Chargement...

salut'

Discussion dans 'Présentations des nouveaux membres' créé par tosmash, 9 Octobre 2010.

  1. tosmash
    Offline

    tosmashNouveau membre

    13
    0
    0
    Oct 2010
    bon a l'arrache :

    Thomas, en 2nde
    niveau idées je suis plus ou moins libertaire ( plus ou moins car quand l'on vit dans un océan nous sommes obligés d'être malheuresement mouillés... )
    je vis a Arles, PACA, d'ailleurs s'il y'en a du coinça peut être sympa de se capter a la manif de mardi. Ya d'ailleurs une branche d'alternative libertaire a arles, sont pas beaucoup mais ils sont là, c'est l'essentiel. Bon sinon quelques potes, pas beaucoup, qui ont des idées similaires ou proches.
    Sinon pas convaincu que chanter en marchant dans la rue fera bouger les choses, m'enfin pour l'instant me dit que c'est déjà mieux que rien...

    Niveau zik j'écoute pas mal de grindcore, crust, fastcore, powerviolence : spazz, capitalist casualties, massgrav, agathocles, unholy grave, xaros, dropdead, skitsystem, pisschrist, extreme noise terror, je pourrais continuer...
    J'écoute aussi punk au sens large ( dbeat, oi, hardcore, un peu ska etc etc ), du dub, reggae, d'n'b, hardtek, rap ( rapaces, vieux beastie boys, vieux supreme NTM, sheryo, golem of flesh, quelques trucs de cypress hill et autre ).

    Niveau groupe j'ai un groupe de punk hc depuis la rentrée, on a déjà quelques compos puis on va faire des concerts a arles pendant la toussaint et plus si affinités, j'ai aussi un duo de drone experimental plus trop actif, on a fait un concert et 2 cassettes. Un groupe de noisecore, 4 concerts 4 cassettes. Puis j'ai mon projet d'harshnoise ou noisecore ou je suis tout seul, en ce moment je suis plus a faire de l'harshnoise wall. 1 lives , plus d'une vingtaine de cassettes je pense.

    Pour sortir les releases j'ai aussi un DIY label, zombi attack rec, qui sort presque que des tapes ( donc ya celles de noise, puis j'ai sortit des splits de grind, de crust, voilà, je privilegie l'échange a l'achat !

    Au plaisir de se voir pour de vrai, c'est quand même mieux