tel en sera le remède. Instruisons-nous donc, et répandons l'instruction autour de nous. Analysons, comparons, méditons, et d'inductions en inductions, et de déductions en déductions, arrivons-en à la connaissance scientifique de notre mécanisme naturel."
     
  2. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    4 123
    567
    271
    Fev 2014
    France
  3. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    j k
    En admettant qu'on arrive à faire regretter aux parents d'avoir donné la vie (pour moi y a encore du boulot) une fois que les enfants sont là il n'est plus temps de philosophie ou de morale: ces gosses on ne va pas les renvoyer au néant, alors que faire en cas de séparation?
    Cela dit le sujet m'intéresse, je vais donc transférer ces questionnements et leur réponse sur un topic approprié (voir lien ci dessus).
    Le topic est plus spécifiquement consacré à SOS PAPAS. Alain Bensimon, le président de SOS papas présenté comme caution d"extrême gauche à la tribune de la manif pour tous:



    Sa lettre de soutien à Frigide Barjot:

    Pour la petite histoire Simon-Bensimon a été viré d'ARS combat, qui pourtant défendent des positions sexistes et homophobes similaires: mais l'apparition publique à la tribune de la Manif pour tous c'était quand même trop voyant!
    Pour rigoler un peu (sans sous entendre que ce serait le cas de beaucoup de trotskistes "radicaux"...) le même Alain Bensimon qui fustige ceux qui défilent aux côtés de la "petite-bourgeoisie" faisait circuler à la même époque un CV vidéo où il propose ses services aux banques en tant que directeur commercial spécialisé dans le profit des actionnaires (ça s'invente pas!)



     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 13)

  1. ninaa
  2. IOH
  3. Marc poïk
  4. shub
  5. allpower
  6. Ziggy-star
  7. Enfant Voodoo
  8. Anarchie 13
  9. Fanya
  10. the black daemon
  11. pschrsrgnc
  12. wlibertaire
  13. B.A.R.J.O