Chargement...

Soleil de feu

Discussion dans 'Archive' créé par spike, 2 Février 2008.

  1. spike
    Offline

    spikeMembre du forum Expulsé par vote

    347
    0
    0
    Août 2007
    Soleil de feu

    L’homme découvre un jour au terme de combinaisons
    La puissance incroyable de quelques électrons,
    Suite à d’innombrables réactions
    Il vient de mettre au point, une arme de destruction

    Il baptisera cette découverte scientifique,
    Sous le nom sordide de bombe atomique,
    Imaginera des tonnes et des tonnes d’applications,
    Et choisira bien sûr la pire des solutions

    Un soleil de feu suit juste la détonation,
    Et décime l’ensemble de la population,
    En quelques secondes, brûlés par des milliers de degrés,
    Sur quelques kilomètres, volatilisés
    L’horreur à chaque coin de rue,
    Des femmes et des enfants disparus,
    Victime de la folie humaine,
    D’une impitoyable réaction en chaîne !

    Personne ne peut relater cette infamie,
    L’horreur est telle, qu’aucun mot ne suffit
    Les reporters vomissent leurs investigations
    Une tel massacre ne porte pas de nom

    Un soleil de feu suit juste la détonation,
    Et décime l’ensemble de la population,
    En quelques secondes, brûlés par des milliers de degrés,
    Sur quelques kilomètres, volatilisés
    L’horreur à chaque coin de rue,
    Des femmes et des enfants disparus,
    Victime de la folie humaine,
    D’une impitoyable réaction en chaîne !

    Et devinez qui ?
    Détruit toujours avant l’amnistie !
    Et devinez qui ?
    Est assez fou pour se jouer de milliers de vies !

    Une fois de plus je nommerai le petit yankee
    Maître du monde et de la connerie !
    Il n’a pas hésité à faire couler le sang,
    Pour stopper les kamikazes d’antan,
    Qu’est ce qui pourrait bien réussir à l’empêcher,
    Un jour ou l’autre de recommencer ?

    Il est bien loin le souvenir de l’esclavagisme révolu,
    Aujourd’hui tu sais bien qu’on en parle plus !
    Ton histoire est souillée par un sombre passé,
    Et j’espère bien que notre futur n’en sera pas taché !