Chargement...

Salut à tous,

Discussion dans 'Présentations des nouveaux membres' créé par Darkntwist, 28 Mars 2013.

  1. fanforgus
    Offline

    fanforgusMembre du forum Membre actif

    249
    0
    5
    Août 2012
  2. libertaire, féministe, gauchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Pour défendre un peu le nouveau, qui a déjà assez à faire avec A13. Il existe un moyen pour rendre les médias indépendants. C'est expérimenté en Amérique du Sud, notamment en Argentine. Une loi récente interdit à tout pouvoir financier de posséder plusieurs organes de publication. Elle a été très combattue là bas par la bourgeoisie, on n'en a pas parlé en Europe. En gros, si une telle loi existait en France, un type comme Lagardère serait contraint de revendre tout ses journaux pour n'en garder qu'un seul.

    Cette décision a permis de redonner du souffle à la presse autogestionnaire argentine qui était étouffée par sa concurrence capitaliste qui mettait tous les moyens pour la faire taire.

    Je sais que ce moyen n'est pas un aboutissement mais il prouve, à peu de frais, que dire que c'est impossible n'avance à rien.
     
  3. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  4. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Question complétement débile.

    Non, le pouvoir c'est prendre des décisions pour d'autres.

    Or collectivement PERSONNE ne prend de décision pour SOI (c'est le principe du collectif, c'est le tout prend des décisions que chacun doit appliquer). Du coup il y a oppression.

    Alors répond à ma question : indépendants de quoi ?

    D'accord donc si je comprends bien on mélange en vrac plein de notion, autogestionnaire = indépendant, dépendant = appartenir à Lagardère, pouvoir = argent (le contraire serait juste mais là je trouve ça restreint).
    Les médias ne sont pas des scientifiques, ils n'ont pas à être objectifs dans leurs analyses. Et aujourd'hui, je le répète, il n'y a pas plus partisan que les médias indépendants.
    Alors répond à ma question : indépendants de quoi ?
     
  5. KickTick
    Offline

    KickTickMembre du forum Membre actif

    1 342
    40
    144
    Mai 2012
    Austria
  6. extrême-gauche, révolutionnaire
    Et si seul ceux en accord prennent la décision et les autres ne la prennent pas ? Y'a pas oppression hein.
     
  7. fanforgus
    Offline

    fanforgusMembre du forum Membre actif

    249
    0
    5
    Août 2012
  8. libertaire, féministe, gauchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    A13, il me semblait que cette dépendance était évidente. Il s'agit de la dépendance aux pouvoirs financiers. C'était effectivement sous-entendu mais le contexte parle pour lui. On serait en URSS, je te parlerais de dépendance de la presse, me serait-il nécessaire de préciser de dépendance au parti ? Je pense que non. Ici, on est dans une société capitaliste, la dépendance est celle du pognon. Je pensais que les choses étaient claires. Donc à cet égard, les médias autogérés ont effectivement indépendants.

    Ensuite, concernant l'emprise idéologique du journalisme, je considère également que le journalisme n'est pas science, qu'il est vecteur d'opinion. Il faudrait d'ailleurs arrêter avec cette pseudo neutralité des journalistes. Ils sont partisans quoiqu'ils disent et je trouve ça bien dans la mesure où toutes les sensibilités politiques ont la même chance de s'exprimer et ne s'exprime pas comme l'unique manifestation possible du rationalisme scientifique. On en est loin au vu du nombre de journalistes se passant pour de experts et vantant la soumission.

    Pour revenir à ta question, j'y ai déjà répondu mais j'insiste : la dépendance contre laquelle je me bats est la dépendance à ce qui opprime. Aujourd'hui, là où j'habite, c'est le capitalisme.
     
  9. Darkntwist
    Offline

    DarkntwistNouveau membre

    6
    0
    0
    Mar 2013
    Salut à tous!
    He be, ça discute bien pendant que j'alterne beuverie et repos :)

    C'est intéressant ce que tu dis DasViking, après tout pourquoi je ferais un truc qui me plait pas juste parce que 1000 mecs me disent de le faire? Seulement, je vois mal une société fonctionner avec le principe: chacun fait ce qu'il veut. ça serait l'anarchie ! Comme diraient nos chères mamies^^.

    Car le but de la démocratie directe est effectivement de faire société. Et faire société autrement, c'est à dire casser avec le schéma pyramidal et donner le pouvoir au peuple et seulement au peuple. Puisque de toute façon il y aura toujours un pourvoir car il y a des décisions à prendre. Autant qu'il soit au main des concernés et non à une élite qui fait ce qu'elle veut malgré les manifestations et autres résistances. Anarchie 13 pose de bonnes questions quand au fonctionnement de cette fameuse démocratie directe. J'ai dit que je n'allais pas proposer un menu fonctionnel. A la limite, je me fiche pas mal de qui fait quoi à quel moment pourquoi?... Non seulement il y a plusieurs exemples sur internet mais en plus c'est à chacun des peuples de créer sa démocratie. Et le faire évoluer en fonction des problèmes rencontrés.

    Concernant les médias, la majorité d'entre eux appartiennent à des multinationales qui ont pour idéologie dominante le capitalisme. Il me semble évident que dans ce contexte, il y a de nombreux conflits d'intérêts et c'est pourquoi certaines injustices ne sont pas diffusées. Comment dénoncer les épuisements des nappes phréatiques par Nestlé (par exemple) alors que c'est lui même qui paye les journalistes? C'est pourquoi, à mon avis les médias doivent être indépendants et doivent pouvoir exprimer leurs points de vue. Il ne s'agit nullement de supprimer ceux qui me plaisent pas. Et heureusement qu'il y différentes sensibilités et qu'on ne suit pas (toujours) ce que disent les scientifiques, fiers détenteurs de la vérité. Pas con les argentins !

    Oui l'école, parlons-en. Si tu dis ça c'est qu'il y a déjà un truc qui cloche ! Pourquoi on se fait chier? Il y a pleins de trucs qui clochent selon moi:
    - L'ethnocentrisme, 80% des manuels d'histoire sont réduits à la France.
    - On élève les enfants pour un futur métier visé. Le but est donc de devenir des futurs travailleurs, comme s'il n'y avait que ça qui faisait notre personne.
    - On nous apprend pas à penser et réfléchir. Peu ou pas de philo, l'accent et aux matières scientifiques qui ne proposent qu'une seule réponse à une question donnée. L'école ne nous apprend pas à avoir des réponses multiples, des réponses originales.
    - Le fait qu'on soit tout le temps assis, surtout quand on est gosse. Il faudrait plus d'activités (musique, cuisine, peinture...) pour faire découvrir d'autres choses aux enfants. Donc moins de temps pour les maths, français...
    - La frustration des notes. Elles n'encouragent pas vraiment les jeunes.
    - Le manque de pédagogie de certains profs.
    - Je trouverai certainement d'autres points.

    Voilà, au plaisir de vous lire.
     
  10. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  11. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Merci ! J'apprécie :ecouteurs:.

    Certes, je m'en doutais, mais ce n'est pas l'unique pouvoir si ? Être indépendant des pouvoirs financiers (des grandes boîtes ?) ne les empêchent pas d'être dépendants des pouvoirs politiques par exemple.

    Parce qu'ils n'appartiennent pas à de grandes entreprises ?
    Ils ont pourtant besoin d'argent et donc de flatter les lecteurs ou, comme la plupart d'entre eux, de s'assurer un lectorat précis. Les journaux anarchistes se plient à la demande du public anarchiste.
    Je serais satisfait quand un média écrira pour lui et non pour son public. Ce qui n'est pas le cas des médias partisans.

    Qu'on arrête avec la neutralité, ok, qu'on décrypte aussi de quel parti ils sont, qui le ferait ? Certainement pas des journalistes. Mais surtout qu'on arrête de prétendre qu'ils sont objectifs (je suis d'accord avec toi pour le coup des experts).
    Tu dis que toutes les opinions politiques ont la même chance de s'exprimer : serais-tu favorable à une presse nazie ?
    Et sans prendre en compte cela, les journalistes restent définitivement soumis à l'audimat.

    Alors qu'est-ce-que le capitalisme ? Se résume-t-il à l'argent ?

    Qu'est-ce-qui délimite un peuple ? On garderait les frontières actuelles ?

    "Croyez ceux qui cherchent, doutez de ceux qui trouvent."
    Les scientifiques tâtonnent et n'affirment pas détenir de vérité, sinon c'est un tort. Ils sont censés être conscients et informer des limites de leurs théories / expériences.
    Mais la raison pour laquelle j'estime que la remarque n'a pas de raison d'être c'est que la science s'abstient de tout jugement moral (et même de jugement de valeur plus généralement). Je vois mal comment on pourrait "suivre" un scientifique.
    Toujours est-il que ces retenues sont allègrement bafouées par les médias qui véhiculent une morale sous couvert d'objectivité ou même en la justifiant par elle-même.

    En supposant que le terme de société existe encore dans ce cas là.
    Qu'entends-tu par "fonctionner" ?
    Pourquoi devrait-on mettre tout en œuvre pour que la société fonctionne si on peut s'en passer ?

    Pour l'école tout me dérange actuellement : un lieu fixé pour apprendre, un temps fixé pour apprendre et surtout un programme de choses à apprendre (elles seront toujours forcément axée pour convenir à la société, il ne faut pas se leurrer et ce quelle que soit l'importance que prenne / perde le travail) et la relation possesseur de savoir et ignorant fermant sa gueule et écoutant.
     
  12. fanforgus
    Offline

    fanforgusMembre du forum Membre actif

    249
    0
    5
    Août 2012
  13. libertaire, féministe, gauchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    De nada. Tout le plaisir était pour moi.


    Ce n'est pas l'unique pouvoir mais c'est celui qui opprime aujourd'hui, là où j'habite.

    Je n'ai rien contre l'onanisme quand il est d'ordre sexuel, mais là, ce que tu voudrais serait de la branlette intellectuelle. Quand on écrit un journal, quel qu'il soit, on écrit pour communiquer. Bien sûr, on peut le faire avec plus ou moins de complaisance (envers le patron ou le parti) mais en fin de compte le but est toujours de communiquer. Chose pour laquelle il faut être au moins 2.

    Quand j'ai affirmé être favorable à toutes les idées de s'exprimer, je savais que tu (ou un autre) poserais la question. Telle que tu l'as formulée, j'y répondrais que non. Je suis évidemment opposé à toute expression nazie. Je pourrais même d'ailleurs étendre à toute la presse capitaliste (ça fait du monde) puisque tu me demande "si je suis favorable à..."

    Mais tu vas me reprocher d'éluder la question qui concernait plus ma vision de la liberté d'expression. Et là, je suis bien embêté car je suis très partagé. Mon instinct me commanderais de leur interdire l'existence même, donc, par voie de conséquence, la capacité à s'exprimer. Mon raisonnement m'interdit d'interdire car ce n'est pas le meilleur moyen de lutter contre leurs idées.


    Oui, puisque tu parles de résumé. Et surtout de loin et en temps de crise comme aujourd'hui et de plus en plus souvent. Comme le capitalisme est en crise il se tourne comme un petit enfant vers son doudou qui, en l’occurrence, est l'argent.

    Sinon, dans le détail, c'est évidemment plus compliqué que celà. Mais, pour cela, je n'ai pas à te renvoyer aux écrits qui existent depuis l'avènement de l'ère industrielle. Tu le sais comme moi, beaucoup d'auteurs s'y sont déjà frotté, de manière plus ou moins heureuse, mais ce qu'il y a de sûr, aucun ne l'a décrit en quelques lignes et j'ai la flemme d'écrire un roman.

    :biere:
     
  14. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  15. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    De la branlette intellectuelle ?

    ...Alors est-ce l'unique pouvoir qui opprime aujourd'hui là où tu habites ?
    Le patriarcat, la gérontocratie, les médias indépendants et leurs articles mensongers n'oppriment pas ?

    On ne peut pas assimiler un média et une conversation. Il y a l'instantanéité en moins et surtout la réponse. Un média expose des idées, il n'en discute pas. Il n'est pas censé savoir à qui il s'adresse, il est censé livrer des informations qu'il pense être bonnes et objectives et pas des informations qu'il pense être utile pour une cause, agréable pour une portion de la population, croustillante pour éveiller l'intérêt d'assez de porte-feuille, etc...


    Pourquoi ?
    Du coup, les médias seraient dépendant d'un pouvoir politique, d'une ligne doctrinale. Qui punirait les décadents ?

    Là oui, je te reproche d'éluder la question.

    Pas la propriété ?