Chargement...

Poussée de l'extrême droite en Suisse

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par Pedro_1, 2 Décembre 2009.

  1. Pedro_1
    Offline

    Pedro_1Membre du forum

    15
    0
    4
    Nov 2007
    http://www.dailymotion.com/video/xbcg56_poussee-inquietante-de-lextreme-dro_news

    Des partis nauséabonds et ouvertement xénophobes comme l'UDC ou le MCG prônent ouvertement la haine de l'autre et remettent au gout du jour la politique du bouc émissaire. Ils pointent donc toujours du doigt tel groupe de gens ou tel autre. C'est tellement facile de faire cela, plutôt que de s'occuper des vrais problèmes des gens qui sont d'ordre social...
    Aujourd'hui, la mode est à conspuer les frontaliers Français et les musulmans mais dans les années 60, 70 ou 80 c'étaient les italiens, les espagnols et les portugais qui étaient montrés du doigt ; plus loin dans le passé, c'étaient les juifs. Nous savons ou ça les a menés à l'époque !
    Cette politique ignoble a trop souvent été à l'origine des plus grosses boucheries de l'histoire !!
    RÉSISTANCE A LA POLITIQUE DU BOUC ÉMISSAIRE DE L'UDC ET DU MCG !! PLUS JAMAIS ÇA !!!
    TOUS CONTRE L'EXTRÊME DROITE !!!:ecouteurs:
     
  2. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  3. anarchiste, autonome
    Hier, la crainte du péril vert s'est exprimée par un raz-de-marée en faveur de l'interdiction des minarets. L'ampleur inattendue de ce succès de la droite dure et chrétienne est à la mesure du coup de poing reçu par les défenseurs d'une Suisse fondée sur le respect des minorités. En étant le premier pays occidental à inscrire une telle -discrimination religieuse dans sa Constitution, elle met à mal l'Etat de droit, basé sur l'équité de traitement.
    Ainsi, paradoxalement, la victoire populaire d'hier grâce aux outils de la démocratie est une défaite de cette dernière. La Cour européenne des droits de l'homme aura probablement à se prononcer sur la validité du nouvel article. Mais même si Strasbourg devait l'annuler, le mal est fait.
    L'uppercut cogne les principaux partis, les milieux économiques et les Eglises, tous désavoués. Mais il va en premier lieu au Conseil fédéral et au parlement. Ils avaient refusé d'invalider l'initiative, au motif qu'elle ne violait pas le noyau dur des droits humains. Ce manque de courage politique était justifié par une confiance dans le bons sens du peuple. C'est raté, même si le gouvernement voulait croire, hier, que le scrutin «ne constitue pas l'expression d'un rejet de la communauté musulmane, de sa religion ou de sa culture». La méthode Coué pour tenter de calmer le jeu sur la scène internationale.
    Car le monde entier, stupéfait, a observé le berceau du droit humanitaire se muer en laboratoire de l'islamophobie. Mais ce n'est pas hier que la xénophobie a gangrené les esprits. Le scrutin sur les minarets s'inscrit dans une longue liste de votes d'exclusion, dont le durcissement du droit des étrangers et de l'asile, ou le refus de la naturalisation facilitée. En habituant les Suisses à chercher des boucs émissaires, le gouvernement et la majorité de droite portent une responsabilité dans le fiasco de ce dimanche. Sa particularité étant qu'au ressentiment contre l'immigration de populations musulmanes, se mêle une défiance et des craintes contre une -religion qui dépassent le contexte helvétique. En imposant dans les urnes l'image figée d'un islam conquérant, incompatible avec la laïcité et -insoluble dans les démocraties occidentales, la droite populiste a pris en otage la majorité des croyants qui désirent vivre leur foi dans le -respect des lois.
    Les musulmans sont donc mis au défi de convaincre que leur religion ne se résume pas à sa caricature fondamentaliste. Ou à un islam conservateur, tant il est vrai que les musulmans libéraux peinent à offrir une alternative dans le paysage religieux et médiatique.
    Plutôt qu'un tentant repli identitaire, les musulmans de Suisse doivent s'unir avec les -adversaires de l'exclusion. La tâche sera ardue, tant les cartouches de l'extrême droite sont -inépuisables.Source et suite
     
  4. pimment
    Offline

    pimmentNouveau membre

    1
    0
    0
    Mai 2010
    amalgames...

    l'UDC s'est simplement inspiré des médias qui, à force de ne livrer qu'une partie de la vérité, désinforme le peuple et l'endoctrine.... mais il faut voir les choses d'un autre angle! en effet, interdire les minarets pour cause de la "violence et la tendance impérialiste de l'islam" (unique argument de l'UDC que ses membres ont répété et répété en changeant habilement la tournure pour faire croire qu'ils avaient de réelles raisons...) ne serait pas tout aussi grotesque que d'interdire les clochers des églises sous prétexte que le christianisme serait une religion de pédophiles et de pervers?? la stigmatisation devient de plus en plus dramatique.... cette initiative est d'autant plus dangereuse, que l'UDC à manifestement remarqué sa capacité de manipulation et de persuasion.... à présent l'UDC à le champ libre à toutes atrocités imaginable, en étant sur de convaincre une bonne partie de la populasse (si ce n'est la majorité)de plus cela à donné des idées à beaucoup de pays environnant.... l'épidémie se répent.... hier minarets, aujourd'hui voile, et demain......... musulmans??? :ecouteurs:
     
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
    ??????????????
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    8
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    249