Chargement...

Somalie, la saison des pirates (2009) Doc 52'

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par allpower, 18 Février 2015.

  1. allpower
    En ligne

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    9 074
    1 537
    4,717
    Nov 2012
    Somalie, la saison des pirates
    réalisé par Olivier Joulie
    2009
    52'


    [​IMG]

    Pendant plusieurs mois, des îles Seychelles aux côtes somaliennes, Olivier Joulie est allé à la rencontre de patrons de pêche, de militaires et même de pirates… Son enquête, très fouillée, trahit le désarroi qui règne dans une région où se multiplient les prises d'otages.

    Sur deux millions de kilomètres carrés, de l'océan Indien au golfe d'Aden, la zone est devenue celle de tous les dangers. En 2009, plus de deux cents navires y ont été victimes d'actes de piraterie. Pétroliers géants, bateaux de croisière ou de pêche, nul bâtiment n'est à l'abri. A Port-Victoria, les équipages des <br>thoniers espagnols ne cachent pas leur inquiétude. Sauf miracle, ils ne devront compter que sur eux-mêmes pour repousser les assauts des pirates. Ce n'est plus le cas de leurs collègues français. Les armateurs des neuf bateaux de pêche engagés dans la région ont fini par mettre la main à la poche. Pour un montant estimé à 2,5 millions d'euros, ils s'assurent désormais de la présence à leur bord d'une soixantaine de fusiliers marins.

    Afin de sécuriser la région, l'Europe a mis sur pied en 2008 l'opération Atalante. Un dispositif engageant frégates et avions de patrouille. Une protection jugée, par beaucoup, insuffisante. D'autant que, pénétrant en Somalie, et notamment dans le Puntland, Olivier Joulie mesure que l'appât du gain pousse de plus en plus de Somaliens vers la délinquance. Ils obtiennent parfois des millions d'euros pour libérer les navires dont ils ont pris le contrôle. Les causes de l'explosion de cette criminalité maritime sont limpides pour Sayid Aden Cade, le maire du village d'Hobyo : "La pêche intensive des gros bateaux étrangers détruit la faune. Ils puisent dans nos ressources naturelles et le poisson disparaît peu à peu. Nos pêcheurs, avec leurs simples filets, n'ont pas les moyens de lutter et ils deviennent de plus en plus pauvres..." Aucune raison en vue pour que les pirates remisent bientôt leurs skiffs et leurs kalachnikovs…

     
Chargement...