Chargement...

Que penser vous du nouveau parti anticapitaliste lancé par la LCR ?

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par sarko is not my president, 29 Janvier 2008.

  1. sarko is not my president
    Offline

    sarko is not my presidentMembre du forum Membre actif

    101
    0
    1
    Jan 2008
  2. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    Voila c'était juste pour savoir ce que vous pensez du projet d'un nouveau parti "anticapitaliste" lancé par la LCR suite a son auto-dissolution. Et si vous avez des infos à propos de ce nouveau parti aussi. Qui me semble-t-il peut être prometteur
     
  3. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Sinon, j'en pense à peu près la même chose que de la LCR : pas grand chose. C'est des gens plutôt sympa, mais j'aime pas trop leurs pratiques syndicales, ni leur politique électoraliste.
     
  4. Zero
    Offline

    ZeroMembre du forum

    31
    0
    0
    Nov 2007
    Arf.... jcontinuerai à jouer le jeu de la pseudo-democratie, jcontinuerai à voter pour eux, puisque se sont les seuls à se presenter contre l'économie de marché... Mais bon..... Sans grande conviction, si un jour d'élection je suis bien calé au pieu avec ma blonde(brune ou rousse, et jparle pas de bière), ils pourront se toucher pour que je vienne chier dans l'urne.....
    A quand le parti de la decroissance radicale et de la desindustrialisation?
     
  5. skuat
    Offline

    skuatmembre souvent raide

    48
    0
    0
    Jan 2008
    un parti fédérateur de toutes les idées anticapitalistes???
    il me semble avoir déja entendu ça.... L'idée est plutôt sympa... mais on a déja vu à quoi ce genre d'idée aboutit, au début de la campagne présidentielle....
    même pour le referendum sur l'europe.... quelques uns se sont "associés"(et quel résultat ??!!! ... certes, avec des voix d'extrème droite.... mais le vote à dit NON !! ) mais, seulement pour un vote... après, tout le monde repart dans son camp....
    Et dernièrement, sarko et son gouvernement font accepter la constitution européenne par les parlementaires.... sans que personne ne lui rappelle que le peuple s'est exprimé sur le sujet, par voie réferendaire, et que c'était NON....
    il semble donc que les partisans de l'anticapitalisme soient capable de s'unir, de temps en temps....mais pas deux fois sur le même sujet !!!
    à quand la lutte finale ???
     
  6. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 718
    258
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  7. anarchiste, autonome
    la ''révolution'' anticapitaliste en passant par le cirque de la politique et de l'électorat.... haha.... c'est bien beau de rever....
     
  8. Evariste
    Offline

    EvaristeMembre à tifs Membre actif

    167
    0
    0
    Juin 2007
  9. , internationaliste
    Bwarf déja a la base Besancenot est un clown.
    il m' a bien fait marrer a la manif pour les droits des sans papiers
    il c'est mit dans la chaine face aux CRS pour bien prouver que c'est un militant comme les autres...
    sauf que y'avait son garde du corps entre lui et les CRS...
     
  10. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mierien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  11. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    moi je trouve que c'est pas mal mais je trouve aussi qu'il y a déjà bien trop de petits partis d'extreme gauche, celà divise les gens et on n'avance pas:@ .
     
  12. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Pour avoir croisé Besancenot plus d'une fois sur plus d'une manif, ce gars là a VRAIMENT un côté militant comme les autres. Il diffe les tracts, il se pointe parfois à des actions style diff' à 6 heures du mat dans un truc où il n'y a ques 10 pelés...
    Cette attitude, il l'a bel et bien en permanence.
    Sinon, faut pas fantasmer, le service d'ordre de la LCR est constitué lui aussi de militants, pas de "gardes du corps". Oui, c'est possible de passer à la télé et de rester un humain normal...
     
  13. sarko is not my president
    Offline

    sarko is not my presidentMembre du forum Membre actif

    101
    0
    1
    Jan 2008
  14. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    Honnêtement je pense pas qu'on puisse cracher sur la LCR je suis pas du tout militant ou adhérant à leur parti mais bon dans les manifs c'est les seuls (parti) qu'on voit et Besancenot il à pas trop l'air de vouloir faire de la politique politicienne je pense qu'il croit vraiment à ces idées sinon il serait déjà au PS depuis longtemps si c'était juste pour le pouvoir et l'argent.
     
  15. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mierien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  16. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    moi aussi je l'ai vu en manif distribuer des tracts et effectivement je ne lui ai pas vu de vigile. D'ailleur la LCR pour moi c'est les plus sympatiques en manif.
     
  17. petipunk
    Offline

    petipunkKebab Membre actif

    266
    0
    1
    Avr 2007
  18. libertaire, anarcho-communiste, internationaliste, syndicaliste
    Là tu marques un point...
    J'ai un point de vue assez mitigé et indécis sur ce thème : ca va contre mes convictions d'être dirigé, mais je le suis, je l'ai été et le serai encore. Les partis trotskystes dans ce genre sont effectivement les partis politiques les plus nets, et qui se rapprochent le plus de mes idéaux. Il vaut mieux ca que le PS ou la droite, non ?
     
  19. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Dans l'idée de pas rester isolé, le mieux est encore de rejoindre l'organisation libertaire qui te conviendra le mieux. Parce que le délire électoral de la LCR et leur façon de chercher à diriger les syndicats intégrés au système, c'est pas non plus la panacée.

    Enfin bon, chacun son trip, camarades ^^
     
  20. petipunk
    Offline

    petipunkKebab Membre actif

    266
    0
    1
    Avr 2007
  21. libertaire, anarcho-communiste, internationaliste, syndicaliste
    Certes, mais dis toi qu'il n'y a pour ainsi dire pas de système idéal. A fortiori dans la politique, qui se retrouve réellement dans un parti politique (surtout un libertaire) ?
    Aucun parti ne peut nous satisfaire, juste nous débequeter moins que l'autre facho qu'on a en ce moment.
    Après c'est sur, il reste la CNT, No Pasaran et compagnie, mais on peut seulement lutter (tu me diras, c'est déjà mieux que de râler dans son coin), pas renverser l'Elisée...
     
  22. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Parce que tu crois que la LCR (ou son futur successeur) peut faire quoi que ce soit pour "renverser l'Elysée" ? C'est les mouvements sociaux, les révolutions et les lames de fond de l'Histoire qui renversent les systèmes, pas la petite cuisine électorale.
    Une organisation est là (dans l'idéal) pour servir de bras de levier à l'action de ceux qui la compose... Et une organisation de base, implantée dans les luttes, offre un bien meilleur bras de levier pour changer les choses qu'un bulletin dans une urne.
     
  23. petipunk
    Offline

    petipunkKebab Membre actif

    266
    0
    1
    Avr 2007
  24. libertaire, anarcho-communiste, internationaliste, syndicaliste
    Tu m'as mal compris, quand je dis que les réseaux ne peuvent pas renverser l'Elysée, je ne sous entendais pas que les éléctions le permettent.
    Mais je suis d'accord avec toi, les belles manif (68, ou plus récemment, CPE) font beaucoup plus bouger les choses que les discours politiques des campagnes éléctorales.
    Quant au bulletin dans l'urne, il s'agit d'une petite goutte d'eau, mais dis toi que les grands océans sont formés de petites gouttes d'eau.

    De toute façon, je ne me fais aucune illusion, dans ce pays de cons, la LCR ne sera jamais élue, si on a le PS, ce sera déjà énorme.
    Quoique, ils ne valent guère mieux que l'UMP.

    Juste que quand tu votes pas, tu peux pas critiquer le résultat des éléctions.
     
  25. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  26. libertaire
    c est pas de moi j'ai personnellement rien contre besancenot(un des dernier politicard a reelement travailler et donc connaitre le monde du travail) mais je suis d'accord avec le texte suivant et c'est pour sa que je le reproduit :


    La dernière trouvaille politique de la LCR, un « nouveau parti anticapitaliste », montre, s'il en était besoin qu'à l'extrême gauche, on n'a toujours rien compris à ce qu'il est convenu d'appeler, la « logique du changement social »…. Les expériences désastreuses du passé n'ont servi, une fois encore, à rien.

    Tous les vieux principes politiciens éculés sont ravalés et mis au service d'une « rénovation » qui va, une fois de plus faire un flop politique même pas retentissant.

    L'ANNONCE FAITE PAR OLIVIER

    L'annonce faite par le facteur médiatique, se veut être un évènement politique. … Tenez vous bien : « Un nouveau parti anticapitaliste, mi guévariste, mi libertaire ». Voilà qui a de la gueule dans les médias et qui va faire gamberger dans les jeunes esprits en manque d'objectifs dans leur contestation.

    Qu'est ce qui peut justifier une telle initiative ? Plusieurs facteurs dont tous sont parfaitement formellement fondés :


    la Ligue se traîne depuis 1969 dans les marges de la classe politique… il est temps de changer de modèle. Soit.


    les temps ont changé : le PCF à l'agonie n'est plus un obstacle et laisse même un espace vide à la gauche du PS… Bien vu !


    les dernières élections placent, en pourcentage (4%), la LCR en tête de toutes les organisations à la gauche du PS. Electoralo-arithmétiquement incontestable.


    les tentatives de regroupements, d'ententes, d'initiatives communes,… ont toutes échoué,… « Mieux vaut être seul que mal accompagné ». Vrai aussi, du moins dans une certaine mesure.

    Ces quatre raisons, toutes plus justes les unes que les autres, semblent militer pour la décision prise… Pourtant c'est à un nouveau fiasco que la LCR, sans le savoir, se prépare.

    Pourquoi ?

    L'ERREUR DE BASE

    Ce fiasco, inévitable, les dirigeants, et à fortiori les militant-e-s de la LCR ne peuvent pas le voir, et ce pour une raison simple : leur raisonnement, formellement juste, est faux à la base. D'une certaine manière, ils veulent construire leur maison en commençant par le toit. Le toit ils vont certes le construire, mais ils ne monteront jamais la maison sous lui ( ?).

    Cette erreur remonte loin… au 19e siècle quand on a cru, et largement théorisé et même expérimenté avec le succès que l'on sait, que la construction d'un parti permettrait de prendre le pouvoir et qu'alors, et seulement alors, on pourrait changer de système. Formellement l'idée est séduisante mais elle est fausse et ce sont les leçons de l'Histoire qui nous le montrent.

    Jamais, à aucun moment, ni en aucun lieu, cette expérience n'a marché. Toutes les tentatives, toutes sans exception, ont abouti à un échec.

    L'erreur de base, qui consiste à construire un parti sans structures de base alternatives dans le système dominant, n'a jamais été corrigée, au contraire, quasiment tous les « révolutionnaires » ont persisté, et persistent, dans cette erreur qui a toujours conduit à la faillite de leurs entreprises.

    Etre « au cœur des luttes », « solidaire des luttes », « à l'unisson des luttes », comme le dit la LCR n'est manifestement pas suffisant, surtout qu'aujourd'hui, plus qu'hier, les luttes, les formes de lutte, la manière d'organiser stratégiquement les luttes aboutissent systématiquement à des échecs. Il y a là une mythification de la « lutte » qui ne correspond à aucune réalité stratégique sur le terrain. Le Capital ne lâche, et ne lâchera plus rien, avec les luttes actuelles…

    L'OBSTINATION VERTU REVOLUTIONNAIRE ?

    Pourtant, par une sorte d'obstination aveugle, ou d'incapacité, de manque d'analyse, la LCR, comme d'autres, recommence à commettre, en toute bonne foi, la même erreur.

    De la part des « anciens » de la LCR, du moins celles et ceux qui n'ont aucun intérêt bureaucratique, ceci prouve que le principe de « fidélité » l'emporte sur la clairvoyance politique… reproduisant le même phénomène que l'on a vu et que l'on constate au PCF. Pour celles et ceux qui ont des intérêts bureaucratiques, leur attitude est parfaitement logique.

    De la part des « nouveaux », nourris au biberon de la politique spectacle et des campagnes électorales, n'ayant quasiment aucun référent historique conséquent, ou du moins mal compris, on ne peut que déplorer leur myopie précoce. Fondée sur l'illusoire et dérisoire résultat électoral qui a enflammé l'esprit de nos « révolutionnaires », les dirigeants de la LCR ont complètement perdu le sens des réalités et se sont crus investis d'une mission qu'à une autre époque et dans d'autres circonstances on aurait qualifié de « divine ».

    La critique, la contestation, la dénonciation des dérives du système est tout ce qu'il y a de sérieux. Les critiques sont incontestablement fondées. Pourtant elles ne restent que des critiques formelles, dans la mesure où rien d'alternatif, sortant du cadre du système, n'est proposé, à fortiori entrepris. La seule perspective n'est, et ne sera avec ce « nouveau parti » que la perspective électorale pour faire un « bon score » ( ?)… bon score dont on espèrera une « dynamique », mot magique au contenu mystérieux et jamais défini.

    LA DERIVE MEDIATIQUE

    La course médiatique est lancée entre les organisations d'extrême gauche pour les places à prendre. Chacune va faire assaut d'originalité, de radicalité dans le message envoyé aux électeurs, de séduction pour plaire à l'électeur,… faire « jeune et dynamique » reste le mot d'ordre secret qui fonde l'essentiel de l'action - principe marketing classique.

    La LCR a fait son choix : ce sera Che Guevara et l'esprit libertaire ( ?)

    Le premier a l'avantage d'avoir les tee shirt déjà imprimé et son romantisme révolutionnaire est depuis longtemps sur le marché un produit de grande consommation. Tirer les bilans des désastres des luttes - qui ont toutes échoué - en Amérique Latine et en Afrique (lieux de prédilection des actions du Che),… pas question… on fait dans le médiatique et l'affectif, pas dans le politique.

    Le second, qui va plaire à n'en pas douter aux libertaires et anarchistes, va rafraîchir à peu de frais la rigueur d'un trostkysme austère plus du tout adapté aux exigences du « marketing politique ». Que va-t-il rester du trotskysme et du léninisme, et même du marxisme après ce ravalement ?… ça va être très intéressant de voir comment va être pris le virage qui, jusqu'à présent,… et puis qu'est ce au juste qu'un « esprit libertaire » ? On peut faire confiance aux théoriciens de la LCR pour nous concocter une analyse des plus soignée pour faire passer le tout pour une percée théorique fondamentale.

    Enfin, n'étant « jamais aussi bien servi que par soi même » c'est la LCR qui va porter sur les fond baptismaux le nouveau parti qui, dans l'état de concurrence dans lequel sont les organisations, ne va pas manquer d'attirer l'essentiel du peuple (sic) et en particuliers les militants des autres organisations (re-sic).

    On va assister, ce qui n'est pas nouveau, à une surenchère en « radicalité », un affinement de la rhétorique susceptible de rallier les plus déterminé-e-s et de séduire celles et ceux qui s'interrogent, une avalanches d'analyses expliquant le nouveau cours, un raffinement dans les apparitions publiques et les prouesses médiatiques … Mais pour faire finalement quoi ? Voter pour le candidat du nouveau parti et gagner quelques pourcentages !... Autrement dit, rien de neuf et rien d'essentiel.

    Ainsi va la vie politique avec, ses pratiques dérisoires, ses erreurs maintes fois répétées, ses discours enflammés, ses meetings survoltés, ses vedettes médiatiques, mais aussi ses vains espoirs et ses illusions suivies des mêmes désillusions.

    Le fait de confondre fidélité à une cause, à des valeurs, avec la fidélité à une organisation, de confondre le moyen et l'objectif, est le plus sûr moyen que rien ne change dans cette société. Les projets - toujours théoriques - soit disant « alternatifs » ainsi élaborés en dépit du bon sens de l'Histoire et en ignorant ses enseignements, ne sont que la répétition de stratégies qui ont largement fait la preuve de leur stérilité.

    Patrick MIGNARD

    je sait c 'est long mais un peu de lecture ne fait pas de mal
     
  27. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  28. libertaire
    les resultat peut etre pas mais les election comme pseudo principe democratique oui car ou est le choix quand celui si ce fait tout les 5ans te donne le choix entre 2 parti de merde (les autre ne sont la que pour faire genre et ne passeront jamais ) et apres leur laisse carte blanche pour faire ce qu'il veulent sousd pretexte qu'il ont gagner
     
  29. sarko is not my president
    Offline

    sarko is not my presidentMembre du forum Membre actif

    101
    0
    1
    Jan 2008
  30. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    En gros si je résume faut cracher sur les partis ou organisations qui luttent contre le système actuel voilà toujours très constructif de se tirer dans les pattes.
    Parce faut peut être à un moment donner se dire c'est pas demain la veille que le grand soir va arriver et si on veut qu'il arrive il faut peut être soutenir même du bout des lèvres les partis, gens , organisation, syndicat, collectif ... Comment la droite gagne depuis 95 ? Parce que la gauche se tire dans les pattes sans arrêt pour des broutilles, pour des point idéologique divergeant mais faut arrêter de croire que ceux qui ne pensent pas exactement pareil que nous sont d'horribles fascistes mangeurs d'enfants surtout que sur beaucoup de points les idées sont quasi les mêmes.
    A oui aussi pour l'aspect "trop rebelle" je vote pas je suis trop fort trop en phase avec mes idées résultat tu te trouve comme un con avec un président comme Sarko génial après tu va balancer des pavés et tu te plaind mais si t'était allé voter t'aurais ta conscience pour toi. Surtout un ruc qui me parait très paradoxale les anarchistes sont pour la démocratie absolue mais c'est les premiers à dire que l'abstentinisme c'est bien (??????) vous me direz que c'est parce qu'ils refusent le système actuel mais même devraient aller blanc alors mais ne pas se déplacer c'est dire qu'on a rien a foutre.

    Voila mon coup e gueule est fnit ^^
     
  31. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mierien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  32. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    comme je suis d'accord... c'est bien pour ça que j'ai voté. et j'ai donc le droit de raleeerrrr!!! mais bein ça sert à rien... :s
    une vraie bonne manif anti-sarko voilà ce qu'il nous faut.
     
  33. sarko is not my president
    Offline

    sarko is not my presidentMembre du forum Membre actif

    101
    0
    1
    Jan 2008
  34. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    +1 pour la manif anti-sarko
    +1 pour continuer à voter pour râler ^^
     
Chargement...