Chargement...

(Québec) Marche commémorative mort de Freddy Villanueva

Discussion dans 'Agenda militant - manifestations et évènements' créé par Ungovernable, 3 Août 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Marche commémorative pour la mort de Fredy Villanueva - March to commemorate the death of Fredy Villaneuva
    lacrap, Mardi, Juillet 27, 2010 - 08:o5
    Date: 2010-08-08 16:30
    End: 2010-08-08 20:o0
    Location and/or Summary:

    Dimanche le 8 août 2010, rendez-vous à 16h30,
    au Parc Villanueva (Coin Rolland et Pascal)
    Sunday, August 8 2010, meet at 4:30PM,
    at the Villanueva park (corner of Pascal and Rolland)

    Organisée par la CRAP, après le Hoodstock qui aura lieu au même endroit.
    Organized by the Coalition Against Repression and Police Abuse, right after Hoodstock, which will take place at the same location.

    www.lacrap.org
    www.hoodstock.ca
    Description:


    [ English follows ]

    Appel de Lilian Madrid Antunes,
    mère de Fredy Villanueva.

    Voilà presque deux ans, mon fils Fredy a été injustement tué par l'agent Jean-Loup Lapointe de la police de Montréal. En dépit du fait qu’il est la victime, maintenant, les avocats de la police prétendent qu’il est responsable de sa propre mort, et comme mon fils avait sa feuille de vie blanche, sans aucune tache, ils ne savent pas comment justifier l'injustifiable. Ils refusent de reconnaître que les assassins sont les policiers, Lapointe n’a pas tiré pour sa défense, il a tué Fredy inutilement. Plutôt que d'enquêter sur les circonstances de la mort de Fredy, les avocats de la police ont consacré leur temps à chercher les casiers judiciaires des témoins pour les discréditer. Je pensais que l'enquête publique traiterait seulement des faits et circonstances entourant la mort de Fredy, mais dans la pratique, elle est devenue le procès des victimes.

    Je vous envoie une invitation pour commémorer la mort de Fredy, pour garder toujours son souvenir et traduire en justice le vrai coupable; que cette mort ne reste pas dans l’oubli comme les autres et que d’autres mères ne souffrent pas ce que j’ai souffert et je souffre encore, puisque dans les audiences de l'enquête publique je la revis à chaque jour. Tout ce que je demande est la justice contre le meurtrier de mon fils ; si on ne fait pas justice, la police continuera à commettre des crimes contre nos jeunes.

    Je vous demande également votre appui pour empêcher la déportation de Dany, mon autre fils. Je ne pourrais pas supporter une deuxième perte, on m’a déjà enlevé un fils et maintenant ils veulent m’enlever l'autre. Je demande à toute la communauté de me soutenir dans cette lutte pour la Vérité et la Justice pour Fredy et les deux autres jeunes qui ce jour-là ont été blessés.



    Message from Lilian Madrid Antunes,
    mother of Fredy Villanueva

    Almost two years have passed since my son Fredy was unfairly killed by Constable Jean-Loup Lapointe from the Montreal police. Despite the fact that he is the victim, the police attorneys now try to pretend that he is responsible for his own death. Since my son had an innocent life without any stain, they don't know how to justify unjustifiable. They refuse to admit that the murderers are the officers; Lapointe didn't shoot for self-defense, he killed Fredy in vain. In place of investigating the circumstances of Fredy's death, the police attorneys spend all their time going through the witness’s criminal records so they can discredit them. I used to think that the public inquiry was only about the facts and circumstances surrounding Fredy's death, but in practice, it has become the victim's trial.

    I send you this invitation to commemorate the loss of Fredy, to keep his memory alive forever and to bring the real culprit before justice; that his death don't stay unknown like many others and that never again will a mother suffer like I did and still do, since everyday in the public inquiry courtroom I live through it again. All I ask is justice against my son's murderer; if we don’t make justice, the police will continue to commit crimes against our youth.

    I also ask your support to stop the deportation of my other son, Dany. I wouldn't stand a second loss. One of my sons has already been taken away from me and now they want to take the other. I ask all the community to support me and to stand up in this struggle for Truth and Justice for Fredy and the two other young men who have been wounded that day.