Chargement...

Que penser du port du masque obligatoire ?

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Ungovernable, 18 Juillet 2020.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 053
    416
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  2. libertaire
    C'est un sujet sensible chez les militants pour les libertés individuelles. Est-ce qu'une pandémie de cette ampleur est une situation assez exceptionnelle pour accepter de perdre des libertés ? Pour répondre à cette question il faut d'abord se questionner sur ce qui serait le pire pour nos libertés : porter un masque quelques minutes dans un commerce, ou être forcé de faire un confinement pendant 3 mois ?

    Voici la différence entre les pays qui portent le masque (Chine, Corée, Japon) et les pays sans masque (Canada, USA, Espagne)
    upload_2020-7-18_0-18-36.png

    Malgré ce qu'en disent les conspirationnistes, la science est très claire sur l'efficacité du masque. Des centaines de recherches scientifiques l'ont prouvé. Si le masque serait inefficace, il ne serait pas porté par des chirurgiens, des dentistes, des pneumologues, etc. Si certains l'avait déconseillé en début d'année, c'était parce qu'il y avait des pénuries pour le personnel de la santé.

    Porter un masque est aussi un geste de solidarité envers les travailleurs qui risquent leur vie, et un geste de compassion envers les personnes les plus vulnérables.

    Économiquement, un deuxième confinement serait catastrophique, et c'est ce qui va arriver sans masque. Goldman Sachs, une des plus grosses banques au monde, a fait une recherche et déterminé que le port du masque sauverait l'économie en évitant une vague de faillites. Le masque aurait un impact direct sur le PIB (Produit Intérieur Brut) qui éviterait une chute de 5%. La récession serait ainsi écourtée, ce qui sauverait des millions d'emplois et éviterait de creuser davantage les inégalités sociales et économiques.
    Port du masque obligatoire pour sauver la reprise recommande Goldman Sachs

    Les États avec port du masque obligatoire ont 25% moins de contamination
    upload_2020-7-18_0-35-30.png


    ... Mais faut-il l'imposer ?
    Voici une analogie que j'aime bien : Seulement 300 personnes meurent chaque année d'accidents de la route au Québec. C'est beaucoup moins de morts que la grippe, mais personne s'oppose à la ceinture de sécurité sous prétexte de liberté individuelle. Et ce, même si la ceinture n'est pas efficace à 100% (on peut quand même mourir d'un accident) et même si on ne trouvera jamais de vaccin contre les accidents de la route. Et en plus on connait tous un ami qui a fait un accident sans en mourir (comme la Covid)

    Je rappelle aussi que la plupart des personnes considèrent normal d'imposer le casque à moto, la veste de flottaison à bateau, des équipements de protection pour les travailleurs de la construction, etc. Si ta maison prend feu, il est aussi obligatoire de laisser les pompiers l'éteindre pour pas que l'incendie se propage aux voisins.


    Références et liens pour se faire un avis sur le sujet ...

    Compilation des connaissances scientifiques sur le sujet
    # Masks4All: Les masques en tissu peuvent aider à stopper la propagation de COVID-19, sauver des vies et restaurer des emplois
    La science derrière pourquoi les experts recommandent les masques (une liste d'études et d'explications)

    En Ontario, les docteurs font une pétition pour le port du masque
    Ontario docs sign petition for mandated mask-wearing

    L'immunité au Covid-19 serait que temporaire
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1715789/covid-coronavirus-asymptomatique-immunite-collective

    Étude qui passe en revue 852 études scientifiques sur le masque
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7191274/


    INTOX : "le masque réduit l'apport en oxygène"
    Un docteur a fait le test d'oxygène
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1802567156550469&set=a.188991367908064&type=3&theater
    Selon les docteurs, le masque n'est pas dangereux pour personne, même les asthmatiques
    https://www.thestar.com/life/health...ask-and-other-truths-from-actual-doctors.html
    Aucune réduction de l'oxygène, même en courant sur un tapis roulant
    https://www.nature.com/articles/s41598-019-55451-w.pdf


    upload_2020-7-18_0-31-34.png
     
    Stéphane Bazoches, K0dama et HNORD aiment ça.
  3. K0dama
    Offline

    K0damaMembre du forum

    34
    8
    0
    Fev 2019
    France
    J'aime beaucoup ton post. On peut mettre bout à bout 4 éléments
    1/ le port du masque "grand public" a pour principale vocation de protéger les autres des virus éventuels présents nos postillons, de notre respiration ;
    2/ une personne infectée et sans masque peut projeter du virus jusqu'à 6 mètres.
    3/ es cas de personnes simultanément asymptomatiques et contagieuses sont largement documentés : ne pas présenter de symptômes n'assure pas qu'on n'est pas atteint et contagieux
    4/ entre les faux négatifs et le fait que le test ne renseigne sur l'infection d'une personne qu'au moment où elle a fait le test (!) un test ne garantit pas qu'on n'est pas infecté.

    Ces quatre éléments font que le refus du port du masque est une belle façon de se foutre en toute de la nuisance qu'on peut occasionner pour les autres, avec en plus des conséquences potentiellement létales. C'est un pari sur la vie d'autrui.

    J'ai du mal à voir une question de liberté là-dedans, parce qu'affirmer un droit au non-port du masque revient à proclamer un droit de pouvoir cracher sur autrui et, au passage le contaminer.

    Donc, vu de ma fenêtre mais chacun pense ce qu'il veut, refuser de porter le masque n'est pas une manifestation de liberté, mais une grossièreté irresponsable qui mériterait des claques... -_-
     
    Tikia, Stéphane Bazoches et HNORD aiment ça.
  4. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  5. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Je suis complètement d'accord avec les deux précédents posts.
    De toute façon si les anarchistes conseillent des comportements irresponsables sous prétexte de dogmatisme libertaire on ne ferait que prouver qu'on est incapable de gérer une pandémie. La liberté anarchiste n'est pas la liberté libérale bourgeoise de faire ce qu'on veut tant que notre petite personne n'est pas impactée et tant qu'on ne voit pas directement les conséquences de nos actes. C'est une liberté construite collectivement comme dit Bakounine, qui passe par la liberté des autres et la considération de leurs besoins et du fait qu'on est égaux et que nos envies ne passent pas avant celles des autres.

    Y a juste ce point auquel j'ai envie de répondre :

    Honnêtement je suis d'avis que la crise a des racines bien plus profondes que le confinement. Ce n'est pas le virus et le confinement qui ont "provoqué" la crise, je pense que le capitalisme allait dans tous les cas vers un nouveau sursaut de la crise de 2008, une extension de celle-ci à plus de secteurs et un approfondissement.
    Ainsi je ne crois pas à ces leçons des médias bourgeois qui voudraient faire croire qu'on peut "sauver l'economie". Le propre de l'economie capitaliste est de chercher davantage de profit en acquérant de nouveaux marchés, en accélérant la productivité et en diminuant les salaires. Les entreprises les plus riches concentrent de plus en plus de capitaux en évinçant la concurrence car elles peuvent diminuer les prix, vendre partout, etc... A mon avis le confinement a largement accru cette dimension de la crise car ce sont avant tout le petites entreprises qui n'ont pas supporté l'arrêt de leurs activités. Mais si c'est le cas c'est bien qu'il y avait déjà des entreprises bien plus fragiles que d'autres, le processus était deja en cours bien avant le coronavirus.
    Ensuite la deuxième dimension importante de la crise, à laquelle on risque de faire face prochainement de façon bien plus prononcée que ce qui avait cours : les grosses entreprises ayant de moins en moins a s'inquieter de la concurrence ne pourront maintenir ou élever leur taux de profit que par le machinisme et la suppression d'emploi en parallèle (car les machines sont censées remplacer les travailleurs). Sauf que ça ne fonctionne pas contrairement à ce que pensent les bourgeois car moins de salariés et des salaires qui diminuent ça signifie aussi moins de pouvoir d'achat et donc moins de consommation. C'est le propre de la crise du capitalisme : les bourgeois se tirent une balle dans le pied en utilisant le seul palliatif qui leur est disponible à cours terme.
    Mais ça aussi, c'est un phénomène intrinsèque au capitalisme qui n'a pas été "déclenché" par le confinement et la "crise sanitaire". Dans tous les cas ça se serait produit.

    Donc je pense pas que le port du masque va réellement sauver l'économie ou les emplois, au mieux ça pourrait freiner la crise mais elle est inévitable. Il n'y a que la lutte et jusqu'à la Révolution qui puisse éviter des conséquences désastreuses au prolétariat. Et je dis jusqu'à la Révolution car je pense que nous ne sommes plus comme dans la période après-guerre dans une phase de développement du capitalisme mais au contraire dans une phase où il y a de moins en moins de débouchés dans la plupart des secteurs. Donc on ne pourra pas se contenter de réformisme ou de syndicalisme défensif. La bourgeoisie en général va être de plus en plus sous pression du fait de sa propre action, elle ne va pas pouvoir accéder aux protestations du prolétariat. Et de toute façon on le voit depuis plusieurs années. Aucun mouvement n'a été victorieux, la reforme du code du travail est passée, la réforme des retraites est passée, la réforme des universités est passée, bref tout passe malgré les protestations.
     
    Stéphane Bazoches et HNORD aiment ça.
  6. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 053
    416
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  7. libertaire
    Je sais pas comment ça se passe pour vous en Europe, mais ici au Québec la situation devient très alarmante. Le port du masque obligatoire a crée une énorme vague de conspirationnisme. Jamais dans toute ma vie je n'ai vu les théories conspirationnistes devenir autant populaire. Même dans mon entourage, plusieurs de mes connaissances incluant même ma famille et mes vieux amis de l'école, tout ce monde là ont le cerveau lavé par des théories conspirationnistes ridicules. Les gens pensent que les morts sont inventés, que la 5G donne le virus, que Bill Gates complote avec George Soros pour nous vendre un vaccin avec micro-puces. Ils pensent que le port du masque est un complot gouvernemental pour nous contrôler et que les médias sont complices. Ils se filment en intimidant et en insultant les employés des commerces qui exigent le port du masque.
    Sur internet, il y a des centaines d'idiots sous-éduqués qui racontent n'importe quoi sur un vidéo Facebook et qui ont des milliers de partages. Ces gens pensent qu'ils sont l'avant-garde éclairée et que tous les autres sont des moutons. J'ai beau leur montrer des preuves solides que c'est faux, il n'y a rien à faire.

    En Amérique, les "faits alternatifs" et la désinformation conspirationniste est tellement grave que personnellement c'est devenu le sujet qui m'inquiète le plus. Le racisme et l'environnement sont des sujets qui m'inquiètent aussi énormément, mais je réalise maintenant qu'il n'y a aucun espoir de faire comprendre aux gens que les changements climatiques sont réels et que l'immigration n'est pas un truc négatif, tant que ce problème n'est pas réglé. Les faits n'ont plus d'importance pour les gens qui pensent que tout est faux et tout est un complot.

    J'ai souvent des pistes de solutions pour les problèmes sociaux, mais pour celui là je suis à court d'idée. J'ai travaillé fort pour essayer d'aider des membres de ma famille qui se sont laissé influencés par ces théories, mais il n'y a rien à faire. Chaque fois que vois qu'une théorie conspirationniste, je répondais avec une preuve concrète pour prouver que c'est faux. Malgré mes efforts répétés, je n'ai vu aucune progression dans leurs idées.
    Donc, faire de la "ré-éducation" n'est pas une stratégie efficace. Certains essayent la censure, comme Twitter ou les "fact-checkers" de Faceboon, mais la plupart du temps ça ne fait que ré-enforcir l'idée des conspirationnistes qui prétendent être victimes d'un complot gigantesques pour les faire taire ...

    Les théories conspirationnistes se propagent car les gens préfèrent un mensonge qui sécurise plutôt qu'une vérité qui dérange.

    Je partage ton avis, et tous les économistes s'entendaient pour dire que l'économie allait vers une récession de toute façon. C'est la nature même de l'économie capitaliste - il y a toujours une phase d'expansion économique qui est suivie d'une récession. Ça me fait penser encore une fois à cet excellent vidéo anglophone qui explique très bien ce processus.


    De mon point de vue anarchiste, je me fous complètement de "sauver l'économie". Mais je comprend cependant les ravages que ferait une nouvelle Grande Dépression et ce n'est pas souhaitable. Ça s'inscrit dans le même esprit que les luttes ouvrières visant à sauver des emplois quand ils sont menacés par des décisions économiques.
     
    Tikia, K0dama et HNORD aiment ça.
  8. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 053
    416
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  9. libertaire
    Merci Amnistie Internationale de le confirmer !

    upload_2020-7-24_2-39-18.png
     
    Tikia, K0dama, HNORD et 1 autre personne aiment ça.
  10. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  11. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Ah ouais c'est hyper flippant !
    Ici je n'ai rien constaté de tel pour l'instant. Mais pendant le covid les théories conspi ont eu un regain d'intérêt. L'affaire Raouly n'a certainement pas améliorer les choses.
    De plus y a quand même un terreau avec les Dieudo-Soral et consorts ainsi que les souverainistes (Onfray/Philippot/Debout la France/l'UPR) dont la des rhétorique repose sur le flirt avec le Conspirationnisme et qui sont en train de tenter une charge.
    Tout ça pour te dire que même si pour l'instant je ne constate rien d'aussi grave en France, ça ne m'étonnerait pas que le phénomène traverse les frontières. Note aussi que je ne suis pas sur les réseaux sociaux donc je passe peut-être à côté d'un certain nombre de choses.

    En tous cas je partage ton inquiétude.
    On peut se rassurer en se disant que les faits eux mêmes vont démentir ces théories, ce qui ralentira la progression. Mais d'autres risquent de prendre la suite car les théories conspi ça se formule en 10 minutes.
    Je pense que donner des preuves de leur fausseté est indispensable mais que ça ne suffira pas. Je suis d'avis que les idées reflètent les rapports sociaux réels, donc les théories conspirationnistes témoignent d'un désarroi réel face aux événements actuels. Et ça à part en développant un mouvement réel qui affronterait le système de face avec une démarche rationnelle je vois pas...

    Enfin courage ! Y a des topics où on a proposé des analyses du conspirationnisme peut être que ça peut t'inspirer !

    Je suis d'accord. Je pense que faut éviter par contre le risque de faire espérer que le système peut être réformer, que la sauvegarde des emplois serait un acquis définitif par exemple. Le seul salut, à mon avis, c'est le renversement total du capitalisme.
     
    HNORD apprécie ceci.
  12. tobor
    Offline

    toborMembre du forum

    28
    0
    3
    Fev 2016
    Homme
    Quel monceau de connerie !
    Seuls les experts médiatiques de ta téloche recommandent la muselière.
    Seuls les demeurés croient encore au mot "conspirationniste".
     
  13. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Bien sûr que non, le conspirationnisme est un réflexe de pensée qui mène au fascisme. Au lieu de voir le problème dans l'organisation sociale on le voit dans la morale, le peuple serait du bon côté quoique souvent manipulé, l'elite quant à elle soit n'a aucune morale soit elle est carrément méchante. Enfin pour comprendre ce que recouvre le terme conspirationnisme il faut déjà souscrire au fait que la société est divisée en classes sociales.
     
    Stéphane Bazoches apprécie ceci.
  15. K0dama
    Offline

    K0damaMembre du forum

    34
    8
    0
    Fev 2019
    France
    @Anarchie13 : sans idée de manœuvre, quelques idées;, perspectives, en vrac..
    1/ en même temps, l'adhésion systématique à la pensée dominante ne conduit pas moins au fascisme... -_- ; la soumission silencieuse au groupe en est même un trait dominant (voir Terestchenko)...
    2/ je ne sais pas si c'est des complots, mais des mensonges, des gros, des manipulations d'opinion, des grosses, il y en a. Il semble qu'il y ait quand même eu une guerre en Irak sur la base d'un énorme bobard de la CIA relayé par Colin Powell... Je dirais même qu'il y en a souvent.
    3/ la vérité et l'évidence, c'est un peu compliqué. Même le rédacteur en chef de The lancet, qu'on ne va quand même pas accuser d'être conspirationniste, suggère que la moitié des publication scientifiques mondiales pourrait être fausse ou erronnée..
    4/ je n'ai aucune passion pour Marx ; mais son analyse infrastructure-superstructure me paraît pour le coup assez robuste, et cela emporte la définition marxienne de l"'idéologie", "chambre noire", càd. vision renversée de la réalité du rapport de force. Il ne m'était jamais venu à l'idée de rapprocher cela des théories du complot, mais là, ça me fait sourire :)

    @tobor@tobor : euh, comment dire ? que, non, un masque n'est pas une muselière, et qu'on peut parfaitement parler avec... ?
    Bref, je rends hommage à ton sens d'une argumentation étayée, rigoureuse et nuancée. Mais bon, chacun est libre, et c'est ton problème :)
     
  16. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  17. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Je suis pas trop d'accord avec cette thèse. Elle se rapproche de l'idee de banalité du mal de Hannah Arendt. Mais déjà je pense que dans n'importe quelle société la majorité suis forcément l'ideologie dominante, c'est logique. On ne peut pas s'extraire de la norme.
    Et ça c'est le deuxième point. Je ne crois pas à l'emancipation par la reflexion pure par les idées, étant matérialiste. Les idées sont forcément formées par les expériences que nous fait vivre la société donc tant que la classe dominante est puissante et génère ses expériences il en sera de même de son idéologie et il y aura un fort suivisme.
     
  18. tobor
    Offline

    toborMembre du forum

    28
    0
    3
    Fev 2016
    Homme
     
  19. tobor
    Offline

    toborMembre du forum

    28
    0
    3
    Fev 2016
    Homme
    La muselière c'est pour ne pas mordre, on peut toujours grogner dedans. Je pensais que les "libertaires" avaient un soucis avec l'autoritarisme mais bon, si on peut toujours causer alors ça va, hein ....

    Le masque, tout-le-monde l'a compris, nous étouffe et les débilous qui le portent dès qu'ils sortent ou encore les frappadingues qui portent ça chez eux ne vont pas tarder à affluer aux urgences pour jouer à covid seconde vague. Ce truc que même un chirurgien ne garde pas une minute de plus que nécessaire et que jamais aucun généraliste n'a porté pour recevoir des enrhumés ou grippés, nous amène à garder dans un milieux chaud et humide, à respirer et à enfuir profondément dans ses poumons des bactéries, streptocoques, staphylocoques, virus, avec une surdose en CO2 et une carence en oxygène.
    "Chacun est libre, c'est ton problème" n'est pas d'application, c'est obligatoire et les soldats du reich sont au rendez-vous.

    L'autre abruti qui en est à traiter les réfractaires de conspis et les conspis de nazis pourrait sortir de la la télé tellement c'est mièvre.
     
  20. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  21. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Le masque est efficace pour empêcher les postillons de contaminer les autres personnes. Quant à tous les problèmes qui seraient causés par le port du masque as-tu des études qui le montrent comme il existent des études prouvant l'efficacité du masque contre les contaminations par postillons ?
    Le port du masque ne sert pas à éviter d'être contaminé mais à éviter de contaminer les autres, cela suffit à expliquer que son usage ne soit pas banal chez les médecins. Un médecin malade, en théorie, il n'exerce pas.

    Et le conspirationnisme existe bel et bien. Tu n'as qu'à faire un tour sur youtube. Un des pourfendeurs des mesures sanitaires, le docteur Tal Schaller, parle aussi des chemtrails et des vaccins qui affaibliraient l'immunité des gens voir contiendraient des puces pour les ficher, il exerce aussi l'urinotherapie. Si ce n'est pas du conspirationnisme je pense que ce n'est pas moi l'abruti.
    Sinon, comment expliques-tu que l'État insiste pour qu'on porte le masque si celui-ci est aussi nocif et inefficace que tu le prétends (sans preuve pour le moment) ?

    Quant à parler de "reich", crois le ou pas mais les nazis avaient une politique un peu différente de simplement imposer le port du masque pour protéger les plus faibles. Comparer les mesures actuelles à la politique du reich c'est relativiser beaucoup la barbarie nazie.
    Puis se comparer à un résistant juste parce qu'on refuse de le mettre... Tu n'as pas trouver de combats plus importants pour investir ton énergie.
     
    K0dama et Stéphane Bazoches aiment ça.
  22. K0dama
    Offline

    K0damaMembre du forum

    34
    8
    0
    Fev 2019
    France
    En effet, c'est bien l'idée de Terestchenko qui a sous-titré son livre"banalité du bien, banalité du mal" et cite explicitement Arendt;
    sur ce point précisément son bouquin - dont les intentions finales m'agaceraient plutôt d'autant qu'il ne les réalise que fort mal - est assez convaincant analyse historique, récits biographiques et expériences de psychologie sociale à l'appui. Bref, il m'a semblé que ce qui est effectivement une thèse interprétative chez Arendt reçoit ici, a posteriori, des arguments plutôt solides que pour ma part je ne sais pas balayer d'un revers de main :)

    double-arf...
    a) La majorité suit-elle ou fait-elle l'idéologie dominante ? Honnêtement, ça me paraît archi-inextricable. Un peu comme l'histoire de l'oeuf et de la poule :)
    b) sur la norme... existe-t-elle vraiment ? je ne nie pas l'existence de surdéterminations sociales de l'individu - ce que tu évoques me semble-t-il en disant que "Les idées sont forcément formées par les expériences que nous fait vivre la société"; mais :
    - j'ai un problème avec le mot "forcément". Il me paraît trop rapide. Ok, les idées sont en partie formées par les expériences que nous fait vivre la société.
    - je pense qu'à un niveau ou un autre, tout le monde "s'extrait de la norme" qui est d'abord statistique, et n'est que très, très inégalement prescriptive. Et si, si, je pense qu'il y a des individus qui, sur de très nombreux points sont dans le bas de la gauss...

    Enfin, sur l'approche matérialiste de l'émancipation, bien d'accord avec toi, la domination étant d'abord économique (mais il y a derrière ces phrases d'énormes questions irrésolues...)

    ???????????????
    Ah bon ?
    ben... non, déolé.

    Ce n'est pas hyper agréable, surtout en période de canicule, mais non, ça n'étouffe rigoureusement PERSONNE.
    Ça complique un peu l'effort (respiration un peu plus difficile, plus d'exigence cardio), mais non, personne n'en meurt ; à moins de n'être déjà en situation de critique de BPCO et/ou sous assistance respiratoire auquel cas 1/ on ne fait pas de sport (!) ; 2/ dans les conditions épidémiques actuelles, le mieux est de toute façon de rester chez soi (!).

    Tout comme un masque ne devient pas une boîte de pétri :
    - si on l'enfile sur un visage propre avec des mains propres (ce qui est en soi une bonne raison de l'enfiler dans un univers supposé exempt de contamination - donc avant de sortir de chez soi - mais j'ai bien compris que ce genre de considérations sanitaires s'adressaient aux débilous),
    - si on le garde sur sa bobine
    - et si'on ne passe pas ton temps à le tripoter avec des mains crades.
    Dans ces conditions, non, il "n'enfouit" rien dans les poumons qui n'y soit déjà...
    Ouhlàlà, oui, c'est une contrainte. Oui, comme de se laver les mains en sortant des WC, pour éviter de contaminer avec ses saloperies corporelles l'univers de tous les autres. En gros, ça s'appelle le respect.

    Pour ce qui est des "débilous" et de "l'autre abruti", c'est bien, au moins tu as de la constance dans ton registre.
    Quant à l'irruption du Reich dans le propos, bah... Anarchie13 a tout dit.
     
  23. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13  Comité auto-gestion Membre actif

    8 129
    618
    143
    Jan 2009
    France
  24. libertaire, anarchiste, marxiste, individualiste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Oui j'ai répondu rapidement.
    J'appelle idéologie dominante l'idéologie qui valide le mode de production dominant dans une société. Je pense que plus on est proche de la classe dominante plus on est susceptible d'adhérer à son idéologie même si on est exploité. De là à dire que la majorité "fait l'idéologie dominante" je ne pense pas. Ce n'est pas que beaucoup de gens en font la promotion mais plutôt que ce sont souvent des personnes haut placées qui ont accès aux éditeurs, aux médias, qui connaissent d'autres personnes influentes capables de diffuser leurs idées, etc... même si en somme ils ne sont pas forcément majoritaires. Enfin je sais pas si je réponds à côté ou si j'ai bien compris ce que tu voulais dire.

    Pour la norme c'est un terme confortable mais je ne pense pas que la norme existe réellement, au sens matériellement. Il n'y a pas une puissance flottant au-dessus des individus et guidant leurs comportements. Mais puisque chaque génération vit dans un même mode de production qui lui même est à un même degré de développement, les expériences vécues donc les visions du monde ont tendance à s'homogénéiser. Et plus des groupes de personnes vivent dans des conditions similaires, plus elles auront de chance d'avoir des comportements et des pensées comparables.
    Je ne pense pas en termes statistiques. C'est vrai qu'en parlant de normes à l'échelle de la société ça laisse entendre qu'il y a un unique système normatif. Mais en vrai même quelqu'un qui s'habille en punk, vit en roulotte, parle fort, est bisexuel, etc... a été amené là par son vécu. Je ne crois pas au choix libre et indépendant. Il n'a pas suivi des "normes" dominantes, mais il a suivi des "normes" quand même. Mais on arrive vite à la limite de la notion de norme.
    Après comme j'ai dit à l'échelle d'un mode de production on peu distinguer des normes, si on resserre la focale sur un stade de développement donné de ce mode de production on va observer de nouvelles normes qui s'ajoutent aux précédentes mais changent d'un stade à l'autre, si on se concentre sur une classe sociale à ce moment, il va encore y avoir des normes qui s'ajoutent, si on observe un quartier de cette classe sociale, on pourra en ajouter d'autres... Enfin je sais pas si je suis clair et pas sûr que ça apporte grand chose donc je vais arrêter là ><.

    En vrai ce qui me dérangeait c'est surtout de résumer le fascisme à une dimension presque psychologique, anhistorique.
     
    K0dama apprécie ceci.
  25. HNORD
    Offline

    HNORDMembre du forum Membre actif

    131
    21
    0
    Jan 2020
    Homme
    France
  26. anarchiste
  27. HNORD
    Offline

    HNORDMembre du forum Membre actif

    131
    21
    0
    Jan 2020
    Homme
    France
  28. anarchiste
    Sur mes cahiers d’écolier
    Sur mon pupitre et les arbres
    Sur le sable sur la neige
    J’écris ton nom

    Sur toutes les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J’écris ton nom

    Sur les images dorées
    Sur les armes des guerriers
    Sur la couronne des rois
    J’écris ton nom

    Sur la jungle et le désert
    Sur les nids sur les genêts
    Sur l’écho de mon enfance
    J’écris ton nom

    Sur les merveilles des nuits
    Sur le pain blanc des journées
    Sur les saisons fiancées
    J’écris ton nom

    Sur tous mes chiffons d’azur
    Sur l’étang soleil moisi
    Sur le lac lune vivante
    J’écris ton nom

    Sur les champs sur l’horizon
    Sur les ailes des oiseaux
    Et sur le moulin des ombres
    J’écris ton nom

    Sur chaque bouffée d’aurore
    Sur la mer sur les bateaux
    Sur la montagne démente
    J’écris ton nom

    Sur la mousse des nuages
    Sur les sueurs de l’orage
    Sur la pluie épaisse et fade
    J’écris ton nom

    Sur les formes scintillantes
    Sur les cloches des couleurs
    Sur la vérité physique
    J’écris ton nom

    Sur les sentiers éveillés
    Sur les routes déployées
    Sur les places qui débordent
    J’écris ton nom

    Sur la lampe qui s’allume
    Sur la lampe qui s’éteint
    Sur mes maisons réunies
    J’écris ton nom

    Sur le fruit coupé en deux
    Du miroir et de ma chambre
    Sur mon lit coquille vide
    J’écris ton nom

    Sur mon chien gourmand et tendre
    Sur ses oreilles dressées
    Sur sa patte maladroite
    J’écris ton nom

    Sur le tremplin de ma porte
    Sur les objets familiers
    Sur le flot du feu béni
    J’écris ton nom

    Sur toute chair accordée
    Sur le front de mes amis
    Sur chaque main qui se tend
    J’écris ton nom

    Sur la vitre des surprises
    Sur les lèvres attentives
    Bien au-dessus du silence
    J’écris ton nom

    Sur mes refuges détruits
    Sur mes phares écroulés
    Sur les murs de mon ennui
    J’écris ton nom

    Sur l’absence sans désir
    Sur la solitude nue
    Sur les marches de la mort
    J’écris ton nom

    Sur la santé revenue
    Sur le risque disparu
    Sur l’espoir sans souvenir
    J’écris ton nom

    Et par le pouvoir d’un mot
    Je recommence ma vie
    Je suis né pour te connaître
    Pour te nommer

    Liberté.

    Paul Eluard
     
    K0dama apprécie ceci.
  29. K0dama
    Offline

    K0damaMembre du forum

    34
    8
    0
    Fev 2019
    France
    là, +1000 :)
     
  30. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 053
    416
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  31. libertaire
    Les connaissances sur l’efficacité des masques progressent
    Les connaissances sur l'efficacité des masques progressent - Québec Science

    Encore une nouvelle étude scientifique qui prouve l'efficacité du masque
    Low-cost measurement of facemask efficacy for filtering expelled droplets during speech

    Attention aux masques maison inefficaces
    Votre masque maison est-il vraiment efficace ?

    Une recherche scientifique compare l'efficacité des masques
    Research shows the most and least effective materials for face masks

    Les anti-masques et les imbéciles
    Les anti-masques et les imbéciles

    Les masques font vraiment une différence. Les preuves scientifiques s'accumulent.
    Face Masks Really Do Matter. The Scientific Evidence Is Growing.



    upload_2020-8-26_4-31-10.png

    upload_2020-8-26_4-40-44.png

    [​IMG]
     
    Dernière édition: 26 Août 2020
    HNORD apprécie ceci.
  32. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 053
    416
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  33. libertaire
    Que pensez vous du vaccin ?

    Au Québec les médias parlent beaucoup que selon les sondages seulement 50% des français acceptent le vaccin, c'est le taux le plus bas en Europe. Au Canada c'est plus de 80% de la population qui prendra le vaccin. Les scientifiques disent qu'il faut un minimum de 70% pour mettre fin à la pandémie.

    Je comprends parfaitement ceux et celles qui disent que les études cliniques ont été trop vite. Mais les jeunes en santé comme nous seront les derniers à être vaccinés. Avant nous, des milliards de personnes vont déjà avoir testés le vaccin alors on connaitra encore mieux les risques.

    Les résultats des études sur l'efficacité des vaccins sont surprenant, on parle de plus de 90% d'efficacité, c'est mieux que tout ce que les scientifiques espéraient. La majorité des craintes anti-vaccins viennent tout droit du milieu conspirationniste. En général il y a peu de risque avec les vaccins, et ce sont les vaccins qui ont le plus contribués à l'augmentation d'espérance de vie des humains. Sans les vaccins, on crèveraient encore de la Rougeole et la Polio.

    Évidement je suis contre la vaccination obligatoire. Mais je choisis volontairement de prendre ce vaccin parce que même si mon niveau de risque personnel est très faible, je ne veux pas contribuer à la mort de d'autres personnes en risquant d'être asymtomatique et contagieux. C'est la bonne chose à faire en tant que société.

    [​IMG]
    Un exemple de comment le vaccin anti rougeole a eut un impact immédiat
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    7
  2. Réponses:
    3
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    11
  5. Réponses:
    139
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    106
  8. Réponses:
    10

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 33)

  1. K0dama
  2. Ytalf
  3. Elisee1871
  4. mAtth
  5. tobor
  6. Philopol
  7. AngeEtDemon
  8. Klik
  9. nekhlioudov.
  10. louismehmes
  11. Anarkronime
  12. gorekhaa
  13. Godfried
  14. ferraille
  15. Ziggy-star
  16. Sim
  17. Blek
  18. outland
  19. rigpaclaude
  20. Stéphane Bazoches
  21. ergauss75
  22. depassage
  23. kebra
  24. ninaa
  25. Anarchie 13
  26. jabali
  27. allpower
  28. Ganate
  29. AAKUAN
  30. Ungovernable
  31. HNORD
  32. LNE
  33. Kwak