Chargement...

Quelle attitude face au casseurs?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par varseng, 3 Décembre 2008.

  1. Marika
    Offline

    MarikaPourquoi jsuis "senior" ? Membre actif

    478
    0
    6
    Juin 2007
  2. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    oué ya des mecs qui foutent la merde, et oué yen a partout de ces gens là... pas seulement en abord de manif, pas seulement qui viennent de banlieue et pas seulement qui ont un look de "racaille"

    quand on me dit provocation de manifestants, je pense plutôt fachos, CRS ayant pour ordre de tomber dans le tas, bourgeois qui insultent les manifestants depuis leur fenêtre (au premier étage, pas très futé, les canettes de bières volent jusque là^^).
    oué c'est sur ya aussi (parfois) des clampins qui viennent juste pour la violence gratuite. ceux-là, tu peux essayé de les raisonner.
    exemple : un soir récent (hors manif) des gars "weshs" entrent dans le tram en insultant tout le monde super fort, si bien que j'ai cru que c'était un bonhomme qu'avait le syndorme de tourette qui gueulait. jme retourne en dit en rigolant au gars qu'avait crié que ça m'avait surprise, pas méchamment ni rien. son pote commence à m'agresser franco verbalement. jlui ai dit gentillement qu'il avait pas à me parler comme ça... cinq minutes plus tard, il s'excusait... bah oué des trucs à la con, y compris en manif qui n'en a pas fait ? cependant personne n'est inchangeable ! (ou presque)
    un ptit 'casseur' t'apporte à peu près autant d'emmerdes qu'une nénette se prenant pour une leadeuse de manif qui balance des appels à la manif sauvage au mégaphone alors que ya les flics à 10m...

    ptit texte sur les 'casseurs', histoire que ici, quand même, on réfléchisse plus aux causes qu'aux conséquences, c'est franchemment plus constructif...
     
  3. Nyark nyark
    Offline

    Nyark nyarkMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    1 640
    0
    38
    Fev 2008
  4. libertaire, anarcho-communiste, syndicaliste
    Marika>>>>>> tu peux donner le lien ou la source stp ?
     
  5. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 446
    3
    108
    Mar 2008
    Voila des discours plus intelligent que "les racailles sont des casseurs apolitisé du côté des CRS". Les abonnés au discour médiatique arreterons peut etre d'étaler leurs opinions puantes...:D
     
  6. an-(A)-r_kro_punk
    Offline

    an-(A)-r_kro_punkStaff Membre actif

    420
    0
    15
    Mar 2008
  7. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    Il me semble que c'est un texte du collectif RTO. Je tenterais de retrouver le lien avant Marika :ecouteurs: :D
     
  8. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    23
    Nov 2008
    France
    1) Quel est votre point de vue sur ces comportements?
    Il y a une raison à ces comportements, je pense que les gens qui se comporte de la sorte se sentent exclus de la socièté, ne se reconnaissent pas dans cette socièté et qu'il y a un vrai malaise derrière ces comportement. Après je ne suis pas un spécialiste de la question.


    2) Seriez vous prêt a aller les affronter de la même façon que l'on va affronter les CRS?
    Je serai plutôt pour privilégiez le dialogue avec les " casseurs " (comme vous dites) et on se rendra surement compte que l'ont est du même côté. Par contre je n'aime pas du tout l'idée de vol et d'aggression sur les autres manifestants. Le vol, non. La reprise légitime de richesse sur les rupins, oui.


    Je rajouterai aussi que je me sent plus proche des manifs violentes que des lycéens fils à papa qui vont rentrer en merco après la manif, qui voterons sociaux- traitres aux prochaines élections et qui finiront bon mouton utiles au gouvernement. Et pas la peine de se voiler la face, ce genre de personnes sont majoritaire
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Décembre 2008
  9. muflusch
    Offline

    mufluschvive les rats Membre actif

    400
    0
    5
    Oct 2007
  10. anarchiste, syndicaliste
    après les taper pour se défendre je suis pas contre mais en parlant avec eux ils sont du même coter que nous (enfin presque) il sont moin con qu'un crs l'anné derniere avec les probleme des pècheur j'men était pris plein la geule pas les crs alors que je rentais juste de mon stage(it's my life):ecouteurs:
     
  11. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Ils ne sont pas "de notre côté". Ils sont de leur côté, de façon autonome.
    Tu connais RESF ? Qu'est-ce qu'on y voit ? Des gens ordinaires, du travailleur de base au bobo, solidaires concrètement et sur le terrain des sans-papiers menacés d'expulsion. Donc oui, la solidarité est possible.
    Et toi, t'étais où qu'on rigole ?
    Pauvre abruti. A part quelques rétins dan ton genre, les "révolutionnaires" de l'extrême-gauche au sens large (anarchos inclus) n'a pu que constater qu'elle n'avait quasiment aucun lien avec les jeunes et moins jeunes qui se sont révoltés. Que veux-tu faire d'autre ? Arriver avec 3 copains et un drapeau noir dans une cité en émeute en criant "on est avec vous ?". La prochaine fois, essaye donc de le faire et viens nous raconter comment tu te fais recevoir, je sens que je vais trouver ça instructif.
    Merci de lire sans déformer mes propos... Ils ne sont pas organisés : ils n'ont pas d'organisation de type organisation permanente, donc pas organisés dans ce sens là... Les récupérations religieuses, si tu me lis, j'ai dit qu'elles étaient possibles et ponctuelles... Les islamistes de l'UOIF se sont, et c'est heureux, tirés eux-même une balle dans le pied en appelant au calme lors des dernières émeutes, il semble complètement improbable qu'une récupération à grande échelle d'un tel mouvement incontrôlable soit envisageable par les militants de l'extrême droite religieuse.
    Je suis présent, et les camarades partageant le plus gros de mes opinions aussi, dans les luttes de travailleurs là où ma présence est légitime, pour pousser à l'auto-organisation du mouvement et à l'autonomie des luttes par rapport aux directions syndicales. Donc, comme un bon paquet d'anarchos ou de gauchistes, je mets les mains dans le cambouis contre les syndicats de merde et pour que ces luttes aient un sens. Plutôt que de cracher dessus de loin en se fantasmant comme l'ami de tous les jeunes de banlieues pauvres.
    Si les CDI et l'emploi salarié ne sont pas, loin de là, les perspectives finales que l'on peut souhaiter, j'espère au moins que tu es capable de voir que la sécurité de l'emploi serait un formidable progrès par rapport à la précarité perpétuelle dans laquelle nous plonge le capitalisme.
    L'émeute n'est pas en soi un critère politique ceci-dit.
    Je dis qu'ils n'ont pas de perspective politique. Les discours que j'ai pu voir émerger sont anti-état et comprennent bien la nature sociale de cette rebellion. Mais je n'ai vu nulle part de proposition, de réflexion sur des alternatives. Pour moi, il y a encore un vide. Et pour l'instant, ils ont tendance à rejeter les discours gauchistes (le tien y compris).
    Je ne demande à personne de faire ses preuves. Je dis juste qu'en l'état des choses, il m'est encore impossible de me prononcer.
    Quelque part, on aimerait tous qu'une jonction se fasse. Mais faut pas prendre les fantasmes pour la réalité...
    Pareil pour le dialogue... Je veux bien, expliquez-moi juste comment concrètement vous visualisez la chose, parce que moi je n'en ai aucune idée.
     
  12. p---s---k
    Offline

    p---s---kl'alarme à l'oeil Membre actif

    104
    0
    1
    Sept 2008
  13. anarchiste,
    Je veux bien que ces "casseurs" soient facilement assimilables a de jeunes désœuvrés de banlieue mais je pense qu ils n en sont pas pour autant stupides , je fréquente occasionnellement des gens de ce milieu ( ok Marseille c est pas la même ambiance que paris , y a le soleil ...) et je peux vous dire que je connais beaucoup de gens qui savent aussi se poser les bonnes questions et qui tentent de tempérer la " racaille" locale ...
    Ces gens la sont la plupart du temps respectes dans les quartier mais leur forme d "autorité morale" n a que peu de poid quand un gamin se fait descendre par un flic ... et je ne pense pas qu il y ai beaucoup de communautés aussi solidaire même si leurs moyens de communications se limitent souvent a la casse ou au incendie de voiture

    Je crois surtout qu il faudrait rechercher les bons interlocuteurs pour que la force populaire des quartier se joigne au combat commun de tous les opprimés du capitalisme ...

    sans autre possibilité d action ou d écoute , la violence est parfois la seule défense qu il leur reste et je suis désolé mais moi je la comprend ... ( ok on m a pas encore brulé mon vélo dans les hautes alpes :ecouteurs: )
     
  14. Marika
    Offline

    MarikaPourquoi jsuis "senior" ? Membre actif

    478
    0
    6
    Juin 2007
  15. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    il est sur rebellyon.info rubrique analyse et réflexion.

    dans les faits, c'est un pote à moi qui l'a écrit (je l'ai appris bien après l'avoir lu la première fois)
     
  16. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 446
    3
    108
    Mar 2008
    "Ils sont de leur côté, de façon autonome."
    Ben ouais autonome dans le camp des exploités donc de notre côté, du mien en tout cas

    Tu connais RESF ? Qu'est-ce qu'on y voit ? Des gens ordinaires, du travailleur de base au bobo, solidaires concrètement et sur le terrain des sans-papiers menacés d'expulsion. Donc oui, la solidarité est possible.
    Et toi, t'étais où qu'on rigole ?
    Ca ça te regarde pas! Encore un qui veux un CV!




    "Pauvre abruti. A part quelques rétins dan ton genre, les "révolutionnaires" de l'extrême-gauche au sens large (anarchos inclus) n'a pu que constater qu'elle n'avait quasiment aucun lien avec les jeunes et moins jeunes qui se sont révoltés."

    Je crois pas vu tes discours, que tu puisses te faire le relais des idées anarchistes.
    Pour ce qui est de l'extreme gauche je m'en bas les couilles ce sont des cretins
    j te laisse l'insulte.





    "Que veux-tu faire d'autre ? Arriver avec 3 copains et un drapeau noir dans une cité en émeute en criant "on est avec vous ?". La prochaine fois, essaye donc de le faire et viens nous raconter comment tu te fais recevoir, je sens que je vais trouver ça instructif."

    Ben si t'étais un peu moins ignorant tu saurais que des mecs de leur côté ont aussi cramer et foutu la zone, dans leurs quartier, ville...Et pas qu'en France




    Merci de lire sans déformer mes propos... Ils ne sont pas organisés : ils n'ont pas d'organisation de type organisation permanente, donc pas organisés dans ce sens là... Les récupérations religieuses, si tu me lis, j'ai dit qu'elles étaient possibles et ponctuelles... Les islamistes de l'UOIF se sont, et c'est heureux, tirés eux-même une balle dans le pied en appelant au calme lors des dernières émeutes, il semble complètement improbable qu'une récupération à grande échelle d'un tel mouvement incontrôlable soit envisageable par les militants de l'extrême droite religieuse.

    Tu te sens visé tout le long mais la plupart de mes critiques vont à l'encontre des jeunes qui traite leur camarade de racaille et de branleurs apolitisé. Et en effet le sens de leurs discours dans ce topic ressemble au discours spectaculaire et mediatique "eune de banlieuee = violence = immigrés = islam = apolitisme = islamisme... "





    "e suis présent, et les camarades partageant le plus gros de mes opinions aussi, dans les luttes de travailleurs là où ma présence est légitime, pour pousser à l'auto-organisation du mouvement et à l'autonomie des luttes par rapport aux directions syndicales. Donc, comme un bon paquet d'anarchos ou de gauchistes, je mets les mains dans le cambouis contre les syndicats de merde et pour que ces luttes aient un sens. Plutôt que de cracher dessus de loin en se fantasmant comme l'ami de tous les jeunes de banlieues pauvres."

    Sur ce point nous sommes d'accord, quand au fait que je crache dessus de loin...

    ma participation aux luttes des exploités travailleur ou non ne te regarde pas et je ne crois pas que l'on se connaisse pour que tu me dénigres a ce point de vue. Tu diffames tu diffames....





    "i les CDI et l'emploi salarié ne sont pas, loin de là, les perspectives finales que l'on peut souhaiter, j'espère au moins que tu es capable de voir que la sécurité de l'emploi serait un formidable progrès par rapport à la précarité perpétuelle dans laquelle nous plonge le capitalisme."

    Je ne suis pas d'accord avec toi. La sécurité de l'emploi serai un véritable progrè dans une vision reformiste des choses. Chaque chaine chaque usine qui ferme est une bonne nouvelle.






    "'émeute n'est pas en soi un critère politique ceci-dit.
    Je dis qu'ils n'ont pas de perspective politique. Les discours que j'ai pu voir émerger sont anti-état et comprennent bien la nature sociale de cette rebellion. Mais je n'ai vu nulle part de proposition, de réflexion sur des alternatives. Pour moi, il y a encore un vide. Et pour l'instant, ils ont tendance à rejeter les discours gauchistes (le tien y compris)."

    Je ne suis pas gauchiste. Evidement la reflexion sur les alternatives n'en est qu
    'a son début. Et puis apres tout eux ils sont dans l'action au jour le jour. Ca afit pas 3 siecle qu'ils pinaillent sur tel ou tel point théorique. Quand tu dois te battre pour survivre chaque jour ta reflexion existe par l'experimentation. Ils n'ont pas etudié la guerilla urbaine au point de vue théorique mais ils ont inventé tout un tas de forme de lutte sur ce plan. A d'autres plans je te laisse soin d'aller voir comment ils s'organisent comment les familles peuvent etre solidaires...




    "e ne demande à personne de faire ses preuves. Je dis juste qu'en l'état des choses, il m'est encore impossible de me prononcer.
    Quelque part, on aimerait tous qu'une jonction se fasse. Mais faut pas prendre les fantasmes pour la réalité...
    Pareil pour le dialogue... Je veux bien, expliquez-moi juste comment concrètement vous visualisez la chose, parce que moi je n'en ai aucune idée."

    Je te rejoins dans ta conclusion.
     
  17. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    D'où est-ce qu'ils s'identifient comme étant dans le camp des exploités ??
    Dis moi si je me trompe, ils se voient plus comme des exclus de la société de consommation que comme des exploités. D'ailleurs, la plupart d'entre eux n'entrent pas dans le rapport salarial, et ne sont donc pas stricto sensu exploités. Le jour où je percevrai un indice clair me permettant de voir chez un nombre significatif d'entre eux un sentiment de solidarité avec des exploités, je veux bien en reparler.
    Leur problème n'est pas tant d'être exploités que d'être niés et rejetés à la marge. Ou en tout cas contraints de se battre souvent au sens propre pour ne pas être niés.
    Ben oui, pas de convergence des luttes, juste quelques anars qui imitent dans leur coin à petite échelle des révoltes qui touchent des quartiers entiers.
    Qui dénigre et qui diffame à part toi quand je te parle des luttes des travailleurs et que tu réponds en assimilant tout ça à des gesticulations de syndicats forcément tous pourris jusqu'à la moelle ?
    Toi qui parles d'exploités tous les quatre lignes, où se joue l'exploitation sinon le rapport salarial ?? (Je te concèderai bien l'achat à vil prix de matières premières, mais ça concerne assez peu les cités de Villiers-le-bel)
    Tu craches sans réfléchir dès que je parle de lutte des travailleurs, sans voir dans ces luttes l'enjeu de la constitution d'espaces collectifs hors du contrôle de la bureaucratie.
    Quand tu arrêteras de dégainer le glaviot sur tout ce qui ne crame pas de voiture, tu parleras de diffamation et de dénigrement.
    Va dire ça à un prolo de 45 ans qui se retrouve au chomdu. Et annonce la bonne nouvelle à sa famille aussi.

    Bon, à part ces réponses épidermiques à tes arguments qui traduisent une recherche systématique de la radicalité facile, je pense que les jeunes des banlieues populaires ont une potentialité révolutionnaire. Mais c'est encore juste une possibilité...

    Si tu veux, je t'expliquerai une autre fois pourquoi la nature à venir du discours autonome et la question de la solidarité avec le monde du travail sont, selon moi, tout sauf des questions secondaires...
     
  18. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 446
    3
    108
    Mar 2008
    ADI tu me demander de te prouver la manipulation sarkozy relative a la lutte anti CPE :
    "Prouve le, explique moi en quoi sarko peux trouver un quelconque avanta ge a mettre le peuple dans la rue? Tu sombres dans la parano."



    Et bien hier Bruno Juliard ex "chef" du syndicat etudiant UNEF, à avoué que Sarkozy lui avait demandé de pas lacher la rue, de continuer de manifester, qu'il soutenait la lutte anti cpe.

    Alors je sombre dans la parano, ou vous êtes trop naif pour vous rendre compte de comment on s'est fait manipuler, une fois de plus par les syndicats et le pouvoir. Juliard est maintenant à un poste de responsabilité au PS, sarko président...Villepin au fond du trou.
     
  19. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 446
    3
    108
    Mar 2008
    Mais non, ce ne sont que des racailles, des immigrés (comme on a pu le lire ici) apolitisé et idiots. (ce n'est pas a t'on encontre)

     
  20. anarchy-wanted
    Offline

    anarchy-wantedBientôt viré Expulsé par vote

    148
    0
    0
    Oct 2008
  21. anarchiste
    bon c'est plus un débat à deux qu'un forum
    alors moi j'en connais des "racailles" souvent quant tu leur demande leurs idéaux politiques ca se limite a "j'aime pas sarko pask y ramene des keuf" donc pas tres global comme vision on peut dire que pas mal sont de notre coté dans le sens qu'ils aiment pas le gouvernement mais pas dans les autres luttes sociales
    une exception cepdt a marseille ya quelques rapeurs anars (->keny arkana)
     
  22. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    23
    Nov 2008
    France
    Je vois beaucoup de jeunes autour de moi qui ne sont pas forcèment des "racailles" avec un discourt politique qui se limite souvent à l'animosité contre les flics et la haine du fisc. Un point commun avec les luttes libertaires, mais quand je parle anti-capitalisme la je ne suis plus du tout d'accord avec eux.
    "L'apolitisation" n'est pas uniquement présente parmis les "casseurs".
     
  23. anarchy-wanted
    Offline

    anarchy-wantedBientôt viré Expulsé par vote

    148
    0
    0
    Oct 2008
  24. anarchiste
    d'accord avec toi tazon il faut les sensibiliser
     
  25. syndicamembert
    Offline

    syndicamembertMembre du forum Membre actif

    99
    0
    0
    Fev 2008
  26. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Alors je suis partagé, je vais vous pour pourquoi après.
    Déjà, les textes que tu as donné Surlazone, je n'y crois pas, tu m'excuseras, mais ça me semble être du pipô.
    C'est pas nouveau de voir des gens s'approprier les révoltes des banlieues en théorisant et en rédigeant des textes comme ceux-ci.
    Les rengaine du genre "on a plus rien a perdre , etc...". C'est juste le fantasme du gars qu'a écrit ça.
    Avec les banlieues c'est amusant, tout le monde veut et parlent pour elles, comme vous le faites.

    Pendant le CPE j'ai manifesté à Paris et j'ai vu le cortège de la CNT se faire attaquer, j'ai vu aussi qu'à la fin le cortège des manifestants qui voulaient en découdre avec la police (donc, on ne parle pas de réformiste ou de petit Bourgeois) se faire charger d'un côté par les flics de l'autre par les jeunes de banlieues. La logique là dedans elle est où? Sinon dans un redoublement d'effectif de la répression.


    Les jeunes de banlieue représentent ce qu'on appelait les classes dangereuses, la couche la plus pauvre de la population. Avant, les cités étaient des cités d'ouvriers, donc les types étaient fous, violents, mais prolo ou fils de prolo, ils étaient politisés. Aujourd'hui il y a un phénomène de dépolitisation qui reflète bien la dépolitisation générale de la société française des années 80.
    Là, il n'y a plus de politisation idéologique. Pour avoir vécu dans une cité et pour avoir été dans des écoles de ZEP, on constate juste un échec scolaire important et surtout un Capitalisme très très violent.

    Les Classes dangereuses comme on dit, sont les moins armés pour lutter contre le capitalisme et la société de consommation aliénante. Ils sont les grandes victimes du matraquage publicitaire et de la reconnaissance sociale par l'argent. Par exemple, lorsque des groupes de jeunes viennent en manif pour dépouiller, on ne peut pas dire que c'est pas pour se faire de l'argent. C'est la même chose pour les vêtements ou les portables.
    Ensuite, ils sont révolté et moi je suis favorable au pillage de magasin, au voiture qui crâment, aux cailloux lancés, car si il y a bien un truc que je ne supporte pas, ce sont les manifs mollasses ou il faut tout remettre en place après notre passage, limite si on pouvait marcher sur le trottoir.
    Mais il faut arrêter de réfléchir en "avec nous" contre "nous", c'est gens n'ont vraisemblablement jamais entendu parler de l'anarchie et contrairement à la théorisation de l’illégalisme révolutionnaire qui développe des pratiques illégales au détriment du discours politique. Là, on est bien loin du "banditisme révolutionnaire", de la violence de la bande à Bonnot etc ... C'est pas du Teppisme mais réellement de l'illégalisme apolitique qui en réalité est de l"illégalisme Ultra-capitaliste.
    L'objectif des jeunes qui crâment tout n'est pas la révolution ou de lutter contre l'Etat, le trafique et le vol sont là pour s'enrichir et après vivre comme le font les riches qui les font rêver.
    Le rêve Americain à la con, le fantasme de Scarface.
    J'apporte de l'eau dans mon vin en réalisant que c'est facile de dire ça, mais surtout que développer une idéologique politique c'est presqu'un luxe et qu'ils n'y sont pour rien, tant leur situations ne permettent pas forcément de passer du temps à analyser et à réfléchir le monde.

    Ensuite on pourrait étudier les comportements de manière sociologique ( ça va en faire bondir des gens ici), étudier le comportements d'individus dans une foule et comment on réalise qu'une foule est totalement débile. (Ceci explique peut être les lynchages à 20 contre un d'une personne juste parcequ'elle est tombée et qu'il ne fallait pas tomber, même si cette personne à l'origine faisait parti du même groupe (ça aussi je l'ai vu de mes propres yeux))

    Alors donc d'un point de vu idéologique on pourrait juste dire qu'il faut les combattre comme étant des sales capitalistes et des contre-révolutionnaires.
    Mais ça serait totalement idiot de les combattre juste parcequ'ils n'agissent pas comme vous en manif mais c'est encore pire de vouloir faire de les sensibiliser. Ce ne sont pas des ennemis conscients, ce sont justes des pauvres gens perdus et aliénés dans un capitalisme et un consumérisme pourris.
    Néanmoins, je ne leur cherche pas d'excuse, perso, ils me font chier aussi lorsqu'ils m'embrouillent dans le métro pour keudal, mais je ne mélange pas mes anecdotes perso a une analyse généraliste.
    Je comprends aussi que ça fasse chier certain ici de voir des jeunes faire le taf des flics.
    Néanmoins, la violence est quelque chose de normal, avant lorsqu'on parlait de l'anarchie au début 20eme fin 19eme et que celui-ci était assez violent (Henri Emile, ravachol, etc...) On parlait de l'anarchie comme ce qu'il restait d'honneur aux pauvres gens et surtout comme la claque que foutait la misère à une société méprisante. Là le plus dommage c'est qu'on a gardé la violence et plus les idées.

    Car c'est le 21eme siècle, la société a dépolitisé tout le monde et a même fait en sorte que les plus pauvres et les exclus, aient envie de "s'en sortir" (en réalité de se perdre) en trouvant du travail ou même pire ...Devenir riche !

    Ceux qui parlent de solidarité, je pense que vous pouvez vous la foutre au luc, il faut arrêter de vouloir que tout le monde pense comme vous et Surlazone, selon moi tu te places de leur côté car ils sont l'actions que tu ne trouves pas ailleurs mais tu te sens obligé de leur coller ton discours,qui te fait plaisir à toi pour assouvir ta haine du réformismes et du bourgeois, mais qui n'est sûrement pas le leur, si encore ils en ont un.
     
    Dernière édition par un modérateur: 3 Août 2009
  27. Katzfiker
    Offline

    KatzfikerMembre du forum Membre actif

    237
    0
    2
    Avr 2009
    T'aurai mieux fait de fermer ta gueule. La couche dangereuse avec ses parents fous car ouvriers t'emmerde joyeusement. :)
     
  28. syndicamembert
    Offline

    syndicamembertMembre du forum Membre actif

    99
    0
    0
    Fev 2008
  29. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Fou je ne sais pas, mais ne sachant pas lire si
     
  30. headskin
    Offline

    headskinGeek Membre actif

    332
    1
    5
    Juil 2009
    Switzerland
  31. libertaire
    Ouuu je suis fou et violent.

    La racaille, au sens propre du terme, n'est qu'une petit partie de la population, le reste étant des gens, qui par en suivant la vie, en suivant leurs amis, famille, comme nous tous, sont des gens qui suivent un mouvement.

    La vraie racaille, elle est un tissu de marginaux, anarchistes désordonnées, voulant la chute du pouvoir, et de toute autorité, en gros des anarchistes.
    Sauf que bien sur pour les anarchistes, ayant un poil plus de cervelle, et ne fesant pas partie du mouvement, il devient facile de les traiter de racaille, comme ils l'ont si bien lu dans leur dictionnaire, et de croire que la violence est la seule chose qui motive, ces gens qui on besoin d'aide, de compréhension et d'idées et des bonnes personnes pour avancer dans la vie.

    Et ce rôle appartient largement a l'école, aux médias et aux PARENTS, on ne le répètera jamais assez, que la violence domestique et la non-intégration des parents, influe beaucoup sur les échecs scolaires et les échecs d'éducation morale.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    1
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    3
  6. Réponses:
    12
  7. Réponses:
    24
  8. Réponses:
    0