Chargement...

Situation au Brésil - Fascisme & Crise sanitaire

Discussion dans 'Luttes Internationales' créé par allpower, 24 Février 2021.

  1. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Marre de Bolsonaro !
    Appel pour une mobilisation nationale autonome le 2 octobre 2021

    En organisant des manifestations inoffensives et en criminalisant l'action directe, la gauche partisane montre qu'elle n'a aucun intérêt à renverser Bolsonaro avant les élections de 2022. Tout comme les institutions, qui laisseront Bolsonaro gouverner tant qu'il continuera à plaire au capital. Il est évident que la seule façon de sortir de cette crise est notre organisation, de bas en haut, et la confrontation, pour forcer les fascistes et les néolibéraux à reculer.

    Organisez-vous. Rejoignez les blocs autonomes. Contre-attaquez !

     
  2. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Alors qu'il n'assistera pas à la COP26, Bolsonaro s'est rendu lundi dans la commune italienne d'Anguillara Veneta (d'où viennent ses ancêtres) pour y recevoir le titre de citoyen d'honneur de la ville...
    Sa venue n'a pas vraiment suscité un enthousiasme débordant ! Bien au contraire ! :)




     
  3. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    La toute dernière vidéo du collectif anarchiste brésilien Antimídia
    Drapeaux brésiliens et maillots de l'équipe nationale sont omniprésents dans les manifestations d'extrême-droite. Alors que dans les manifs de gauche, on ne voit que quelques drapeaux brésiliens isolés au milieu d'une multitude de drapeaux de toutes les couleurs. Toutefois, certains secteurs de la gauche suggèrent qu'on devrait nous "réapproprier" les symboles nationaux. Mais ces symboles ont-ils un jour été les nôtres ? Dans cette vidéo, nous examinons ce qu'est réellement le Brésil. Qui a créé ce projet ? Avec quelle intention ? Et à qui sert-il aujourd'hui ?

    Une traduction DIY en collaboration avec Antimídia !

    Pour la télécharger avec les sous-titres incrustés :
    O Fim do Brasil.avi
    1fichier.com: Cloud Storage

    Sinon à mater direct en VOST sur yt :
     
  4. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Reportage mis en ligne hier par France 24...

     
  5. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    En cette fin d'année,
    un appel à continuer la Lutte lancé par le collectif anarchiste brésilien Antimídia

    "Il se peut en effet que le monde soit en train de disparaître. Ou que le monde qu'on connaissait ait déjà disparu et que nous vivions sur ses ruines. Mais cela ne signifie pas que de nouveaux mondes ne verront pas le jour. C'est à nous de les construire et de les défendre."

    Une traduction DIY !

    Pour télécharger cette vidéo avec les sous-titres incrustés :
    Fim do Mundo VOST.avi
    1fichier.com: Cloud Storage


    Pour regarder direct cette vidéo en VOST :
     
    ninaa apprécie ceci.
  6. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Une vidéo du collectif anarchiste brésilien Antimídia
    en collaboration avec sub.Media

    Aidez le réseau Teia dos Povos
    à reconstruire les communautés touchées par les inondations


    [​IMG]

    [​IMG]

    Fin 2021, de fortes pluies ont frappé le sud de l'État de Bahia, au Brésil.
    Les communautés autochtones ont été durement touchées, les maisons ont été endommagées, les cultures détruites et de nombreuses personnes se sont retrouvées sans eau potable.
    Aidez Teia dos Povos à reconstruire les territoires du réseau et à renforcer la lutte pour la souveraineté alimentaire.

    Faites un don via PayPal : ismeraldosousa@yahoo.com.br
    Pour en savoir plus sur Teia dos Povos : teiadospovos.org

    Un appel et une vidéo à relayer le plus largement possible !
    Merci !





     
  7. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Moïse Kamagambe e a Dupla Opressão do Sistema Judicial
    Moïse Kabagambe et la double oppression du système judiciaire

    Dans cet épisode de Vozes Anarquistas, le collectif Facção Fictícia commente la mort du réfugié congolais, Moïse Kabagambe, brutalement assassiné le 24 janvier 2022 à Barra da Tijuca, Rio de Janeiro.

    Une vidéo signée Antimídia

    Une traduction DIY !



     
  8. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 713
    1 811
    490
    Fev 2014
    France
  9. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Déclaration anarchiste internationale sur la pandémie de Covid-19 : Personne n'est en sécurité tant que tout le monde n'est pas en sécurité !

    Declaração anarquista internacional sobre a pandemia da Covid-19: Ninguém está seguro até que todas e todos estejamos seguros!

    [​IMG]

    [​IMG]

     
  10. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 713
    1 811
    490
    Fev 2014
    France
  11. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Au Brésil, des centaines de manifestants demandent justice pour un Congolais assassiné

    Moïse Kabagambe, qui travaillait à Rio de Janeiro en tant que journalier, y a été battu à mort sur une plage le 24 janvier à l’âge de 24 ans.

    Le Monde avec AFP

    Publié le 05 février 2022 à 23h29, mis à jour hier à 10h25

    [​IMG]
    Manifestation pour demander justice pour le meurtre du Congolais Moïse Kabagambe, à Rio de Janeiro, au Brésil, le 5 février 2022. CARL DE SOUZA / AFP
    Au Brésil, des centaines de manifestants demandent justice pour un Congolais assassiné
     
  12. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 713
    1 811
    490
    Fev 2014
    France
  13. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    [​IMG]


    Coordination Anarchiste Brésilienne
    Février 2022

    ur vaincre l'État et le capitalisme, et construit une société auto-organisée, sur des bases écologiques et qui préserve toutes les formes de vie . !

    http://cabanarquista.org/2022/02/08...dwf3HpcEceBOWk0ef6UAK2pKUacqjHD5G10uwT8Qqt85g

    Coordination Anarchiste Brésilienne
    Février 2022
     
  14. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Un peu plus d'un mois après le meurtre de Moïse, un p'tit reportage posté hier soir...

     
  15. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    De la menace nazie au génocide normalisé

    Le 07 février 2022, Bruno Aiub, alias Monark, a prôné la création d'un parti nazi dans le soi-disant Brésil. Cela a suscité une vague de réactions sur les médias sociaux et dans la presse. Mais dans quelle mesure la création d'un parti nazi brésilien est-elle plus effrayante vu qu'elle menace également des groupes aujourd'hui considérés comme "blancs" ? Après tout, le génocide des populations indigènes et noires se poursuit depuis plus de 500 ans.

    La toute dernière vidéo du collectif anarchiste brésilien Antimídia

    Une traduction DIY en collaboration avec Antimídia !

    Pour la télécharger avec les sous-titres français incrustés :
    Da Ameaça Nazista ao Genocídio Normalizado (2022-03) by Antimídia VOST 8_17.avi
    1fichier.com: Cloud Storage

    Pour la mater direct en VOST :
     
  16. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Brésil - Le retour de la faim
    by Arte reportage
    2022-03
    24'

    Près de 60% de la population est aujourd'hui en situation de précarité alimentaire et environ 20 millions de Brésiliens souffrent cruellement de la faim... Deux fois plus qu'en 2018. Une situation encore exacerbée par l’épidémie de Covid-19 qui a fait plus de 600.000 morts tout en ruinant l'économie.

    En 2 ans, les prix du riz, de l’huile, des haricots, ont doublé dans les supermarchés du nord de São Paulo. La viande est devenue un produit de luxe. Les pattes de poulet, jusqu’ici destinées aux chiens, se vendent bien. Mais les raisons du retour de la faim sont multiples : le chômage, l'inflation galopante du prix des denrées alimentaires et du gaz, la fragilisation des politiques publiques de lutte contre la faim et enfin, une sécheresse qui fait bondir le prix de l'électricité. Devant la situation alimentaire catastrophique, le président Jair Bolsonaro a peu à peu délaissé son agenda libéral et misé sur les prestations sociales, mais le nombre de miséreux explose. Il est déjà trop tard. La faim est devenue l'enjeu principal de la politique brésilienne et promet d'être un thème phare de la prochaine campagne présidentielle, en octobre 2022. Notre équipe est partie à Sao Paulo et dans le Nordeste à la rencontre de Brésiliens en grande difficulté.

    Un doc qui passe aujourd'hui sur Arte à 18h35

    Pour le télécharger :
    ARTE Reportage - Brésil - Le retour de la faim.avi

    Ou à voir (pour ceux et celles qui le peuvent) sur le site d'Arte :
    Brésil : le retour de la faim - ARTE Reportage - Regarder le documentaire complet | ARTE
     
  17. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Dispo depuis hier soir sur yt...

     
  18. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 713
    1 811
    490
    Fev 2014
    France
  19. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Coordination Anarchiste Brésilienne - CAB
    ettsLerLeSdun1jeg44h2m,205c:6dansdansgt ·

    [​IMG] [​IMG] Solidarité avec Yanomami attaqué par le garimpo !
    Les habitants de la terre autochtone Yanomami dans la région de Roraima souffrent ces derniers mois de la violence du garimpo illégal. Même avec le terrain délimité et homologué il y a 30 ans, le territoire a été envahi par les garimpeiros à la recherche de l'or et de la cassitérite, sous la coexistence et même incitation de l'Etat.
    L'année dernière, la dévastation des terres indigènes par les engrais illégaux a augmenté de 46 % par rapport à l'année précédente, progressant au-dessus des plantations de Yanomami, détruisant leur gagne-p On estime que 16 000 personnes autochtones ont été touchées. L'invasion affecte également la santé du peuple Yanomami, avec une augmentation expressive des cas de paludisme et de malnutrition infantile.
    Les gangsters encouragent les adolescents et les jeunes autochtones à travailler pour eux, ce qui implique du harcèlement et des abus sexuels de femmes et d'enfants, qui sont intoxiqués par des boissons alcoolisées. Le mois dernier, une femme autochtone de 12 ans est morte après avoir été violée par des voleurs, et un enfant autochtone est mort noyé alors qu'il était jeté dans la rivière avec une femme, dans une tentative d'enlèvement.
    Selon la Commission pastorale de la Terre, il y a eu 101 morts d'autochtones dans Yanomami IT au cours de la seule année à la suite de conflits avec le clergé illégal, un scénario décrit par les dirigeants comme un génocide.
    Pour dénoncer cette situation, des manifestations de mouvements populaires sont menées partout au Brésil. Le militantisme de la CAB soutient et construit aussi ces mobilisations, dans la défense sans restriction des peuples originels, pour leur auto-organisation et par l'expulsion des grimpeurs et des mineurs de leurs terres.
    SOLIDARITÉ À YANOMAMI !
    SORTEZ LES BUTS !
    Coordination anarchiste brésilienne
    Mai 2022

    A propos des Yanomani:

    Les Yanomami
    Les Yanomami constituent le plus grand peuple vivant de façon relativement isolée en Amérique du Sud. Ils vivent dans la forêt tropicale et les montagnes situées au nord du Brésil et au sud du Venezuela.

    [​IMG]

    Davi Kopenawa, leader et chamane yanomami, entouré d’enfants. (Demini, Brésil)

    © Fiona Watson/Survival

    Comme la majorité des peuples autochtones sur le continent américain, on estime qu’ils ont traversé le détroit de Bering reliant l’Asie à l’Amérique il y a environ 15.000 ans, puis qu’ils ont lentement migré vers le sud du continent. Aujourd’hui, leur population totale est estimée à 38.000 personnes.

    Au Brésil, le territoire des Yanomami s’étend sur 9,6 millions d’hectares, soit le double de la superficie de la Suisse. Au Venezuela, ils vivent dans la réserve de biosphère de l’Alto Orinoco-Casiquiare, dont la superficie est de 8,2 millions d’hectares. Ensemble, ils constituent le plus vaste territoire autochtone forestier du monde.

    Des milliers d’années durant, les Yanomami s’épanouirent dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud. Maintenant ils peinent à survivre car le gouvernement ne les protège pas des invasions criminelles, des attaques et des maladies.

    Les Yanomami firent l’expérience d’un premier contact soutenu dans les années 1940 lorsque le gouvernement brésilien envoya des équipes pour délimiter la frontière avec le Venezuela.

    Peu après, le Service gouvernemental de protection des Indiens ainsi que des groupes missionnaires religieux s’établirent sur place. Cet afflux de personnes mena aux premières épidémies de rougeole et de grippe, ce qui provoqua la mort de nombreux Yanomami.

    Au début des années 1970, le gouvernement militaire décida de construire une route traversant l’Amazonie le long de la frontière nord. Sans prévenir les habitants, les bulldozers rasèrent la communauté d’Opiktheri. Deux villages yanomami furent rayés de la carte des suites de maladies face auxquelles les Indiens n’avaient aucune immunité.

    Les Yanomami continuent de subir les impacts destructeurs de cette route qui a encouragé la venue de colons et l’introduction de maladies et d’alcool dans leur territoire. De nos jours, cette route est la voie d’accès des colons et des éleveurs qui envahissent et déboisent le territoire yanomami.

    Ruée vers l’or et génocide
    Durant les années 1980, les Yanomami subirent l’invasion de leur territoire par plus de 40.000 orpailleurs brésiliens. Ces chercheurs d’or commirent des meurtres, détruisirent de nombreux villages et répandirent des maladies contre lesquelles les Yanomami ne possédaient aucune résistance immunitaire. En l’espace de sept ans, 20 % de la population yanomami avait disparu.

    Au terme d’une longue campagne menée par Davi Kopenawa Yanomami, Survival, et l’ONG Commission pro-yanomami (CCPY), leur territoire fut finalement démarqué en 1992 en tant que « Parc yanomami » et les travailleurs miniers furent expulsés.

    [​IMG]

    Des orpailleurs travaillent illégalement sur le territoire yanomami. (Brésil, 2003)

    © Colin Jones/Survival

    Malgré tout, les orpailleurs revinrent dans la région et ravivèrent les tensions. En 1993, un groupe de chercheurs d’or fit irruption dans le village de Haximú et assassina 16 Indiens, dont un bébé. Devant la pression nationale et internationale, un tribunal brésilien condamna cinq orpailleurs pour génocide. Deux d’entre eux sont toujours en prison, mais les trois autres se sont échappés. C’est l’un des rares cas au monde où un tribunal a condamné des personnes pour crime de génocide.

    Les orpailleurs clandestins continuent d’envahir le territoire yanomami. La situation au Venezuela est très grave et depuis plusieurs années des Yanomami sont empoisonnés et exposés à de violentes attaques. Les autorités n’ont presque rien fait pour résoudre ces problèmes.

    Mais les Indiens du Brésil ne jouissent toujours pas d’un vrai droit de propriété sur leur terre. Le gouvernement brésilien, pourtant signataire de la Convention 169 de L’OIT garantissant la propriété des peuples autochtones sur leurs terres, refuse de leur accorder ce droit. En outre, de nombreuses personnalités politiques brésiliennes désirent réduire la taille du territoire yanomami pour l’ouvrir à l’exploitation minière, à l’élevage et à la colonisation.

    De plus, l’armée brésilienne a installé des casernes au cœur du territoire yanomami, ce qui a provoqué un regain de tensions. Les soldats ont forcé les femmes yanomami à se prostituer et certaines d’entre elles ont été contaminées par des maladies sexuellement transmissibles.

    Mode de vie
    [​IMG]

    Une maloca yanomami. Les Yanomami vivent dans de grandes maisons collectives de forme circulaire, appelées yano ou shabono. Certaines de ces maisons peuvent abriter jusqu’à 400 personnes. L’aire centrale est utilisée pour des activités telles que les cérémonies, les fêtes et les jeux. © Dennison Berwick/Survival

    Les Yanomami vivent dans de très grandes maisons collectives de forme circulaire, appelées yano ou shabono, qui peuvent abriter jusqu’à 400 personnes. L’aire centrale est utilisée pour des activités telles que les cérémonies, les fêtes et les jeux.

    Chaque famille possède son propre foyer où elle prépare la nourriture pendant la journée. Le soir, les hamacs sont accrochés autour du feu, qui est entretenu toute la nuit pour tenir chaud aux personnes réunies autour.

    Les Yanomami sont profondément attachés à l’égalité entre les individus. Chaque communauté est indépendante et aucune ne reconnaît de chef. Les décisions sont adoptées par consensus, à la suite de longs débats au cours desquels chacun peut s’exprimer.

    Comme pour la plupart des peuples d’Amazonie, il existe une division sexuelle des tâches. Les hommes chassent le pécari, le tapir, le singe et le chevreuil, et utilisent souvent le curare (un extrait de plante) pour empoisonner leurs proies.

    Bien que la chasse représente seulement 10 % de l’alimentation des Yanomami, c’est une activité hautement valorisée qui, parmi les hommes yanomami, constitue la qualité la plus prestigieuse.

    Le chasseur ne mange jamais la viande de l’animal qu’il a tué. Il la partage et l’offre à ses amis et à sa famille. En échange, un autre chasseur lui offrira de la viande.

    Les femmes s’occupent des jardins où elles font pousser environ 60 espèces végétales, qui constituent près de 80 % de l’alimentation. Les Yanomami se nourrissent également de noix, de crustacés, et de larves d’insectes. Ils apprécient beaucoup le miel sauvage et en collectent plus de 15 types différents.

    La pêche est pratiquée indifféremment par les hommes et les femmes. Le timbó est un poison utilisé pour pêcher lors des sorties de pêche collectives. Les hommes, femmes et enfants broient des plantes qu’ils laissent lentement diluer dans l’eau. Cette substance étourdit les poissons qui remontent à la surface et que les Yanomami peuvent récupérer à l’aide de paniers. Pour préparer ce poison, ils utilisent neuf espèces de plantes différentes.

    Les Yanomami ont de vastes connaissances en botanique et utilisent plus de 500 variétés de plantes pour l’alimentation, la médecine, la construction ou la fabrication d’objets. Ils se nourrissent en grande partie du produit de la chasse, de la pêche et de la cueillette, mais cultivent également de vastes potagers sur des parties de forêt défrichées. Comme les sols amazoniens sont peu fertiles, un nouveau jardin est défriché tous les deux à trois ans.

    Yanomami
     
  20. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
  21. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    La toute dernière vidéo de Antimídia

    Une traduction DIY en collaboration avec Antimídia !

     
  22. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    10 893
    2 387
    5,052
    Nov 2012
    Sécurité, tutelle et mort
    dans la guerre coloniale qui se déroule en Amazonie

    by Antimídia
    2022-06
    VOST
    7'46

    Dans ce 10ème épisode de Vozes Anarquistas, Acácio Augusto, écrivain anarchiste, chercheur et professeur en relations internationales à l'Université de São Paulo, analyse les implications du récent assassinat du militant de la cause indigène, Bruno Araújo Pereira, et du journaliste, Dom Phillips, dans la vallée de Javari, située dans la région amazonienne occupée par l'Etat brésilien.

    Une traduction DIY !

    Pour télécharger cette vidéo avec les sous-titres incrustés :
    Segurança_ Tutela e Morte na Guerra Colonial Amazônica.avi
    1fichier.com: Cloud Storage
    Segurança_ Tutela e Morte na Guerra Colonial Amazônica.avi

    Sinon à voir sur Kolektiva (sous-titres à sélectionner) :
    Segurança, Tutela e Morte na Guerra Colonial Amazônica - Acácio Augusto - Vozes Anarquistas Ep. 10

    Ou ici :



    Pour plus d'info sur ce double meurtre :
    Brésil : un journaliste britannique et un expert brésilien disparaissent en Amazonie
    Brésil : ce que l'on sait de la disparition en Amazonie du journaliste Dom Phillips et de l'expert Bruno Pereira
    Meurtres en Amazonie: Les restes du journaliste Dom Phillips identifiés
    https://www.geo.fr/environnement/do...ra-tues-en-tentant-de-sauver-lamazonie-210448
    Disparition de Dom Phillips et Bruno Pereira, RSF dénonce la gestion calamiteuse des autorités brésiliennes

     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 17)

  1. Clémentine Millan
  2. A-lex
  3. Pionono
  4. jabali
  5. bosu
  6. Maqroll
  7. louismehmes
  8. Mariem
  9. ploutos
  10. Lisbet
  11. Nicolas JUILLET
  12. Sim
  13. solidario
  14. Ganate
  15. ninaa
  16. allpower
  17. Ungovernable