Chargement...

Pour la synthèse anarchiste?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par ViriatusII, 5 Mars 2017.

  1. ViriatusII
    Offline

    ViriatusIIMembre du forum

    33
    7
    0
    Sept 2016
    Homme , 15 ans
    Canada
  2. anarchiste, anarcho-communiste, chaos/Nihiliste, synthèsiste, anti-autoritaire, individualiste
    Je suis anarchiste et nihiliste politique, alors je veux me débarasser de l'État (et des autres structures qui me contrôlent). Tous les anarchistes veulent la même chose que moi, mais pourquoi devons-nous nous éterniser sur des débats entre individualistes et anarchistes sociaux, ou bien entre anarcho-collectivistes et anarcho-communistes, etc.? Nous voulons tous la liberté et lorsque l'État sera détruit tout le monde aura le droit de faire ses propres choix quant à la communauté dans laquelle il veut vivre, non? Ça me paraît donc futile et sans intérêt de débattre de détails, alors que nous n'avons même pas réussi à nous affranchir des chaînes de nos maîtres.

    Cessons ces débats futiles et gênants et cette masturbation intellectuelle pathétique! L'État, le Capital, le Patriarcat, la Famille et l'Église se servent de cette paralysie du mouvement anarchiste!

    Ma conclusion est donc la synthèse anarchiste (aussi appelée synthétisme anarchiste). Synthèse anarchiste — Wikipédia

    Vive Faure, vive Voline!
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Si par "synthèse" tu entends accord entre anarchistes révolutionnaires individualistes et communistes libertaires révolutionnaires, on est bien d'accord. Il en a déjà été question justement sur ton topic de présentation:
    Un adolescent anarcho-communiste

    Aucun exemple de querelle entre individualistes anarchistes et communistes libertaires ne me vient en tête, ni IRL ni sur ce forum. En revanche il y a souvent des désaccords (tout à fait justifiés à mon avis) entre les anars révolutionnaires et ceux qui croient pouvoir créer des bulles anarchistes dans le cadre de ce système. Et entre révolutionnaires, pas mal de désaccords sur les moyens (surtout entre autonomes et organisationnels).

    communisme et anarchie
     
  5. ViriatusII
    Offline

    ViriatusIIMembre du forum

    33
    7
    0
    Sept 2016
    Homme , 15 ans
    Canada
  6. anarchiste, anarcho-communiste, chaos/Nihiliste, synthèsiste, anti-autoritaire, individualiste
    Non, moi non plus, je n'ai pas remarqué ça sur le forum, mais j'ai remarqué que plusieurs intellectuels anarchistes écrivent des livres en défendant une école de l'anarchisme plus qu'une autre ce que je trouve un peu stupide puisque l'État est encore en place. Il ne sert à rien de rêver de l'anarchie si on y est pas arrivé.

    Je ne dis pas qu'il ne faut pas qu'il y ait des écoles qui divisent les anarchistes, mais ne faudrait-il pas en quelque sorte les mettre de côté temporairement pour mieux s'attaquer, tous ensemble, aux structures.

    C'est juste une proposition. Qu'en pensez-vous?
     
  7. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    80
    3
    0
    Fev 2017
    France
  8. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    Certes ces débats semblent inutiles mais je pense qu'il est important de définir le but à atteindre. Je suis d'accord avec toi pour dire qu'après la destruction de l'état chacun pourra vivre dans la communauté qu'il souhaite, c'est pourquoi je pense que ces débats sur des détails permettent de définir le plus précisément possible la communauté idéale. Je pense aussi qu'il est important de défendre un point de vue contre d'autres pour éviter de laisser le pouvoir repris par la révolution à certains, et de ne pas pouvoir accéder à la société pour laquelle on se bat.
    De plus il faut également réfléchir sur le moyen d'atteindre une société sans état et là les désaccords sont nombreux.
     
    ninaa apprécie ceci.
  9. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Ben il faut bien rêver avant de réaliser! :)
    Ce ne sont pas forcément des "écoles" qui divisent les anarchistes: beaucoup de militants ignorent même l'existence d'"écoles", ils défendent tout simplement leur idée d'une société libre et égalitaire.
    Comme le dit très bien Ziggy, on ne peut pas rester dans le flou au nom d'une unité artificielle. Il est indispensable d'être réellement en accord sur la fin et les moyens. L'histoire a tristement démontré que les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos alliés. Trop de militants se sont dit (et se disent encore) anarchistes, donc opposés à l'Etat et à toute forme d'autorité, tout en justifiant le vote, voire la participation aux élections.

    Aurais-tu des exemples précis de désaccords entre anarchistes qui auraient pu être résolus par un appel au synthésisme?
     
  11. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    5 692
    201
    133
    Jan 2009
    France
  12. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Les écoles anarchistes sont justement différentes sur la pratique de lutte et pas sur le modèle de société qu'elles désirent.
    Est-ce-qu'il faut prioriser l'éducation ?
    Est-ce-qu'on peut tolérer les attentats et assassinats politiques ?
    Est-ce-qu'on doit arrêter de travailler, de payer ses impôts et s'émanciper personnellement pour avoir moins d'attaches à ce système et lutter plus efficacement ?
    Puis sur les causes à soutenir. l'EZLN, qui est une armée hiérarchisée, souverainiste mais s'inspire de quelques auteurs libertaires et lutte contre la ségrégation qui touche les populations indigènes et contre la pauvreté qui touche les paysans. Le Kurdistan qui est aussi patriote et aspire à fonder un état... c'est plutôt là-dessus que y a des désaccords selon les écoles que sur "comment serait une société anarchiste ?".
     
  13. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Comme le soulignait très justement Malatesta les pratiques de lutte et le modèle de société qu'on désire sont forcément liés. Pas question d'appeler à voter ni de se présenter aux élections, pas question de mentir sur ses objectifs révolutionnaires par "stratégie".
    Certains militants qui se disent anarchistes (qu'ils se revendiquent ou non d'une "école"...) envisagent une société avec structures de répression, flics, tribunaux, prisons (mais "libertaires"!) et/ou avec structures de pouvoir (mais avec des chefs "tirés au sort"...), des récompenses matérielles en fonction du temps de travail...
    D'autres refusent toute forme de pouvoir et de répression, toute forme de système de récompense et de sanction : pour eux en société anarchiste ce serait "à chacun selon ses besoins et selon ses moyens".
    Si on devait parler d'"écoles" le principal motif de désaccord dans les milieux libertaires est entre les anarchistes révolutionnaires et ceux qui tentent de "vivre l'anarchie au quotidien" dans le cadre de ce système, en renonçant à tout objectif révolutionnaire.

    Sinon je répète ma question: dans quels cas l'appel au synthésisme peut-il résoudre des désaccords?
     
  15. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    5 692
    201
    133
    Jan 2009
    France
  16. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ouais, c'est vrai. Mais je pense que y a des confusions. Parce qu'entre la théorie et la pratique y a aussi comment t'arrives à identifier l'une à l'autre. J'ai déjà discuté avec des marxistes contre l'école, la prison, les petits-chefs en usine et l'état, etc... sauf qu'ils appelaient pas ça "contre toute forme de pouvoir", ils justifiaient leurs prises de position autrement. Et du coup ça se ressentait dans la pratique, là-dessus t'as raison. Mais si tu regardes que ce qu'ils disent des prisons, des élections, des profs... ben t'aurais pu croire qu'ils étaient du même avis que des anars individualistes.
    Mais je pense que se référer aux écoles de pensée pour distinguer les pratiques c'est plus très pertinent. Pour moi la différence des pratiques de lutte elle vient de notre situation dans la vie. Ensuite les écoles de pensée ce sont des façons de justifier nos pratiques dans la vie et du coup aussi dans la lutte. On adopte celle qui nous semble le plus adéquat, ce qui nous fait pas faire un grand écart entre ce qu'on peux faire et ce qu'on pense devoir faire.
    D'ailleurs je trouve pas ça pertinent de se référer seulement aux écoles de pensée dont se revendique quelqu'un pour comprendre ses pratiques. Pour moi un étudiant se disant anarchiste est plus proche d'un étudiant se disant marxiste que d'un ouvrier se disant anarchiste. Sauf à la limite quand ça parle dans l'abstrait.
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    ça demande à être démontré?
    Dans les collectifs, les orgas, les associations anarchistes, il est courant de voir se cotoyer étudiants et ouvriers. ça ne pose pas de problème tant qu'il n'y a pas de volonté de la part des étudiants de vouloir séparer les rôles (les uns seraient chargés de penser, les autres d'écouter et d'agir...). L'important pour les anarchistes (quel que soit leur statut social) est d'être d'accord sur les moyens et la fin.
    Or ni la fin ni les moyens ne sont les mêmes pour un marxiste et un anarchiste. Il n'y a pas d'accord, pas de synthèse possible entre ces deux positions.

    D'ailleurs pour être honnête aucun exemple de synthèse réussie (et non fantasmée...) ne me vient à l'esprit, que ce soit entre diverses lectures, courants de pensée, individus en désaccord. On peut (éventuellement) arriver à des compromis sur des points qui ne tiennent pas trop à coeur, mais une synthèse c'est autre chose qu'un compromis:

    Par exemple à titre personnel je pourrais dire que je suis à la fois individualiste et communiste libertaire (puisque je tiens tout autant aux libertés individuelles qu'à l'égalité sociale). Cependant comme je l'ai déjà dit à mon avis ces deux courants sont naturellement complémentaires pour un anarchiste (ou bien les mots ne veulent plus rien dire). Il ne s'agit donc pas d'une synthèse mais de deux aspects d'une même définition.

    Bref encore une fois j'aimerais bien avoir des exemples concrets où l'appel au synthésisme a pu déboucher sur une résolution de conflits?
     
  19. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    5 692
    201
    133
    Jan 2009
    France
  20. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Alors je sais pas ce qu'il en est dans tes "collectifs anarchistes", je ferais juste remarquer que je parle pas de proximité quand un ouvrier serre la main à un étudiant pour le saluer.
    A Lyon, les étudiants anars et communistes côtoient souvent dans les mêmes bars, les mêmes locaux, les mêmes manifs, ils relayent des infos similaires, même la forme de leurs discours se ressemblent, ils écoutent les mêmes musiques... Tant que ça ne se rapporte pas trop à une même identité politique les pratiques culturelles se ressemblent. En revanche que ce soit à l'atelier des canulars ou dans des squats ou dans les kebabs militants j'ai jamais croisé d'ouvriers ni des "jeunes de quartier" (figure fétiche des autonomes pourtant). c'est d'ailleurs rare de voir des gens de plus de 35 ans. Après je passe pas mon temps à parler à tout le monde, mais suffisamment pour avoir croisé des profs, des artistes / intermittents et beaucoup d'étudiants... Maintenant j'y vais plus, ça me fane de voir toujours les mêmes têtes alors peut-être que ça a changé.

    Ouais, ouais, derrière le blabla tout le monde met pas la même chose. "Lutter contre toute forme de pouvoir" ça a pas le même sens pour tout le monde et ceux qui disent être de cette opinion sont trèèèèès loin d'être des mêmes opinions dès que ça se rapporte à quelque chose de concret. Et justement rapport à sa situation sociale. Après faut déjà avoir un certain vécu pour être amené à présenter ses opinions comme une "lutte contre toute forme de pouvoir".
    Je parle pas de statut, pour moi le statut c'est qu'un intitulé. Je dis "étudiant" pour aller vite en besogne mais un étudiant qui a grandi et vit dans un quartier populaire peut pas être comparé à un étudiant fils de prof.
     
  21. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    5 692
    201
    133
    Jan 2009
    France
  22. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    D'ailleurs les amateurs (ou ex-amateurs) de Chouard, les apôtres de la "démocratie réelle maintenant !" se disent contre toutes formes de pouvoir.
     
  23. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    J'avoue que je n'ai jamais fréquenté la fac et je veux bien croire sur parole que les étudiants ne rencontrent pas d'ouvriers dans ce cadre!
    Moi non plus évidemment je ne parle pas d'ouvriers qui serrent la main à des étudiants pour les saluer. Je pense à des orgas comme la CNT, la CNT AIT, la FA, la CGA, AL, des librairies, bibliothèques, jardins autogérés. Au sein de la CNT Vignolles par exemple, ce n'est un mystère pour personne que s'il existe des différends c'est entre les anarchistes anti-autoritaires et des marxistes et trotskistes autoritaires (pléonasme...), et non entre étudiants et ouvriers anarchistes.
    Quoi qu'il en soit je ne vois toujours pas quelle "synthèse" ni quelle proximité il pourrait exister entre anti autoritaires et autoritaires, qu'ils soient étudiants ou ouvriers.
    Evidemment je ne m'appuie pas sur ce que disent les gens mais sur ce qu'ils font. Le fait est que vouloir "choisir un chef par tirage au sort" revient bel et bien à vouloir un chef et sûrement pas à refuser le pouvoir.
    En revanche certains collectifs et orgas sont réellement basés sur l'absence d'autorité et l'autogestion. Evidemment il faut y participer pour de vrai pour savoir dans quelle mesure ils sont anti-autoritaires dans les faits.

    .
     
  25. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    5 692
    201
    133
    Jan 2009
    France
  26. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    ça c'est parce qu'il faut sortir des organisations militantes pour le voir...
    Là pour moi tu fais comme le cadre qui nie la lutte des classes sous prétexte qu'il croise ses ouvriers tous les jours dans les couloirs de son entreprise et qu'ils se disent bonjour et échangent cordialement sur le travail, qu'ils mangent même ensemble au réfectoire !
    Après je dis pas qu'un étudiant ne peut pas s'entendre avec un ouvrier, y a des étudiants de familles ouvrières, voir des étudiants qui bossent à côté, moi-même j'ai des potes ouvriers alors je suis mon contre-exemple, par contre je doute que les étudiants militants qui s'organisent politiquement soient convaincants pour des ouvriers surtout si ceux-ci ne font pas partie de la même orga (parce que là forcément ils font un effort pour briser la glace). Perso je l'ai vu lors de la lutte contre la loi travail de plein fouet, on est allé à une usine, j'y suis allé tout seul perso et des gens de l'ENS sont arrivés après. Ben les ouvriers étaient pas au courant que des gens devaient venir, ils s'en battaient les couilles qu'on soit là et ils avaient pas du tout besoin de nous. Et les étudiants de l'ENS ont essayé de comprendre leur insignifiance aux yeux des ouvriers en expliquant qu'ils sont prisonniers de leur quotidien donc que c'était plus dur pour eux de comprendre la "conjonction des luttes" (ou je sais plus comment ils appelaient ça). Et ces mêmes personnes qui se revendiquaient anarchistes je les ai retrouvé masquées dans les cortèges de tête zarma "on va en découdre avec la police". Et ça c'est qu'une expérience parmi d'autres, alors maintenant les blablas comme quoi l'appartenance idéologique transcende toutes les différences y compris celles de classe j'y crois moyen.

    Tu fréquentes peut-être que les mêmes endroits mais c'est pas mon cas. D'ailleurs je vais plus à la fac qu'une semaine par mois.
     
  27. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    3 887
    523
    260
    Fev 2014
    France
  28. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Ah OK "sortir des organisations militantes ça veut dire aller à la fac? Non merci, sans façon! :)
    Je vois vraiment pas le rapport entre un cadre qui nie la lutte des classes sous prétexte etc. etc. et moi. C'est juste une injure gratuite. Je n'ai pas "croisé mes ouvriers" (???) dans les couloirs de mon entreprise, je suis d'origine ouvrière, mon compagnon est un ex-ouvrier, j'ai participé à des luttes avec des ouvriers. Il y a une légère différence.

    Si tu leur as tenu la moitié des discours que tu tiens ici ça ne m'étonne pas que ça se soit mal passé.
     
    mc² apprécie ceci.
  29. John Murray
    Offline

    John MurrayMembre du forum Membre actif

    109
    16
    1
    Sept 2013
    France
  30. libertaire, individualiste
    La Synthèse de Voline a été écrite dans un contexte de guerre civile; il s'agissait de trouver
    une base d'accord a minima pour unifier les révolutionnaires anarchistes contre une menace
    immédiate.
    La version de Sébastien Faure tente de démontrer que chaque tendance du mouvement anarchiste
    n'a aucune raison de s'opposer au but principal de chacune des deux autres.
    Mais les organisations Communistes ont rejeté cette Synthèse à cause de la contradiction
    que posent Individualisme et Lutte des Classes.
     
  31. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    5 692
    201
    133
    Jan 2009
    France
  32. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    ça s'est pas mal passé et je n'ai pas tenu de discours, je fais dans le prosélytisme. Je vais pour aider, si y a pas besoin je me casse. Juste les réflexions des étudiants étaient graves...

    Le rapport c'est l'argument utilisé "il y a de tout et on s'entend très bien".

    Je vais pas à la fac moi.
     
  33. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    420
    161
    130
    Août 2014
    Faure et Voline voulaient rassembler les anarchosyndicalistes, les communistes libertaires et les individualistes. Ils voulaient aussi réaliser une synthèse théorique de ces trois courants.
     
  34. Fanya
    Offline

    Fanyahystérique religiophobe colonialiste au rsa Membre actif

    433
    42
    2
    Août 2015
    Switzerland
  35. social-démocrate
    Tu veux dire qu'il vaut mieux que les anarchistes gèrent le pouvoir que d'autres ? Comme en 36-37 avec des ministrEs et tout ? :|
    Il m'avait semblé qu'anarchie et anarchiste ça voulait dire absence de pouvoir et d'autorité, refus d'exercer ceux-ci. On m'aurait trompé sur la marchandise ? :@
     
  36. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkMembre du forum Membre actif

    1 244
    156
    419
    Déc 2016
    Belgium
    Un hameau avec juste quelques maisons, pas trop. Échange avec les villages et communes voisine. Le nomade solitaire me plairait bien ;) Au moins quand on se fait chier à un endroit on dégage ailleurs ou la terre est plus propice.
    --- UPDATE ---
    Ma sulfateuse et vite. :molotov:{bombe}:molotov:{bombe}{frustré}:bomb::blackflag: Destroy the power
     
Chargement...