Salutation et Présentation

Discussion dans 'Présentations des nouveaux membres' créé par Oni21, 19 Avril 2017.

  1. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    "Allez Jef, t'es pas tout seul ..." :)
     
  2. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  3. anarchiste
    Mc², j'ai bien cherché mais j'ai pas vu où j'avais pu écrire que mon boulot n'était pas de venir en aide à une fille soumise à la prostitution où autres. Mais je suis fatigué, donc...Et puis la réalité est complexe, et je t'invite à me poser des questions sur mon travail pour mieux le comprendre, ce qui ne t'empêche d'ailleurs pas de le considérer comme un mauvais métier, mais au moins tu auras plus d'éléments et d'arguments pour le pensée.

    Car oui pour moi certains jeunes ne devraient pas être placés si on se donnait les moyens, même dans le contexte actuel, d'aider les familles. Ce qui ne veut pas dire que tous les jeunes devraient rester dans leur famille. Car certaines familles sont clairement nocives à un instant T pour leur enfant. Et puis tous ne sont pas placé par un juge, dans ma situation beaucoup le sont sur une demande de la famille ou du jeune sans passer par le juge (placement administratif). Et si tu ne me crois pas que certains jeunes sont contents d'être avec nous, je peux te donner des mails et des numéros (sous réserve qu'il soit ok avec ça). Un exemple, ce vendredi on s'organise une bouffe avec les anciens sur le foyer pour un partage d'expérience avec les actuels et passer un bon moment avec tout ce petit monde.

    Après je crois que j'ouvrirai une discussion sur la question de l'éducation, car j'aimerai avoir votre avis sur la manière d'éduquer. Car pour moi c'est pas un gros mot. Et je vois pas bien comment tu arrives à ce que des enfants deviennent des adultes curieux, avec un esprit critique, libre de pensée par eux-même, respectueux des autres, etc. si tu ne les éduques pas. Mais sûrement que ce terme vous choque et qu'on ne le définit pas de la même façon. Enfin pour faire simple, faut qu'on m'explique comment tu peux apprendre à ton enfant qu'il est interdit de tuer, voler, détruire, maltraiter les autres sans y mettre du sens à travers des valeurs et une certaine forme d'interdit morale et donc de contrainte. Mais si vous avez des méthodes éprouvées, je suis plus que preneur.

    Après MC² je ne t'en veux pas, et d'une certaine manière la flamme qui t'anime peut me faire du bien car elle alimente la mienne. Mais n'oublie pas que cette flamme qui anime ton cœur doit aussi éclairer les esprits. Et si ton souhait est d'éclairer le mien, il faut que tu revois peut-être ton approche (j'ouvrirai aussi une discussion sur ce sujet car j'aimerai avoir vos avis sur la méthode).
     
  4. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Bon, je m'étais promis de m'attaquer à tes pavés, je suis sur le coup.
    Un vrai Paris/Roubaix tant les difficultés s'accumulent :
    • ce que j'appelle "les pavés" : tu es passionné, veux partager, te confronter, c'est bien mais je ne suis pas certain certain que Zola ou Victor Hugo (pas plus que l'intégrale de Proudhon) soient très diigestes à l'heures des sms. Un juste milieu m'sieurs/dames ?
    • je n'aime pas les combats de chiens et, te lisant, je constate qu'en fait tu sembles vouloir être aussi agressif que celle et ceux qui te mordent les mollets. Dans l'exemple ci-dessus tu présupposes, préjuges même de ce que serait la vie, le mode de fonctionnement de MC². Bof.

    Ah ça m'intéresse ça, à développer selon moi.

    Cette réflexion me fait penser à ces boulangers artisanaux - eux aussi passionnés - dénonçant l'enseignement professionnel reçu (influence des meuniers, rentabilité au détriment de la qualité etc) ou de ces agriculteurs redécouvrant la permaculture ou le bio et, eux aussi, prouvant chaque jour que l'on pouvait bien vivre (économiquement parlant c'est à dire en se dégageant un salaire décent, en ayant des congés et de bonnes conditions de travail ...) alors que leurs collègues, poussés à l'industrialisation et endettés (les pesticides et les machines coûtent cher) sur des dizaines d'années, étaient déficitaires à chaque bilan.


    Tiens t'as remarqué toi aussi.
    Moi, alors que les pavés me restent sur l'estomac, j'ai tendance à trouver les tartines indigestes.


    Un mot me vient à l'esprit : condescendant -.-


    A suivre ...
     
  5. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  6. anarchiste
    T'as raison, je me suis un peu emballé et j'ai oublié les points d'interrogation. Et puis merde, je vais pas me laisser faire et me faire cracher dessus sans répondre (c'est un ressenti)...l'idée de tendre l'autre joue c'est pas fait pour moi.

    Pour les pavés je vais essayer de faire un effort, mais faut pas trop m'en demander, j'arrive pas à être synthétique, c'est un feu d'artifice dans ma tête.
     
  7. mc²
    Offline

    mc² Membre du forum Membre actif

    271
    101
    92
    Août 2014
    Et ça continue, Oni21 nous parle sans arrêt d'éducation d'enfants pour nous parler de son boulot qui consiste à éduquer des adultes et nous dire après qu'il n'a jamais parlé d'enfants...
     
  8. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  9. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je pense que le PB c qu'il faut pas juger les intentions des autres a partir de ce qu'ils font ou de leur statut. Pcq en face l'autre trouve ça réducteur et c legitime.
    Mais sur le fond je suis qd même d'accord avec ninaa et mc2 DSL... Les "gens éduqués" ça pourrait être nous, des gens qu'on connait... Et font on désapprouve pas TJ le comportement.

    Peut être tu pourrais nous dire comment ça se passe concrètement. Pas ce que tu souhaiterais comme relations. Qui est placé ? Pour quelles raisons ? Comment vous jugez que qn est apte a sortir ? Pcq je crois me souvenir que grosso modo votre but c'est de normaliser les gens pour qu'ils trouvent un taf et un logement, une "vie stable". Après tu présentes ça de manière pragmatique genre " je juge pas moralement leurs actes, j'essaye de leur faire comprendre en quoi c pas dans leur intérêt sils veulent sortir de l'établissement / avoir une vie "normale"." je me trompe ?
     
  10. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  11. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Puis aussi faut pas tenflammer pcq certains viennent te revoir après leur sortie. J'ai été dans la même classe que d gens qui vont certainement revoir d profs que jamais j'irais revoir perso même pour 100 euros. (Quoique)
    Les gens peuvent voir que tas d bonnes intention, que tu te sacrifiés pour eux ça veut pas dire forcément que c efficace.

    Maintenant dans la société actuelle, je veux bien que y ait des situations ou les services sociaux sont utiles.
     
  12. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  13. anarchiste
    A13, je m'emballe pas mais c'était une manière de dire que si certains nous considèrent comme des nuisibles ça n'a pas toujours l'être d'être le cas des gens qu'on essaye d'aider (mais il y en a sûrement qui n'en sont pas content, mais moi je les revois toujours avec plaisir et cela à l'air réciproque). Après c'est sûr on a pas une auréole au dessus de la tête, et je partage pas toujours les choix de mes collègues dans leurs manières de parler aux jeunes ou de vouloir organiser le service. Et malgré le fait que mon statut pourrait me permettre d'imposer bcp de chose j'essaye de convaincre et de laisser les gens faire leur choix. Et c'est sûrement réciproque, jeunes compris.

    Concrètement commet ça se passe ? Vaste sujet, donc gros pavé ;)

    Déjà je tiens à rappeler que comme vous j'évolue dans une société qui ne me plaît pas toujours dans son fonctionnement, et le fait d'être responsable éducatif ne me donne pas de baguette magique.

    Le service dans lequel je travaille accueille des jeunes adultes de 16 à 21 ans, garçon et fille, français et étranger.

    Il y a des jeunes en placement administratif (demande des parents ou des jeunes) et d'autres en placement judiciaire (décision du juge, souvent après un incident ou une demande d'un membre de la famille).

    Pour les étrangers, dans les médias tu peux en entendre parler sous l’appellation MIE (Mineur Isolé Etranger) ou maintenant MNA (Mineur Non Accompagné). Ce sont majoritairement des jeunes Maliens, Ivoirien, Albanais, Pakistanais, etc. qui sont envoyés par leur famille en France pour faire vivre la famille ou pour se donner une chance d'avoir une meilleur vie car on leur a dit qu'ici c'était le paradis (la blague). Ils sont donc en placement judiciaire car la loi en France fait qu'un mineur ne peut pas être laissé à lui même, donc jusqu'à sa majorité il est en situation légale sur le territoire français, et aux 18 ans il doit faire une demande à la préfecture pour obtenir un titre de séjour (si vous voulez je pourrai vous expliquer le fonctionnement du droit des étrangers pour la partie mineur ASE que je connais).

    Pour les français, les raisons d'un placement sont multiple: violence parentale, violence conjugale, grande précarité, conflit important entre le jeune et ses parents, etc. Certains sont justifiés à un moment T, d'autres moins. Le problème que j'ai constaté c'est qu'une fois que tu rentres en milieu institutionnel ça va pas être simple d'en sortir. Pour faire simple, petit ta maman rencontre un problème d'alcoolisme comme ton père, à la maison c'est conflit sur conflit, et les enfants sont pas toujours épargnés. Il y a un signalement. Un travailleur social intervient, constate, fait un rapport, tout le monde est entendu, un placement de l'enfant est ordonné. L'enfant grandi dans une MECS (Maison d'Enfants à Caractère Social), passe ses WE avec ses parents (si la situation et le juge le décide, souvent un planning est fait et pas toujours adapté). Je détaillerai pas le fonctionnement d'une MECS mais le peu que j'ai pu en comprendre c'est pas glorieux. Le Hic, c'est si la situation s'améliore, bien souvent on ne remet pas en cause le placement. La mère est séparé du père, et ne boit plus. Mais le TS (travailleur Social) va considérer que l'enfant a un meilleur cadre que dans sa famille.

    Je reviens à ma situation. Moi je suis arrivé dans le milieu il y a 5 ans. Je n'ai pas de formation d'éduc, j'ai un Master 2 en Science de l'Education, mais on s'en fout. J'ai eu la chance de pouvoir monter le service avec l'équipe en partant de 0. Notre mission c'est d'accompagner ces jeunes à l'autonomie et à l'indépendance. 1 SDF sur 3 est un ancien de la protection de l'enfance, les méthodes ne sont donc pas adaptée. Après, on va pas se mentir, bien sûr que nous avons une action normalisatrice. Mais comme tu le disais des normes et des règles on en trouve partout...et je dirais même dans une société anarchiste.

    Les jeunes ont leur appartement dans un grand bâtiment: chambre, cuisine, sdb. S'ils n'ont pas de revenu (apprentissage) ont leur donne un budget. Avec celui-ci ils gèrent toutes leurs dépenses en dehors du logement et des charges. Ils se font leurs courses, à manger, leur ménage, vont à l'école ou au boulot, gèrent leurs démarches administratives (APL, CMU, ou autres), gèrent leur santé (rdv médecin, prise de médocs, etc), etc. En gros ils font leur vie comme des adultes. Comme bien entendu ils sont loin de pouvoir tout faire seul sans que quelqu'un leur ai appris à le faire, on est une équipe d'accompagnateur pour leur apprendre. Conseiller d'Insertion Pro, Conseillère en économie sociale et familiale, 3 éduc qui sont référent de mission: scolarité, santé, vie sociale et familiale, une maîtresse de maison qui a en charge l'apprentissage des courses, des repas et de l'entretien. L'idée leur transmettre les savoirs, savoir-faire et savoir-être nécessaire à leur autonomie et leur indépendance.

    Ceux qui vous plaira pas, c'est que nous sommes organisés en palier d'autonomie. En gros 4 paliers, le dernier correspond aux jeunes qui a sont appart en ville à son nom et que nous continuons d'aider. les 3 autres sur site. A chaque palier est associé une liste de compétence en référence aux missions. Quand un jeune valide toutes les compétences, il passe un palier. Plus t'avance dans les paliers plus tu as de liberté. Pareil pour le budget, des objectifs fixés tous les mois avec les jeunes, si tu fais le job tu as plus d'argent. On est arrivé à se dégager de la marge en faisant gaffe aux dépense et du coup les jeunes qui font des stages ou du bénévolat sur leur temps libre on leur file 5€/h pour l'achat des meubles quand ils passeront en appart et ce jusqu'à 1500 €. Et quand il finisse leur étude on débloque 1000 € pour le permis de conduire.

    Niveau sortie, A1 retour tous les soirs de la semaine à maximum 19h45, A2 les WE 2h, A3 pas de règle horaire (hébergement compris). Il y a un régime de sortie exceptionnelle, le jeune fait une demande pour ne pas être dans le cadre établi, en dehors d'un hébergement chez quelqu'un je valide sur une base "si tu ne me donnes pas de raison de dire non, c'est oui". Donc à 16 ans tu peux aller faire la teuf avec des potes et revenir à 6h du mat si à côté du gère. Pour les hébergements c'est plus chaud car il faut l'accord de la famille, de l'ASE et du juge. Même je me débrouille pas trop mal et un gamin qui fait pas trop le con j'arrive à lui négocier ses sorties. Sinon il n'y a pas bcp d'autres règles en dehors de la politesse, de l'absence de violence, etc. Sur un an on doit au maximum poser une ou deux sanctions (il y a des fois ou je ne peux faire autrement qu'accepter les demandes de mes collègues).

    Les jeunes, ils font leur vie. J'ai quelques collègues un peu trop casse couille, et je passe du temps à arrondir les angles. Mais je marche souvent sur des oeufs car ma collègue directrice (très bien au demeurant) n'a pas la fibre éducative et ça peut vite trancher dans le dur. Et c'est arrivé plusieurs fois au retour de vacances de retrouver des jeunes dans la nature car ils avaient merdés. Mais un coup de téléphone au jeune, une rencontre, on discute et on trouve une solution.

    Après mon objectif, c'est qu'ils aient pas une vie de merde (d'après moi). Et ils sont bien souvent cassés par la vie (victime de violence, de viols, de rejet total des parents) et se construire dans t'as connu que de la merde c'est pas simple. Je vais donc réfléchir pour voir ce qu'on peut mettre en place pour que cela s'améliore, on en discute, on agit, ça marche plus ou moins bien, mais on baisse pas les bras. Je veux qu'on leur apprenne à faire des choix et à les assumer, à avoir la valeur travail, à se battre dans la vie pour s'en sortir car si tu crois en toi tu peux atteindre tes rêves. N'est pas Malatesta qui disait: " Les seules choses impossibles sont celle que l'on ne désire pas vraiment".

    Chez nous un jeune qui sort sans autorisation, on lui tombe pas dessus à son retour. Je suis arrivé à convaincre les récalcitrants d'accepter de l'accueillir avec le sourire, de partager un repas et de discuter. J'aimerai qu'on retire plein de règle, mais c'est le principe du consensus, on a pas toujours les décisions qui nous conviennent. Mais faut l'accepter. Comme accepter que tout le monde fait ses choix et qu'on doit pas les contraindre. Et convaincre un éduc de ne pas contraindre un jeune: à faire ses devoirs, à un être un gentil petit soldat...ça prend du temps.

    Bon je pense que personne ne lira tout cela, et encore moins ne comprendra ce que j'ai voulu expliquer >:O je vais encore prendre la foudre ^^
     
  14. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  15. anarchiste
    J'ai oublié de dire que les règles ne sont pas les mêmes pour tous, en générale je les adapte en fonction du jeune. Ca fait râler mes collègues, mais je leur dit qu'il n'avait qu'à pas mettre autant de règle, ça m'éviterai de les contourner :) Par exemple, les drogues sont interdites (pas le choix, je peux pas dire officiellement le contraire, officieusement par contre...) par contre un jeune qui fume on va simplement discuter avec lui, comprendre s'il y a un mal être ou si c'est simplement de la conso plaisir. Si il rentre dans un conso "je m'asmatte le crâne" on va voir d'où ça vient (parent ou autre) et on va essayer de traiter la cause. J'essaye de supprimer les règles à la con petit à petit pour fonctionner plus sur le bon sens du jeune que l'on accompagne pour qu'il se fixe ses règles de vie et que celle-ci lui permette d'être bien.

    Le non-jugement, le droit à l'erreur, la liberté des chemins de vie sont partie intégrante de mon discours. Et non, on inculque pas des savoirs. On discute, on donne son avis, et chacun fait ses choix. J'accepte facilement que des gens adulte comme jeune fasse des choix qui ne me semblent pas les bons. Pour moi mon job, c'est t'apporter mon regard sur sa situation, ce qui me semble être une bonne idée, à lui après d'expérimenter et de tirer ses conclusions.
     
  16. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  17. anarchiste
    Et la confiance, centrale dans mon travail et de plus en plus présente dans celui de mes collègues. C'est des gamins qui n'ont pas eu bcp de sécurité affective, qui ont souvent une faible estime d'eux même. Une base de notre travail est donc de leur renvoyer une image positive d'eux même, de croire en eux et en leur réussite, et surtout de leur dire régulièrement.

    La responsabilité, ça marche avec l'autonomie. Tu te fixes tes règles, tu fais des choix, tu les assumes. Il y a des paradoxes dans notre fonctionnement, je vous l'accorde: on pose un cadre et ils doivent le respecter, et en même temps je leur dis qu'ils sont libre de faire leur choix. Mais ça reste quand même la réalité, on est toujours libre.
     
  18. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  19. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Non, c'est avec ça que je ne suis pas d'accord.
    Le reste c'est l'institution qui veut ça, pas toi donc, même si tu la fais fonctionner, j'ai aucun espoir que tu démissionnes ou quoi. D'autant plus que t'as raison sur un point, des fois elle sauve des vies.
    Mais là, pour moi, tu fais passer des valeurs individualistes et carriéristes. L'objectif que tu leur donnes c'est d'avoir une situation personnelle. Un confort personnel. la "valeur travail", pourquoi pas la méritocratie, il suffit de vouloir pour pouvoir pour moi ce sont des valeurs néfastes. Je suis pour la solidarité, pour promouvoir l'idée que dans la vie t'as pas toujours à te battre parce que t'as des gens qui ont les mêmes intérêts que toi ou des liens affectifs forts avec toi de sorte qu'ils soient prêts à sacrifier leurs intérêts personnels pour les tiens dans certains cas.
    Pareil pour les choix. Apprendre à une personne à être responsable d ses choix c'est lui apprendre qu'elle ne peut rien changer dans le monde à part elle-même. Que si le monde est merdique, il l'est, et ben la seule issue à sa portée c'est comprendre comment il fonctionne et qui il met au ban pour ne pas être cette personne. Genre "ouais fumer du shit peut t'envoyer en prison, tu le sais donc si tu fumes ben faut que t'assumes derrière". Je vois pas la différence avec "ne fume pas".
    Ma conviction c'est qu'on doit pas laisser des gens à la traine en s'occupant juste soi-même de ne jamais entrer en conflit avec le monde. On doit pas dire "je vais me débrouiller pour ne pas être dans la catégorie des exploités, des emprisonnés, des marginalisés, des ségrégués et tant pis pour ceux que j'y laisseraient".
    Fumer peut t'envoyer en prison ? C'est inacceptable. Comme les conditions en prison sont inacceptables. On n'a pas à chercher à les éviter pour son petit confort, on doit s'organiser avec les autres personnes exposées pour que cette coercition n'existe plus.

    Est-ce-que les gens qui sortent se revoient entre eux ?? Est-ce-que t'as créé un sentiment de solidarité entre eux ?
    ça m'intéresse plus que de savoir qu'ils reviennent te voir toi pour te congratuler de ce que tu as fait pour eux.
     
  20. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  21. anarchiste
    Merde j'avais pas prévu cette lecture. Quand je dis qu'il faut se battre, je te rejoins je ne prône pas du tout la concurrence qui est une valeur néfaste. Je parle du fait que toutes leurs vies ces gamins ont entendu qu'ils étaient des bons à rien qui n'avaient aucune valeur aux yeux de leurs parents, de leurs profs, etc, qu'ils n'auraient aucun avenir. Moi je leur dit qu'ils peuvent y arriver et se construire leur vie.

    Pour la fumette, tu peux aussi avoir une lecture, je fume et je t'emmerde si ça te plaît pas, c'est mon choix, ça te gêne en rien donc vient pas me faire chier. Et ça se décline avec bcp de choix que l'on peut faire.

    Et je ne sais pas si tu fais partie de ces personnes contre la valeur travail. Je ne dis pas qu'il faut trimer à la mode protestante. Je dis que pour être solidaire faut bien travailler. Et travailler, c'est pas que bosser dans une entreprise qui fait de l'argent, pour moi cela recoupe toutes activités qui est utile pour les autres. Donc un mec qui joue de la musique dans la rue, il travaille pour moi. Ce que je dis c'est le mec qui veut rien faire et qui veut profiter du travail des autres c'est un parasite. Les financiers sont des parasites les plus nuisibles, mais il y en a d'autres qui dans le rejet du système prennent aussi cette voie pour moi. Mais je ne leur en veux pas directement, c'est une conséquence de notre société.
     
  22. AAKUAN
    Offline

    AAKUAN Misanthrope, Nihiliste, Anticosmique.

    10
    1
    0
    Fev 2012
    France
  23. chaos/Nihiliste
    Et bien je suis un parasite parce que oui je refuse le travail.
    Tu va faire quoi ? Soutenir des lois d'insertion ?
    Suivre la police de pole emplois et de la caf pour plus de contrôles ?
    Milité pour le validisme forcés ?
    Etre en faveur du laissés creuvés pour les gens sans volontés ?
    Tu va être pour la poursuite des marginaux qui ne rentre pas dans ton cadre de l'effort collectif ?

    Assume un peu tes idées par des actions concrète ou ne dit rien.
    En général quant on parle de parasites et qu'on pointe en plus des gens
    qui rejette le système c'est qu'on veut tapés sur des pauvres en fait.

    Ton salaire c'est combien de fois mon rsa ? Si ta choisie une vie de rangés
    et que tu t'es vautrés dans une prison familiale c'est pas ma faute.
    Il fallait choisir avant hein...Je sais que parler de choix c'est une aberration car on
    est déterminés mais je te rend juste l'appareil.
    Tu vivrai isolés et en marge toi ? Dit toi que au rsa on est sans cesse stigmatisés
    et qu'on a tendance a finir avec la honte et la haine de soi. On peut dire que les gens comme toi
    en sont en partie responsable.
    Parce que l'argument que j'ai pas le choix et que je doit nourrir ma famille je connais.
    Franchement je vous plein c'est vrai. Mais j'irai pas trimé pour vous non plus.
    Je suis contre le travail et les contraintes pour TOUT le monde.
    Au dela du système je vais jusqu'as pensées que la vie est mal faite.
    Qu'elle ne vaut aucun sacrifice mais simplement qu'on se révolte.
    Pourquoi j'accepterai le sacrifice alors que j'ai même pas choisie cette existance ?
    Avant d'avoir fait un choix j'ai simplement évités des obstacles.
    Sa me parait naturelle que d'essayer d'évités la souffrance.
     
    ninaa apprécie ceci.
  24. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    @Oni21@Oni21 : Il faut dire que tu "cherches" quand même -.-

    Je déteste toujours autant "liker" ou "aimer" un message mais je comprends tout à fait la réaction d'Aakuan.
    Autant je te reconnais, Oni21, le droit d'exprimer ton point de vue, autant conçois avec moi que ce que tu écris parfois puisse paraître comme de la pure provocation.

    Pourquoi pas après tout, titiller et provoquer le débat ? Dans ce cas je t'invite à créer un post dédié à chaque sujet car celui de ta seule présentation ne suffira pas .

    Tiens, prenons un exemple :
    En ce qui me concerne, il ne fait pas que "travailler" au sens où il est économiquement contraint de subvenir à ses besoins par une activité légale et rémunérée (définition hyperrapide je te l'accorde).

    Il a surtout un rôle, une "utilité" sociale, tout aussi réels bien que trop souvent méconnus voire refusés.
    (A la fin de sa représentation je suis allé remercier un conteur de rue qui, durant près d'une heure, avait enchanté enfants et adultes, lui ai dit qu'il était à mes yeux aussi "utile" qu'un médecin ou une procureure ...)

    Il semble donc que nous soyons une fois de plus grosso modo d'accord - sur le travail fourni par telle ou tel - encore faut-il que tu ne voues pas aux gémonies celles et ceux ayant fait d'autres choix de vie que les tiens.
     
    Dernière édition: 22 Mai 2017, à 14:07
  25. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  26. anarchiste
    Désolé Aakuan, je ne me suis pas fait comprendre. Quand je parle de profiter du travail des autres et de parasites je me plaçais dans une société anarchiste. Car je ne pense pas que dans un système non capitaliste où tu aurais la possibilité d'être utile aux autres et à toi même, tu déciderais d'être en marge. Mais j'assume le fait de penser que se mettre en marge n'est pas une solution, même dans une société capitaliste...après chacun fait les choix qu'il peut.

    Et en même temps tu dis bien que ce n'est pas enviable comme vie, et c'est bien ce que je prétend. L'homme a un besoin intrinsèque d'être en lien avec les autres et de se sentir utile. Et un des grand mot d'une société capitaliste c'est justement d'exclure une partie de la population pour maintenir le reste sous pression et leur disant que s'il ne trime pas gentillement ils iront au ban de la société.
     
  27. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgnc rebelle instable Membre actif

    254
    24
    0
    Oct 2016
    France
    Çà où... ? un moment donné ,le fait de souhaiter un mieux être est effectif lorsque l'on s'implique en ce sens :compréhensible. Les comparatifs et la généralisation d'une variante de préceptes imposés pourrait ressembler, pour ma part ,à des théories généralistes ne tenant pas compte de la spécificité de chaque individu.e ,de ses choix !
    Schéma répandu et contemporain !! Le droit à la différence n'annihile pas !
    Un débat lisse sans contradictions apporte peu et je pense que la compréhension de l'autre est constructif et ;signe d'ouverture. (Des juges,çà, ...ca ne manque pas' :\'!plutôt '>:( '(chacun.e peut amener sa pierre, la déposer sans évoquer pour autant qu'il,elle ; la porte ! lorsqu'il, elle s'assure de le faire ?)
    Les rés.socs, y contribuent. (Indéniable pour ma part !)
    Venez débattre ici de vos idées !Ça passe par lÀ aussi indubitablement.
     
  28. Oni21
    Offline

    Oni21 Membre du forum Membre actif

    107
    0
    0
    Avr 2017
    Homme
    France
  29. anarchiste
    Barbe Noire, je prend note sur la question du travail. Mais encore une fois j'ai peur qu'on ne mette pas tous la même chose derrière ce mot. D'ailleurs dans l'absolu je préfère celui "d'activité", le travail est trop relié à celui de salaire et donc du rapport à un employeur.
     
  30. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    No problemo. Nous savons (ou devrions savoir) tous et toutes combien nos formations, expériences, lectures etc ... nous donnent à voir le monde selon nos propres prismes.
     
    pschrsrgnc apprécie ceci.
  31. Fanya
    Offline

    Fanya Membre du forum

    49
    5
    1
    Août 2015
    Netherlands
    "parasite"

    depuis lénine, trotsky et proudhon ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de propos illustrant une conception organiciste du social.
    de l'antiquité aux régimes totalitaires en passant par les théocraties cette vision du monde a fait ses preuves d'épuration massive.
     
  32. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  33. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Dans les tracts du front de gauche, des indignés ou même du npa les banquiers parasites on l'entend à toutes les sauces par exemple.
     

Les membres qui ont lu cette discussion récemment (Total: 21)

  1. Oni21
  2. Anarchie 13
  3. ninaa
  4. Sullivan
  5. Gorille argenté
  6. pschrsrgnc
  7. Barbe Noire
  8. mc²
  9. Hervé Keitel
  10. BaloO5
  11. allpower
  12. Falxouille
  13. Marc poïk
  14. h0rus
  15. Airelibre
  16. Babu
  17. Menoriah
  18. Stryker
  19. pierre4321
  20. AAKUAN
  21. Fanya